Weaver, James "Curley"

Aller en bas

Weaver, James "Curley" Empty Weaver, James "Curley"

Message par Old_Debris le Mar 15 Oct 2013 - 19:29

Weaver, James "Curley" Curley10
Weaver, James "Curley"

Ce Weaver là, hé oui il y en a un autre avec lequel on peut le confondre et qui lui se prénomme Sylvester, donc Curley est né en 1906 près de Walnut Grove en Géorgie, bonjour la petite maison.....  Laughing 

Il avait comme copains d'enfance les frères Hicks, Robert et Charlie connu plus tard sous les noms de "Barbecue Bob" et Charlie Lincoln. C'est Savannah "Dip" Weaver la mère de James et guitariste qui va enseigner aux trois frêles gamins la technique de l'open-G tuning.  
Après le départ des frères Hicks pour Atlanta, Weaver joue dans les fêtes et les soirées dansantes flanqué d' Eddie Mapp, un jeune et prometteur joueur d'harmonica.


En 1925 Weaver et Mapp partent également pour Atlanta où ils retrouvent les frères Hicks qui n'avaient pas encore enregistré. Weaver se fait vite une place, très apprécié parmis les musiciens locaux. Cora Mae est sa fille, elle est née en 1926 et passera sa jeunesse à Walnut Grove.

Barbecue Bob découvert devant sa cuisine ambulante par un "scout" a commencé à enregistrer en 1927, et va s’arranger pour faire enregistrer par Columbia son premier 78t à Curley Weaver en 1928, une reprise de Lucille Bogan à la Slide, le style chant était copié sur Jimmie Rodger très populaire à l'époque, plutôt country faut bien le dire, l'autre face avec NOno Blues est plus représentative du style de Weaver et du Blues d'Atlanta.


Curley Weaver, Eddie Mapp et les guitaristes Guy Lumpkin et Slim Barton se rendent à Long Island New York City, en 1929 afin enregistrer pour le label QRS. Seulement 4 titres sortiront dont une version de Nono Blues avec Mapp à l'harmonica et attribué par erreur à Clifford Gibson.

C'est au cours de ces sessions que Mapp fera ses seuls enregistrements, crédité également sur cinq titres avec Slim Barton et sur “Decatur Street Drag” avec Guy Lumpkin.
A la suite de ces sessions, Lumpkin et Barton sont perdu de vue, et Eddie Mapp a été assassiné deux ans plus tard dans une rue minable d'Atlanta.

Dans la session suivante, une des grandes sessions du prewar blues enregistré au Campbell Hôtel d'Atlanta en Décembre 1930, Curley Weaver fait équipe avec Barbecue Bob et Buddy Moss sous le nom de Georgia Cotton Pickers. (4 titres)


C'est en Octobre 1931 que Curley enregistre pour la première fois avec son ami Blind Willie McTell et ils ont également accompagné la chanteuse Ruth Willis sur “Low Down Blues” et “Merciful Blues” pour Okey. Deux jours plus tard, Weaver enregistre une paire de titre en duo avec Clarence Moore, "Baby Boogie Woogie" et "Wild Cat Kitten".


Weaver, James "Curley" 42388610
En 1933, le 16 Janvier il enregistre à New York, il ré-ré-enregistre Nono Blues en solo avec un guitariste inconnu et deux jours plus tards avec  Buddy Moss, Fred McMullen, et Ruth Willis. Le 18 janvier ils enregistrent encore sept titres sous nom de "Georgia Browns".


Curley Weaver est retourné à New York en Septembre 1933 pour une semaine de sessions en compagnie de Blind Willie McTell et Buddy Moss. McTell a joué la seconde guitare sur les disques crédités Curley Weaver et Buddy Moss, qui à leur tour soutenu McTell sur deux douzaines titres.
Weaver, James "Curley" Ruthwi10
En 1934, Weaver et son amie Cora Thomson emménage avec Blind Willie McTell et Ruth au 381 Houston Street NW à Atlanta. Les couples ont vécu ensemble pendant plusieurs années. Le samedi, Weaver jouait souvent avec McTell aux matinées du Théâtre 81.
Mayo Williams qui passait par là les invites à Chicago et à enregistrer pour Decca. Ainsi en 1935 Weaver se joint à McTell sur "Bell Street Blues" et sur plusieurs autres chansons, McTell, à son tour accompagne Weaver sur une demi-douzaine de blues.

Il se passe 14 ans avant que Curley Weaver ne retourne dans les studios d'enregistrement. McTell et Weaver ont continué à jouer ensemble à Atlanta et sur la route. Ils enregistrent ensemble pour la dernière fois en mai 1949.
Quelques mois plus tard, Weaver enregistre ses quatres derniers titres.

I Keep On Drinkin' - Blind Willie McTell & Curley Weaver


Weavers à continué à se produire jusqu'à son décès le 20 Septembre 1962,


http://www.aupaysdublues.com/t137p15-blind-willie-mctell
http://www.aupaysdublues.com/t1749-eugene-buddy-moss
http://www.aupaysdublues.com/t1749-eugene-buddy-moss
http://www.aupaysdublues.com/t4460-le-piedmont-blues
http://www.aupaysdublues.com/t3357-barbecue-bob
Old_Debris
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9950
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Weaver, James "Curley" Empty Re: Weaver, James "Curley"

Message par Jungleland le Ven 18 Oct 2013 - 17:16

bon ben merci pour ces informations Very Happy 

Il y en a plus que je n'aurais pu dire, avec le son qui va avec. Que demander de plus cheers 

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
Jungleland
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15079
Age : 57
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Weaver, James "Curley" Empty Re: Weaver, James "Curley"

Message par Be-Bop Tango le Jeu 24 Oct 2013 - 15:58

Salut tout le monde !

Je renonce à vouloir savoir où notre OD va nous chercher tout ça mais, one more time :
Connais pas, comme dab, mais cela me va bien, comme dab aussi !

J'aime notamment le premier titre "Fourth Avenue Blues", "The Georgia Browns Next Door Man", ainsi que le dernier "I Keep on Drinkin'", mais les autres sont sympas aussi.
Ma file d'attente d'albums à écouter étant encore à dépiler, je me contenterai pour l'instant de ces Youtuberies, mais je note.

Une question bête : pourquoi le coq sur les deux premiers titres ?
Be-Bop Tango
Be-Bop Tango
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1310
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Weaver, James "Curley" Empty Re: Weaver, James "Curley"

Message par Old_Debris le Jeu 24 Oct 2013 - 21:21

Be-Bop Tango a écrit:
Une question bête : pourquoi le coq sur les deux premiers titres ?
Je n'en sais trop rien, il m'a semblé évident quand j'ai visionné la vidéo pour la première fois, peut être un rapport avec la région (Géorgie).
Old_Debris
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9950
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Weaver, James "Curley" Empty Re: Weaver, James "Curley"

Message par sergio88 le Ven 25 Oct 2013 - 8:35

Encore une découverte, merci O_D.

Old_Debris a écrit:
Be-Bop Tango a écrit:
Une question bête : pourquoi le coq sur les deux premiers titres ?
Je n'en sais trop rien, il m'a semblé évident quand j'ai visionné la vidéo pour la première fois, peut être un rapport avec la région (Géorgie).
Peut être bien parce que c'est le seul animal qui arrive à chanter les deux pieds dans la m***e. Weaver, James "Curley" 794303

_________________
Play fast. Life is short

https://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
sergio88
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 11159
Age : 56
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Weaver, James "Curley" Empty Re: Weaver, James "Curley"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum