JOHN LEE HOOKER KING OF THE BOOGIE

Aller en bas

18102017

Message 

JOHN LEE HOOKER KING OF THE BOOGIE Empty JOHN LEE HOOKER KING OF THE BOOGIE




JOHN LEE HOOKER KING OF THE BOOGIE Index10

100 Ans, 100 chansons 5 CD, c'est du lourd chez CONCORD

Disc 1
1. "Boogie Chillen'"
2. "Sally May"
3. "Hobo Blues"
4. "Crawlin' King Snake"
5. "Black Man Blues"
6. "Goin' Mad Blues"
7. "Who's Been Jivin' You"
8. "(Miss Sadie Mae) Curl My Baby's Hair"
9. "Hoogie Boogie"
10. "Burnin' Hell"
11. "Weeping Willow Boogie"
12. "Moaning Blues"
13. "Huckle Up Baby"
14. "Goin' On Highway #51
15. "John L's House Rent Boogie"
16. "I'm In The Mood"
17. "Two White Horses"
18. "33 Blues"
19. "Sugar Mama"
20. "Wobbling Baby"
21. "Stuttering Blues"
22. "I'm A Boogie Man"
23. "Down Child"
24. "Odds Against Me (Backbiters And Syndicaters)"
25. "Shake, Holler And Run"
Disc 2
1. "Unfriendly Woman [Aka Stop Now]"
2. "Mambo Chillun"
3. "Time Is Marching"
4. "Dimples"
5. "Little Wheel"
6." I Love You Honey"
7. "Drive Me Away"
8. "Maudie"
9. "When I Lay My Burden Down"
10. "Tupelo Blues"
11. "Good Mornin' Lil' School Girl"
12. "I Rolled And Turned And Cried The Whole Night Long"
13. "No More Doggin'"
14. "Dusty Road"
15. "No Shoes"
16. "My First Wife Left Me"
17. "Crazy About That Walk"
18. "Want Ad Blues"
19. "Will The Circle Be Unbroken"
20. "I'm Going Upstairs"
21. "I Lost My Job"
22. "Don't Turn Me From Your Door"
23. "Grinder Man"
24. "Meat Shakes On Her Bone"
Disc 3
1. "Boom Boom"
2. "Blues Before Sunrise"
3. "She's Mine"
4. "Frisco Blues"
5. "Good Rockin' Mama"
6. "I'm Leaving"
7. "Birmingham Blues"
8. "Don't Look Back"
9. "Big Legs, Tight Skirt"
10. "It Serves Me Right"
11. "Money"
12. "One Bourbon, One Scotch, One Beer"
13. "The Motor City Is Burning"
14. "Mean, Mean Woman"
15. "Doin' The Shout"
16. "Homework"
17. "Early One Morning"
18. "Rocking Chair"
19. "Hittin' The Bottle Again"
20. "Deep Blue Sea"
21. "Spellbound"
Disc 4 – Live
1. "Hobo Blues"
2. "Maudie"
3. "Shake It Baby"
4. "Boogie Chillun"
5. "Bottle Up And Go"
6. "Crawlin' King Snake"
7. "The Mighty Fire"
8. "You've Got To Walk Yourself"
9. "I'm Bad Like Jesse James"
10. "Boogie Everywhere I Go"
11. "She's Gone"
12. "It Serves Me Right To Suffer"
13. "Boom Boom"
14. "Hi-Heel Sneakers"
15. "One Bourbon, One Scotch, One Beer"
Disc 5 – Friends
1. "I Got Eyes For You" – With "Little" Eddie Kirkland
2. "Mai Lee" – With The Groundhogs
3. "Peavine" – With Canned Heat
4. "Never Get Out Of These Blues Alive" – With Van Morrison
5. "Five Long Years" – With Joe Cocker
6. "The Healer" – With Carlos Santana
7. "I'm In The Mood" – With Bonnie Raitt
8. "Sally Mae" – With George Thorogood
9. "Mr. Lucky" – With Robert Cray
10. "Up And Down" – With Warren Haynes
11. "Boom Boom" – With Jimmie Vaughan
12. "You Shook Me" – With B.B. King
13. "Don't Look Back" – With Van Morrison
14. "Dimples" – With Los Lobos
15. "Boogie Chillen'" – With Eric Clapton



_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
BAYOU
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 5085
Age : 65
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

JOHN LEE HOOKER KING OF THE BOOGIE :: Commentaires

BAYOU

Message le Mer 18 Oct 2017 - 17:21 par BAYOU

John Lee Hooker, est né entre le 17 et le 22 août 1917 à Clarksdale (Mississippi, États-Unis), et mort le 21 juin 2001 à Los Altos (Californie, États-Unis), cette année est donc le centième anniversaire de sa naissance. Pour cette occasion, de nombreuses commémorations se sont déroulées tout au long de l’année (expositions, concerts, dont un hommage de son neveu Archie qui se produit en France cet automne).
Et puis cette anthologie de cent morceaux en 5CD avec des inédits.
Les trois premiers présentent une rétrospective de sa longue carrière, le quatrième reprend des morceaux en live et le dernier un best of avec des invités prestigieux.

John Lee Hooker est parfois présenté comme le chaînon manquant du Blues. Ce surnom, il le devrait à sa technique musicale rudimentaire née de ses origines rurales. Avec des rythmes lancinants accompagnés de riff syncopés et une voix sombre tout cela le rapprocherait beaucoup des premiers balbutiements du Blues.

Pourtant le parcours du musicien est assez peu conforme à celui des autres bluesmen nés dans le delta à la même l’époque.
Ainsi John Lee s’établit à Détroit, la grande capitale de l’automobile loin de Chicago ou Memphis, où il peut facilement trouver des boulots. Il traverse bien sur une longue période de vaches maigres multipliant les enregistrements sous divers noms « John Lee Booker », « Johnny Hooker » ou « John Cooker ». Ainsi certaines chansons sont identiques avec un titre différent.
Puis, comme beaucoup de bluesmen, il trouvera un nouveau souffle avec l’arrivée du British Boom dans les sixties, puis sera massivement reconnu par le public blanc enregistrant avec Canned Heat, se produisant en Europe puis, capitalisant sur son nom avec une dernière série d’albums à la fin des années 1990 au tout le monde cherche à jouer avec lui.
Comme BB King, John Lee a ainsi largement profité de son succès de son vivant au niveau pécunier et notoriété.

Sa discographie est riche d’environ cent albums, dont beaucoup de compilations et de redites, aussi cinq CD ne sont donc pas de trop pour approcher l’œuvre du bluesman.
Tout débute en 1948 avec ce "Boogie Chillen'"et le style spécifique de John Lee Hooker est déjà présent dans ce titre. Ecoutez donc « La Grange » de ZZ Top. Ne trouvez-vous pas un petit air de ressemblance ?
Un tempo, une voix, du lyrisme ; c’est une recette qu’il va décliner encore et encore.
Quand son ingénieur du son, enregistre le battement de son pied sur le sol qui rythme le tempo c’est un coup de génie qui deviendra sa signature. Simple et efficace, comme "I'm in the Mood" en 1951 ou “Shake it Baby" qui cartonne en Europe en 1963.

John Lee Hooker ce sont aussi des morceaux qui sont passés dans l’inconscient musical de tout le monde, dépassant le strict univers du blues, comme sa version de « Boom Boom » dans le film The Blues Brothers devant le Soul Food Cafe en 1980 ou son légendaire "One Bourbon, One Scotch, One Beer" clef de voûte des concerts de George Thorogood.
On s’aperçoit aussi, finalement, que les contributions des guests sur le CD 5 ne changent pas grand-chose à l’interprétation des morceaux. Pas évident de se faire une place à côté de vieux bluesman même si on se nomme Carlos Santana ou Jimmy Vaughan. En effet sous un aspect « facile » ce n’est pas si simple de jouer le blues du père Hooker, et on peut regretter l’absence d’un morceau « It Serves Me Right To Suffer « avec Ry Cooder où l’homme à la slide parvient à « entrer » dans la peau du vieux bluesman.
Ne nous plaignons pas ce coffret très bien documenté avec les notes très documentés du livret de Jas Obrecht et Mike Kappus permet de découvrir un géant du blues ou de combler des vides, et de fouiller plus avant dans l’œuvre ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 19 Oct 2017 - 11:03 par Invité

T'arriverais presque à me donner envie de l'acheter... Smile

mais comme je l'ai déjà dit, 53 euros pour des titres que j'ai sur les cd originaux ( à part quelques inédits ) plus un livret en anglais, ça fait trop pour moi.. Rolling Eyes

Mais pour ceux qui le découvrent c'est une superbe occasion.. Cool

Disc 5 – Friends
1. "I Got Eyes For You" – With "Little" Eddie Kirkland



Disc 5 – Friends
2. "Mai Lee" – With The Groundhogs

Revenir en haut Aller en bas

Jonselis

Message le Jeu 9 Nov 2017 - 11:15 par Jonselis

Merci pour la chronique BAYOU Wink

Le coffret est effectivement cher, mais il est composé de cinq CD quand même. N'étant pas un connaisseur de l'oeuvre de ce légendaire bluesman, je pense que cet objet serait une très bonne suggestion de cadeau pour les fêtes.
Il est donc bien né dans le Mississippi, alors que j'avais toujours pensé qu'il était de Detroit, notamment à cause de son surnom de 'Motor City bluesman'.

Revenir en haut Aller en bas

BAYOU

Message le Jeu 9 Nov 2017 - 12:10 par BAYOU

Si tu n'as pas de CD cela vaut le coup en plus les notes de pochettes sont un plus.

Oui il est né dans le Mississippi certainement à Clarksdale mais peut être à Tutwiller pas très loin . Mais comme la légende dit que c'est à la gare que W.C. Handy a rencontré un gars qui lui a expliqué la slide.....Bref c'est pas très grave.
Il est parti à Detroit pour bosser et c'est en effet dans cette ville qu'il a été connu dont son surnom.

Revenir en haut Aller en bas

Jonselis

Message le Jeu 9 Nov 2017 - 12:20 par Jonselis

Je n'ai qu'un seul CD de John Lee Hooker (The Healer), et je dois dire que le dernier numéro de Soul Bag m'a donné envie de m'intéresser un peu plus à cette légende du Blues. Je crois que je vais me laisser tenter par cette anthologie pour commencer, et je demanderais ensuite conseil aux spécialistes de ce forum afin de m'éclairer sur les albums indispensables de sa discographie.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum