Gregg ALLMAN - SOUTHERN BLOOD

Aller en bas

01092017

Message 

Gregg ALLMAN - SOUTHERN BLOOD




Sortie le 08/09/2017



1.My Only True Friend
2. Once I Was
3. Going Going Gone
4. Black Muddy River
5. I Love The Life I Live
6. Willin’
7. Blind Bats And Swamp Rats
8. Out Of Left Field
9. Love Like Kerosene
10. Song For Adam

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4875
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Gregg ALLMAN - SOUTHERN BLOOD :: Commentaires

avatar

Message le Ven 1 Sep 2017 - 17:13 par BAYOU (En ligne)

Le 27 mai 2017, un géant de la musique s’éteint à presque 70 ans.
On le savait malade, diminué depuis plusieurs années, et ses concerts tant avec l’ABB qu’avec son groupe ont été souvent annulés. Pourtant, malgré sa santé précaire, Gregg Allman souhaite enregistrer et terminer son dernier album nommé Southern Blood, titre fort qui démontre son attachement profond et viscéral à ce Deep South qu’il a aimé, célébré et qu’il n’a jamais quitté.
De Macon à Savannah (sa dernière demeure) il a porté haut et fort son amour de sa terre, sans les débordements outranciers ou racistes inhérents à beaucoup de ses compatriotes.
L’album est enregistré au FAME Studios de Muscle Shoals (Alabama) là où tout a commencé avec son frère Duane (dont la présence habite toujours le lieu) et l’Allman Brothers Band. Michael Lehman, l’ami de toujours, et Don Was sont à la production. "En tant que producteur, j'ai aidé Gregg à cristalliser sa vision pour l’album et veiller à ce que celle-ci soit partagée avec le groupe", a déclaré Don "Il était un héros musical et, plus tard, est devenu un bon ami. Gregg était un homme doux et humble avec un bon cœur et de bonnes intentions et c'était un grand honneur de l'aider à mettre ses affaires musicales en ordre et à dire adieu ".

Gregg sait que son temps est compté, son cancer du foie progresse et il se sait condamné à brève échéance. Il rassemble ce qu’il lui reste de forces et d’énergie pour son album avec le désir de le terminer avant l’issue fatale.
L’album est composé de dix morceaux, huit reprises et deux originaux écrits avec son guitariste Scott Sharrard « My Only True Friend co-écrit), et « Love Like Kerosene » de Scott seul.
Sinon « Once I Was” est écrit par Tim Buckley (album Good Bye and Hello), Going Going Gone par Dylan (album Planet Wawes), “Black Muddy River” par (Jerome, Jerry Garcia, Robert C. Hunter) figure sur l’album In the Dark du Grateful Dead, “I Love the Life I Live” par Wille Dixon et jouée surtout par Muddy Waters, Willin’ écrit par Lowell George est sur l’album Sailing Shoes de Little Feat, Blind Bats and Swamp Rats de Jack Avery est chanté par Johnny Jenkins, Out of Left Field (Dewey Lindon Oldham Jr.-Dan Penn) est un classique de Percy Sledge et “Song for Adam” est écrit par Jackson Browne qui participe au morceau.
Cette liste démontre la richesse et l’ouverture musicale de Gregg qui puise certes dans le répertoire du Sud, mais aussi dans le blues, et chez les grands songs-writers (Buckley/Dylan/Browne) et les groupes « frères » (Grateful Dead, Little Feat).

La large diversité auteurs ne nuit absolument pas à la cohésion de l’ensemble qui est tout simplement magnifique. Gregg et son groupe s’approprient les différents thèmes, et en présentent des versions estampillées Gregg Allman Band. Ce qui accroche tout de suite, que dis-je, ce qui prend aux tripes, c’est la voix qui malgré les années et la maladie n’a rien perdu de sa profondeur, de son feeling, et c’est bouleversant !
« Going Going Gone » est proche de l’esprit de Dylan quand il l’a composé. C’est un nouveau départ vers l’inconnu, vers la mort ou l’approche d'une nouvelle solitude.
Le groupe est particulièrement efficace et il faut insister sur le merveilleux travail de Scott Sharrard qui est féerique sur tout l’album.
Et ce « Black Muddy River” majestueux là aussi, il reprend ce morceau du Grateful Dead en conservant l’esprit d’origine tout en apportant sa touche, sa patte et cette voix !
Gregg a toujours chanté le blues remarquablement, aussi sa version d’ “I Love the Life I Live” n’est pas une surprise. Là encore, on retrouve l’atmosphère des bluesmen, le tempo moite et chaud du Mississippi mélangé aux volutes enfumées des bars de la Cité du Vent.
Après, c’est l’extase, le « Willin’ » de Lowell George, autre grande figure disparue du southern-rock. Le grand frisson. Sauf erreur, Gregg n’a jamais joué ce morceau avec Little Feat. Quel dommage !
Et puis un double hommage avec « Blind Bats and Swamp Rats », une des chansons de Johnny Jenkins qui figure sur Ton-ton Macoute !, enregistré avec Duane en 1970.
Duane qui est encore très présent dans « Song for Adam » de Jackson Browne, un autre musicien apprécié de l’ABB. Browne joue sur le morceau qu’il a composé pour un hommage délicat et poétique.
La musique noire est bien représentée avec Percy Sledge qui a enregistré sur Capricorn le même label que l’ABB et « Out of Left Field » avec ses cuivres puissants est un sacré bon morceau !

Les deux compositions originales ne déparent pas le tableau « Love Like Kerosene », un des morceaux phares du Gregg Allman Band sur scène, sent bien la filiation avec l’Allman Brothers Band : ce son puissant, la voix et les guitares soutenues par les claviers et les cuivres et le merveilleux chorus de piano de Peter Levin.

Et pour finir, comment ne pas reproduire quelques vers de « My Only True Friend » qui ouvre l’album et semble l’adieu de Gregg?
« You and I both know this river will surely flow to an end / Keep me in your heart keep your soul on the mend / I hope you're haunted by the music of my soul / Please don't fly away and find you a new love /I can't face living this life alone / I can't bear to think this might be the end/ But you and I both know the road is my only true friend /When I'm gone
« Vous et moi-même savons que cette rivière va bientôt s'achever /Gardez-moi dans votre cœur, gardez votre âme en état de me conserver / J'espère que vous êtes hanté par la musique de mon âme /Quand je serai parti / Ne renoncez pas et trouvez-vous un nouvel amour / Je ne peux pas assumer de vivre cette vie seul/ Je ne peux pas penser que cela pourrait être la fin / Mais vous et moi-même savons que la route est mon seul véritable ami ».

Le message d’adieu d’un immense musicien, la figure centrale du southern-rock depuis presque cinquante ans, un final grandiose, une œuvre émouvante, touchante, juste pour l’éternité.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 1 Sep 2017 - 19:30 par T.Jiel

Jolie chronique. Merci à toi!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 1 Sep 2017 - 21:31 par fred-51

ta chronique ma donné envie de me le procurer

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Sep 2017 - 16:45 par mud

Foutue de belle chronique Bayou !
j'avais l'intention de me procurer ce disque
il est sur ma liste pour vendredi prochain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Sep 2017 - 19:00 par Flovia

Ah oui, alors! Quel bel hommage, tu lui rends-là, Michel!!!
Et en effet, suite au peu que j'ai pu écouter (de brefs extraits de 'My only true friend', 'I love the life I live', 'Song for Adam'), les vocaux de Gregg semblent gorgés d'émotions.
Ceci étant, je ne suis pas sûre d'apprécier autant que toi l'éclectisme musical qui le caractérisait et dont tu parles si bien, ici .
Mais je suis sans doute moins attachée au parcours du musicien que tu ne l'es toi-même.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 5 Sep 2017 - 23:25 par Gut bucket

Pas encore écouté mais ça ne saurait tarder. Merci Michel.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 11 Sep 2017 - 19:43 par Blind Willie Régis

Merci Bayou pour cette superbe chronique!

J'ai été transporté par la voix de Gregg Allman et par les mélodies tout au long de cet album. De connaître le contexte rend ce CD encore plus poignant! Mes deux plus gros coups de coeur vont à My Only True Friend et à Black Muddy River où l'émotion suinte de toute part! Song For Adam est également particulièrement belle. C'est un album qu'on a envie de réécouter dès la fin de l'écoute. Ton texte est magnifiquement écrit Bayou et lui rend grâce mais comme tu le dis c'est le refrain de My Only True Friend qui reste le message le plus intense!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 13 Sep 2017 - 15:39 par Jipes

Superbe Chronique Michel bravo cheers on ressent toute l'admiration que tu portes à ce grand monsieur. Je dois dire que j'ai toujours été tout comme toi très sensible à sa façon de chanter le Blues,  ne s'invente pas ça ne se travaille pas on le sent ou pas c'est comme ça Twisted Evil

M'en vais m'écouter ce disque avec grande curiosité

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 14 Sep 2017 - 17:01 par mud

bien belle chronique le père !!
je l'ai acheté mais pas encore écouté j'ai même pas encore écouter le p^récédent disque je sais je chie dans la colle ou bien ? j'ai un peu de retard ... aussi j'en achète bien trop

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 14 Sep 2017 - 17:55 par Phil cotton color

Rien à dire de plus que les copains sur ta chronique, Michel, c'est top ! Twisted Evil
Et elle donne vraiment très envie d'acheter la dernière production de ce géant discret du rock sudiste, celui qu'on aime, fortement teinté de Blues.

Je ne l'ai pas encore acheté, mais ce CD est certainement un superbe hommage au talent de Gregg Allman, rehaussé encore par celui que tu lui rends par cette magnifique chronique.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum