Jorma Kaukonen Ain't No Hurry

Aller en bas

24022015

Message 

Jorma Kaukonen Ain't No Hurry






1. Nobody Loves You When You're Down And Out (4:09)
2. The Other Side Of The Mountain (4:37)
3. Suffer Little Children To Come Unto Me (2:50)
4. In My Dreams (3:22)
5. Sweet Fern (4:22)
6. Ain't In No Hurry (3:30)
7. Brother Can You Spare A Dime (4:30)
8. Where There's Two There's Trouble (3:19)
9. The Terrible Operation (4:15)
10. Bar Room Crystal Ball (7:33)
11. Seasons In The Field (4:00)

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4849
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Jorma Kaukonen Ain't No Hurry :: Commentaires

avatar

Message le Mar 24 Fév 2015 - 16:20 par BAYOU

Un de mes guitaristes préférés, Jorma revient encore en acoustique pour le sucesseur du superbe River of Time.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 24 Fév 2015 - 19:48 par Flovia

Bonne note est prise ! Grande estime aussi pour ce talentueux guitariste, qui n'a apparemment rien perdu de sa virtuosité en acoustique, et que je suis, hélas, trop peu depuis ... les premiers Hot Tuna (  Embarassed  )

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 26 Fév 2015 - 15:22 par BAYOU

Six ans après l’excellent River of Time, le guitariste de Jefferson Airplane et co-fondateur de Hot Tuna nous propose Ain't In No Hurry.
Larry Campbell qui a déjà travaillé avec Hot Tuna produit le CD et co-arrange certaines reprises. Sans surprise on retrouve le copain de toujours Jack Cassidy avec sa basse et Barry Mitterhoff aux guitares er mandoline.

Jorma a laissé de côté les reprises de Reverend. Gary Davis, et Mississipi John Hurt, mais en vrai puriste, il fouille dans les morceaux de l’époque de la grande dépression et attaque avec « Nobody Loves You When You're Down And Out » écrit par Jimmy Cox en 1923 et qui raconte, vu par un millionnaire, la prohibition, ses aléas et revers de fortune.

Comme on parle des cover, à noter “Suffer Little Children To Come Unto Me” de Woody Guthrie arrange par Jorma et Campbell. Et pour rester dans l’époque “Brother Can You Spare A Dime” et “The Terrible Operation” écrit en 1930 par Thomas A. Dorsey et Georgia Tom avec des paroles dignes de Molière “Oh doctor, can I have a glass of water?/Oh, not now/Oh doctor, I'm so sick!/Sh, be quiet, doctor ain't gonna hurt you/Oh, what you gonna dowith that long knife?/Oh, that's just the doctor's tools/Oh doctor, what you gon' do with that saw?/Oh, we take off legs with that, that's all/Ooooh!/Be quiet, now, just a moment /There you are, the doctor's through!/Oh doctor, what did you take out of me?/Oh, just a minute, I'll tell you, dear”

Petite surprise, avec une voix féminine, celle de Teresa Williams, sur « Where There's Two There's Trouble” compose par un autre pote Michael Falzarano qui joue actuellement avec The New Riders Of The Purple Sage.
On retrouve avec un immense plaisir la voix caractéristique de Jorma, ce phrasé très blues, très différent du delta, mais qui donne une profondeur aux paroles.
Et une petite gâterie, une nouvelle version électrique/cool de « Bar Room Crystal Ball » qui figurait sur Yellow Fever du thon chaud.

Mais ce disque, comme le précédent, est très acoustique, Kaukonen joue maintenant très peu électrique ce qui est vraiment dommage quand on se souvient de ses prouesses.
L’artiste a choisi le blues acoustique ancien, défrichant d’anciennes compositions, les arrangeant à sa voix et à son phrasé, et c’est sacrément bon !

Reste à espérer une tournée européenne, sa dernière apparition en France date de 2005 à l’Olympia en formule acoustique d’Hot Tuna, et c’était merveilleux.


Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum