Stevie Ray Vaughan

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Sam 15 Aoû 2009 - 9:37

Cliché glacé en vente sur EBay.fr : 3.50 euros

http://cgi.ebay.fr/PHOTO--DAVID-BOWIE-STEVIE-RAY-VAUGHAN-SLASH-A.COLLINS_W0QQitemZ380143998108QQcmdZViewItemQQimsxZ20090730?IMSfp=TL090730146001r555


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Sam 15 Aoû 2009 - 9:50

Sympa la montre pour être à l'heure aux concerts ! Laughing


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2009 - 21:54

PUBLIE DANS LE NUMERO 184 DE NOVEMBRE DU MENSUEL BEST



Sur la scène du Rock and Roll Circus (ex-Rose Bonbon), le guitariste se contorsionne sur son instrument. Ses doigts courent le long du manche comme s'il s'agissait du corps d'une femme. Il la balance sur ses épaules et joue par-dessus la tête. Où tu veux, quand tu veux, dans n'importe quelle position: qui a dit que le blues étouffait sous les toiles d'araignées'
Avec Stevie Ray Vaughan, le blues palpite comme une artère gorgée de sang: il est vivant. « Texas Flood ", son premier LP, porte le nom d'une chanson de LC Davis, mais c'est aussi le raz-de-marée qui peut nous submerger, l'alternative au pop'n'rock'n'funk qui domine l'ensemble de la production actuelle. Je sais ce que vous allez imaginer: mais qu'est-ce qui lui prend, à G.B.D., l'accro au new funk, à la pop et à toutes ces salades, il nous exhibe le blues vieux comme le monde comme s'il s'agissait d'un kilo de poissons fraîchement pêchés. So what? Heureusement, mes oreilles ne sont pas totalement transmutées en feuilles de choux, merci pour moi, aussi, lorsque j'entends Stevie Ray Vaughan, je suis tout à fait capable de l'apprécier, la preuve.
J'aurais pu rencontrer Stevie Ray au bar d'une cantina, aux fins fonds du Texas, en train de se faire sauter la tête à la « Tres X" mexicaine. Né à Dallas, il vit à Austin depuis plus de dix ans comme Tommy, son bassiste, et Chris, son batteur. Mais comme vous ne manquez pas de mémoire, vous savez comme moi que notre première rencontre s'est déroulée, voilà quelques mois, au SIR, un studio de New York, où la bande à Bowie préparait sa tournée marathon sous la direction de Carlos Alomar. Or, deux jours avant le départ, Stevie Ray était mystérieusement remplacé par Earl Slick: que pasa New York?
Dans sa chambre du Lutétia, à Sèvres Babylone, j'ai voulu éclaircir quelques détails avec notre blueseur, juste avant son concert parisien:

« Stevie Ray Vaughan: Heu, ce qui m'a poussé à refuser de suivre David en tournée, c'est que son management n'a pas su tenir ses engagements à mon égard. Lorsqu'on m'a proposé le job, il était prévu que Double Trouble, mon groupe, ouvrirait tous les shows de la tournée. Juste avant le départ, il n'était plus question de Double Trouble ; je devais donc abandonner mon groupe au Texas pendant plus de six mois. Or, ma préoccupation essentielle, c'est le blues et rien d'autre.

Best: Pourtant, la presse a publié tout un tas d'histoires à ton sujet où il n'était question que de blé?
S.R.V. : Je sais, on a beaucoup parlé de dollars mais, crois-moi, on m'avait fait tout un tas de promesses qui se sont évaporées à la veille du départ. Je suis bien plus heureux avec mon groupe, notre groupe: Double Trouble. »

On parle un peu du Texas, des méduses bleues de Corpus Christi sur le golfe du Mexique, et je prends quelques nouvelles de la famille Vaughan:
S.R.V.: Jimmy, mon frère, est toujours avec ses Fabulous Thunderbirds. Ils sont super, dommage qu'ils n'aient jamais eu de chance avec les maisons de disques, car elles n'ont jamais déployé aucun effort pour eux: lorsqu'elles sortent un de leurs disques, ils sont pressés en si petit nombre que c'est déjà un collector's avant même d'être vendu.

B. : Et comment va le blues aujourd'hui'
S.R.V.: Comme il a toujours été.

B. : C'est le même blues'
S.R.V. : Je crois qu'il revient de plus en plus fort car le public paraît de plus en plus sensible au blues, une musique chargée de passion et d'émotion qui tranche sur tous les formats habituels du rock and roll.

Chris: Pour moi, le blues, c'est exactement la même chose que les légumes: les haricots, le riz, le blé. C'est toujours disponible et c'est si indispensable à la vie qu'on n'y pense pas. On se contente de les manger car, sans eux, nous serions déjà morts.

B. : Tu n'as jamais joué autre chose que le blues'
S.R.V.: On joue des tas d'autres choses, mais qui sont très proches du blues, c'est notre style, notre vie. »

Stevie porte un badge de Chester Burnett, alias Howlin' Wolf, dont il reprend le « Tell Me» sur « Texas Flood ». Mais Vaughan ne serait pas Vaughan sans son Stetson légendaire, un superbe feutre fabriqué sur mesure et orné de boucles d'argent.

« S.R.V.: Je mets mon Stetson avant mon caleçon ou mes chaussettes, c'est une habitude. Attention, ça n'est ni un chapeau de Zorro ni un truc de cow-boy, c'est MON Stetson ! »
Au R. and R. Circus, face à un public de jeunes matous bronzés, Stevie Ray déploie toute sa technique. Old blues, new blues: il panache ses compositions et celles de LC Davis ou d'Hendrix. Virtuose, il l'est jusqu'au bout des ongles, c'est un minimum pour réincarner Jimi. Mais avant tout, S.R.V déploie une sacrée dose d'énergie, dommage qu'elle laisse pratiquement indifférent l'exécrable public du Circus. Comment les tirer de leur torpeur snob? Parbleu, ils auraient dû suivre les conseils de Stevie Ray: si vous vous laissez submerger par le Texas Flood, procurez-vous quelques « jalopenos », ces mini piments verts tex-mex et explosifs et quelques galons de bonne bière glacée. Après cela, comment douter que le blues soit la fête ...

Gérard BAR-DAVID

BEST 184 Novembre 1983

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Garbage Man le Mer 26 Aoû 2009 - 18:13

Aller avant que Philipp ne le fasse Laughing



Une petite pensée pour Stevie Ray Vaughan a.k.a SRV dont nous fêterons (je sais pas si ça ce dit vu le contexte Neutral ) l'anniversaire de sa mort.
Il y a 19 ans l'Hélicoptère qui le ramenait d'Alpin Valley dans la nuit du 26 au 27 août 1990 s'écrasait tuant tout ces occupants sur le coup.
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2009 - 10:59

Thanks so much GM !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par sergio88 le Mar 8 Sep 2009 - 0:39



@+

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10829
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Jeu 17 Sep 2009 - 18:41

Joe Louis Walker with SRV


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Jungleland le Jeu 17 Sep 2009 - 19:06

jolie photo, je ne la connaissais pas Very Happy

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 14986
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

photo SRV

Message par vincent le Jeu 17 Sep 2009 - 22:27

avatar
vincent
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 47
Age : 40
Localisation : planète Terre
Date d'inscription : 26/08/2007

http://www.stevierayvaughan.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Nanard le Jeu 17 Sep 2009 - 22:59

A moins qu'on ne serve du Ricard au Texas, celle photo a été prise chez nous !

Nanard
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Jeu 17 Sep 2009 - 23:23

Au Texas, j'en sais rien, mais j'en ai trouvé (et donc bu) en Californie...
Servi pur, en "highball" (30 cl), on the rocks quand même... Laughing
(une fois que j'ai obtenu une bouteille de flotte, ouf, un sacré apéro, hein !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Jeu 24 Sep 2009 - 18:25

Il aurait eu 55 ans le 03 octobre... nonobstant, la légende texane est toujours "en marche"...

SRV est "parti" au même âge que WAM : 35 ans.



PS pour T.Jiel : WAM = Wolfgang Amadeus Mozart

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Devil's Slide le Ven 25 Sep 2009 - 18:06

Et que Filip Nikolic des 2Be3...
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Ven 25 Sep 2009 - 18:10

Devil's Slide a écrit:Et que Filip Nikolic des 2Be3...
C'est un footeux serbe ? Laughing

L'an prochain pour les vingts ans, il serait vraiment sympa qu'il sorte cette vidéo en officiel Cool



Dernière édition par PHILIPP le Dim 4 Oct 2009 - 18:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Sam 3 Oct 2009 - 10:44

SRV


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par kjp le Sam 3 Oct 2009 - 12:58

avatar
kjp
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 30/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Dim 4 Oct 2009 - 23:08

kjp a écrit:



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Happy Birthday...

Message par mistyblues le Lun 5 Oct 2009 - 18:10

Happy Birthday SRV a little bit late Embarassed
avatar
mistyblues
La Muse s'amuse
La Muse s'amuse

Nombre de messages : 1585
Localisation : La Sologne
Date d'inscription : 18/01/2006

http://www.myspace.com/mistyblues.forever

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Lun 5 Oct 2009 - 22:14

mistyblues a écrit:Happy Birthday SRV a little bit late Embarassed





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Mar 6 Oct 2009 - 23:46

Stevie avec Martha en 1958



Stevie à 16 ans au temps des Blackbird



Salle inaugurée par Martha en l'honneur de son fils






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Mar 6 Oct 2009 - 23:57

Un SRV animé Cool


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Invité le Ven 9 Oct 2009 - 12:26

Intervention de SRV à l'issue de sa cure : traduit de l'anglais ce qui explique les fautes de syntaxe. Intéressant toutefois...

AA Stevie's Speech
Stevie aborde les Aquarius chapitre des Alcooliques Anonymes,
3 janvier 1990.
Transcription par Snorri Kristjansson.


Bonjour tout le monde. Je suis Stevie et je suis un alcoolique et un toxicomane et moi aussi je suis nerveux. Je suis sobre aujourd'hui par la grâce de Dieu et que c'est le seul moyen que je connaisse. Tout ce que j'ai fait je suis ici aujourd'hui. Je sais que beaucoup de ce que je suis ici aujourd'hui a aussi été la grâce de la cause de Dieu 'Je n'aurais pas pu ... pourrait ne pas avoir besoin de la question ou avait des questions que je ne pense pas que ... que je cherche à trouver les réponses à ces jours, sans la grâce de Dieu.

J'ai commencé ma consommation d'alcool et l'utilisation de carrière, oh, je pense ... début des années 60, alors que j'étais quelque part autour de sept ou huit ans. J'ai grandi dans une famille d'alcooliques. Mon père était un alcoolique, et même si j'ai vu les problèmes que l'alcool provoquent dans notre famille, j'ai toujours trouvé intéressant pour une raison quelconque. Je ne sais pas ce que c'était, je pensais qu'il me manquait quelque chose. J'ai toujours été un enfant qui avait peur que je vais manquer quelque chose.

Quelque part le long de la ligne, j'ai commencé à essayer de savoir pourquoi mon père serait revenir en arrière et continuer à boire, même si à chaque fois qu'il ai-je vu ce qui s'est passé, qui a été, combats gros - vous savez, la violence. Nous étions toujours réelle peur de lui. Mais il a continué à le faire quand même. Je n'ai jamais ... Je n'ai jamais compris ce que c'était, jusqu'à ce qu'un jour quelques années plus tard, j'ai réalisé que je ne faisais rien d'une manière différente des autres que de faire de l'argent un peu plus et je voudrais ajouter quelques médicaments à elle, vous savez. Je suppose que d'environ sept ou huit ans, j'ai commencé à voler des boissons, soit ... eh bien, mes parents d'avoir ces, ces «42» partis, et pas mal de gens venaient nous, et ils arriveraient havin 'Tom Collins ou quelle que soit leur , vous savez. Et quand quelqu'un ne regardait pas, je prendrais une des boissons et de courir vers la cuisine, vous le savez, un «faire un nouveau. Et, [rires] refresh leur boisson, vous savez. C'est juste que je me rafraîchir la mémoire sur ce qu'elle déguste comme un lot de l'époque. Je n'ai jamais vraiment pensé qu'il goûte très bonne ou rien.

Et puis, puis, un jour j'ai essayé de me faire boire un verre de bourbon de mon père qui était dans le congélateur. Il ne goûte pas très bon non plus. Je suppose que c'était la marque ou quelque chose de mal, je ne sais pas. Mais quelque part le long de la ligne, j'ai commencé à trouver que d'une certaine manière attrayante. Vers le même temps, je suis allé à un oto-rhino-laryngologiste qui, il est de pratique générale avec lui quand vous êtes allé en pour lui de jeter un oeil dans le nez, il vous squirt complète de ce que j'ai découvert par la suite, a été une forte solution de cocaïne liquide. Et je n'ai jamais vraiment su pourquoi mon visage était engourdi quand je suis parti là-bas, et pourquoi je me suis senti un peu différent, mais j'ai par la suite découvert que je ne savais pas comment respirer sans l'étoffe. Parce que c'est dans le spray nasal ... il m'a donné la première bouteille dit 'utiliser une fois toutes les 24 heures, la deuxième bouteille a dit: «sprays utiliser deux ou trois toutes les 12 heures, et le lendemain on disait' utiliser comme nécessaire». And ... I did. [rires]

Mais ... Je pense que je vais en premier cycle du secondaire, il a été quand j'ai vraiment commencé à tryin 'à boire. On était passé à Graham, au Texas, et je ne voulais vraiment pas y aller ... à tous. J'avais pris le premier groupe que je voulais vraiment en faire partie et vraiment excité à ce sujet, et nous avons dû déménager et je devais renoncer à tout, y compris mon chemin. Nous sommes arrivés à Graham et mes parents me l'avait dit qu'on allait être là pendant environ six semaines et que c'était ... environ six semaines après le sixième mois que nous sommes restés là-bas. Alors que j'allais à l'école, en fait le premier jour je suis allé à l'école, il en Graham, Texas juste pour vous montrer ce que kinda ... combien je l'aimais, je me suis mis à la porte de l'école trois fois le premier jour. [groupe rires] Et je n'ai même pas faire n'importe quoi ... Je suis juste allé à l'école et qu'ils n'ont pas aimé la façon dont ma ceinture était, ou qu'ils n'aimaient pas comment mes cheveux ont été coupés. Et je trouve très rapide ce gars qui vendait des bouteilles d'Alka-Seltzer plein de moût aigre, et j'ai continué à lui trouver tous les jours, vous le savez, même si je n'aimais pas la façon dont elle goûté ou quelque chose, c'est just kinda m'a aidé délicatement en suivant, vous savez. Parce que il n'y avait pas vraiment ce que je voulais ... Je serais faire battre tout le temps et, et il n'y avait personne pour jouer de la musique avec.

Nous y sommes restés pendant environ six mois, et finalement je viens de dire à mes parents que je n'allais pas retourner à l'école plus. Et cela a fini par être près en même temps nous nous sommes déplacés de retour à Dallas. Retour à Dallas a été pour moi ... Je ne savais pas ce que je faisais à l'époque, mais vraiment tout ce que je faisais là était à l'époque ... eh bien, j'ai essayé de jouer de la musique et tout, mais la principale chose que je faisais était jouer avec les enfants dans la rue, et ce qu'ils ont fait tout le temps a été de voir comment ils se défoncer comme ci ou comme ça, tu sais. Et je pensais que ... tout ce que je faisais était juste essayer d'être en avec les gens, vous savez avec ces enfants. Ce que je faisais était vraiment apprendre à se défoncer et rester élevés, tout le temps ... et courir loin de ce qui se passait. Qui a été ... Je crois que ce qui se passait vraiment, c'est que, vous savez, les gens grandissent et qu'ils apprennent des choses sur Livin 'la vie et de grandir. Je n'ai pas ... qui n'a jamais levé sur moi, je viens de vous pensé just kinda passé de jour en jour et vous avez obtenu plus âgés et puis ça s'est passé et vous obtenez votre diplôme et ... ou de quitter l'école, ou autre chose.

En tout cas, j'ai appris à coller sac et comment comprendre cette pilule est ce type et ce fut ce genre et ... si vous frappez très fort sur cette commune, vous pourriez obtenir un buzz, en général, j'ai eu peur à bien, à la heure. La chose était, c'était la seule chose que je savais faire. La seule chose que je savais faire, c'était juste essayer de s'en sortir, tous les jours. Je n'étais pas vraiment apprendre quelque chose au sujet Livin 'la vie. Il n'y avait vraiment aucune information à la maison. Parce que je ne pouvais pas ... C'était assez violent chez moi, je ne pouvais pas aller demander à mon père sur les choses. Je ne pouvais pas aller demander à mon père sur l'école, ou sur des filles ou de rien, parce que c'était ... c'était vraiment "vous êtes censé savoir que des éléments sur votre propre" ... ou "Laisse-moi tranquille. "" Est-ce votre truc? ... il sortir de la salle ", vous savez.

Donc j'ai simplement continué à essayer de découvrir des choses loin des enfants dans la rue. Ce n'était pas la manière d'aller vraiment - je ne savais pas cela. Ce que je ne continue à apprendre de lui, était à propos, était sur les bandes et ce ... à ne pas blâmer ma consommation d'alcool ou quoi que ce soit sur les bandes, mais je vous que beaucoup appris à ce sujet là. 'Cause qui était - et est toujours - malheureusement, dans beaucoup d'endroits, c'est là une grande partie du mythe des «it's real neat de monter haut», ou «vraiment cool pour se droguer." C'est là que j'ai appris beaucoup de choses de celui-ci. Parce que beaucoup des gens que j'ai vraiment regardé jusqu'à savait vraiment comment boire et ne savait vraiment comment obtenir élevé. Et avec chaque fois que je recevrais dans une bande plus il semblait y avait de meilleurs médicaments. Et une meilleure marque de gin, ou autre chose, vous savez. Et j'ai toujours pensé que j'avais à tenir ... j'ai juste pensé que je devais garder le rythme. Pourquoi ce fut, je ne sais pas.

Je voudrais voir quelqu'un, qui, je tenait vraiment à cœur et nous savons qu'ils ... c'est un modèle qui est allé sur la plupart de ma vie et je ne comprends toujours pas pourquoi il est intéressant pour moi, ou l'a été. Je voudrais voir quelqu'un qui me plaisait beaucoup et aimée, et qu'ils ne pouvaient rien faire à moins qu'ils ne tiraient quelque chose, et je vois qu'il serait littéralement les tuer ... et que ce serait une bonne raison pour moi d'essayer il. Je ne sais pas ... Je ne comprends pas cela. C'est le modèle que j'ai développé. Je le vis avec mon père, je l'ai vu avec des amis très proches et je l'ai vu avec des personnes qui ne sont plus en vie, vous savez.

Je suis heureux de dire que je ne fais pas que toute la suite ... parce qu'il y avait un stade de ma vie où je suis entré dans l'expérimentation. Pas comme je croyais l'expérimentation a été en premier lieu, mais «ce qui arrive à vous si vous le faites bien?", Vous savez. Il fut une époque de ma vie où une journée normale serait de retirer ce que je pouvais mettre la main sur tout faire à la fois. Ce n'est pas "le faire jusqu'à ce qu'il fut parti, il était« tout faire à droite, puis '. Et ce serait assez pour tuer quelqu'un. Mais pour une raison quelconque, c'est ce que j'ai fait. Et je serais là sit and go, 'Eh bien c'est ce qui se passe », vous savez, et rester en vie quelque part. Et je l'ai eu dans ma tête que, qui a été ... Je ne sais pas quelque part le long de la ligne I got ce verset, ou il n'est même pas un couplet, c'est quelque chose de juste dans la Bible, où dans les derniers jours, les gens tenter de se suicider et ne peut pas. Et c'est ce que je pensais que je faisais, je crois. Pour une raison que je pensais que je ne pouvais mourir. Je suppose que c'est que «face Superman 'que nous obtenons.

Au fil des ans, tout cela progresse, et je dois juste où tout ce que je faisais était sur une route pour me tuer. La seule chose que je faisais ce n'était pas destructrice essayait de jouer de la musique. J'ai toujours pris soin de trouver un jour quelque chose qui signifiait quelque chose pour moi ... à l'intérieur ... et avec une autre personne ou avec d'autres personnes. J'ai toujours pris soin de plus en plus à propos d'une certaine manière. Mais, peu à peu, tout cela était tout va quelque part dans le passé où je ne pouvais plus l'atteindre. C'était comme quelque chose que je ne pouvait atteindre plus ... quelque chose que je ne pouvais rêver. Et les choses que je faisais tous les jours étaient plus comme une Trudge juste pour continuer, parce que je ne savais pas comment arrêter tout ce que je faisais ou les situations difficiles que j'étais dedans

Puis, environ une journée, à proximité il ya trois ans et demi, j'ai commencé à réaliser que je ne pouvais pas vivre de la façon dont je vais, mais je ne pouvais pas arrêter non plus. Je ne savais pas comment arrêter, et je savais que je ne pouvais pas continuer. Ce fut un lieu étrange pour être vraie, pour moi ... parce que je ne pouvais pas imaginer littéralement le lendemain, sans un gros sac de came et un de plusieurs bouteilles de whisky. Je pensais que ... littéralement ce que je croyais que j'allais continuer à le faire jusqu'à ma mort, et alors il serait beaucoup mieux, parce que je n'aurais pas à y faire face plus. Et dans mon esprit que semblait être une bonne solution réelle. Parce que je n'aurais pas à y faire face plus, mais les gens que j'étais en colère contre le ferait. Je ne sais pas pourquoi cela semblait si propre à moi. Je ne sais pas pourquoi j'ai été ce fou les gens, vous savez. Je suppose que j'étais probablement en colère contre moi-même - c'est vraiment ce que c'était. Parce que pour être honnête, à l'époque je pensais que ces gens étaient vraiment essayer de se venger sur moi, ou que ce soit. Et c'est pourquoi ils ont fait les choses qu'ils faisaient. Et vraiment, la vérité c'est que j'ai juste essayé de se venger sur des gens que je ne pouvais pas comprendre, vous savez.

Mais au lieu de le faire jusqu'à ma mort, ce qui s'est passé a été je me suis effondré ... et simplement abandonné. C'était drôle, parce que je voyais venir pendant un moment. Et la raison pour laquelle je ne voudrais pas lâcher prise et de renoncer à cette lutte en premier lieu à cause de ce que les autres ne le pense. Vous savez, ce qu'ils pensent, et non qu'ils ne découvrent que je commençais chargé ou non que l'on trouverait comment mauvaise non je m'étais levé, mais qu'on pourrait penser que je suis faible ... parce que j'ai laissé tomber. Et il a fallu beaucoup de savoir que c'était la chose à faire ... plus forte a été de dire "Je ne peux pas le faire plus ... Je dois vivre au lieu de mourir." Alors je me suis réveillé ... Je me levai et alla vers un ami de chambre d'hôtel mine et je me suis assis en secouant là, et dit, vous savez, c'est ce qui se passe "et ils m'ont appelé une ambulance, et nous étions en Allemagne à l'époque et nous sommes allés à cet hôpital et je me suis en quelque sorte la nerf de sortir de cet hôpital, très rapide, parce que je pensais c'était plutôt étrange, ils ont gardé me poser des questions, puis me ignorer quand je leur ai répondu. Et puis il m'est apparu qu'ils étaient de langue allemande. rit [groupe] Pas étonnant qu'ils écoutaient pas, tu sais?

Je ne me suis sorti de là, et un couple de jours plus tard, finit par aller à l'hôpital, aller voir un médecin à Londres. C'était quelqu'un que j'avais entendu parler de ce que je savais qui pourrait faire du bien et me donne un peu d'aide. Et il m'a mis dans un hôpital pour quelques jours et on a découvert regardé derrière moi pour un peu ... alors qu'au fond il ne me detoxed. J'ai dit l'essentiel detoxed me 'cause le gars n'ont pas eu cette classiques d'une idée de désintoxication. Il a été si j'avais besoin, si j'ai vraiment besoin d'un verre je pouvais en avoir un. Si je pensais vraiment que j'ai vraiment besoin d'un verre qu'il pensait que je devrait en avoir un, à l'intérieur sur une période de cinq jours. Parce que, tout comme il l'a regardé et la façon dont il m'a dit était «si vous avez bu pendant 25 ans, tu ne vas pas s'arrêter en une minute.« Au lieu de me donner le phénobarbital ou peu importe ce qu'ils te donnent habituellement , il dit simplement "vous pouvez aller prendre un verre si vous en avez réellement besoin au cours des cinq prochains jours." Et en fait il m'a donné un verre sur mon anniversaire, qui était à l'hôpital ... tasse Bitty peu de champagne.

Qu'est-ce qui s'est réellement passé après cela a été je suis sorti de l'hôpital et pris l'avion pour les États à aller aux traitements, et j'ai essayé de s'enivrer dans l'avion. Il ne fonctionne pas. Et ce que j'avais fait était, je suis allé, cela est assez étrange pour moi ... Je suis allé à ma mère ... elle qui était venu me voir à l'hôpital ... Je l'ai appelé et a dit ... Je l'ai appelée et ma petite amie et lui dit «Regardez, je suis à l'hôpital et c'est ce qui se passait». Tous deux étaient là le lendemain. Et je suis réelle reconnaissants pour cela, il signifie beaucoup pour moi. Nous étions sur le chemin du retour vers les Etats et je suis assis là à côté de ma mère et je n'ai pas d'argent donc j'ai emprunté 20 $ pour aller acheter des cigarettes dans l'avion, et elle savait qu'il n'y avait pas de machine, vous savoir. [groupe rit] Je suis allé et j'ai essayé de savoir combien d'Royals Couronne je pouvais obtenir. Et il n'y a jamais assez. J'ai appris il ya longtemps, il n'y en a jamais assez dope et il n'y a jamais assez à boire. Il ya trop ou pas assez, vous savez. Il n'est jamais juste assez. Mais je suis allé essayé, de toute façon. Et je me suis retourné et j'ai constaté que je me sentais coupable déjà. Je suis vraiment bien à la culpabilité, vous savez. Je suis allé directement sur le siège arrière et s'assit à côté d'elle, vous savez, genre: "c'est ce que j'ai fait", vous savez. Et elle continua: «Je savais que Kinda." Et de toute façon, nous sommes retournés, nous avons atterri et je suis allé à une chambre d'hôtel et y est resté jusqu'au lendemain ... entra dans le traitement. Je ne m'attendais pas à trouver dans le traitement qui a été l'un des endroits les plus cool que j'aie jamais été. C'est ce que j'ai découvert, vous savez. Ce n'était pas ce que je pensais qu'il allait être à tous. Je suis allé à travers le tissu ordinaire, vous savez ... "Ce que s'ils découvrent que je suis encore là ... qui" ils "" ... vous savez. [rires] Et je ne veux pas être ici, et tout ça, mais quand j'ai commencé à prêter attention à ce qui était goin 'on dans le traitement à la récupération, c'est quelque chose que j'ai été vraiment voulu depuis lors. Je n'ai pas toujours été bien réel à s'en tenir à un programme fort bien. J'essayais simplement de fixer à autre chose à regarder la façon dont je veux qu'il regarde, ou à la façon dont je veux que ce soit ... au lieu de travailler mon chemin dans la vie livin '.

Mais ce que j'ai trouvé de traitement est la même chose que je trouve à une réunion quand je suis à la bonne place dans mon cœur à une réunion, et c'est un tas de gens tentent d'aider chaque vie vivants autres, et à grandir en lui. C'est toujours été quelque chose que j'ai toujours voulu savoir sur, et c'est toujours été quelque chose que j'ai voulu faire. Il n'a pas toujours été quelque chose que j'ai fait. Parfois, je ne sais même pas ce que «pousser» des moyens. Mais c'est quelque chose que je trouve de temps en temps ... je trouve la croissance. Et puis je me sens comme moi. Si ce n'est pas là où je suis, alors je me sens comme une coquille, avec un bouquet de passe statiques. C'est vraiment ce que je ressens.

Je sais que dans le programme ... avec les AA, j'ai trouvé le seul vrai bonheur durable que j'ai jamais eu. Et cela dure, si je peux vraiment arriver ou pas. Je ne sais pas si cela fait sens pour vous ou pas, mais je sais que c'est là, même si je ne sens pas toujours. Parce que je sais, c'est pas de quelque chose que j'ai fait ou acheté, ou quelqu'un escroqué sortir. C'est quelque chose qui va sûrement être réel. Et je le vois quand je vois les autres sortent d'un lieu réel dur d'être, dans un endroit plus à l'aise avec eux-mêmes. Je sais que doit être la croissance. Ce n'est pas seulement une nouvelle paire de bottes ou de quelque chose, vous savez?

Les choses les plus difficiles que j'ai appris jusqu'à maintenant, je suppose, est de laisser aller sans doute de mon propre chemin, obtenir ma propre voie ... d'autres personnes agissant de la façon dont je pense qu'ils devraient agir, ou à la recherche de la façon dont je pense qu'ils devraient regarder. Je ne suis pas sur que pour le moment. C'est juste que ... c'est ma manière, vous savez, et mon chemin n'est pas nécessairement la bonne façon, à tous. Et c'est difficile à admettre. Il est difficile d'admettre que je ne connais pas tout ... c'est ce que je pensais. J'avais l'habitude de penser que, si elle n'a pas été fait mon chemin, que c'était complètement faux et il ne pouvait être que le droit de fermer parce que tu ne savais pas. Je sais que c'est un peu, c'est ... parfois, je trouve que c'est vraiment à l'aise ne sachant pas tout ... ne sachant rien, en fait. C'est drôle, je suis vraiment mal à l'aise en disant que maintenant. [rires] C'est la vérité! Je ne sais pas, je sais juste que c'est ... quand je vais aux réunions, quand je prends le temps de prier et d'écouter et de prendre un regard sur moi-même, et essayez de changer que je cultive. Et quand je tente d'offrir à quelqu'un d'autre que je me sens mieux et puis je n'ai pas le besoin de boire ou de prendre tout médicament. Et si c'est ce que ce programme ne, si c'est tout ce qu'il fait, alors il m'a beaucoup aidé son ensemble. Parce que c'est tout ce que je connaissais avait bu et consommé des drogues. C'est vraiment tout ce que je savais. Parce que je ne savais pas comment je me sentais et encore ne savent pas toujours ce que je ressens. Un grand nombre de fois où je me trouve encore confus au sujet de ce que je pense et ce que je ressens. Je ne connais pas la différence très souvent. Et c'est un endroit effrayant d'être beaucoup de fois. Mais lentement, jour après jour, c'est l'entraînement, it's working out pour le mieux.

Cela fait environ trois ans et demi, je crois, que je n'ai eu à boire. Et ça m'a frappé New Year's Eve que pour aller et faire ce que j'avais à faire veille du Nouvel An, a été très différent cette année que j'avais remarqué qu'il soit dans le passé, vous savez. Il ya quelques années c'était comme ça, l'année dernière, il était une sorte de stupeur. J'étais malade, mais elle était une sorte de stupeur. Cette année j'ai été réellement heureux d'être vivant et j'ai remarqué que je n'avais pas à être élevée pour être jusqu'à cinq heures du matin, ou quelque chose comme ça, tu sais. Et que je puisse regarder dehors et, et de réaliser que je commence une nouvelle année, avec de nouvelles choses à faire ... essayer de nouvelles choses à essayer de se soucier. Et l'un d'eux m'a été, et l'un d'eux y'all était, et ce que j'allais faire de ma vie.

Engagements, vous savez. Engagements a été autre chose que je que je n'avais jamais été très bonne chez dans ma vie. Oh, je peux me pris dans quelque chose de réel bon, vous savez. Je ne peux se laisser prendre dans la glace, peigner les cheveux, vous savez. Ou ... que ce soit. Mais les engagements n'ont pas été quelque chose que j'avais été très bons. Parce que j'ai été plus peur de prendre un engagement que je ne le suivait à travers. Puis j'ai réalisé que je suis encore en vie aujourd'hui et, c'est une chose extraordinaire pour moi. Quand j'avais 17 ans, j'ai pensé que je pourrais pas le faire à 21 ans. Lorsque je l'ai fait à 21, je pensais que quelque chose a été ... quelque chose, tu sais? [rires] Tu sais, ce qui se passe ici? "[rires] Quand je suis passé 30 ans, je pensais que quelque chose ne va pas. [rires] Je ne sais pas que ce soit ... Je suis juste heureux d'être en vie aujourd'hui ... heureux d'être en vie aujourd'hui. Je ne sais pas, je n'ai pas grand chose à dire sur quoi que ce soit, autre que de savoir que si je laisse ce programme et si je laisse Dieu faire ce qu'il va faire dans ma vie, à travers vous, ou par n'importe quel ... que c'est beaucoup mieux que je n'ai jamais pu le faire moi-même avant de venir à ce programme.

Je remercie vous tous de m'avoir permis d'être ici avec vous. Que je sais pas quoi dire à ce sujet ou pas, cela signifie beaucoup pour moi, et je vous remercie, d'accord ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Jungleland le Ven 9 Oct 2009 - 17:25

intéressant cet article même si certains passages sont .... curieusement traduits What a Face

j'en profite pour te remercier des photos que tu ajoutes, beaucoup me sont inconnues et certaines sont des petits bijoux Very Happy

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 14986
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Devil's Slide le Ven 9 Oct 2009 - 18:00

C'est vrai, sacré boulot Philipp. Chapeau (texan) !
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par T.Jiel le Ven 9 Oct 2009 - 19:02

Dommage pour la traduction. C'est passionnant ce récit. C'est rare des gens qui parlent d'eux de manière aussi dénudée. Thank's, Philipp. Tu l'as dans la peau ce mec, on dirait...
avatar
T.Jiel
ça marche pô chez moi
ça marche pô chez moi

Nombre de messages : 3163
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum