Robben FORD - Into the Sun

Aller en bas

21032015

Message 

Robben FORD - Into the Sun






1. Rose Of Sharon
2. Day Of The Planets
3. Howlin’ At The Moon
4. Rainbow Cover
5. Justified (with Keb’ Mo’ & Robert Randolph)
6. Breath Of Me (with ZZ Ward)
7. High Heels And Throwing Things (with Warren Haynes)
8. Cause Of War
9. So Long 4 U (with Sonny Landreth)
10. Same Train
11. Stone Cold Heaven (with Tyler Bryant)

Sortie le 31/03/2015

On va en reparler, mais pour moi c'est un des meilleurs disques de blues de l'année.
Certes les invités sont prestigieux mais même sans eux c'est un MUST

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4935
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Robben FORD - Into the Sun :: Commentaires

avatar

Message le Sam 21 Mar 2015 - 11:01 par Flovia

Ah oui, dis-donc, il y a du beau linge, effet! (Haynes, Landreth & Randolph, déjà. Bryant, je ne connais pas. Un jeune talent, sans doute?)
Hâte d'en découvrir la teneur, du coup!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Mar 2015 - 16:31 par mud

me too

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 25 Mar 2015 - 16:15 par BAYOU

Et encore un nouvel album de Robben Ford, qui a presque le même rythme que Joe Bonamassa (le premier qui dit avec la qualité en plus ne sera pas réprimandé) avec une production d’un CD par an depuis trois ans.
Si le dernier A Day in Nashville avait été enregistré live, avec son groupe, en studio, celui-ci fait la part belle aux invités. Et son carnet d’adresses est prestigieux: Keb’ Mo,’ Robert Randolph Warren Haynes, Sonny Landreth...
On ne va pas s’en plaindre mais, de toute façon, ce ne sont que des (belles) cerises sur le gâteau, et le gâteau est particulièrement succulent.

Le guitariste présente son CD ainsi "L'album est vraiment optimiste, il a une ambiance positive avec beaucoup de différents rythmes et couleurs et la façon dont les instruments sont utilisés est vraiment différente sur chaque piste. Cela me rend très heureux d'avoir quelque chose de si diversifié ".

Les genres abordés sont multiples, en effet, et le premier morceau « Rose Of Sharon » très acoustique, met la barre très haut, puis le son se muscle, les cuivres grondent, « Day Of The Planets » possède un groove d’enfer comme sorti des studios de Memphis, et « Howlin’ At The Moon » et « Rainbow Cover » continuent dans le même esprit.

Keb’ Mo, Robert Randolph et des choeurs sont présents sur « Justified » dans une atmosphère proche de l’univers musical de Keb, ce son roots très caractéristique des vieux bluesmen, et puis l’intervention de Robert toujours efficace et tranchant dans un final superbe.

Une présence féminine sur « Breath Of Me », celle de ZZ Ward une jeune chanteuse de vingt-huit ans que je ne connaissais pas, et qui possède une jolie voix, le duo est souligné par une magnifique partie de guitare et fonctionne parfaitement.

La guitare est encore et toujours à l’honneur avec « High Heels And Throwing Things » mais il est inutile d’en rajouter Robben Ford et Warren Haynes jouent ensemble alors forcément…..c'est beau !

Après « Cause Of War”qui s’inspire d’un morceau de JB Lenoir « The Whale Has Swallowed Me » arrangé brillamment, on retrouve le fameux Sonny Landreth sur « So Long 4 U », autre grand guitariste, autre moment où le temps suspend son vol, où les oiseaux s’arrêtent de chanter pour écouter…le piano de Jim Cox s’incrustant avec élégance dans la mélodie.

Avec “Same Train”on constate que le jeu de Robben, toujours fin et ciselé est plus heavy, plus bluesy, un peu comme s’il revenait à ses racines blues, et à son influence de jeunesse, l’immense Michael Bloomfield

Le dernier morceau nous fait découvrir un jeune guitariste texan, Tyler Bryant né en 1991, les accords et les solos sont plus « simples » qu’avec les autres invités, mais vu le haut niveau, nous n’allons pas nous plaindre !

Un disque exceptionnel, qui transcende les genres, servi par des instrumentistes fabuleux, avec un Robben Ford au sommet de son art.

A ne pas rater !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 14 Avr 2015 - 10:24 par mud

merci BAYOU

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 14 Avr 2015 - 15:52 par mud

tu m'as donné envie d'acheter ce disque. Je te dirai ce que j'en pense, encore merci man !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 14 Avr 2015 - 19:42 par Flovia

Pour ma part, j'en étais restée à l'album 'Bringing it back home', léger de ton et d'une ambiance très agréablement rafraîchissante, mais là rien ne m'a semblé suggéré, ni effleuré, tout m'a paru assené.

Révolue, ici, l'intemporelle vague californienne jazzy blues-rock sur laquelle Robben Ford se plaisait tant à surfer.
Envolée aussi, sa séduisante désinvolture. Sur cette session, j'ai le sentiment qu'il n'en reste qu'une espèce de caricature.

Le beat de l'album se fait volontairement lourd, l'ensemble de la rythmique est d'ailleurs fortement appuyée. Beaucoup trop, pour mon goût.
Chez Robben, sa façon-même de chanter est ici forcée, les mots souvent détachés.
Le ton se veut viril, énergique et même opiniâtre.
Et bien que demeurant fervente de son timbre de voix, tout comme de son incontestable groove vocal, je n'ai pas compris ce qu'il cherchait à prouver. Qu'il était encore musicalement capable de se maintenir au sommet de la vague, en dépit de ses 64 balais? Personnellement, je n'en ai jamais douté .
Mais venant de lui, cette nouvelle éloquence, haute en couleurs, très tape à l'oreille, et sans réelle finesse, n'a pas manqué de me surprendre.

Oh évidemment, l'album est bien ficelé ! De ce point de vue, aucune équivoque .

Et je suis entièrement de l'avis de Bayou pour ce qui concerne la sympathique amorce de ce nouveau cru.
Toutefois, le tempo très marqué du premier titre préfigure déjà cette volonté d'une puissance rythmique hautement affirmée sur l'ensemble des pistes.

Seule plage de répit dans toute cette déferlante, le 'Breath of me' avec la jolie prestation vocale de Miss Ward. Quant à la mélodie, elle détonne totalement par rapport au reste de l'album. Elle m'a parue finalement assez datée, et les interventions de Robben à la guitare, pas aussi aériennes ni aussi inspirées qu'à son habitude.

Quelques autres bons moments, comme les chorus slidés de Landreth sur 'So long 4 U', lesquels s'adaptent encore une fois parfaitement à la mouvance des morceaux d'autrui ; ceux de Haynes sur 'High Heels And Throwing Things', et ceux de Randolph à la pedal steel, somme toute assez discret, sur 'Justified'. Le jeune Tyler Bryant, lui-même, parvient à brièvement tirer ses marrons du feu.
Toutefois, l'on ne peut pas dire que Ford leur ait laissé beaucoup d'espace pour s'exprimer.
Leurs participations se trouvent soit couvertes par la machine gun instrumentale enclenchée par le maître d'oeuvre, soit masquées par des vocaux mixés très en avant, ou encore réduites à leur plus simple expression.

Personnellement, j'ai beau faire mais il m'est ici difficile de cautionner l'artiste. Tout cela sonne beaucoup trop clinquant pour mon goût.
Moi qui aimait tant décoller avec lui, en complète harmonie et toute insouciance, là je suis restée en rade, les pieds bétonnés, et je crois même avoir, par effet boomerang, pris quelques plombs dans l'aile...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Avr 2015 - 12:11 par mud

merci flo je verrai j'écouterai ce scud

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Avr 2015 - 12:12 par mud

ce qui est sûr ce n'est pas une critique de blues mag ça ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 17 Avr 2015 - 12:38 par mud

je l'ai reçu ce jour je l'écoute ce wik end et je vous dit quoi

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum