MUDDY GURDY

Aller en bas

06022018

Message 

MUDDY GURDY






1. Going Down South (05:14)
2. That Girl Is Bad (feat. Cedric Burnside) (04:42)
3. See My Jumper Holding on the Line (06:09)
4. Rollin' and Tumblin' (04:18)
5. Station Blues (03:26)
6. Shawty Blues (04:52)
7. Glory (03:40)
8. Leave Her Alone (04:41)
9. Gonna Love You (04:58)
10. Dream (02:53)
11. She Wolf (03:58)
12. Shake Em on Down (03:51)
13. Help the Poor (04:06)

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4908
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

MUDDY GURDY :: Commentaires

avatar

Message le Mar 6 Fév 2018 - 11:37 par BAYOU

C’est un projet superbe et ambitieux…. Au pays des volcans, trois musiciens Tia Gouttebel (guitare, voix) Gilles Chabenat (vieille) et Marc Glomeau (percussion) cherchent à mettre en valeur un instrument traditionnel ancien, la vieille (hurdy gurdy en anglais) et comme ils ont des affinités avec la musique américaine, ils décident de rapprocher les deux univers.

Ils partent avec leurs instruments dans le Hill Country, cet endroit magique dans le Mississippi au Sud de Memphis où des musiciens de la nouvelle génération cherchent à maintenir l’héritage du blues rural en le modernisant.

Ils se nomment Cédric Burnside, Shardé Thomas, Cameron Kimbrough et Pat Thomas et ont tous des liens de parenté avec leurs prestigieux aînés (RL Burnside, Otha Turner, James Son Thomas).

Les rencontres et les enregistrements se sont déroulés dans les habitations des musiciens, mais aussi dans des endroits de légende comme l’Ebony Club, le club d’Indianola la ville de BB King, ou Dockery Farm là où l’âme de Charlie Patton est toujours présente. L’ingénieur du son Pierre Bianchi a capturé l'émotion de ces rencontres avec seulement un préampli à 8 microphones et un ordinateur

Le résultat est bluffant, déjà les musiciens américains se sont complètement investis dans le projet, et puis le mariage carrément improbable de la vieille et de la guitare fonctionne parfaitement.

Ecoutez le début du CD. C’est le souffle du blues qu’on entend dans les bruissements, c’est la souffrance du peuple noir dans les champs de coton, c’est aussi la vie dans ce Mississippi rural, quand le coucher de soleil illumine la plat paysage.

Le répertoire choisi puise dans celui de R.L. Burnside avec comme une évidence « Going Down South » et « That Girl Is Bad » avec Cedric son petit-fils. Il faudra un jour parler de Cedric, qui, tout petit, a accompagné son grand-père à la batterie, puis a contribué à faire vivre son histoire avec de superbes albums. Cedric est une belle personne, son investissement complet dans ce projet le démontre si besoin.

La difficulté du projet était d’intégrer la vieille aux autres instruments, et de permettre à tous de s’exprimer. Le pari est réussi, certes les sons du huddy gurdy peuvent surprendre à la première écoute, mais très vite on se laisse prendre par les mélodies par ce tempo si particulier, on tape la mesure sur « Rollin' and Tumblin' », la prise de son est impeccable, en fermant les yeux on est sous le porche d’une shotgun house et on écoute les musiciens dans le jour qui s’efface.Autre réussite, le chant de Tia qui est en lead sur plusieurs morceaux et parvient à poser sa voix remarquablement (« Glory »), et contraste habilement avec les voix des bluesmen.

Cet album est une superbe réussite, c’est une belle rencontre de deux univers ruraux. Que serait devenue la musique américaine si les immigrants avaient emporté dans leurs bagages des vieilles ?

La réponse à la question est dans ce disque attachant.

Cerise sur la gâteau, la pochette est magnifique

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 6 Fév 2018 - 16:02 par sergio88

BAYOU a écrit:C’est un projet superbe et ambitieux…. Au pays des volcans, trois musiciens Tia Gouttebel (guitare, voix) Gilles Chabenat (vieille) et Marc Glomeau (percussion) cherchent à mettre en valeur un instrument traditionnel ancien, la vieille...

C'est un instrument que l'on trouve en maison de retraite ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 6 Fév 2018 - 16:32 par Mirage3

Ha oui je les ai vus en concert l'an dernier : quand je les ai vus arriver avec cet instrument bizarre, j'ai crains le pire, mais dès les premières notes c'était magique, et effectivement très blues. Le jeu de guitare (Tia) est magnifique aussi.
Je ne savais pas qu'ils avaient sorti un CD. Je vais me le procurer dare dare.
Tia a été invitée par Joe Louis Walker pour une série de concerts dans les îles. C'est ce mois-ci je crois.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 6 Fév 2018 - 21:20 par Flovia

sergio88 a écrit:
BAYOU a écrit:C’est un projet superbe et ambitieux…. Au pays des volcans, trois musiciens Tia Gouttebel (guitare, voix) Gilles Chabenat (vieille) et Marc Glomeau (percussion) cherchent à mettre en valeur un instrument traditionnel ancien, la vieille...

C'est un instrument que l'on trouve en maison de retraite ?

Tu ne peux décidément pas t'en empêcher, Serge, c'est plus fort que toi!... Laughing

Il s'agit apparemment d'une vielle à roue (avec un seul i), d'après ce que j'ai pu constater sur les extraits vidéo disponibles, vieil instrument qui sonne en effet remarquablement bien avec le blues des Hills.





Rapprochement hyper intéressant, j'ai hâte d'écouter l'album!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 6 Fév 2018 - 21:24 par Tommy

Ca c'est un super projet...J'ai moi aussi hâte d'en écouter davantage.

Merci BAYOU de nous faire partager tes découvertes.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 7 Fév 2018 - 11:26 par Flovia

Ah oui, trop chou, Michel!!!
Et quelle belle découverte, en effet, cet album!
Je l'ai écouté hier soir sur le site-même des Hypnotic wheels, le trio français à l'origine de cet épatant projet, ici.
(Il manque juste le dernier morceau, 'Highway 61')

L'atmosphère de ce disque est absolument géniale!
Les sonorités de cette vielle se mêlent particulièrement bien avec celles des Hills, et Gilles Chabenat est impressionnant aux commandes de l'instrument.
C'est dingue, le caractère obsessionnel qu'il arrive à lui donner!  
Il atteint des summums sur 'See my jumper...' où, les percussions magistrales de Marco Glomeau aidant, sa rengaine sans répit, devient incroyablement vite hypnotique.
Ecoutez cette reprise et vous vous retrouverez à vous balancer au même rythme que cette vielle, sans même vous en être aperçu.
A cette cadence, il n'en faudrait pas beaucoup plus pour atteindre un état second, proche de la transe.
Enorme morceau!
'Rollin' and tumblin' produit pratiquement le même effet et 'She wolf' n'est pas non plus en reste .

Mon deuxième coup de cœur va au lancinant 'Leave her alone'. La voix est superbe, la guitare, aussi.
Sais-tu qui chante là-dessus, Michel? Cameron ou Cedric?
Et qui officie à la lead?

Et puis il y a 'Dream', poignant à souhaits avec un Pat Thomas, hyper émouvant aux vocaux.

Une réussite totale!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 7 Fév 2018 - 14:01 par T.Jiel

La vielle à roue est un instru que j'affectionne particulièrement. Chabenat est un bon parmi les viellistes reconnus aujourd'hui. Mettre des "bons" ensemble donne toujours de bons résultats, en dehors de l'aspect quelque peu exotique et vieillot que l'on confère d'ordinaire à la vielle. Sur ces deux vidéos, vous avez remarqué comme ils prennent le temps de s'écouter les uns et les autres?
J'ai tout écouté. Du blues comme j'aime, qui sent la maison (on entends même un chien aboyer à un moment). Les associations peu ordinaires d'instrus passent bien, en particulier les flûtes et la vielle. Je regrette juste que celle-ci ne soit pas plus mise en avant, mais peut-être n'est-ce pas le style de Chabenat.
Merci, Bayou, belle pêche.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum