Joe Carter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joe Carter

Message par Flovia le Jeu 27 Juin 2013 - 18:02

Joe Carter



Le guitariste et chanteur Joe Carter est né le 6 novembre 1927 à Midland, dans le comté de Muscogee (Géorgie).
Déjà prime adolescent, il joue sur des instruments de fortune (home-made)
Vers 1938, Lee Willis lui apprend quelques notions de guitare.
Puis, durant les années 40, le jeune Carter joue dans les rues, intervient lors de 'House parties', comme dans les différents juke-joints situés aux alentours de Columbus.

Il monte à Chicago en 1952.



Il y rencontre Muddy Waters, lequel lui avance de quoi s'acheter sa première guitare électrique.
Ainsi pourvu, il forme un petit groupe, en partenariat avec le guitariste Otis 'Big Smokey' Smothers et l'harmoniciste Lester Davenport.
En leur compagnie, et durant la période 1952-55, il se produit dans les clubs locaux de la Windy City.

Aucun enregistrement ne subside de cette période, tant avec ce premier combo qu'avec les suivants, et ce, pendant presque 23 ans.
Carter avait décliné un contrat offert par Cobra Records, parce qu'il estimait gagner mieux sa vie en jouant dans les clubs. Dans cette proposition, qui incluait sa propre formation, le label lui allouait le soutien studio du jeune Freddie King.

De 1955 à 1965, on le retrouve fréquemment au 'Zanzibar club', ainsi qu'au 'Ricky's Show Lounge' , 'Pepper's ', 'Kersey's Lounge' et au '708 Club' où il est souvent renommé  '' Joe 'Emore James Jr' Carter'',  une comparaison flatteuse que sa maîtrise de la guitare slide justifiait.

Pendant la période 65-70, il reste musicalement en retrait, en dehors de quelques rares apparitions, se consacrant presque entièrement à gagner sa croûte, avec son job à l'usine 'Hormel Meat Packing' .

A partir de 1974, on retrouve sa trace dans le South side Chicago, au club 'Louise's South Park Lounge', notamment.

Il fut l'invité des Aces, lors d'une session ''Direct from Chicago – The Aces and their guest'', aux côtés de Bobby King, et de Johnny Drummer. Ce live enregistré au 'Ma Bea's ' club, le 14 octobre 1975 (production Marcelle Morgantini, une référence en soi), est publié en 1976 chez 'MCM' records et réédité chez 'Storyville' records.




Et ce n'est qu'en 1976 qu'il enregistre son premier album 'Mean & Evil blues', chez 'Barrelhouse Records', en tant que lead guitariste, slidiste et chanteur.



Excellent album, où ses 'Chicago Broomdusters', Walter' Big Red' Smith, à la guitare, et Johnnny Junious aux drums apportent leur précieux concours.
Il semblerait pourtant, d'après le témoignage d'un ancien sideman de Carter, que le producteur ait voulu faire ressortir lors du mixage, l'aspect brut de décoffrage de ses vocaux, à l'aide de micro bas de gamme.  
Selon lui, Joe possédait une belle voix profonde, suffisamment authentique pour s'en passer.





On le redécouvre ensuite sur le LP 'Original Chicago blues' (JPS records, 1982), en partage de plages avec Kansas City Red, et le temps de 3 titres. A noter cependant la participation de Walter 'Big Red' Smithà la guitare & Big John Wencher à l'harmonica.



L'album ressortira par la suite chez les japonais 'P-Vine'



Et il est encore présent sur le LP 'That ain't right' (Delmark records), dont une partie est consacrée à Magic Slim et l'autre à Joe Carter.
Il s'agit d'un enregistrement de 1977 , où sont regroupés 6 titres déclinés par Magic Slim & ses Teardrops, 6 titres par Joe Carter ('I'm worried', 'Anna Lee', 'Sweet home chicago', 'Joe's boogie', 'Stormy Monday',  'Bobby's rock' ) et un par Fred Below.
Sur la session Carter , figurent le guitariste Lacy Gibson , le pianiste Sunnyland Slim, le contrebassiste Willie Black et le batteur Fred Below.  



Lien d'écoute: http://grooveshark.com/#!/album/Joe+Carter+With+Sunnyland+Slim+That+Ain+t+Right/6600400
(Ecoutez au moins sa version de 'Stormy monday' !!! ... Et 'Anna Lee' … Et puis tout, finalement! )


...Vers la fin des années 80, il joue encore de temps à autres dans le cadre du 'Lilly's nightclub', entouré par la formation 'The ice cream men'.

Le début des années 90 le voit malheureusement développer un cancer de la gorge, qui l'oblige à mettre fin à sa carrière.

Il décède le 15 Juin 2001, dans une indifférence quasi totale, et dans un profond dénuement...


En le découvrant, j'ai rejoint l'avis de plusieurs spécialistes du blues, selon lequel Joe Carter n'avait pas bénéficié de la popularité que la finesse de son jeu (en particulier, slide) méritait.


** Bio élaborée grâce aux informations recueillies sur Wikipedia, à travers l'analyse de Cub Koda via 'All music', et par le biais des sites 'Big road blues', 'Wirz.de', 'Blues magazine', et le 'Blindman forum'.

Un extrait de plus :



Dernière édition par Flovia le Mar 28 Avr 2015 - 8:52, édité 2 fois
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6718
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Blues Rules le Jeu 27 Juin 2013 - 18:11

Flovia a écrit:Lien d'écoute: http://grooveshark.com/#!/album/Joe+Carter+With+Sunnyland+Slim+That+Ain+t+Right/6600400
(Ecoutez au moins sa version de 'Stormy monday' !!! ... Et 'Anna Lee' … Et puis tout, finalement! )
merci, ça accompagne superbement bien cette fin de journée au bureau Smile
avatar
Blues Rules
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1079
Localisation : entre Crissier et le North Mississippi
Date d'inscription : 27/12/2010

http://www.Blues-Rules.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Flovia le Jeu 27 Juin 2013 - 18:33

Mais je t'en prie, c'est toujours un plaisir que de faire plaisir! Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6718
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Gut bucket le Jeu 27 Juin 2013 - 22:14

Alors en fait t'es une dingue de l'archivage Flovia!

Tu lances un sujet dans le "qui suis-je?" et après tu rédiges un résumé en quatre volumes dans la bonne section. jocolor
J'ai cherché des infos sur lui aujourd'hui sur le net (et j'ai la flemme de les retrouver ce soir) mais il semble que le bonhomme ai partagé un paquet de boeuf, scènes... avec tout le gratin chicagoen. Ce qui n'est pas étonnant me diras-tu... Le monde des clubs n'était pas si grand...

It hurts me too:cheers:cheers Quelle voix!

Il a souvent des attaques simples et agressives qui se terminent par des petits égrainements de notes tranquilles. Genre j'ai les nerfs mais j'me calme. Sympa comme tout. Sauf qu'après il gueule. C'est un faux calme.

Et le Hookie Koochie Man:cheers:
(Malgré que tous ces aigus m'agressent mes pavillons. Mais c'est pas sa faute, c'est la qualité du son d'enregistrement.)
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2081
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Old_Debris le Ven 28 Juin 2013 - 7:37

Goodjobflo, vraiment intéressant comme artiste, la filiation avec Elmore James en est un trait principal encore que le tempo en soit nettement plus lent.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Flovia le Ven 28 Juin 2013 - 15:00

Wink

Gut bucket a écrit:Alors en fait t'es une dingue de l'archivage Flovia!

Tu lances un sujet dans le "qui suis-je?" et après tu rédiges un résumé en quatre volumes dans la bonne section. jocolor

Fanatique de l'archivage ? Pas vraiment, nan ! Ou alors, uniquement par obligation. Rolling Eyes

En revanche, étoffer la base de données artistiques d'un forum musical aussi ciblé que celui-ci, me semble essentiel. C'est en tout cas une forme de participation que personnellement, en tant que lectrice, j'apprécie.
Après, ce sont mes coups de cœur qui me motivent. Et dans la mesure où je prends l'initiative de les partager, j'essaie de communiquer au maximum mon enthousiasme. Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6718
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Gut bucket le Ven 28 Juin 2013 - 15:36

C'était une petite pique pas méchance, bien au contraire, pour saluer tes rigoureuses contributions que je prend plaisir à lire.Very Happy 
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2081
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Phil cotton color le Sam 29 Juin 2013 - 1:09

Pour la petite histoire, il enregistre en 1971 un titre en tant que leader (it hurst's me too) dans l'album "Kings of Chicago Blues vol2 - Hubert Sumlin and his friends" (Vogue).

Joe Carter était bien entendu un artiste intéressant doté d'une belle voix très roots et d'un slide à la fois fin et percutant. Cela dit, je ne suis pas très étonné de son peu de reconnaissance par le public car il ne m'a jamais paru avoir une très grande personnalité musicale. C'était avant tout un imitateur scrupuleux d'Elmore James tant dans le jeu en slide que dans la voix (il n'avait pas tout à fait la puissance vocale et le timbre d'Elmore, mais les intonations et le tremolo des fins de phrase typiques d'Elmore sont reproduits parfaitement...).
Et même quand il s'attaque à "Honey Bee", c'est pour refaire presque tel quel le solo traditionnel de Muddy !


avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Flovia le Sam 29 Juin 2013 - 12:50

Phil cotton color a écrit:Pour la petite histoire, il enregistre en 1971 un titre en tant que leader (it hurst's me too) dans l'album "Kings of Chicago Blues vol2 - Hubert Sumlin and his friends" (Vogue).

Mais oui, damned!!!... Tu as tout à fait raison, Phil ! Merci pour cette info!
Il intervient en effet sur le titre 'It hurts me too', en janvier 1971 déjà. (Album enregistré au P.S. Recording Studios – Chicago )
Carter y officie aux vocaux et selon toute probabilité à la slide, Sumlin se chargeant de la lead guitar.

Un extrait ici : http://www.legalsounds.com/download-mp3/hubert-sumlin-with-joe-carter/kings-of-chicago-blues-vol.2/it-hurts-me-too/song_5891716

Du coup, j'imagine qu'il a dû participer à bien d'autres sessions...

... Quant au reste de ton analyse, je fais confiance à ton oreille de musicien. Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6718
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Jungleland le Mar 2 Juil 2013 - 19:35

Découvert avec l'album de Magic Slim mais j'avoue que c'est tout ce que je connaissais de lui avant cette biographie et les titres qui vont bien avec pour illustrer les propos cheers 

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15013
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joe Carter

Message par Chufere le Mer 3 Juil 2013 - 20:02

Je viens d'écouter 4 ou 5 morceaux, j'adhère totalement !  
Je crois que je vais me faire une soirée Joe Carter !

avatar
Chufere
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 22/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum