Joe ''Guitar'' Hughes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Flovia le Mer 20 Sep 2017 - 10:57

Joe ''Guitar'' Hughes
(29 Septembre 1937 -  20 Mai 2003)



(Joe Hughes – 1963 – photo promotionnelle)


Suite à l'écoute du dernier enregistrement studio de Joe Hughes, je me suis aperçue que ce guitariste-chanteur de blues texan ne bénéficiait pas encore de son topic sur notre forum.
Voilà donc l'occasion de réparer cet oubli biographique et disco.

Joe ''Guitar'' Hughes naquit à Houston, Texas, le 29 septembre 1937.
Comme beaucoup, il s'ouvrit très jeune à la musique, principalement par l'intermédiaire des  diffusions radio mais aussi des 78 tours que sa tante et son beau-père écoutaient sur le Victrola familial. Et c'est ainsi que Lightnin' Hopkins et de T-Bone Walker plantèrent en lui les premières graines de sa future carrière musicale.

Joe a toujours adoré chanter. Très tôt, il s'exerça sur toutes les musiques populaires qu'il pouvait entendre sur les ondes. Sa mère encouragea ce talent précoce en lui fournissant un large éventail de partitions musicales (Country & western, Gospel, ballades), le Blues excepté, une musique réprouvée à demeure. Cette restriction étant sans appel, Joe se voyait sévèrement réprimandé, chaque fois qu'il l'outrepassait.
Elle ne réalisait alors pas vraiment à quel point le Blues était précisément le genre de musique que son fils voulait chanter.

Dès ses dix ans, Joe commença à travailler pour 25 dollars la semaine, comme plongeur d'arrière-salle. Avec sa première paie, il s'offrit une guitare, un petit modèle country.
C'est peu dire que sa mère n'en fut guère heureuse, tant elle comptait pouvoir utiliser cette somme dans l'alimentation familiale.

Néanmoins, lorsque Joe connut sur le bout des doigts une poignée de chansons, il rassembla quelques copains pour former son premier groupe.
A seize ans, il se lia avec Johnny Copeland, Pat Paterson, Steve Washington, ainsi qu'avec un certain Cornelius, et tous formèrent bientôt ensemble un groupe vocal, ''The Dukes''.
Au fil des mois, Steve et Cornelius finirent par se retirer. Herbert Henderson et James Johnson les remplacèrent. La formation évolua alors vers le Rockin' blues et  fut donc rebaptisée''The Dukes of rhythm''.
Grâce à ses exceptionnelles capacités musicales, Joe devint le meneur et l'instructeur du groupe, apprenant à Johnny la guitare et à Herbert, la batterie.

Les ''Dukes of rhythm'' jouaient dans tous les nightclubs et jukejoints environnant Houston et  Galveston, y compris au 'Woodlake inn', au 'Olie's groovy grill' et au 'G&M pleasure spot'. Puis ils devinrent la principale attraction du fameux 'Shady's playhouse', de 1958 à 1963, s'y produisant chaque nuit de la semaine.
C'est en autres avec eux que débuta la longue tradition des 'Blue Mondays' jams. Il s'agissait de scènes ouvertes où nombre de musiciens locaux et invités de passage eurent la chance de mieux se faire connaître.
L'ambiance on ne peut plus détendue de ces chaudes soirées était autant appréciée des musiciens que du public consommateur. Et aux dires de Joe, un certain nombre de gars perdirent leur boulot d'en avoir par trop profité.

Au fur et à mesure, Joe eut l'opportunité de se rapprocher d'artistes qu'il admirait, même si cela ne consistait qu'à plaquer quelques accords rythmiques derrière T-Bone Walker, ou à jouer aux dès en coulisse avec Big Mama Thornton.

A cette époque, Houston était l'un des plus éminents viviers de grands guitaristes de blues.
Quoique meilleurs amis du monde dans la vie courante, sur scène, les musiciens se muaient en compétiteurs acharnés.
Dans ces années-là, Joe et un autre de ses bons amis, le guitariste, Johnny 'Guitar' Watson, passaient des heures à jouer et rivaliser en compagnie du futur ''maître de la Telecaster'', Albert Collins. Celui-ci était alors le guitariste leader des ''Rhythm rockers'', groupe attitré du 'Joker club' .
Mais lorsque Albert décida finalement d'en partir, c'est Johnny Copeland qui l'y remplaça.

En 1963, Joe se vit offrir de jouer avec ''The Upsetters'', la formation originale du flamboyant Little Richards.
L'équipe, très secouée par le renoncement de leur emblématique figure de proue au Rock'n'Roll (en faveur d'une discipline toute théologienne), fit appel à Joe Hughes, qui contribua, de fait, à faire remonter les Upsetters au premier plan du Rhythm and Blues.
Et bientôt, ils entamèrent ensemble une tournée  ''caravane'', où ils soutinrent des têtes d'affiche comme Fats Domino, Jackie Wilson, Sam and Dave, et bien d'autres encore.

Au bout de deux années avec les Upsetters, Joe saisit l'occasion de rejoindre le chanteur Bobby 'Blue' Bland, consécutivement aux départs de Wayne Bennett et Roy Gaines.
Il demeura le guitariste de Bobby deux ans durant, se produisant et enregistrant à ses côtés en studio, comme membre à part entière du groupe, lequel incluait alors Melvin Jackson et Harold Penia.

En 1966, Joe retourna au Texas, comme leader du combo de  Al 'TNT' Braggs, un chanteur de R'n'B texan qui assurait les premières parties de Bobby Bland.

Peu à peu moulu par la folie des tournées, Joe décida de lever le pied afin de se consacrer entièrement à son épouse Willie Mae, institutrice, et leur trois filles. Et si son choix de s'établir durablement à Houston ne favorisa pas sa carrière professionnelle, il ne le regretta pas une seule seconde.

Avant 1988, les enregistrements studio de Joe furent sporadiques. De 1958 à 1965, il ne grava qu'une poignée de singles pour des labels comme Kangaroo, Golden Eagle, Jetstream, Boogaloo, Gallant, Sound Stage et Sound Plus.
Entre 1970 et 1981, il travailla avec des formations locales de Houston, dont Julius Jones and The rivieras, Luvenia Lewis, We four, The Music good et Soul brothers Inc.

Au milieu des années 80, les choses évoluèrent enfin pour Joe Hughes.
Sans qu'il s'en soit rendu compte, sa musique était bien suivie outre-atlantique. Et son vieil ami Johnny Copeland le convainquit de l'accompagner dans sa tournée européenne. En 1985, Joe assura un show majeur de Johnny à Utrecht (Hollande). Ce succès lui ouvrit de nombreuses portes.

Joe Hughes réalisa huit albums entre 1985 et 2000, surpassant le nombre de ses singles enregistrés les quatre précédentes décades.
Alan Govenar, musicologue texan renommé, produisit un documentaire, ''Battle of guitars'' consacré à Joe et son ami Pete Mayes. Et en 1999, le réalisateur Heather Korb sortit le sien ''Third Ward Blues'', célébrant la communauté musicale à laquelle Joe appartenait.

Sur l'album 'Stuff like that', Eric Predoehl concluait le parcours de Joe en ces termes :

'' A travers tout cela, une chose est sûre. Le meilleur est encore à venir pour Joe Hughes.
A un stade de l'existence où beaucoup pensent à une retraite bien méritée, lui atteint une nouvelle dimension. Toujours adolescent dans son cœur, Joe exprime la vibrante vitalité qui fait défaut à bon nombre de personnes, moitié moins âgées que lui-même. Son épouse et âme sœur, Willie Mae, est maintenant retraitée. Ensemble, ils se concentrent désormais sur l'activité artistique de Joe et parcourent tous deux le monde, jouissant de la beauté des différents pays qui les accueillent et qui apprécient vraiment les extraordinaires talents de Mr Joe ''Guitar' Hugues.

Longue carrière à toi, Joe !
''

Malheureusement, Joe Hughes décédera d'un infarctus, moins de trois ans plus tard, à l'âge de 65 ans.


Références: Résumé biographique de Joe Hughes, signé par Eric Predoehl et le Blues Express team, et qui accompagne l'album 'Stuff like that'.


(Photographie Joe hughes: R. Benson Hurlbutt, Rebecca Bauscher)

Discographie :

'Texas guitar master' (1986/ Double trouble records, featuring Pete Mayes)
'Craftsman' (1988/ Double trouble records)
'If you want to see the blues' (1989/ Black top records)
'Gulf Coast blues -Vol 1- 'Joe Guitar hughes, Carol Fran, Teddy Reynolds, Grady Gaines' (Compilation 1990/ Black Top records)
'Down & depressed : Dangerous' (1995 / Munich Records)
'Live at Vredenburg' (1996/ Double trouble records)
'Texas guitar slinger' (1996/ Bullseye blues ; Me & My records)
'Stuff like that' (2000 / Blues express Inc)


Extraits :

'Don't throw your love on me so strong' (Album 'Down & depressed')


'Put the crack down' (Album 'Down & depresssed')


'My baby told me' (Album 'Texas guitar slinger' )


'Big boss man' (Album 'Live at Vredenburg')


'Blues man's guitar' (Album 'Live at Vredenburg')


'Going to San Francisco' (enregistrement live- Abum  'Stuff like that')


'If you want to see the blues' (enregistrement live- Album  'Stuff like that')


'Cold cold feeling' (Album 'Craftsman' version CD)


et un intégral live de 1993, Joe Hughes Texas Blues band - 'An evening with the blues', enregistré à Tiel (Hollande):

https://youtu.be/sXglYq-HlLo
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6682
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par LE PAPE FRANCOIS le Mer 20 Sep 2017 - 22:58

Merci Flo, je ne le connaissais pas..
Je n'ai écouté que la première vidéo et elle m'a donné envie d'écouter les autres... Wink
avatar
LE PAPE FRANCOIS
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 677
Date d'inscription : 18/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par tiludog le Jeu 21 Sep 2017 - 11:00

Pareil pour moi,merci Flo Cool
avatar
tiludog
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1661
Age : 67
Localisation : créteil
Date d'inscription : 29/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Phil cotton color le Ven 22 Sep 2017 - 11:30

Flovia a écrit:A cette époque, Houston était l'un des plus éminents viviers de grands guitaristes de blues.
Quoique meilleurs amis du monde dans la vie courante, sur scène, les musiciens se muaient en compétiteurs acharnés.
Dans ces années-là, Joe et un autre de ses bons amis, le guitariste, Johnny 'Guitar' Watson, passaient des heures à jouer et rivaliser en compagnie du futur ''maître de la Telecaster'', Albert Collins. Celui-ci était alors le guitariste leader des ''Rhythm rockers'', groupe attitré du 'Joker club' .
Mais lorsque Albert décida finalement d'en partir, c'est Johnny Copeland qui l'y remplaça.

Hé bé… Je ne sais pas si les coutumiers des clubs de blues de Houston de ces années là réalisaient la chance de pouvoir entendre quotidiennement des artistes en devenir de cette dimension… Rétrospectivement ça laisse rêveur…  Rolling Eyes

Cela dit, très bonne idée, Flo,  cheers de mettre en exergue Joe Hughes, certes pas un grand créateur du genre, mais quand même un excellent chanteur-guitariste qui aurait mérité, comme d’autres, une audience bien plus large. Sa mort un peu prématurée, sans doute… Peut-être aussi un caractère de  pig  (c’est ce que l’on disait…) qui lui a fermé quelques portes ? Bon… D’autres n’étaient pas non plus des plus faciles (Albert King, par exemple) et ont mieux réussi quand même…  scratch

Et dans la série « Les belles histoires de tonton Phil »  study , je me souviens avoir assisté à un concert de Joe Hughes dans un endroit assez improbable. C’était à la fin des années 80 ou au début des années 90 (là, je ne me rappelle plus bien…), en juillet ou en août, pendant des vacances familiales en Corrèze.

A cette époque, il y avait un gars du coin « fêlé » de Blues  geek qui avait pris la (bonne) habitude d’organiser tous les ans, à prix d'entrée très modéré, un concert à La Roche-Canillac, son village de moins de 200 habitants ! C’était vraiment un bourg dans la cambrousse, assez loin de tout et un peu en hauteur, et auquel on accédait par une petite route pas bien large. Pas de salle des fêtes évidemment, et donc une grange aménagée pour l’occasion dans laquelle se pressaient une centaine d’amateurs bluesystiques de la région, augmentés de quelques habitants du village un peu dubitatifs.  silent

Je crois me souvenir que le gars était un ami du directeur d’un grand festival d’été (Cahors ?) et que c’est grâce à ça qu’il pouvait faire venir des artistes de renom. Toujours est-il que notre ami Joe y avait produit un très bon concert. Je ne connaissais que très peu sa musique à l’époque et j’avais été agréablement surpris par sa prestation et le professionnalisme de son orchestre. Et le tout dans une super ambiance. Visiblement les musiciens n’étaient pas particulièrement décontenancés de se produire dans ces conditions inhabituelles. Faut dire qu’ils avaient dîné sur place avant et que la chère avait dû être bonne et abondante (et la boisson aussi…)  Wink

Un ou deux ans plus tard, j’y ai également vu Otis Grand et son orchestre ! Je ne sais pas comment l’organisation de tels concerts était possible. Peut-être que les artistes et leurs agents faisaient des prix d’amis. Sans doute aussi une petite subvention départementale ? A l’époque ça devait être plus facile…    Rolling Eyes
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4943
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par sergio88 le Ven 22 Sep 2017 - 16:28

Merci Flo, je ne le connaissais pas plus que celà.

C'est marrant ton anecdote Phil, ça me rappelle l'histoire du Pub Rock chez Paulette que je fréquente, à Pagney-derrière-Barrine, en pleine cambrousse. Ils ont également démarré dans une grange qu'ils ont aménagé :







La première fois que j'y suis allé, je me suis demandé où j'avais atterri. Very Happy

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10875
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Gut bucket le Ven 22 Sep 2017 - 18:57

Merci Flo, je ne connaissais pas non plus. Quoique sa tête ne m'est pas inconnue, il est pitète déjà passé par le qui-suis-je scratch ...

C'est marrant cette histoire de lieux improbables pour écouter des concerts.
Je me rappelle avoir écouté Solo Razafindrakoto dans un sous-sol de pavillon en banlieue rouennaise. Ou avoir contribué à une expo collective vidéo-projection/son dans un parking aérien de cinq étages, expo/performance/concert visitable en voiture of course, de l'action artistique drive quoi...
Et puis avec mes enfants, les jeux acoustiques dans les réservoirs de carburant vides qui sont près de chez moi. Des records de réverbération, plus de 8 secondes!


Dans un cadre étonnant et en étrange compagnie, mon meilleur souvenir reste Césaria Evora au parc floral du bois de Vincennes. J'étais avec un groupe d'adultes malades mentaux, mon taf de l'époque, et on avait passé un chouette moment avec la diva aux pieds nus.
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2065
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Flovia le Lun 25 Sep 2017 - 10:17

Votre intérêt pour ce sujet me touche, les amis. Si si!!! Tout commentaire, même bref, même sans véritable relation (rire), est le bienvenu.


@ Tonton Phil: J'apprécie beaucoup tes petites anecdotes, toujours très pertinentes, Phil.
Combien en gardes-tu encore en réserve? Je me le demande...
Quoiqu'il en soit, louée soit ton aptitude à saisir la balle au bond!

PS [Mode taquin]: A propos de réactivité, quid de Hip?...
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6682
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Phil cotton color le Lun 25 Sep 2017 - 16:29

Flovia a écrit:Combien en gardes-tu encore en réserve? Je me le demande...
Quoiqu'il en soit, louée soit ton aptitude à saisir la balle au bond!
Mon (lointain) passé de rugbyman sans doute...  Laughing
C'est vrai que les anecdotes reviennent soudainement à l'esprit au détours des sujets. La mémoire est paresseuse, la faculté d'oubli très grande, mais ponctuellement il y a un tilt qui réveille tout ça...  Idea

Flovia a écrit:PS [Mode taquin]: A propos de réactivité, quid de Hip?...
Là je ne vais pas faire l'étonné et susurrer que je ne m'attendais pas à cette réflexion... Laughing  Alors je n'irai pas non plus jusqu'à dire que ça m'a fait hésiter à raconter l'histoire de Joe Hughes à La Roche-Canillac, mais bon... Razz
Faut vraiment que je m'y remette à l'histoire de la rencontre avec Hip, mais il y a quand même beaucoup plus à dire que pour les aventures de Joe Hugues en Corrèze, et j'ai perdu la moitié du récit déjà rédigée lors du split de mon ordi. Donc il faut tout recommencer à zéro... Rolling Eyes
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4943
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Iceman le Lun 25 Sep 2017 - 20:17

Bon ben chouette découverte, je trouve qu'il a une voix très chaude qui n'est pas sans rappeler un certain Albert King. Merci d'avoir fait la lumière sur ce bluesman.
avatar
Iceman
Mississippi Singer
Mississippi Singer

Nombre de messages : 919
Age : 41
Localisation : Deep south
Date d'inscription : 20/04/2008

http://www.cafardcosmique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Flovia le Mar 26 Sep 2017 - 18:13

Mais de rien, Iceman, ce fut fait avec grand plaisir! Merci de ton com, et assez d'accord avec toi, question voix.
Tout second couteau que Hugues ait été, il enrichit à sa façon l'abécédaire artistique du forum.

Phil cotton color a écrit:
Faut vraiment que je m'y remette à l'histoire de la rencontre avec Hip, mais il y a quand même beaucoup plus à dire que pour les aventures de Joe Hugues en Corrèze, et j'ai perdu la moitié du récit déjà rédigée lors du split de mon ordi. Donc il faut tout recommencer à zéro... Rolling Eyes

Peut-être pas... Tout dépend de la nature du crash de ton PC. Ton disque dur n'a pas forcément été endommagé. L'as-tu testé ou fait tester en externe?
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6682
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par T.Jiel le Mar 26 Sep 2017 - 21:15

Oui, parce qu'il y en certains (au moins 1!) qui se demandent ce que c'est que cette histoire de "Hip"... scratch
avatar
T.Jiel
ça marche pô chez moi
ça marche pô chez moi

Nombre de messages : 3268
Age : 62
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Flovia le Jeu 28 Sep 2017 - 18:38

T.Jiel a écrit:Oui, parce qu'il y en certains (au moins 1!) qui se demandent ce que c'est que cette histoire de "Hip"... scratch

Je laisse à Phil le soin de t'en parler...
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6682
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Chufere le Ven 20 Oct 2017 - 20:30

Merci pour cette nouvelle bio !
ça fait toujours autant plaisir de découvrir de "nouveaux" bluesmen.
J'aime bien la sélection de morceaux, notamment If you want to see the blues, pas vu le temps passer à l'écouter
avatar
Chufere
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 376
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 22/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe ''Guitar'' Hughes

Message par Flovia le Sam 21 Oct 2017 - 19:51

C'est gentil, Dom, contente que Hugues t'ait plu! Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6682
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum