Sixteen Horsepower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sixteen Horsepower

Message par Moriae Encomium le Lun 2 Déc 2013 - 18:46



Sixteen Horsepower est un groupe américain, basé à Denver dans le Colorado et actif entre 1992 et 2005. Composé de David Eugene Edwards au chant et banjo, principale figure du Denver Sound, de deux français, Pascal Humbert à la basse et Jean-Yves Tola à la batterie. On peut rapprocher le style du trio à l'Americana, mélange entre du rock et diverses musiques traditionnelles américaines : folk, country, cajun, gospel, blues... mais aussi indie rock, punk...

Ils ont sorti 4 albums, Sackcloth N Ashes (1995), Low estate (1997), Secret South (2000) et Folklore (2002). Egalement deux live dont l'excellent Live March 2001 (2008) et une compilation, Yours Truly (2011).

DEE continue aujourd'hui avec un projet intitulé Wovenhand (dans lequel Humbert fait parfois des apparitions et que j'invite vivement à découvrir. Ce dernier et Tola ont aussi un projet qui s'appelle Lilium.







avatar
Moriae Encomium
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 76
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Old_Debris le Lun 2 Déc 2013 - 19:27

Le premier morceau m'a tout de suite rebuté dès le début, cependant alors que j'allais abandonner l'écoute, le banjo a changé la donne et m'a donné envie de passer à la vidéo suivante. C'est pas mon style de musique mais il y a des choses intéressantes comme le chant. Je poursuivrais l'écoute un peu plus tard.
Je ne connais pas du tout, bel effort de proposer des choses nouvelles....
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Jungleland le Lun 2 Déc 2013 - 20:42

faut que je vérifie mais Humbert c'est bien celui qui est sur le dernier album de Cantat ?

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15018
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Chufere le Lun 2 Déc 2013 - 21:12

Hourra ! Un topic sur 16 ! cheers 

Je suis un grand fan ! Une de mes plus grandes claques musicales des 90's !

Jungleland a écrit:faut que je vérifie mais Humbert c'est bien celui qui est sur le dernier album de Cantat ?
Oui oui, 16 Horsepower était proche de Noir Désir, ils ont fait leur première partie, ils ont aussi fait une magnifique reprise de Léonard Cohen avec Cantat :



Mon album préféré, c'est le premier, Sackcloth N'Ashes : http://www.deezer.com/album/241694

Je vais me le réécouter tiens ! sunny
avatar
Chufere
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 22/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par jb28 le Lun 2 Déc 2013 - 22:17

Au risque de passer pour un vieux ronchon, ça n'est pas du tout ma tasse de Jack
Leur version de Sinnerman n'offre aucune émotion, et n'arrive pas à la cheville de celles de Nina Simone (à mon humble avis, mais c'est forcément subjectif)
Quand à la version du Partisan de Cohen, je préfère ne rien dire, l'homme de la pampa ne souhaite pas être grossier Very Happy 

Bref, pas mon truc du tout:evil: 
avatar
jb28
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4333
Age : 61
Localisation : eure & loir
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Tommy le Lun 2 Déc 2013 - 22:43

Moi je suis fan ! j'adore ce mec, que ce soit avec 16 HP ou Woven Hand.

Il est le seul à ma connaissance à essayer de faire le lien entre Joy Division et le blues (bon les puriste - que je respecte infiniment- risquent de tousser un peu ! )



Et ça !


Et avec Woven Hand



DEE est un musicien qui de ce côté de l'atlantique aurait du mal a échapper à l'étiquette de chanteur chrétien engagé, tant nombre de ses textes parlent de Dieu et de la foi. Elevé dans un famille croyante et rigoriste, il est lui même d'abord assez austère. Sur scène, il est totalement habité par sa musique, et semble souvent proche de l'état de transe.

je vous invite moi aussi à découvrir cet artiste, qui n'est pas un bluesman, mais qui réussit à faire la synthèse de plusieurs styles de musique (new wave, country, folk, bluegrass, blues) avec talent, à mon goût.


Tommy
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Tommy le Lun 2 Déc 2013 - 22:43

Et oui, Humbert est le bassiste qui accompagne Cantat

Tommy
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Moriae Encomium le Lun 2 Déc 2013 - 23:00

jb28... vilain va ^^
Et oui tout ne peut pas plaire à tout le monde et c'est tant mieux. Je n'ai jamais entendu la version de Simone donc je ne peux pas dire mais celle de Cohen oui, et à part quelques titres comme Suzanne qui me touche au plus au point, le reste me laisse relativement de marbre notamment celle du Partisan, et je préfère largement celle de 16hp.... mais là aussi c'est mon avis. Smile

Pour avoir vu Wovenhand en live, ce mec est complètement habité. Enorme !!

Tommy : aaaah un fan de Joy et de 16hp/Wovenhand. Cool. cheers 
avatar
Moriae Encomium
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 76
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Tommy le Lun 2 Déc 2013 - 23:09

Oui oui, j'assume ! Mine de rien leurs univers respectifs sont moins éloignés qu'il n'y parait. Ian Curtis et DEE ont en commun un côté ténébreux et une présence phénoménale sur scène....Bon j'arrête là mais ces deux groupes m'ont marqué à jamais.

Merci d'en parler Moriae Enconium sunny 

Tommy
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Phil cotton color le Lun 2 Déc 2013 - 23:24

Découverte aussi pour moi !...
A l'évidence pas le style de zique que je préfère, mais c'est bien intéressant quand même. Je trouve que ce gars a beaucoup de talent et un univers très original, ce qui n'est pas si fréquent. Après, on peut accrocher plus ou moins, mais il y a quelque chose d'assez fascinant dans sa façon effectivement assez austère et rigoriste de projeter ses morceaux.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4977
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par jb28 le Mar 3 Déc 2013 - 9:35

Moriae Encomium a écrit:jb28... vilain va ^^

oui, oui, j'assume Razz 

Pour avoir vu Wovenhand en live, ce mec est complètement habité. Enorme !!

Probablement nettement plus intéressant (en live) que dans une vignette video style youtuberie avec son pourri.


 
avatar
jb28
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4333
Age : 61
Localisation : eure & loir
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Jipes le Mar 3 Déc 2013 - 14:10

Quel hasard incroyable j'ai découvert il y a au moins 4 ou 5 ans le chanteur dans Woven Hands il participait à une émission Radio Live sur NPR .org dans un programme qui se nomme Tiny Desk Concert et j'avais trouvé son interprétation complètement habité et pleine d'une intensité que l'on rencontre rarement. J'ignorais qu'il faisait partie du groupe dont tu parles chouette découverte je vais me pencher davantage dessus

Je partage avec vous ce mini concert que j'avais vu sur NPR

avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8937
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Old_Debris le Mar 3 Déc 2013 - 16:32

Le chanteur a quelque chose de sincère et de prenant avec parfois des éclairs lumineux, la musique n'est pas sans titiller un recoin de mon cerveau mais j'ai du mal à revisiter certain de ces recoins, peut être une similitude avec Kashmir de Page/Plant.....
Par contre je n'écoute quasiment que du blues et là on en est quand même loin.
A la rigueur en live près de chez moi mais là c'est pas gagné. Rolling Eyes
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Moriae Encomium le Mer 4 Déc 2013 - 10:33

Oui, il y a des sonorités mais ce n'est pas du blues... plus une sorte de country alternative distordue. Smile

Pour info, sur ce côté habité, le Mr est croyant et sa musique est en rapport avec ses convictions, d'où le fait que quand il est sur scène, on a l'impression qu'il communique avec Dieu... C'est d'ailleurs ce qu'il a dit dans divers interviews.
avatar
Moriae Encomium
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 76
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Gut bucket le Mer 4 Déc 2013 - 10:56

Moriae a écrit:
Cohen ,à part quelques titres comme Suzanne qui me touche au plus au point, le reste me laisse relativement de marbre
Suspect Suspect pale
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2090
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Gut bucket le Mer 4 Déc 2013 - 10:58

De marbre de carrare alors?
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2090
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Phil cotton color le Mer 4 Déc 2013 - 11:40

Moriae Encomium a écrit:Pour info, sur ce côté habité, le Mr est croyant et sa musique est en rapport avec ses convictions, d'où le fait que quand il est sur scène, on a l'impression qu'il communique avec Dieu... C'est d'ailleurs ce qu'il a dit dans divers interviews.
C'est en effet bien différent du Blues où les artistes communiquent plutôt avec le Diable. Very Happy 

Blague à part, ce côté mystique, presque transes, allié (paradoxalement ?) avec une certaine austérité de traitement, transparaît bien dans sa musique. Je ne suis pas forcément fan de l'aspect "illuminé" du personnage, mais j'avoue que c'est impressionnant et que ça force l'attention et l'écoute.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4977
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par vleb le Mer 4 Déc 2013 - 13:01

Jipes a écrit:
Super ! cheers 

C'est quoi cette sorte de mandole à 5 cordes ?? Ha, il le dit, une mandoline-banjo Shocked 
avatar
vleb
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 382
Localisation : Paris 15ème
Date d'inscription : 04/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Jipes le Mer 4 Déc 2013 - 13:50

vleb a écrit:
Jipes a écrit:
Super ! cheers 

C'est quoi cette sorte de mandole à 5 cordes ?? Ha, il le dit, une mandoline-banjo Shocked 
Oui ca m'a surpris également mais punaise le son qui en sort c'est tout simplement envoutant je trouve !
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8937
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Gut bucket le Mer 4 Déc 2013 - 14:18

avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2090
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Flovia le Mer 5 Mar 2014 - 17:24

En effet, l'exaltation de l'artiste interpelle. On le sent animé d'une fébrilité singulière. Vocalement, il devient même parfois troublant, en particulier lorsque son chant s'enflamme.
Le caractère à la fois entêtant et emphatique de ses mélodies ne laisse pas non plus indifférent.
Intéressant encore, ce contraste entre l’atmosphère plombée des morceaux et ces percées de notes cristallines (sans doute censées guider les âmes en péril vers leur salut?)

Pour autant, l’instrumentation acoustique est-elle encore à ce point privilégiée dans Wovenhand?  Tout en confessant ne pas assez connaître la discographie de l'actuel combo d'Edwards (ni vraiment celle d'Edwards en général), j'en doute un peu.

Quoi qu'il en soit, tel ne fut pas le cas de leur concert bourguignon, voici tout juste un an.

Après leurs presque deux heures passées aux balances, je m'attendais au minimum à une prestation soignée.
Mais par défaut de mise en relief des instruments, bien au contraire, ces derniers nous livrèrent une espèce de bouillie sonore difficilement supportable pour les tympans. Climat musical lourd, malheureusement exempt de sensibilité. J'ajouterais même, dramatiquement confiné.

Longtemps j’ai guetté ces fameuses envolées de notes claires. Longtemps j’ai espéré quelque éclat vocal. Mais non, nulle intervention acoustique, nul couplet passionné! Pas la moindre percée lumineuse, pas le plus petit début d’orage.
Chant quasi éteint, mi-narratif mi-monitoire (l’emploi presque exclusif d'un micro statique (?) n’y étant à mon sens pas étranger), sans écho, sans frénésie, totalement emprisonné sous une chape de plomb.

Lorsque Edwards s’est saisi de son fameux banjo-mandoline électrique, j’ai pensé qu'enfin le set allait décoller. Hélas! Seules quelques mesures orphelines, elles aussi dépourvues de relief, sortirent de l’instrument, par ailleurs sitôt englouties dans cette espèce de brouhaha tribal pré-apocalyptique.  

Bref, à aucun moment ce soir-là, je n’ai été embarquée dans son trip.

En comparaison, et dans le cadre de la même tournée, la prestation suivante m'a déjà paru plus relevée :
 


Un mauvais soir, ce concert de fin février 2013, sans doute...

D'une manière plus générale, je veux bien croire que DEE se sente ici-bas investi d'une mission divine, pour autant, l'impression post-concert qu'il m'a laissée serait plutôt celle d'un prédicateur un rien illuminé.

Quant à l'attitude de Maître Edwards hors scène, pour l'avoir côtoyé côté coulisses (j'étais de l’équipe bénévole d’accueil/intendance pour les différents artistes à l’affiche), j’en garde également un souvenir mitigé.

DEE s'est certes montré fort bien éduqué, discret, pondéré, mais alors, d’un lugubre !…
Austère, distant, avare en sourires, lançant des coups d’œil réprobateurs, brefs mais bien sentis, au moindre écart de son équipe. (Je vous passe l'ambiance de leur dîner avant spectacle ...)

En définitive, au cours de cette longue soirée, je n'ai guère senti, chez lui, d'affinités particulières pour le contact humain.  

Maintenant, d'un point de vue personnalité, je l'ai pour ma part perçu plus psycho rigide, et d’un puritanisme exacerbé, que vraiment mystique.
C'est vrai que l'extrême réserve d'Edwards, cet état quasi permanent de repli sur lui-même, son désintérêt vis à vis de tout ce qui l'entoure (plaisirs de la table inclus), ou encore l'ascétisme de ses traits confirmeraient plutôt un détachement des contingences terrestres.

Et pourtant, paradoxalement, un certain manque de bienveillance dans le regard vient rapidement ébranler cette première impression.
Parce qu’il l’a sévère, la prunelle, David Eugène ! Froide et scrutatrice, pour peu que l'on parvienne à la capter.
Elle n’irradie, en outre, guère la lumière de la foi (aussi fervent croyant soit-il) et moins encore le chatoiement paisible d’un être en harmonie avec lui-même.
A tel point que je me suis demandée si cet homme n'était pas en perpétuel combat contre ses propres démons.

Soit un caractère complexe, profondément ambigu qu'il est difficile d'aborder avec décontraction.

Aussi, devant tant de spontanéité, imaginez seulement l'idée d'aller vous faire dédicacer son dernier album! (En l'occurrence, il s'agissait d'une surprise réservée à un ami fan)

Ce fut donc avec la plus grande circonspection (assez du style deux pas en avant, un pas en arrière...) que je me dirigeai vers sa loge. Je ne sais si Edwards se plie d'habitude volontiers aux séances d'autographe, toujours est-il que ma démarche a paru l'étonner.
Il s'est toutefois exécuté de bonne grâce. Et avec un sourire en prime!

Nous n'avons cependant pas échangé vingt mots ...
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6744
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par sergio88 le Mer 5 Mar 2014 - 18:00

C'était la minute du Dr Flo'reud.  Laughing 

Ah ben... ça donne pas envie d'aller voir le Monsieur.

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10895
Age : 55
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Flovia le Mer 5 Mar 2014 - 19:13

sergio88 a écrit:C'était la minute du Dr Flo'reud.  Laughing 
 
   ..... lol!
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6744
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Moriae Encomium le Ven 7 Mar 2014 - 22:57

Flovia, Je te rejoins sur deux points :

Une amie a en effet la malchance de le voir dans une de ses mauvais jours, une prestation en demi-teinte. A la fois décevant, troublant et perturbant. J'ai eu en revanche la chance de le voir en forme, un concert mémorable.

Quant à l'homme, j'ai en effet ouï-dire qu'il était pour le moins spécial. Lugubre, peu avenant et d'un naturel peu voir pas du tout souriant (sujet à boutades parmi ses fans Smile ).

Je ne le connais pas personnellement, seulement l'artiste que je trouve unique et hors norme. Quant à l'humain, peut-être est-il de ceux qu'il faut apprendre à connaître, à côtoyer pour qu'une certaine complicité s'installe ? Je l'ignore à vrai dire mais toujours est-il que je vais à nouveau le voir en juin prochain à la Maroquinerie (Paris) Smile
avatar
Moriae Encomium
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 76
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Flovia le Sam 8 Mar 2014 - 18:21

Ah mais oui, nouvel album annoncé ('Refractory obdurate' , nous voilà d'ors et déjà prévenus!), nouvelle tournée!
Eh bien, bon concert à toi, ME! Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6744
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sixteen Horsepower

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum