Rory Gallagher

Page 22 sur 23 Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Nanard le Ven 17 Avr 2015 - 12:04

Garbage Man a écrit:Clapton n'est pas passé sans raison des différents modèles Gibson (de l'époque Yardbirds à Blind Faith) pour adopter presque exclusivement la Fender Stratocaster. Puis Eric qui se laisse pousser l'Afro en 67 en plein boom hendrixien. Reprend Little Wing dans Derek & the Dominos. On est pas dans le pure clonage comme avec SRV mais il y a des indices qui ne trompent pas. Là pour le coup je n'ai absolument rien à revoir.

Quant à Buchanan je me réfère à une citation du guitariste Les Paul, dont j'ai oublié les mots exacts mais où il disait en substance que les premiers sons inhabituels qu'il a entendu à la guitare électrique, ils les a entendu chez Hendrix et Roy Buchanan. Buchanan est le guitariste qui a très largement popularisé la technique du pînch harmonique par exemple. Et je n'ai jamais dit que Clapton était convenu comme guitariste, mais il faut admettre qu'il y a bien plus progressiste que lui.

Désolé de faire une fixette là dessus, mais je ne vois pas là dedans l'ombre d'un argument qui tienne la route. En 67, il était pas le seul à avoir une permanente à la con (Noël Redding, MitchMitchell, bien sûtr mais aussi Bob Dylan... . Et même si c'était un clin d'oeil à Hendrix (mais tu as des sources qui l'atteste ?), peu importe, il jouait sur SG et 335 à l'époque ! Que Hendrix et Clapton furent très proches, ça ne fait aucun doute. Mais la reprise de Little Wing sonne 100% Derek, il n'y a rien d'hendrixien là dedans.  Et la reprise de Sunshine of your love par Hendrix, tu n'en parles pas ! Par ailleurs, Hendrix n'a jamais caché son admiration pour Clapton alors qui influence qui ?
Clapton a adopté la strat (après la Les paul,la SG, la 335 et la Télé manche strat) car ça collait mieux au country rock de Delaney & Bonnie. Et c'est là qu'il est tombé accro du son hors phase que Jimi n'utilisait JAMAIS. Si Clapton a été sous influence, c'est celle de Freddie King. Mais il porte le discours de Freddie King au delà comme plus tard SRV avec Albert King.
Si tu doutes du côté novateur de Clapton, parles-en avec ceux qui ont grandi à l'époque et les claques successives qu'ils se sont mangés. Y'a un truc qui les a tous marqués, c'est que Clapton en a mis 3 de rang : avec Mayall, avec Cream puis avec Derek soit 3 styles distincts. Ils ont bien dû y voir quelque chose de progressiste, non ? Alors les histoires comme quoi Clapton il est sur une autoroute depuis 1965, c'est juste un faiseur etc...c'est bien drôle, mais surtout idiot. Et là je parle même pas de Clapton qui joue avec un orchestre, avec des jazzeux, qui fait de la techno etc... Le truc qui agace, c'est qu'avec son style, il est capable de jouer n'importe quoi avec n'importe qui.  Pas sûr que Gallagher ait cette dose d'universalité dans son jeu.

Après, Flovia a bien résumé le truc, preuves à l'appui : Gallagher est excellent. Aucun doute là dessus en ce qui me concerne.

Nanard
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par mud le Ven 17 Avr 2015 - 12:23

rory est très attachant en fait , voilà
avatar
mud
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 3354
Localisation : var
Date d'inscription : 10/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Irish Blues le Ven 17 Avr 2015 - 12:25

C'est pas moi qui dirais le contraire....
avatar
Irish Blues
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Garbage Man le Ven 17 Avr 2015 - 12:31

Bloomers a écrit:

c'est une bonne question à poser aux connaisseurs. est-ce que Rory aurait pu sortir des trucs plus forts avec des musiciens comme JP Jones, Plant et Bonham. Perso j'en suis convaincu. Les accompagnateurs de Rory font juste le job et laisse toute la place.


J'en suis convaincu aussi et c'est ce que je m'évertue à expliquer depuis deux pages. Si dans l'esprit des gens Gallagher est relégué en seconde division c'est parce que Rory a fait de mauvais choix de carrière. Même si c'est vrai qu'il était très connu dans les 70's, il a loupé le coche à plusieurs reprises et aurait pu être bien plus énorme. Un de ses objectifs était d'être numéro 1 aux Etats-Unis, il le répète dans plusieurs interviews. Mais il ne voulait pas que ce soit au détriment de sa liberté artistique. Comme le dit Cameron Crowe dans le documentaire Ghost Blues: "Il était prêt à en payer le prix". Cette mentalité puriste peut sembler ridicule, ça ne grandit ni amoindrit le bonhomme mais ça explique bien des choses. C'est ce que je disais au départ de ce fil de discussion. Ce n'est pas son manque de talent qui explique son manque de notoriété mais bien la mentalité et les choix de carrière du bonhomme.
Gallagher était d'une timidité maladive, incapable d'aller vers les gens. Et par conséquent incapable de se trouver lui-même des musiciens. C'est Gerry McAvoy qui a ramené dans ses valises les Wilgar Campbell, Rod De'Ath, Lou Martin, Brendan O'Neill et Mark Feltham.
Après je n'ai pas envie encore et toujours de rentrer dans le jeu des comparaisons, on l'a fait dans les pages précédentes et ça n'aide pas à expliquer les choses. Comparer un groupe qui joue en symbiose et une section rythmique qui est au service de l'artiste qu'elle accompagne ce sont deux choses bien distinctes.
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Irish Blues le Ven 17 Avr 2015 - 12:35

Après.."manque de notoriété".. y'a qu'à voir le nombre de fans partout dans le monde, en France notamment, y'a pas beaucoup de vieux amateurs de Rock qui ne connaissent pas Gallagher.
avatar
Irish Blues
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Garbage Man le Ven 17 Avr 2015 - 12:51

Irish Blues a écrit:Après.."manque de notoriété".. y'a qu'à voir le nombre de fans partout dans le monde, en France notamment, y'a pas beaucoup de vieux amateurs de Rock qui ne connaissent pas Gallagher.

Sors dans la rue et demande au premier passant quel est son guitariste préféré, il te dira sûrement plus facilement Hendrix, Clapton, Page ou Santana que Rory Gallagher. Ce qui ne me choque pas par ailleurs. Je ne me sens pas personnellement investi de la mission de faire connaitre Rory Gallagher à la terre entière.
Mais grâce à internet c'est vrai qu'il y a une énorme base de fans de Rory Gallagher de part le monde. Des japonais, des russes, des grecques, des français, des anglais, des italiens, des allemands, des hollandais, des polonais, des portugais, des espagnols, des américains etc...
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Irish Blues le Ven 17 Avr 2015 - 12:53

Dans la rue non, mais dans les concerts, en interrogeant le public, son nom est connu.
avatar
Irish Blues
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Bloomers le Ven 17 Avr 2015 - 13:58

Garbage Man a écrit:
J'en suis convaincu aussi et c'est ce que je m'évertue à expliquer depuis deux pages. Si dans l'esprit des gens Gallagher est relégué en seconde division c'est parce que Rory a fait de mauvais choix de carrière. Même si c'est vrai qu'il était très connu dans les 70's, il a loupé le coche à plusieurs reprises et aurait pu être bien plus énorme. Un de ses objectifs était d'être numéro 1 aux Etats-Unis, il le répète dans plusieurs interviews. Mais il ne voulait pas que ce soit au détriment de sa liberté artistique. Comme le dit Cameron Crowe dans le documentaire Ghost Blues: "Il était prêt à en payer le prix". Cette mentalité puriste peut sembler ridicule, ça ne grandit ni amoindrit le bonhomme mais ça explique bien des choses. C'est ce que je disais au départ de ce fil de discussion. Ce n'est pas son manque de talent qui explique son manque de notoriété mais bien la mentalité et les choix de carrière du bonhomme.
Gallagher était d'une timidité maladive, incapable d'aller vers les gens. Et par conséquent incapable de se trouver lui-même des musiciens. C'est Gerry McAvoy qui a ramené dans ses valises les Wilgar Campbell, Rod De'Ath, Lou Martin, Brendan O'Neill et Mark Feltham.

je ne trouve pas cette mentalité ridicule. l'intégrité est respectable. c'est juste dommage.
merci pour les précisions. je ne connaissais pas ce côté de sa personnalité.

Garbage Man a écrit:
Après je n'ai pas envie encore et toujours de rentrer dans le jeu des comparaisons, on l'a fait dans les pages précédentes et ça n'aide pas à expliquer les choses. Comparer un groupe qui joue en symbiose et une section rythmique qui est au service de l'artiste qu'elle accompagne ce sont deux choses bien distinctes.

je ne suis pas d'accord. on apprend plus sur ce sujet que dans une biographie de wikipedia. Tes commentaires aigris sur Clapton ne m'étonne pas, je lui en ai voulu aussi énormément rien que parce qu'il était toujours plus reconnu que mon Bloomy.
c'est d'un puérile grave, un truc qu'un passionné à du mal à concevoir au début. pourtant Rory et Mike était fan de Clapton. c'est juste leur intégrité et parfois leurs démons qui ont empêchés leurs carrières d'atteindre le même niveau que God.
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Flovia le Lun 20 Avr 2015 - 16:45

Prenez le temps de regarder cette vidéo de Rory Gallagher en trio:



Deux heures de pur plaisir!!! 1979 - Rory s'y montre en super forme (tous le sont d'ailleurs!), au top de son art, dirais-je même!
Soit un concert à savourer de la première à la dernière note, vraiment! sunny
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Garbage Man le Mer 22 Avr 2015 - 2:40

La musique produite par Rory Gallagher en 1979 est loin d'être représentative de sa carrière. Comme beaucoup il a durci sa musique pour ne pas se laisser distancer par la vague Punk et Hard Rock de la fin des 70's.

Je pense que les personnes ayant plus une sensibilité blues se retrouveront davantage dans le Rory Gallagher de Live in Europe (1972) ou dans celui de Defender (1987) et Fresh Evidence (1990).

Mais il est vrai que pour avoir un tour d'horizon parfait de sa carrière, l'acquisition du coffret ROCKPALAST et du double DVD Montreux est indispensable.
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par mud le Mer 22 Avr 2015 - 11:44

yep !
avatar
mud
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 3354
Localisation : var
Date d'inscription : 10/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Flovia le Sam 25 Avr 2015 - 13:08

Garbage Man a écrit:La musique produite par Rory Gallagher en 1979 est loin d'être représentative de sa carrière. Comme beaucoup il a durci sa musique pour ne pas se laisser distancer par la vague Punk et Hard Rock de la fin des 70's.

Je pense que les personnes ayant plus une sensibilité blues se retrouveront davantage dans le Rory Gallagher de Live in Europe (1972) ou dans celui de Defender (1987) et Fresh Evidence (1990).

Mais il est vrai que pour avoir un tour d'horizon parfait de sa carrière, l'acquisition du coffret ROCKPALAST et du double DVD Montreux est indispensable.

Loin de moi l'idée de m'ériger en spécialiste du musicien, Garbage, en aucun cas je ne prétends l'être, et je te laisse bien volontiers cette lourde charge, j'exprimais seulement-là mon propre ressenti que je vais d'ailleurs tenter d'expliquer...

Si les Rockpalast live de 1979 correspondent en effet à une période plus hard de sa carrière, je trouve cependant Gallagher encore meilleur ici que par ex. sur les Montreux 1975,77,79.
Que son approche musicale se soit durcie vers la fin des 70's ne gène, selon moi, en rien son expressivité guitaristique blues.
Et le fait d'avoir une sensibilité plus prononcée pour le blues que pour le rock n'a pas grand chose à voir dans l'affaire.
La mienne a beau me porter davantage vers le blues décliné dans sa forme la plus primitive, elle n'altère cependant en rien ni mes facultés de discernement sur ce point précis, ni ma présente appréciation.
Sur les Rockpalast 79, les phrasés, riffs et gimmicks blues de Rory sont tout aussi manifestes qu'auparavant et selon moi, peut-être encore plus flamboyants et inspirés qu'à d'autres périodes.
Mais mon ressenti s'appuie également sur la performance globale de Rory. Pour avoir écouté et regardé un certain nombre de ses prestations live, situées à différentes époques de sa carrière, celle des Rockpalast 79, me paraissent nettement supérieures. L'énergie est là, éclatante, à mon avis!

Les ambiances Rockpalast/ Montreux diffèrent déjà de façon assez significatives, le public n'y étant certainement pas le même. Et à mon sens, il ne faut pas en minimiser l'impact. L'enthousiasme particulièrement communicatif des allemands influence très certainement le jeu de Rory, les 3 rappels honorés montrant à quel point il est heureux de s'y donner à fond.

Toutefois, les durées des vidéos n'étant pas équivalentes (33 minutes pour le live Montreux 79, contre 120 pour Rockpalast de la même année), mes estimations peuvent s'en trouver aisément faussées.

Ensuite, mieux vaut, me semble-t-il, comparer le comparable, à savoir les prestations live de Rory Gallagher d'un côté (où les qualités intrinsèques d'un musicien apparaissent de manière beaucoup plus tangibles puisque délivrées à chaud), et sa discographie studio de l'autre, tout en ne minimisant néanmoins pas l'incidence de la seconde sur les premières. Ceci dit, l'on retrouve très souvent en concert la plupart de ses titres phares.

Et puis, toujours de mon point de vue, les années 1979-81 correspondent à sa pleine maturité d'artiste. A ce stade de son activité, la qualité de son jeu 'blues' en public, et l'inspiration dont il fait preuve en la matière, atteignent l'excellence.

Enfin, dernier élément déterminant selon moi: la composition, mais aussi l'étendue de sa formation.
J'apprécie plus particulièrement chez lui ses périodes en trio, dont notamment celle avec le très efficace McKenna aux fûts.
Mon opinion étant encore que les soutiens 'pianistes', 'harmonicistes', voire même sax, diluent d'autant les propres interventions de Rory. Et mon attirance pour la guitare est telle que je le préfère lorsqu'il s'y consacre au maximum.
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Irish Blues le Dim 26 Avr 2015 - 9:27

Salut à tous, si vous avez rien à faire ce jour là et que vous êtes du coin, passez me voir !! On s'boira un coup !

avatar
Irish Blues
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par nanoyama le Jeu 30 Avr 2015 - 11:45

De mon côté j'aime bien Rory Gallagher, l'accordéon et le Zydeco, alors là, je suis ravi...




nanoyama
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 304
Localisation : arvernhà
Date d'inscription : 29/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Irish Blues le Jeu 30 Avr 2015 - 12:29

Oui elle est géniale celle ci, on la reprend d'ailleurs !
avatar
Irish Blues
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Garbage Man le Jeu 30 Avr 2015 - 19:55

Flovia a écrit:
Loin de moi l'idée de m'ériger en spécialiste du musicien, Garbage, en aucun cas je ne prétends l'être, et je te laisse bien volontiers cette lourde charge, j'exprimais seulement-là mon propre ressenti que je vais d'ailleurs tenter d'expliquer...

Je n'ai pas non plus la prétention d'être un expert ou un biographe de Rory Gallagher. Disons que je me suis beaucoup documenté sur lui depuis des années. Du coup je fais sûrement plus appels à des faits concrets qu'à un simple ressenti lorsqu'il s'agit de parler de la musique du bonhomme. Mais je ne me sens pas dans une position de supériorité par rapport aux autres.

Si les Rockpalast live de 1979 correspondent en effet à une période plus hard de sa carrière, je trouve cependant Gallagher encore meilleur ici que par ex. sur les Montreux 1975,77,79.
Que son approche musicale se soit durcie vers la fin des 70's ne gène, selon moi, en rien son expressivité guitaristique blues.
Et le fait d'avoir une sensibilité plus prononcée pour le blues que pour le rock n'a pas grand chose à voir dans l'affaire.
La mienne a beau me porter davantage vers le blues décliné dans sa forme la plus primitive, elle n'altère cependant en rien ni mes facultés de discernement sur ce point précis, ni ma présente appréciation.

Intéressant. Évidemment les goûts et les couleurs varient d'une personne à l'autre. Mais je me base sur la plupart des discussions que j'ai eu. Les gens avec une affinité Rock et Hard Rock sont très souvent séduites par le virage Hard de Rory à la fin des 70's. Stage Struck étant souvent cité en exemple. Mais il y a toujours des exceptions bien sûr.

Sur les Rockpalast 79, les phrasés, riffs et gimmicks blues de Rory sont tout aussi manifestes qu'auparavant et selon moi, peut-être encore plus flamboyants et inspirés qu'à d'autres périodes.
Mais mon ressenti s'appuie également sur la performance globale de Rory. Pour avoir écouté et regardé un certain nombre de ses prestations live, situées à différentes époques de sa carrière, celle des Rockpalast 79, me paraissent nettement supérieures. L'énergie est là, éclatante, à mon avis!

Les prestations de Rory sont en effet très "pied au planché". C'est impressionnant visuellement comme cette version de Shin Kicker à Montreux en 79:



Mais à titre personnel je préfère lorsque Rory alterne avec des moments calmes et de grandes décharges électriques. La version du Irish Tour '74 de Walk On Hot Coals est à ce titre un joyau. Son jeu est peut être moins complexe que ce qu'il donne par exemple sur tout l'album Live Stage Struck. Mais il est nettement plus expressif à mon sens.



Toutefois, les durées des vidéos n'étant pas équivalentes (33 minutes pour le live Montreux 79, contre 120 pour Rockpalast de la même année), mes estimations peuvent s'en trouver aisément faussées.

Le Montreux 79 si j'ai bonne mémoire n'apparait pas dans son intégralité sur le dvd. Certains titres sont absent comme Off The Handle et Hellcat.

Ensuite, mieux vaut, me semble-t-il, comparer le comparable, à savoir les prestations live de Rory Gallagher d'un côté (où les qualités intrinsèques d'un musicien apparaissent de manière beaucoup plus tangibles puisque délivrées à chaud), et sa discographie studio de l'autre, tout en ne minimisant néanmoins pas l'incidence de la seconde sur les premières. Ceci dit, l'on retrouve très souvent en concert la plupart de ses titres phares.

Cette différence entre les albums studios et les prestations live est souvent souligné. Que les albums studio soient moins flamboyant que les concerts du bonhomme ne devrait pourtant pas être un frein lorsque l'on découvre sa discographie. Certains albums recèlent de véritables trésors ayant parfois jamais été joué sur scène. Le personnage survolté sur scène à souvent tendance à masquer le songwriter qu'il était, et je pense que pour cerner cet aspect du bonhomme il faut impérativement en passer par les albums studio.

Et puis, toujours de mon point de vue, les années 1979-81 correspondent à sa pleine maturité d'artiste. A ce stade de son activité, la qualité de son jeu 'blues' en public, et l'inspiration dont il fait preuve en la matière, atteignent l'excellence.

A mon humble avis la maturité artistique il l'a acquise à plusieurs reprises tout au long de sa carrière. Ses changements de line up sont justement là pour nous le prouver. Lorsqu'il avait tout donné avec un groupe il changeait alors de personnels. C'est le départ ou l'arrivée de musiciens qui lui ont permis de varier son répertoire et de ne pas ronronner en appliquant une formule. Après de 1979 à 1981 la part de blues dans son répertoire était somme toute assez limité, sans avoir totalement disparu. Tout comme la présence d'un set acoustique lors de ses concerts.

Enfin, dernier élément déterminant selon moi: la composition, mais aussi l'étendue de sa formation.
J'apprécie plus particulièrement chez lui ses périodes en trio, dont notamment celle avec le très efficace McKenna aux fûts.

Mon opinion étant encore que les soutiens 'pianistes', 'harmonicistes', voire même sax, diluent d'autant les propres interventions de Rory. Et mon attirance pour la guitare est telle que je le préfère lorsqu'il s'y consacre au maximum.

La musique produite dans les deux trio (Mark I et Mark III) est tout de même très éloignée l'une de l'autre. Même si il y a un retour au format trio en 1978, Gallagher n'intégrera pourtant aucun titre du Mark I à son répertoire scénique.
Pour l'ajout d'autres instruments dans sa musique, je sais qu'à l'époque l'ajout du clavier n'avait pas plus à tout le monde. Mais je ne pense pas que ça a altéré le jeu et l'énergie de Rory. Par contre je peux comprendre que ça ait pu devenir un instrument envahissant. A titre d'exemple:



A l'écoute de cette première version je peux comprendre qu'il ait pu opter pour un retour au format trio. L'aspect moins chargé de la version de l'album Photo-Finish sert bien mieux le morceau:



L'insertion du saxophone a été très marginale dans les concerts de Rory. C'est en effet un instrument qui n'avait pas sa place sur tous les titres. Mais dans un contexte purement blues ça ne me dérange pas:



Par contre l'ajout d'un harmoniciste de la trempe de Mark Feltham (le meilleur du Royaume Uni) ça a donné lieu à des échanges vraiment intéressants comme lors du concert donné à l'Opera House de Cork en 1987:





avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Irish Blues le Jeu 30 Avr 2015 - 20:18

J'aime beaucoup la période 1972-73-74.

Puis la période 1984-87

Et enfin la période 1990-92
avatar
Irish Blues
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Flovia le Lun 4 Mai 2015 - 16:55

@ Garbage Man:

En réponse à ton dernier post, tu m'excuseras en premier lieu de ne pas te citer. Vue ma tendance à m'embrouiller dans les manip de citations, l'ampleur de ton commentaire (auquel va s'ajouter le mien, lui-même assez étoffé) me fait craindre le pire...  

Ceci précisé, ne te méprends pas, Garbage, je ne remets pas en cause la qualité de l' Irish Tour 74, qui demeure pour moi-aussi une incontournable référence de l'artiste.
Et cette portion de 'Walk on hot coals' que tu qualifies de ''calme'' constitue en effet un chouette moment d'impro jazz-rock où Rory semble habité par sa musique.

Quant à Mark Feltham, peu m'importe qu'il ait été considéré meilleur harmo du Royaume-Uni, ce genre de critère m'a toujours laissée de marbre et ça n'est pas aujourd'hui qu'il va m'influencer.
Je te parle en termes de ''ressenti'', pas de ''classement''.

Et à son sujet, force m'est de constater que tes deux premiers exemples (Cork,1987) ont été particulièrement bien choisis.
Rien à redire tant qu'il reste à sa place d'accompagnateur, et n'en rajoute pas, comme c'est le cas sur 'I ain't no saint'.
Feltham ne me dérange pas non plus sur un boogie tel que 'My baby, she left me', où son jeu vient renforcer à bon escient l'intensité du titre.

En revanche, je te rejoins beaucoup moins en ce qui concerne sa prestation sur 'Off the handle' (pour rappel, https://youtu.be/oBpC8W5JEHs ) laquelle n'apporte rien de supplémentaire à l'interprétation de ce titre phare.
Bien au contraire, Feltham en dénature, à mon sens, et l'essence et l'impact.

Outre le fait d'être peu convaincue par son jeu 'blues', je lui trouve une certaine propension à enrober ses chorus dans un sirop ''mélancolico''-douceâtre.  
Au fil de ses interventions, il me donne également l'impression de diluer la tension toute particulière de cette version, ici-même fédérée par un tempo parmi les plus lents appliqués à 'Off the handle' en concert.
Et d'imaginer le tout autre parti qu'à sa place Gallagher aurait pu tirer d'une telle opportunité...

Maintenant concernant l'échange guitare/harmo initié par Rory (vers 7'53, même version 'Cork 87'), j'ai le sentiment qu'il sert uniquement à mettre Feltham en valeur, et ce, dans la mouvance où l'harmoniciste se sent le plus à l'aise.
Et si dans le contexte de ce titre, je n'ai pas particulièrement apprécié ce passage, sans réel piquant, je reconnais bien là la belle générosité de l'irlandais.
Pourtant, au lieu de cette conversation feutrée, toute en amortis, et les quelques mesures de valse suivantes, j'aurais nettement préféré un vrai dialogue blues, bien syncopé, et dans un style brut de décoffrage.

Tout délicat et complaisant que soit cet intermède, il n'en dévoie pas moins la portée habituelle du morceau. Son élan s'en trouve brisé.
Après pareille digression, l'on conçoit donc aisément que conclure ce titre selon sa structure initiale, s'avère complexe. Et c'est en effet sans transition, événement assez rare chez Gallagher, que celui-ci plaque ses derniers accords blues. Final somme toute honorable, vues les circonstances.

Mais une fois encore, je ne peux m'empêcher de songer combien R.Gallagher eût été, dans ce cas précis, singulièrement plus efficace s'il en avait été l'unique soliste.

Rien qu'à réécouter ses précédentes prestations live de 'Off the handle', en trio, j'en reste persuadée.

Petite sélection personnelle:

- 'Off The handle' – Concert parisien de Mars 1980:




- 'Off The Handle' - Live 1980 au Karussell de Zurich, pour sa partie slidée:



- Ou celui de Nov 1979 - New Jersey, très inventif et sans doute encore meilleur du point de vue prestation guitaristique générale, et en particulier slide (seulement audio celui-ci, par contre...):



- Enfin, sa version du Rockpalast 79, très réussie également et surtout très bien chantée, je n'en démords toujours pas  Wink :


(je placerais celle du Montreux 79, un degré en dessous: https://youtu.be/dlLjKAUYrko )

Je tenais néanmoins à ajouter que cette préférence pour les formations resserrées n'est pas uniquement réservée à Gallagher.
J'ai toujours considéré qu'en matière de blues (et blues-rock) l'abondance de musiciens réduisait son impact sensoriel.
En tant que simple auditrice, les vibrations ressenties sont déjà moins intenses, parce que trop éparpillées pour fédérer un flux percutant.
Autrement dit, plus la variété d'instruments intervenants est large, plus l'essence-même de cette musique s'en trouve diluée, et c'est justement son aspect primitif, proche de ses sources, qui personnellement m'attire et me touche au plus profond.
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Juan Algodon le Lun 4 Mai 2015 - 18:00

heu... je crois qu'il manque les vidéos des sons dont tu parles... c'est bête, j'ai été alléché par ton petit topo Sad

edit : a bah si, elles sont apparues au bout de quelques minutes Embarassed

en tous cas, entre la version parisienne et celle de Montreux, je préfère la 1ère qui me ferait chialer...

Juan Algodon
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 02/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Flovia le Lun 4 Mai 2015 - 21:25

Juan Algodon a écrit:

en tous cas, entre la version parisienne et celle de Montreux, je préfère la 1ère qui me ferait chialer...

Parce qu'il fait miauler sa Strat? Wink... Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle me tire des larmes, mais elle a malgré tout quelque chose d'assez poignant, cette interprétation parisienne. Et tu as bon goût, je trouve... Laughing
Voilà un nouveau sondage ouvert!  jocolor

...Et bienvenue à toi, Mr Coton! Smile
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Nanard le Mar 5 Mai 2015 - 15:28

Flovia a écrit:Autrement dit, plus la variété d'instruments intervenants est large, plus l'essence-même de cette musique s'en trouve diluée, et c'est justement son aspect primitif, proche de ses sources, qui personnellement m'attire et me touche au plus profond.

Amen cheers

Nanard
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Phil cotton color le Mer 6 Mai 2015 - 16:43

Flovia a écrit:Parce qu'il fait miauler sa Strat? Wink... Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle me tire des larmes, mais elle a malgré tout quelque chose d'assez poignant, cette interprétation parisienne. Et tu as bon goût, je trouve... Laughing
Voilà un nouveau sondage ouvert!  jocolor

...Et bienvenue à toi, Mr Coton! Smile

Je ne sais pas si un débat sur la valeur comparée de deux versions d'un même morceau par le même artiste, qui plus est à peu d'intervalle, serait vraiment intéressant.  scratch
En revanche, en voilà un de débat que tu pourrais lancer et qui permettrait de nous  et    et même  à loisir !

"Autrement dit, plus la variété d'instruments intervenants est large, plus l'essence-même de cette musique s'en trouve diluée, et c'est justement son aspect primitif, proche de ses sources, qui personnellement m'attire et me touche au plus profond".
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par sergio88 le Jeu 7 Mai 2015 - 16:58

Phil cotton color a écrit:
"Autrement dit, plus la variété d'instruments intervenants est large, plus l'essence-même de cette musique s'en trouve diluée, et c'est justement son aspect primitif, proche de ses sources, qui personnellement m'attire et me touche au plus profond".

Voila donc l'explication du pourquoi tu as viré les choristes en les trainant dehors par les cheveux. Laughing

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10829
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Flovia le Jeu 7 Mai 2015 - 20:23

Phil cotton color a écrit:
Je ne sais pas si un débat sur la valeur comparée de deux versions d'un même morceau par le même artiste, qui plus est à peu d'intervalle, serait vraiment intéressant.  scratch

Je plaisantais, Phil, je plaisantais! lol!  
Et moi qui pensais lever toute équivoque en ajoutant le smiley idoine, j'en suis pour mes frais, et tu m'en vois fort marrie.  confused (D'autant que venant d'une allergique aux sondages, ce serait vraiment le comble !...  Shocked  Laughing )

Phil cotton color a écrit:
En revanche, en voilà un de débat que tu pourrais lancer et qui permettrait de nous  et    et même  à loisir !    

"Autrement dit, plus la variété d'instruments intervenants est large, plus l'essence-même de cette musique s'en trouve diluée, et c'est justement son aspect primitif, proche de ses sources, qui personnellement m'attire et me touche au plus profond".

Mais lance donc le débat, Phil, si le coeur t'en dit! Et pour te faciliter l'entreprise, je t'autorise même à me citer. Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rory Gallagher

Message par Mrs Pitiful le Dim 19 Fév 2017 - 19:05

Ben je ne connaissais pas bien Rory. Pour moi c'était des trucs comme I Wonder who, Too much alcohol, etc (et je me demande bien pourquoi je n'ai pas cherché plus loin car ça dépote)
et là je suis en train de découvrir des trucs comme





Et... J'aime bien. Alors que c'est pas le genre de truc que j'aime d'habitude.
scratch
C'est grave, Docteur?
avatar
Mrs Pitiful
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 454
Date d'inscription : 12/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 22 sur 23 Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum