R.L. Boyce Rattlesnake Boogie

Aller en bas

04022019

Message 

R.L. Boyce Rattlesnake Boogie Empty R.L. Boyce Rattlesnake Boogie




Waxploitation Records

R.L. Boyce Rattlesnake Boogie Rl_boy10

1. Rolling Through (3:55)
2. I Want You Back (3:21)
3. I Don't Need A Woman (3:59)
4. Coming Home (5:19)
5. Bilbo Walker (2:24)
6. One Of These Old Days (2:53)
7. Sun Goes Down (4:57)
8. Way Down Town (4:09)
9. Railroad Blues (3:49)

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
BAYOU
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 5069
Age : 65
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

R.L. Boyce Rattlesnake Boogie :: Commentaires

BAYOU

Message le Lun 4 Fév 2019 - 12:12 par BAYOU

On ne chôme pas chez Waxploitation après les sorties de “Ain't Gonna Play Too Long ? au printemps 2018 et de “ “Roll And Tumble” en 2017, un nouveau CD de R.L. Boyce est déjà disponible. Certes le gaillard, né en 1955, a dépassé la soixantaine, et a semble-t-il surmonté son addiction à l’alcool, aussi il cherche maintenant à profiter de la reconnaissance tardive du public (il a fait un sacré bon show au festival de Telluride en septembre avec Lightnin Malcolm) et comme il ne maîtrise pas trop la diffusion des enregistrements….que je soupçonne d’ailleurs de provenir des mêmes sessions que les deux précédents CD.
En tout cas, l’album comme les deux autres est brut de décoffrage, si vous aimez le Hill Country Blues, c’est pour vous, d’autant que la famille Dickinson est dans les parages.
Les ombres bienveillantes de R.L. Burnside, et Mississippi Fred McDowell planent également autour et même si R.L. ne possède pas le toucher de l’autre R.L. ou le feeling de Fred, sa musique est profondément authentique, ancré dans ce double héritage, et rien que pour cela il mérite notre attention.
Et comme indiqué plus haut, sur scène, il est maintenant capable de jouer un concert entier nous gratifiant même d’une superbe imitation de Chuck Berry à Telluride.
Finalement Como, avec RL Boyce et Terry « Harmonica » Bean reste une des dernières terres du blues rural et authentique du Mississippi, profitons-en avant que tout cela ne disparaisse.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum