Gary Clark Jr. This Land

Aller en bas

04032019

Message 

 Gary Clark Jr. This Land Empty Gary Clark Jr. This Land




 Gary Clark Jr. This Land 15507410

This Land
Label: Warner Bros.

01. This Land (05:41)
02. What About Us (04:30)
03. I Got My Eyes on You (Locked & Loaded) (05:11)
04. I Walk Alone (03:44)
05. Feelin' Like a Million (03:34)
06. Gotta Get Into Something (03:04)
07. Got to Get Up (02:37)
08. Feed the Babies (04:46)
09. Pearl Cadillac (05:05)
10. When I'm Gone (03:48)
11. The Guitar Man (04:27)
12. Low Down Rolling Stone (04:18)
13. The Governor (02:21)
14. Don't Wait Til Tomorrow (04:05)
15. Dirty Dishes Blues (05:03)
16. Highway 71 (Bonus Track) (03:31)
17. Did Dat (Bonus Track) (06:42)

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
BAYOU
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 5068
Age : 65
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Gary Clark Jr. This Land :: Commentaires

BAYOU

Message le Lun 4 Mar 2019 - 17:48 par BAYOU

En préambule, j’ai toujours eu des difficultés avec la musique de Gary Clark Jr. tant pour sa production discographique que par ses performances live.
Et ce nouvel album ne pourra pas vraiment modifier cette approche.
Pourtant il attaque par un titre fort et engagé, un manifeste anti-Trump où l’artiste chante «This land is mine» et son statut d’afro-américain dans le pays de Trump. Cela étant on ne compte plus les musiciens engagés contre le peroxydé, et finalement ce positionnement n’a rien d’exceptionnel.
Sinon, l’album s’éloigne encore et toujours plus du blues, pour proposer un mélange de rock, R & B, hip hop, soul, de reggae (sur le titre «Feeling Like A Million») et même de punk-rock avec «Gotta Get Something».
On trouve un peu de blues, presque par hasard, sur «The Governor» et «Dirty Dishes Blues».
Ce mélange de genre est particulièrement agaçant, comme si Clark cherchait à ratisser large louchant honteusement sur Marvin Gaye ou Curtis Mayfield («Feed the Babies») ou Prince dans «Pearl Cadillac».
Certes, on peut voir le vide à moitié plein et estimer qu’il ne se limite pas à un seul style et qu’il prend des risques en approchant des genres différents. On remarque la présence des batteurs Brannen Temple et JJ Johnson, et du bassiste Mike Elizondo. Par contre la présence de Sheila E sur plusieurs titres devient au fil des écoutes un véritable supplice.
L’album est long, trop long, dix-sept titres étalés sur soixante-douze minutes et c’est peut-être son principal défaut. Un album plus resserré, plus percutant en supprimant des chansons anecdotiques (combien seront interprétés en live ?) aurait été moins ennuyeux, car malheureusement c’est l’ennui qui domine sur la longueur.
Finalement on peut comparer la carrière du Texan à celle d’Eric Clapton. Ils ont débuté par le blues, et les shows du jeune Gary à Austin étaient réputés, puis ont tenté de diversifier leur musique en puisant dans d’autres sources. Clapton, grâce au carton de son album Unplugged est revenu au blues avec Me & Mr Johnson et From the Craddle. On peut donc légitimement espérer dans quelques années un retour au blues de Clark Jr.
En attendant pas grand-chose à se mettre sous la dent «What About Us» et « This Land » donc deux chansons « à texte », «Pearl Cadillac» bien foutue, «Low Down Rolling Stone» pour son côté très sombre. Plus les deux chansons blues précités, cela ferait presque un album pas trop mal, le reste pouvant aller directement à la benne.

A noter que le clip de la chanson titre est particulièrement réussi

Revenir en haut Aller en bas

Flovia

Message le Jeu 7 Mar 2019 - 20:02 par Flovia

Pas du tout ma tasse de thé! Et dire que son exhibition au 'Crossroads guitar fest'  2010 (notamment le titre 'Don't owe you a thing' ) présageait du meilleur....
Je te trouve encore bien indulgent à son égard, Michel, car, pour ma part, très peu de choses m'ont séduite dans ce vaste fourre-tout. Et il faut faire preuve de beaucoup de talent lorsqu'on entend ainsi toucher à tous les styles. Conclusion : N'est pas Fantastic Negrito qui veut!...

Revenir en haut Aller en bas

Jipem

Message le Jeu 7 Mar 2019 - 21:35 par Jipem

Je suis allé écouter cet album et les morceaux de blues sont rares. Quand au contenu musical, je doute que l'amateur de blues y trouve son compte. Effectivement, c'est un vaste fourre-tout.

Néanmoins, USA Today a consacré un article assez intéressant sur cet album : https://eu.usatoday.com/story/life/music/2019/02/20/gary-clark-jr-this-land-album-takes-racism-goes-beyond-blues/2919990002/

J'avais souvenir d'un certain "If trouble was money" live (avec beaucoup de ressemblance au All your love de Magic Sam) où les parties guitares étaient assez rageuses.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum