Otis 'Big Smokey' Smothers

Aller en bas

Otis 'Big Smokey' Smothers

Message par Flovia le Jeu 8 Nov 2018 - 19:28

Otis 'Big Smokey' Smothers
(21 Mars 1929 - 23 Juillet 1993)


(Cliché tiré du site web de Bob Corritore/photos69 , gentiment fourni par Illinois Slim, alias Tom Morris)

(Ne pas confondre Otis 'Big Smokey' Smothers avec son frère, de 10 ans son cadet, Albert Abraham alias Abe 'Little Smokey' Smothers, qui jouait d'une façon beaucoup plus agressive que son aîné, et fréquentait les clubs du West side chicagoan)


Le guitariste-chanteur Otis Smothers, né en Mars 1929 à Lexington – Mississippi, a grandi près de Tchula (Comté d'Holmes- MS), situé au sud de Greenwood.

Encouragé par une tante guitariste et harmoniciste, qui apprécie le blues, il débute très tôt l'apprentissage de ces deux instruments.

Il faut dire que Smokey gravite assez près du Delta pour avoir naturellement la fibre musicale de la Yazoo river chevillée au corps

Comme beaucoup de bluemen, il se produit ensuite assez vite dans les pique-niques, et autres rassemblements.
Il adopte rapidement le sobriquet de 'Smokey', qui lui a probablement été attribué à cause de son timbre voilé et d'une diction confuse.

A dix-sept ans, soit en 1946, il migre à Chicago, où il se mêle aux meilleurs slideurs de l'époque, tels Hound Dog Taylor et Joe Carter, qui jouent dans le style d'Elmore James.
Alors qu'il prend déjà ses quartiers au club 'Square Deal' sur Division Street, dans le North Side, c'est Johnny Williams qui lui apprend différents accordages et l'aide à trouver son propre son.

En 1951, il monte pour la première fois sur la scène du 'Square Deal' aux côtés de Johnny Young et de Johnny Williams.

Et durant la première moitié des années 50, il joue avec Arthur 'Big Boy' Spires, Earl Hooker, Henry Strong, et son cousin, Lester Davenport.

En 1956, Howlin' Wolf  apprécie suffisamment son jeu pour l'inviter comme guitariste rythmique à une session d'enregistrements chez Chess records. Des titres tels 'Who’s been talking' , 'Tell me', 'Going back home' en sortiront. Il tient aussi la 2è guitare sur 'Natchez burning', 'She asked for water'.

La carrière de Smokey le met en contact régulier avec des guitaristes renommés tels Bo Diddley, Freddy King, et Muddy Waters, auprès duquel il endossera brièvement le rôle de bassiste, aux côtés du guitariste Freddie King, de Mojo Elem et du batteur T.J. McNulty au sein du Muddy Waters band.

Lorsque Chess le remercie, il est vite recruté par le talent scout Sonny Thompson, de chez Federal records.

Il commence à enregistrer à Cincinnati (Ohio) pour ce label à partir d'Août 1960 et jusqu'en Février 1962, soit 16 titres gravés en 2 sessions sur environ 25 enregistrés (les 9 prises alternatives comprises), où le guitariste-chanteur est accompagné par Fred Jordan et/ou Freddie King aux guitares, Phillip Paul ou Jim Malender à la batterie, Little Boyd à l'harmonica (prises de Fév. 1962) et probablement soutenu de temps à autres à la basse par Joe Carter.


(Otis Spann & Big Smokey Smothers - cliché figurant au dos de l'album 'Smokey Smothers sings the backporch blues' - Official CD/ 2000)

Et lorsque Thompson l'encourage plus tard à adopter le style de Jimmy Reed, Otis 'Big Smokey' enregistre 'Honey, I ain’t teasin', parmi d'autres titres.

Douze de ces morceaux seront réunis en 1962 dans un premier 30 cm paru chez King et Polydor sous le titre 'Smokey Smothers sings the backporch blues'.

Smokey s'y révèle habile parolier, avec un sens aigu de l'ironie et il chante avec émotion. Instrumentalement parlant, ses blues flirtent à l'occasion avec le chaos rythmique et les discordances propres au style ''down-home / backporch''. Ces caractéristiques associées à son lourd shuffle, et aux riffs tranchants du jeune Freddy King font que sa musique semble sortir d'un juke-joint du Delta.  

Mais en dépit de l'affection de Syd Nathan, dirigeant du label King/Federal, pour son style de blues, quelques uns de ces enregistrements du bluesman restent en plan.

Smokey les garde sous le coude un moment, Muddy Waters enregistrant deux de ses morceaux.

Il continue à se produire sur Chicago et ses environs avec des musiciens comme Good Rockin' Charles, & Big Walter Hornton.

Au milieu des années 60, il enregistre encore deux singles à la façon de Jimmy Reed, pour Gamma records, à Chicago cette fois-ci, dont le titre 'I got my eyes on you'. Ils sortiront en 1968.

Mais Smokey boit beaucoup trop et perd ses engagements.  Il se retire pratiquement du métier vers la fin des sixties, et pendant la presque totalité des années 70, période où il se contente de vivre d'autres boulots.
Il s'improvise notamment vendeur ambulant de bâtonnets glacés, chaque été.

Redevenu sobre à l'aube des années 80, Big Smokey Smothers recommence à se produire sur scène. Lui et ses Ice Cream Men jouent régulièrement  deux fois par mois au B.L.U.E.S. bar de Chicago. Il y poursuivra ses gigs jusqu'en 1986.

En Décembre 1980, il passe en direct sur la station radio WBEZ de Chicago.

Puis il reprend le chemin des studios et enregistre deux nouveaux titres chez Rooster blues records, en 1982.

Il participe à la tournée européenne du ''Livin' Blues Festival 1982'', aux côtés du guitariste Jimmy Dawkins, de la chanteuse-bassiste Queen Syvia Embry, du pianiste Lafayette Leake, du saxophoniste Abb Locke & de l'harmoniciste Lester Davenport.

En 1986, paraît chez Red Beans records la compilation LP 12 titres  'Otis 'Smokey' Smothers & his Icecream men – 'Got my eyes on you', dont les morceaux ont été enregistrés en Déc. 1980, Avril 1984  & Déc. 1985.

Ses 6 derniers enregistrements datent d'Avril 1992, entouré des Crowns. Déjà très affaibli, Smokey y chante d'une voix moins assurée mais toujours pleine de feeling.

Personnage profondément gentil, facile à vivre, et apprécié de tous ses proches (collègues, musiciens, amis ou voisins), Otis Big Smokey Smothers décède des suites d'un cancer, à son domicile du South side de Chicago,le 23 Juillet 1993, à l'âge de 64 ans.

Il a laissé derrière lui une épouse, des fils et des filles dont l'une monte, semble-t-il, un projet de film documentaire retraçant l'histoire et la carrière des deux frères guitaristes.

L'on peut dire en tout cas de lui que son style de musique a joliment réussi la fusion entre le blues rural d'après-guerre et le blues urbain électrifié.


Sources: Site Web 'American music' de Stephan Wirz' ; Notes de Pete Crawford figurant au verso du CD compil' Otis 'Smokey' Smothers – 'Got my eyes on you', ; notes de Seymour Stein au verso de l'album compilation 'Smokey Smothers sings backporch blues' ; notes figurant sur le CD de chez Official records ; Article de Janet Browning (chercheuse SHS) paru sur le site web 'Mississippi writers and musicians ; Wikipédia.


Discographie:

- 'Smokey Smothers (Otis 'Big Smokey' Smothers) sings the backporch blues' (1962) (King/ Polydor)
(12 titres)

- Smokey Smothers - 'The Complete sessions 1960-62' (Krazy cat – 1982)
(25 morceaux dont 9 prises alternatives)

- 'Smokey' Smothers sings the backporch blues' (Official Records- 2000/ Ace Records - 2002)
(réédition des mêmes 25 morceaux)

-Otis 'Smokey' Smothers & his Ice cream men – 'Got my eyes on you' (Red Beans records – 1986, (12 titres, enregistrés en Déc 1980, Avril 1984  & Déc 1985)

-Otis 'Big Smokey' Smothers & Boston Blackie - 'Chicago Blues Session Vol 1',(Wolf records-1998) (avec 7 titres de Smokey, datant de 1984 et 1991)

-'Big Smokey' Smothers and the Crowns – 'That's alright' (Barry records - 2016 )
(comprenant les 6 derniers enregistrements de Big Smokey d'Avril 1992 , & 3 prises de Bobby Johnson & the Crowns, de 1990 à 93)

Extraits Musicaux:

'Smokey Smothers sings the backporch blues' (album intégral - 25 titres)



Smokey Smothers - 'I Got My Eyes On You'



'Big Smokey' Smothers  with The Crowns - 'That's Alright' (album complet)



Barrelhouse Chuck & Otis 'Big Smokey" Smothers - 'Searching For My Baby'


Dernière édition par Flovia le Ven 9 Nov 2018 - 17:42, édité 1 fois
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6935
Age : 61
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Otis 'Big Smokey' Smothers

Message par Phil cotton color le Ven 9 Nov 2018 - 15:00

Très bonne idée Flo de faire une bio complète d'Otis "Big Smokey" Smothers, un artiste attachant.  cheers

Alors personnellement je ne l'ai jamais considéré comme un "grand" du Blues plus ou moins injustement oublié et qui aurait dû obtenir bien plus de lauriers, mais son oeuvre est finalement consistante et il représente bien un certain courant du Chicago Blues, plutôt "southside" et encore bien ancré dans le terroir. Bon guitariste, bon chanteur, mais sans doute pas assez "flashy" pour atteindre un large public. Et puis tout le monde n'a pas non plus le talent d'un Muddy Waters ou d'un Magic Slim !

Quand je l'ai entendu en concert à Paris dans les années 80, je ne le connaissais principalement que pour son travail de sideman pour d'autres, et ce jour là je n'avais pas été très impressionné.Neutral  Bien gentil et souriant, mais "petit son" à la guitare et une voix un peu "noyée" dans l'orchestre. Peut-être déjà un peu diminué l'Otis.  Crying or Very sad
J'avais ensuite acheté sans trop d'excitation un 33T avec toutes ses faces Fédéral, et là, surprise, j'avais trouvé ça très bon, ce qui m'avait amené à fortement réévaluer mon jugement sur lui.

Finalement un artiste appréciable qui mérite tout à fait l'attention, un de ceux qui, derrière les ténors du genre, ont contribué à rendre si riche l'histoire du Chicago Blues. Twisted Evil
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 5139
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Otis 'Big Smokey' Smothers

Message par Phil cotton color le Ven 9 Nov 2018 - 15:12

Autrement Flo, tu es sûre que le B.L.U.E.S Bar à Chicago a été tenu par Buddy Guy ? Je connaissais le Checkerboard lounge, son premier club, et le Legends aujourd'hui, mais je ne savais pas pour le B.L.U.E.S. scratch Question
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 5139
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Otis 'Big Smokey' Smothers

Message par Flovia le Ven 9 Nov 2018 - 17:41

Ah non, du tout, je n'en mettrais nullement ma main à couper (du reste, comme pour l'ensemble des info collectées), mais je l'ai lu quelque part, au cours de mes recherches sur Big Smokey. Alors peut-être y a-t-il eu confusion avec le Checkerboard Lounge où il semble aussi avoir joué? (La période concorderait, en tout cas). Mais si ce détail te chiffonne autant, je l'enlève et c'est réglé!  cheers
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6935
Age : 61
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Otis 'Big Smokey' Smothers

Message par Phil cotton color le Ven 9 Nov 2018 - 19:54

Flovia a écrit:Ah non, du tout, je n'en mettrais nullement ma main à couper (du reste, comme pour l'ensemble des info collectées), mais je l'ai lu quelque part, au cours de mes recherches sur Big Smokey. Alors peut-être y a-t-il eu confusion avec le Checkerboard Lounge où il semble aussi avoir joué? (La période concorderait, en tout cas). Mais si ce détail te chiffonne autant, je l'enlève et c'est réglé!  cheers
T'inquiète, je m'en remettrai Laughing  C'est juste du pinaillage de vieux machin…
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 5139
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Otis 'Big Smokey' Smothers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum