Christone »Kingfish » INGRAM Kingfish

Aller en bas

14052019

Message 

Christone  »Kingfish » INGRAM Kingfish  Empty Christone »Kingfish » INGRAM Kingfish




Christone  »Kingfish » INGRAM Kingfish  814odd10


Christone »Kingfish » INGRAM
Kingfish
Alligator


_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
BAYOU
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 5085
Age : 65
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Christone »Kingfish » INGRAM Kingfish :: Commentaires

BAYOU

Message le Mar 14 Mai 2019 - 15:30 par BAYOU

Novembre 2017 Diunna Greenleaf se produit sur la scène du Méridien à Paris et elle a emmené avec elle un gros poupon de dix huit ans. C’est Christone 'Kingfish' Ingram, très timide, qui tripote son téléphone pour ne pas trop parler. Par contre sur scène, c’est sa guitare qui donne de la voix ! Et Diunna, qui n’a pas sa langue dans sa poche, nous dit qu’elle est fière de présenter ce jeune gars qui est absolument fabuleux.
Septembre 2018 Telluride Colorado. Christone joue les guets de luxe dans les shows de Pee Way Hayes et de Dwayne Dopsie and the Zydeco Hellraiser et reçoit à chaque intervention une ovation monstrueuse. Après ces prestations c’est peu de dire que j’attendais avec impatience son premier album.
Christone a grandi à Clarksdale, pas très loin de la plantation où Muddy Waters a vécu son enfance, et du fameux carrefour mythique des autoroutes 61 et 49, où Robert Johnson a passé son contrat avec le diable. Sa famille a chanté à l'église et sa mère est la cousine germaine de Charley Pride, légende de la musique country. À partir de six ans, Ingram a joué de la batterie, de la basse et à onze ans, il a rapidement maîtrisé la guitare. Il s’est imbibé de la musique de Robert Johnson, Lightnin ’Hopkins, BB King, Muddy Waters, Jimi Hendrix et Prince. Après avoir participé à un programme au Delta Blues Museum, il monte pour la première fois sur scène à l'âge de 11 ans au Ground Zero Club de Clarksdale et se produit ensuite à la Maison Blanche (du temps de Barack Obama, mais est-ce utile de le préciser ?)
Cela certes ne suffit pas à en faire un grand musicien mais les jalons sont posés. Son premier album est vraiment très attendu, et on peut dire qu’il a mis tous les atouts de son côté. Il sort chez Alligator Records, enregistré à Nashville, avec Tom Hambridge à la production plus Buddy Guy et Keb Mo en invités.
N’ayons pas peur des mots, ce disque est une merveille, et Christone 'Kingfish' Ingram est un immense guitariste, doublé d’un très bon compositeur.
Sa guitare parle, comme celle de BB King, ou de Freddie King, ses chorus sont de petites merveilles, il sait jouer la note juste, ne nous inonde pas d’un déluge inutile d’accords, mais bien au contraire a déjà compris qu’il faut laisser respirer un morceau, ne pas être toujours omniprésent. Sur les tempos rapides il déchire les lignes avec une facilité déconcertante et sur les blues lents il fait gémir sa guitare. Outre les King, on pense à Clapton, à Steve Ray Vaughan, tous ces mecs qui jouaient le blues avec une pureté et un feeling à faire dresser tous les poils.
Buddy Guy est présent, comme pour passer le témoin, il prend le second solo sur «Fresh Out», en laissant son jeune héritier effectuer une superbe entrée en matière.
Et cette continuité dans le blues, le vrai, pas celui qu’on nous assène à longueur de temps par des guitaristes qui confondent rapidité et feeling, Christone "Kingfish" Ingram nous la propose lui qui admire profondément les ancêtres du blues du Delta mais qui possède aussi une grande fraîcheur et un esprit unique pour notre temps.
Nous évoquions ses talents de compositeur, il signe huit des douze morceaux de l’album, et son écriture est de qualité tant au niveau des paroles que des mélodies.
Sur le morceau acoustique, «Been Here Before» il évoque ses racines et sa famille “I don’t know where I come from / Or how I got this way./ Mama said that the sky lit up /With lightning on my birthday. / I’ve always been different / There’s one thing that’s for sure / I can still hear Grandma sayin’/ Child you’ve been here before.” «Je ne sais pas d’où je viens / Ou comment j'ai eu ce chemin./ Mama a dit que le ciel s'illuminait /Avec un éclair pour mon anniversaire. /J'ai toujours été différent/Il y a une chose qui est sûre /Je peux encore entendre Grandma sayin ’Enfant, tu es déjà venu ici. »

Ainsi, à Clarksdale, sur cette terre où tout a commencé, où des esclaves ont joué avec un fil et un clou accroché à une maison en bois, un gamin de vingt ans, donc né à la fin du XXème siècle, fait revivre cette époque, en jouant une musique d’une beauté et d’une pureté quasiment surnaturelle.
Christone 'Kingfish' Ingram sera la prochaine grande étoile du delta blues. Et c’est une sacrée bonne nouvelle ! ! ! !

Revenir en haut Aller en bas

Flovia

Message le Ven 17 Mai 2019 - 11:27 par Flovia

Aimantée par l'enthousiasme de ton commentaire, je me suis précipitée pour écouter cet album que je trouve en effet très réussi.
Aucun doute, ce jeune musicien a l'instinct du blues chevillé au corps!  
Son jeu de guitare est sobre mais efficace. Et je te rejoins encore lorsque tu évoques son aptitude à le laisser respirer, une qualité propre aux grandes figures du blues d'antan.
Christone Ingram possède, de plus, une belle voix grave et profonde. En outre, il chante à présent vraiment bien et sans emphase inutile. Soit autant d'atouts qui font déjà sa force et augurent du meilleur.
Tous les morceaux sont de bonne facture, qu'il s'agisse des huit cosignés Christone Ingram/ Tom Hambridge (producteur de Buddy Guy, auteur-compositeur partenaire du célèbre bluesman, et également batteur), des trois autres cosignés Hambridge/ Richard Fleming ou de 'If you love me', une composition de Christone en partenariat avec Jontavious Willis (tiens donc!).  
Essentiellement déclinés en mode électrique, deux blues acoustiques ''down home'' ( 'Been here before', 'Hard times') viennent cependant ajouter une saveur supplémentaire à l'exercice.
Entre les différents registres abordés (Texas blues, Chicago blues, Mississippi blues, blues-rock sudiste pêchu), et une variété de tempos toute bienvenue au fil des plages, l'album apparaît aussi cohérent qu'attractif.
Seule petite maladresse, l'introduction du titre 'Listen', une charmante ballade du tandem Hambridge-Ingram, d'ailleurs joliment interprétée (assez dans le style de celles que Susan Tedeschi privilégient avec le TTB) mais dont la mouvance rompt, l'espace d'un moment, la remarquable unité de l'opus.
Maintenant, question feeling, le grand frisson n'est pas encore tout à fait au rendez-vous. Il reste à Christone un bout de chemin à parcourir pour approcher l'expressivité émotionnelle de ses maîtres inspirateurs.
Il n'empêche qu'un bel avenir musical lui est promis s'il persiste dans cette voie!

Mes préférences : 'Love ain't my favorite word', un slow blues à la Albert King, 'Believe these blues', un blues électrique de mouvance Delta, 'That's fine by me', autre slow blues, légèrement jazzy, celui-là (et rappelant quelque part le 'Stand by me' de Ben E. King),  'Outside of this town', un rock sudiste, tendance hard, dynamique en diable. Et 'Fresh out', un blues électrique mid-tempo que Buddy Guy se serait, paraît-il, volontiers réservé si Tom Hambridge ne l'avait convaincu d'en faire profiter Kingfish.

Je me permets d'ajouter la liste des morceaux et des musiciens participants :

Les titres :
01- Outside these town
02- Fresh out
03- It ain't right
04- Been here before
05- If you love me
06- Love ain't my Favorite word
07- Listen
08- Before I'm old
09- Believe this blues-rock
10- Trouble
11- Hard times
12- That's fine by me

Le personnel :
Christone Ingram/ guitare, chant ; Rob McNelley/ guitare ; Tommy MacDonald/ basse ; Tom Hambridge/ batterie, percussions, tambourin, choeurs ; Marty Sammon/ piano, Hammond B3

Musiciens invités :
Buddy Guy / second solo de guitare & chant (3è couplet) sur 'Fresh out' ; Keb' Mo' / guitare aditionnelle sur 'Fresh out', 'If you love me', 'Before me', 'Believe these blues', guitare acoustique et chant sur 'Listen', résonateur sur 'Hard times' ; Chris Black / batterie sur 'If you love me' ; Billy Branch/ harmonica sur 'If you love me'

Revenir en haut Aller en bas

BAYOU

Message le Sam 18 Mai 2019 - 19:18 par BAYOU

Oui à l'évidence ce gars est doué. Mais il faut aussi qu'il trouve un bon groupe pour jouer en live et que tous les guests qui viennent jouer avec lui ne lui montent pas le bourrichon.
Ce qui est super, surtout, c'est qu'une jeune génération de musiciens du delta cherchent à retrouver les racines, sans monter à la ville....comme Jontavious Willis, Keith Johnson, Robert Connely FARR (qui lui est carrément venu à Bentonia pour apprendre le style de Jimmy "Duck" Holmes"). Et puis la carrière de Cedric Burnside semble décoller avec une participation à la Jazz Fest et des tournées en Europe et en Australie.

Revenir en haut Aller en bas

jb28

Message le Sam 18 Mai 2019 - 19:26 par jb28

commandé à l'instant (merci les amis Wink ) avec le JJ Cale bien sûr, et le Tony Campanella Christone  »Kingfish » INGRAM Kingfish  792681

Revenir en haut Aller en bas

Jipem

Message le Lun 20 Mai 2019 - 13:10 par Jipem

Comme je ne connaissais pas, je suis allé voir sur Youtube et j'ai trouvé un live de Christone Ingram de 2018 (Pour ceux que cela intéresse)

Je pense qu'il a tout pour percer : la voix, la technique guitare et capable d'aborder différents types de blues.

Je crois que je ne vais pas échapper à l'achat de cet album  scratch

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum