Gary CLARK Jr LIVE 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

01102014

Message 

Gary CLARK Jr LIVE 2014






1. Catfish Blues (Live) (8:00)
2. Next Door Neighbor Blues (Live) (4:06)
3. Travis County (Live) (3:42)
4. When My Train Pulls In (Live) (7:10)
5. Don’t Owe You a Thang (Live) (6:12)
6. Three O’Clock Blues (Live) (6:23)
7. Things Are Changin’ (Live) (6:09)
8. Numb (Live) (6:13)
CD 2
9. Ain’t Messin ‘Round (Live) (6:36)
10. If Trouble Was Money (Live) (6:40)
11. Third Stone From the Sun / If You Love Me Like You Say (Live) (10:27)
12. Please Come Home (Live) (6:33)
13. Blak and Blu (Live) (4:03)
14. Bright Lights (Live) (8:26)
15. When the Sun Goes Down (Live) (5:44)

Guy Clark Jr (guitare, chant)
Johnny Radelat (batterie)
King Zapata (guitare)
Johnny Bradley (basse)

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4851
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Gary CLARK Jr LIVE 2014 :: Commentaires

avatar

Message le Mer 1 Oct 2014 - 14:03 par BAYOU

Gary Clark Jr, né à Austin en 1984, a connu une ascension fulgurante. Repéré par Eric Clapton il est invité au Crossroad Guitar Festival en 2010 et sera remercié par God qui dira, au magazine Rolling Stone, lui avoir écrit « Merci. Vous m’avez donné envie de recommencer à jouer » Buddy Guy, Jeff Beck et Keith Richards en rajoutent une couche et il joue avec les Stones en 2012 et 2013 et assure la première partie de Clapton. Et puis consécration suprème, il est invité à la Maison Blance par Obama qui déclare qu’il est l’avenir du blues.
J’ai assisté à sa prestation en mai 2013 au Royal Albert à Londres, avant Clapton, et force est de reconnaître que je n’avais pas été convaincu, les morceaux étant tous joués sur le même tempo.
De même son album Black and Blu paru en 2012 m’avait semblé assez convenu et inégal.
La sortie d’un double album live permet de faire le point sur les qualités et les défauts de notre homme.

A peine cent minutes pour deux CD, il attaque à l’économie le garçon. A l’évidence le blues est la base de son répertoire, et il paie son tribut avec « Catfish Blues » de Muddy Waters, Three O'Clock Blues de BB King, If Trouble Was Money d’Albert King, When the Sun Goes Down de Leroy Carr et un medley “Third Stone From the Sun / If You Love Me Like You Say”regroupant Jimi Hendrix et Little Johnny Taylor, les autres compositions étant issues de son répertoire personnel.

On commence par les reprises, l’introduction de « Catfish Blues » est réussie, mais très vite la section rythmique plombe l’atmosphère et le chant « hendrixien » est assez conventionnel ainsi que les chorus de guitare. Même sentiment pour le titre de BB King les envolées renvoient aux guitaristes de blues-rock, ce qui n’est pas une honte, mais manque cruellement d’originalité.
A l’inverse, “If Trouble Was Money” joué sur un tempo proche de l’original est plus convaincant et permet aux guitares de s’exprimer démontrant le feeling de Clark Jr. Juste après le guitariste cherche à prouver avec « Third Stone From the Sun” qu’il peut faire du Hendrix ce qui n’est pas nécessairement convainquant.
Belle partie d’harmonica dans “When the Sun Goes Down” qui termine le concert ici encore le morceau de Leroy Carr est très bien interprété.

Pour ses propres morceaux, un superbe blues “Please Come Home” où il laisse enfin exprimer son feeling, et une belle version de « When My Train Pulls In » un des morceaux phares du groupe faite pour faire danser le public, et « Don't Owe You a Thang » « la chanson pour le gars assis au bar » un autre classique du set.
Au final, quand il évite le gros son et les interventions un peu faciles, Gary Clark Jr est plutôt bien inspiré et convaincant tant pour les reprises que pour les morceaux qu’il a écrits.
Mais ce live démontre aussi qu’il est à la croisée des chemins, soit il joue du blues pur et il réjouira un public de puristes, soit il amplifie les aspects blues rock de son répertoire et bénéficiera d’une plus vaste audience mais aussi d’une concurrence plus forte.
Alors, il lui faudra bientôt choisir entre le blues des origines et le blues-rock beaucoup plus lucratif.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 1 Oct 2014 - 18:30 par mud

merci Bayou pour cette critique du premier album live de Gary Clark Jr. n'ayant pas encore écouter les scuds, ta critique m'est importante pour me faire une idée. Je dirai ce que j'en pense...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Oct 2014 - 9:33 par Jipes

Je dois dire qu'après l'avoir découvert (comme beaucoup je suppose) lors du Crossroads Festival je em réjouissais de découvrir enfin son premier album et je fut décu car ca part dans tous les sens il y a du Blues rock pur jus, du Blues bien poisseux mais aussi des balades funky (on croirait Prince par instants) Au final ca me laisse un goût d'inachevé qui rejoint tes impressions de son second opus scratch

Je pense qu'au final pour ces jeunes artistes qui peuvent de part leur talent et leur technique jouer un peu de tout (Syndrome Jonni Lang, Joe Bonamassa ou John Mayer) ils finissent par ne pas faire de choix ce qui laisse tout le monde un peu frustré j'ai l'impression pale

Il était de nouveau invté au dernier Crossroads Festival de Clapton (qui sera probablement le dernier) et sur scène franchement ca le fait bien mais après transcrire ca sur une galette c'est peut être moins aisé. Du coup je vais attendre pour le découvrir lorsqu'il basculera dans les Bacs d'occasion

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Oct 2014 - 10:18 par bluesforever

Il n'y aura plus de festival Crossroads?Pour quelles raisons?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Oct 2014 - 10:31 par Jipes

bluesforever a écrit:Il n'y aura plus de festival Crossroads?Pour quelles raisons?

Apparemment Clapton a en a un peu marre (c'ets quand même un festival énorme à gérer peut être qu'il passera juste la main) d'ailleurs il a déclaré qu'il allait également arrêter de tourner car il a de plus en plus de mal a être sur la route Embarassed

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 2 Oct 2014 - 11:18 par Invité

Faut espérer que ça continu sans lui, c'était une occasion unique de voir des petits nouveaux et des grosses pointures ensemble sur scène... Smile

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Oct 2014 - 17:09 par BAYOU

gigi69 a écrit:Faut espérer que ça continu sans lui, c'était une occasion unique de voir des petits nouveaux et des grosses pointures ensemble sur scène...  Smile

**Cela ne peut pas continuer sans Clapton vu qu'il organisait ce festival pour lever des fonds en faveur de sa fondation à Antigua, un peu comme Neil Young avec son Bridge School

**Par contre, je me souviens que vers 2005/2006 Clapton avait dit qu'il arrêtait les tournées mondiales. Bof il a continué...Alors...Wait and See...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Oct 2014 - 22:04 par bluesforever

Ok merci pour les explications.Il faut dire qu'il commence à avancer dans l'age aussi...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 3 Oct 2014 - 8:28 par Phil cotton color

BAYOU a écrit:Par contre, je me souviens que vers 2005/2006 Clapton avait dit qu'il arrêtait les tournées mondiales. Bof il a continué...Alors...Wait and See...
Oui... Et ça fait 5 ou 6 ans, BB King avait aussi annoncé lui aussi sa dernière tournée...   Rolling Eyes Et bien d'autres encore...
Alors ce n'est pas forcément du marketing, peut être des coups de fatigue ou de lassitude ponctuels, et dès que ça va mieux on repart comme en 14... Very Happy ... même si pour certains comme BB ce n'est guère raisonnable artistiquement parlant... Crying or Very sad  Mais bon... la raison de vivre de beaucoup d'artistes, même sans problèmes financiers, est la scène et ils sont accrocs à l'excitation qu'elle procure et aux bravos... Wink

Alors pour Clapton, comme tu dis, "Wait and see"... Mais je n'y crois pas trop... Suspect

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 3 Oct 2014 - 11:49 par BAYOU

Sur je crois qu'ils le pensent vraiment au moment où ils le disent.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 4 Oct 2014 - 12:34 par Terrains vagues

Encore une fois j'ai du mal à comprendre cette opposition permanente que vous faites entre blues pur (pour les puristes, les connaisseurs?) et blues rock (pour les... autres?).
Il n'y a aucune incompatibilité entre les deux, au contraire. Pourquoi choisir?
Ca peut être fromage et dessert.Razz

Les ptits jeunes se "dispersent" en explorant d'autres pistes plus ou moins bleues?
Et alors? Rien n'est figé, le bleu a un nombre infini de nuances du plus clair au plus foncé.
Et puis chacun fait son tri. Même un seul titre de "machin" dans une disco complète, c'est quand même un bon moment d'écoute, de ressenti, d'émotion, de frisson, de joie, de révolte, de vie...
Je crois que je ne me laisse guider que par ce qui se passe en moi grace à la zik, pas par le nom du musicos ou de sa "réputation" pour dire que j'aime ou pas. Ca ressemble à du "X" ou du "Y", je m'en tape, c'est de la musique, c'est un morceau qui me parle... ou pas.

Bref, j'aime beaucoup la plupart des titres 100% junior. Laughing Razz
Numb à fond, c'est bon aussi.Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 31 Mar 2015 - 21:08 par DandyBlues

Terrains vagues a écrit:Encore une fois j'ai du mal à comprendre cette opposition permanente que vous faites entre blues pur (pour les puristes, les connaisseurs?) et blues rock (pour les... autres?).
Il n'y a aucune incompatibilité entre les deux, au contraire. Pourquoi choisir?
Ca peut être fromage et dessert.Razz

Les ptits jeunes se "dispersent" en explorant d'autres pistes plus ou moins bleues?
Et alors? Rien n'est figé, le bleu a un nombre infini de nuances du plus clair au plus foncé.
Et puis chacun fait son tri. Même un seul titre de "machin" dans une disco complète, c'est quand même un bon moment d'écoute, de ressenti, d'émotion, de frisson, de joie, de révolte, de vie...
Je crois que je ne me laisse guider que par ce qui se passe en moi grace à la zik, pas par le nom du musicos ou de sa "réputation" pour dire que j'aime ou pas. Ca ressemble à du "X" ou du "Y", je m'en tape, c'est de la musique, c'est un morceau qui me parle... ou pas.

Bref, j'aime beaucoup la plupart des titres 100% junior. Laughing Razz
Numb à fond, c'est bon aussi.Very Happy
 

Tout à fait d'accord avec toi terrains vagues . En plus, de nos jours avec les nouvelles technologies, mp3, téléchargement etc...on peut se faire ses propres compiles "best of".

On a souvent trop d'idées préconçus sur la façon dont il faut qu'un son "sonne" blues, alors que ce qui compte c'est l'émotion et le message qui s'en dégage.
Du rock dans le blues et pourquoi pas ?. Le rock est un des enfants du Blues aprés tout. Elmore James faisait déjà du rock avec sa guitare au son tordu. Hendrix a repris "Bleeding heart" d'Elmore d’ailleurs.
Et que dire de Bo diddley ? l'inventeur du rock avec ses premiers sons saturés.
Blues et rock sont liés par un fil très conducteur.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 1 Avr 2015 - 10:40 par Jipes

J'ai finalement acheté cet opus et je dois dire que là ca passe aisément la barre alors que certains titres en studio se révèlaient un peu décalé voire hors sujet. L'énergie est présente à tous instants et même si son jeu avec le feedback et les grosses saturations peuvent parfois sembler un tantinet longue le reste est carrément super cheers

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 1 Avr 2015 - 11:43 par BAYOU

DandyBlues a écrit:
Terrains vagues a écrit:Encore une fois j'ai du mal à comprendre cette opposition permanente que vous faites entre blues pur (pour les puristes, les connaisseurs?) et blues rock (pour les... autres?).
Il n'y a aucune incompatibilité entre les deux, au contraire. Pourquoi choisir?
Ca peut être fromage et dessert.Razz

Les ptits jeunes se "dispersent" en explorant d'autres pistes plus ou moins bleues?
Et alors? Rien n'est figé, le bleu a un nombre infini de nuances du plus clair au plus foncé.
Et puis chacun fait son tri. Même un seul titre de "machin" dans une disco complète, c'est quand même un bon moment d'écoute, de ressenti, d'émotion, de frisson, de joie, de révolte, de vie...
Je crois que je ne me laisse guider que par ce qui se passe en moi grace à la zik, pas par le nom du musicos ou de sa "réputation" pour dire que j'aime ou pas. Ca ressemble à du "X" ou du "Y", je m'en tape, c'est de la musique, c'est un morceau qui me parle... ou pas.

Bref, j'aime beaucoup la plupart des titres 100% junior. Laughing Razz
Numb à fond, c'est bon aussi.Very Happy
 

Tout à fait d'accord avec toi terrains vagues . En plus, de nos jours avec les nouvelles technologies, mp3, téléchargement etc...on peut se faire ses propres compiles "best of".

On a souvent trop d'idées préconçus sur la façon dont il faut qu'un son "sonne" blues, alors que ce qui compte c'est l'émotion et le message qui s'en dégage.
Du rock dans le blues et pourquoi pas ?. Le rock est un des enfants du Blues aprés tout. Elmore James faisait déjà du rock avec sa guitare au son tordu. Hendrix a repris "Bleeding heart" d'Elmore d’ailleurs.
Et que dire de Bo diddley ? l'inventeur du rock avec ses premiers sons saturés.
Blues et rock sont liés par un fil très conducteur.

**Là il s'agit d'un avis sur un album pas sur une compil ou un téléchargement.
**Il ne s'agit pas d'idées préconçues sur ce qui es blues ou pas, mais simplement une réflexion sur l'orientation musicale future du musicien.
Parce que l'émotion, le message "cui cui les petits oiseaux" et toutes ces belles choses s'inclinent souvent devant le froissement des billets verts.
Clairement, Gary CLARK Jr doit faire un choix de carrière, soit proposer une musique blues-rock, plus accessible, plus commerciale, soit rester dans le blues des origines.
Et ce choix impacte sa carrière, des salles plus ou moins grandes, des disques plus ou moins longs à enregistrer, un marketing puissant etc...
Ne jamais oublier, que la musique est un busineess et au final, le gars peut préférer gagner du blé plutôt que de crever la dalle en faisant la tournée des juke-joints du Delta.
Il suffit de regarder les megas-tournées dans les stades des Stones, AC/DC....pour comprendre que l'on sort du cadre strict de la musique pour entrer dans celui du grand spectacle.
Ce n'est pas une critique, mais un constat.
Cela implique des choix, car c'est une évidence qu'on ne joue pas de la même façon dans un stade que dans un club ou une petite salle !
Et j'ai pas encore écouté un groupe de "blues pur" comme tu dis dans un stade !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Avr 2015 - 1:37 par Terrains vagues

Machin "DOIT" faire un choix...???? scratch

Je comprends toujours pas pourquoi le "Machin" doit rester dans une case et surtout ne pas s'aventurer ici ou là... ni ce ton régulièrement condescendant (pas d'attaque perso, juste un ton souvent de mise sous quelques sujets par certains).

Quand je parle d'un blues "pur" c'est juste parce que j'ai l'impression en parcourant un grand nombre de sujets que tout ce qui a moins de 132 ans et 27 jours ne peut pas jouer le blues, ne peut pas ressentir le blues, ne peut pas respirer le blues ne peut pas grand chose en fait.
J'ai la sensation que tout son qui ne vient pas d'un microsillon qui ressemble plus à une tranchée (pas de 14/18, plutot 1870) qu'à un bon vieux 78 tours qui crache bien ne peut pas exprimer le blues.
L'impression encore, qu'avoir une technique (puisqu'il ne peut pas s'agir de talent ou de "génie" musical bien sur) vaut au "pseudos" bluesmen (je parle bien entendu surtout de la déviance blues rock) d'etre taxés de calculateurs et de vénérer la planche à billets.

Pourquoi tout cloisonner?

Clapton il a le feeling blues de temps en temps entre deux billets verts, enfin ça a bien du lui arriver. Je sais pas pourquoi mais je crois qu'il pourrait remplir un stade en faisant un concert genre "From the Cradle" (en magouillant un peu la sono pour que ça fasse un peu plus...crade?).
Remplir un stade et faire du billet vert avec du blues "pur", ça pourrait se faire très vite si les trois ou quatre "faiseurs de gout" à la tete des NRJ and co le décidaient.
On serait bien "emmerdés" hein?
Vaut mieux rester entre gens de bonne compagnie, entre initiés et légitimes parce que si le "succès" était au rendez vous, on perdrait forcément notre ame...
Je ne suis pas sur que la plupart des musicos qui galèrent, préfèrent (comme tu dis) "crever la dalle en faisant la tournée des juke-joints du Delta", ni ne le choisissent. J'ai bien l'impression qu'ils aimeraient bien voir quelques billets verts de plus et jouer dans quelques salles un peu plus remplies.

Oui la musique est un business, c'est triste et on y peut rien mais ça ne gache pas mon "cuicui les ptits zoiseaux" quant à l'émotion que me procurent certains morceaux. Je me tape de savoir s'ils ont rapportés ou pas à leurs auteurs, ils m'ont juste touché et la seule "légitimité" est là, personnelle à chacun.
En partant de cet angle de vue, quelqu'un peut parfois trouver "violent" certains propos "dédaigneux?" sur des morceaux qui lui ont parlés.
C'est un peu se moquer d'émotions ressenties par d'autres (penser à arreter de me foutre de... yen a trop:oops: ).
L'est tard, j'ai pitete dit des conneries ou pas.zzzzzzzzzzzzzzzz

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Avr 2015 - 10:25 par BAYOU

A nouveau je donne mon avis sur un disque, que mon ton soit condescendant, je ne sais pas peut être, mais bon c'est ainsi que j'écris. Désolé.

Pour le blues pur tu te trompes d'interlocuteur, désolé mais c'est plutôt OD ou Flovia qui sont des passionnés des grands anciens. Si tu regardes mes "écrits condescendants" tu trouveras plus de trucs sur le blues-rock que sur le blues roots.

Parlons de Clapton, qui sauf erreur n' jamais joué dans des stades.
Pourquoi a-t-il attendu si longtemps pour faire son album From the Craddle. Parce que sa maison de disques ne voulait pas de ce genre d'album, c'est seulement après le carton du live MTV que Clapton a eu enfin les mains libres.

Je ne pense pas qu'on verra un concert de blues un jour dans un stade, et tant mieux car ce n'est pas l'endroit pour apprécier cette musique.

Pour Gary Clark, je maintiens mon avis, comme précisé, je n'avais pas trop aimé son concert à Londres, et son album live sombre parfois dans la facilité.
Après si cela te procure des émotions tant mieux.
Enfin, perso, si j'aime un musicien et que je lis un article qui le descend en flammes, je m'en fous complètement, chacun peut avoir un avis différent, et je ne me sens pas blessé ou meurtri.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Avr 2015 - 12:35 par Terrains vagues

Terrains vagues a écrit: (pas d'attaque perso, juste un ton souvent de mise sous quelques sujets par certains).


Me semblait avoir précisé un truc dès le début pour éviter que mon blabla ne soit pris de travers...
Yavait rien de perso mais bon... bref.

Je vais me contenter de venir pecher des infos et de découvrir des zikos que je ne connais pas sur ce site qui est une vrai mine d'or vu les "spécialistes" (NON CE N'EST PAS UNE VANNE) "intégristes" ou pas qui s'y trouvent.
Le tout sans rien dire, tant pis.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Avr 2015 - 13:00 par BAYOU

Dans la mesure où tu argumentes vis-à-vis de ma chronique, je peux considérer que c'est un peu à moi que tu t'adresses !
Mais, je n'y vois pas d'attaque perso, juste une expression légitime d'un autre avis.
Et je préfère quelqu'un qui réagit que pas de réaction, vu que justement la discussion contradictoire est une richesse sur un forum.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Avr 2015 - 19:19 par Phil cotton color

@Terrains vagues

Les problèmes que tu soulèves ne sont pas nouveaux. Et je suppose même que des forumistes nous ont déjà quittés à cause de cela : cette impression que le forum est plus ou moins tenu par des « intégristes » (je reprends ton mot et tes guillemets) qui refuseraient tout modernisme, toute évolution du Blues et le feraient savoir de façon tantôt un peu trop virulente, tantôt un peu trop condescendante, en gros du genre « Nous savons et pas vous ! » avec toutes les nuances de ton que l’on peut imaginer.  Rolling Eyes
Je ne crois pas beaucoup me tromper en analysant les choses comme cela.

L’impression délivrée par les écrits est parfois trompeuse.   Suspect   Chacun a son style, direct ou plus enrobé, concis ou plus démonstratif.
Chacun peut ainsi apparaître sec et agressif, ou au contraire professoral et donneur de leçons sans que cela ne reflète ni l’intention, ni la personnalité de l’auteur.
Je suis ainsi parfois étonné de lire le côté un peu grognon et sans appel de la prose de Bayou, alors que, le connaissant, je sais que c’est un gars souriant et ouvert qui respecte totalement l’opinion des autres.
Mais que savons-nous exactement de la façon dont notre propre style est reçu ?

Je crois qu’il faut se méfier de ça. De même, doit-on absolument écrire en début de chaque phrase « Je pense que… », « Je crois que… » ou « J’estime que… » (qui plus est précédé de « Personnellement… » ou « à mon avis… »  Laughing ), pour être sûr que le lecteur prendra bien la phrase pour une opinion et non pas pour une « leçon de Blues » ?

Sommes-nous si fragiles pour ne pas supporter la contradiction ou se sentir blessés quand quelqu’un émet un avis défavorable sur un artiste que l’on aime ?  Rolling Eyes

Pour le reste, le débat de fond est toujours le même. Décliné de mille façons il ressort régulièrement à chaque fois que l’occasion se présente, et ne sera bien entendu jamais clos ni résolu : qu’est ce que le Blues ? qu’est ce qu’un bluesman ? Qui fait du Blues, qui n’en fait pas ? Evolution ou dénaturation du Blues etc…
Mais ce n’est certes pas en prenant la position la plus ouverte possible (« Moi je m’en fous, soit j’aime soit je n’aime pas… ») que l’on fait avancer le schmilblick. Parce que merde, on est quand même sur un forum de Blues, et la moindre des choses c’est quand même de cerner de quoi l’on parle.
Et même si c’est un débat difficile et sans fin, on peut au moins en discuter…  Twisted Evil

Et puis, il y aurait donc d’un côté le clan des  « puristes », et donc forcément, de l’autre celui des « gens ouverts », c’est un peu réducteur, non ?   Wink
D’abord je ne suis pas sûr du tout d’avoir exactement les mêmes goûts que les autres « puristes » du forum. Ensuite, ces « puristes », ils écoutent et aiment bien d’autres choses que du Blues, quels que soient la définition et le périmètre qu’ils donnent à cette musique.

En plus, à la vue des différents topics et des artistes qui y sont traités, je n’ai vraiment pas l’impression que le forum est si puriste que ça ! Au contraire, à mon avis on déborde largement  sur le genre, et, ça va peut être t’étonner, mais je n’y vois aucun inconvénient.  

Enfin, pour en revenir au débat plus spécifique sur Gary Clarck Jr, je voudrais d’abord dire que l’on a bien de la chance d’avoir quelqu’un comme Bayou qui fait de vraies critiques de disques, même si on est bien entendu contrarié quand on est pas d’accord avec lui.  Twisted Evil  Laughing
Autrement, je trouve le terme « doit faire un choix de carrière » peut être inapproprié, parce que, et là je te rejoins, le choix il est vite fait !    
Mais au moins Bayou a le mérite de poser un vrai problème, celui de la musique que l’on fait dans les conditions où on la fait. Est-ce être puriste que de constater que la musique change forcément quand on change sensiblement d’environnement  et d’objectifs ? Et en l’occurrence est-ce être « intégriste » que de le regretter et de penser que, comme beaucoup d’autres, il aurait le potentiel de faire musicalement nettement mieux dans d’autres conditions?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Avr 2015 - 20:10 par BAYOU

Je me souviens avoir lu un texte de Philippe GARNIER dans Rock'n'Folk pendant les années 70

Il opposait deux approches de la critique, celle de Lester Bangs qui démolissait ce qu'il n'aimait pas et la critique qu'il nommait 'plat de nouilles" celle qui ménage toujours la chèvre et le chou et ne prend pas position.

Par exemple les critiques de CD dans Blues Magazine, sont en général mièvres et sans relief tout le monde est beau et sort des bons disques. Du coup le lecteur est assez déçu à l'écoute.

Après et clairement, personne ici n'est un "pro" de la critique (souvenez-vous on a eu un "spécialiste" particulièrement" gonflant qui se répandait partout) mais l'important est de donner un avis et éventuellement de faire vivre un débat.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 8 Avr 2015 - 19:05 par Terrains vagues

Maitre Phil, la défense a convaincu le jury. Laughing

Bien sur que c'est froid un écran, pas d'expression, pas d'intonation alors on interprète selon l'humeur parfois.
Après, il y aurait des choses à dire mais je ne crois pas qu'on soit sous le bon sujet et que comme tu le dis, ça a déjà été fait en d'autres temps.

Bayou, comme il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis, je change d'avis (séquence auto satisfaction Laughing), je laisserai une tite trace de temps en temps juste pour dire... "merci pour la découverte" (je vais m’arrêter là sinon ça va vraiment faire lèche bottes Laughing).

cheers

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Avr 2015 - 10:43 par sergio88

Terrains vagues a écrit:(je vais m’arrêter là sinon ça va vraiment faire lèche bottes Laughing).

ça va pas le faire, il porte des talons aiguilles not' Bayou. Laughing

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Avr 2015 - 12:11 par mud

moi je suis d'accord avec BAYOU sur les critiques de blues mag, je sais depuis un bail que je ne m'en tiendrai pas à leurs critiques mais au coeur.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 9 Avr 2015 - 16:57 par Phil cotton color

Encore un vaste problème que la critique !... Rolling Eyes Laughing

L'opposition énoncée par Philippe Garnier (les "avis personnels, y compris démolition" style Lester Bangs versus les "plats de nouilles") est réelle et représente bien deux conceptions de la critique.
Encore faut-il ne pas caricaturer ces deux conceptions, sans parler bien entendu de la critique de complaisance.

Car finalement, personnellement j'attends d'une critique un peu le mélange des deux, à savoir un avis personnel argumenté, circonstancié et replacé dans un contexte objectif.

On est bien d'accord que le niveau 1 de la critique est le simple avis personnel sans autre explication. Dans ce cas, à la limite le "Like" de facebook suffit et n'importe qui peut faire une critique de n'importe quoi ! Rolling Eyes

Mais ce qui me semble le plus intéressant dans une critique, c'est la mise en perspective de l'oeuvre critiquée par rapport aux autres productions de l'artiste et du domaine artistique traité en général.
C'est ce qui permet de se faire une idée objective de quelque chose que l'on ne connait pas et qu'un autre a découvert pour toi.

Après, bien entendu que le critique a aussi son avis personnel, et qu'il n'est pas question de lui interdire de le donner et de l'accuser de manquer d'objectivité quand il le fait.
D'où, pour le critique "l'obligation" d'être le plus savant possible afin de donner le maximum de bases objectives, et pour le lecteur celle de bien connaître les goûts du critique afin de ne pas se laisser "abuser" par un jugement de valeur qui ne reflèterait pas ses goûts personnels.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum