Indigenous – Gray skies (2017)

Aller en bas

19122017

Message 

Indigenous – Gray skies (2017)




Indigenous – Gray skies (2017)




Date de sortie: 17 Novembre 2017
Label: Blues Bureau International/Shrapnel Records
Style: blues-rock, rock

Liste des titres:

01- Stay behind
02- I'm missing you
03- Lonely days
04- Healers
05- On my way
06- Hear my voice
07- Let it shine
08- Don't know where to go
09- Let's carry on
10- Both to flame
11- You broke it, you bought it
12- What you runnin' from

Musiciens:

Mato Nanji/ guitare lead, chant
Kevin Vecchione/ basse
Tommy Paris/ claviers, vocaux
Dan Conway/ batterie
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6838
Age : 61
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Indigenous – Gray skies (2017) :: Commentaires

avatar

Message le Mar 19 Déc 2017 - 15:48 par Flovia

Nous parlions ensemble, il n'y a pas si longtemps, de rock amérindien.
Voilà encore un autre exemple de blues-rock natif US que les réalisateurs du documentaire ''Rumble'' aurait pu évoquer.

Dans son registre, Mato Nanji est lui-aussi très bon guitariste, et il le prouve encore ici, sur ce 11è album d'Indigenous.

Originaire du Dakota du Sud, né et élevé au sein de la réserve Yankton (Nation Sioux/ Nakota), et influencé par la discothèque familiale très fournie en blues, Mato a débuté très tôt l'apprentissage de la guitare, avec les encouragements paternels, lui-même guitariste.  
Lui, son frère, sa sœur et son cousin fondèrent le groupe Indigenous, qui sortit un premier album en 1998.
En 2000, les membres de sa famille quittèrent la formation pour suivre chacun leur propre voie.
Mato poursuivit donc seul l'aventure Indigenous en recrutant, au fil des années, différents musiciens dont l'équipe Derek Post (guitare et voix) /Charles Sanders II (batterie & claviers), ou les Navajos de The Plateros (Levi Platero, Bronson Begay and Douglas Platero).

En 2012, Mato Nanji participa à l'album 'Three Skulls and the truth', une production de Mike Varney, aux côtés des guitaristes & chanteurs David Hidalgo (Los Lobos) and Luther Dickinson (North Mississippi Allstars)

Et il assura aussi lead et accompagnement sur le 'My World is gone' d'Otis Taylor (2013).

'Time is coming', avant dernier opus d'Indigenous, sortit en 2014, avec Jesse Bradman aux claviers & vocaux, Steve Evans à la basse et Jeff Martin à la batterie.

Cette succincte rétrospective close, je dirais que ce nouveau 'Gray skies' se laisse écouter, sans plus.  
Autant le guitariste m'avait impressionnée sous la tutelle de Taylor, autant il peine ici à m'embarquer.
Les compositions, signés Mato Nanji ou cosignées en partenariat avec Leah Williamson & Mike Varney, ne sont déjà pas d'une folle originalité.
Et puis, si les riffs et soli de Nanji sont la plupart du temps de bonnes factures (Hendrix et SRV l'ayant, à n'en pas douter, beaucoup influencé), je n'apprécie en revanche pas tant sa manière de chanter, bien davantage rock que blues, et sans grande personnalité, ni son timbre de voix sourd, et nasal.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 19 Déc 2017 - 21:09 par sergio88

L'album est dans ma pile "A écouter".

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 20 Déc 2017 - 10:11 par BAYOU

'Three Skulls and the truth', était un superbe album !

Celui là n'est en effet, pas vraiment inoubliable

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum