Steve MILLER OLYMPIA 02/11/2012

Aller en bas

Steve MILLER OLYMPIA 02/11/2012

Message par BAYOU le Sam 3 Nov 2012 - 15:26



Olympia 1982, un jour de juillet, dans la chaleur de l’été, un guitariste avec un tee-shirt de marin (bleu à rayures blanches ou blanc à rayures bleues ?) nous offre un merveilleux concert, pendant que la France se fait voler une finale de Coupe du Monde contre l’Allemagne à Séville.
Trente années plus tard…..J’ai revu une seule fois Steve Miller en 2010 dans un Zénith presque vide, mais pour un show fantastique. Et ce soir, il revient à l’Olympia. Toujours pas la grande foule, pourtant …..
La musique est un cocktail de diverses influences, le blues, la musique californienne, celle des radios FM mais attention, le haut de gamme, avec ces refrains qui accrochent tout de suite, ses licks de guitares, cette voix charmeuse et envoûtante, ce côté spatial, enfin bref cette musique m’a toujours transportée, et au printemps, en Louisiane, près de Oak Alley, j’ai été ému aux larmes en écoutant The Joker dans la voiture…Une certaine idée de l’Amérique, de la bonne humeur, du bonheur.
Joyeux, c’est le terme qui convient le mieux à ces chansons, et le démarrage avec Jungle Love et Take the Money and Run est dantesque. C’est le son de la guitare de Steve et sa voix qui emportent immédiatement l’adhésion… Et Steve paie son tribut au blues avec les cover de Further On Up The Road (Bobby "Blue" Bland), All Your Love (I Miss Loving) (Otis Rush ), Ooh Poo Pah Doo (Jessie Hill ) ou I Just Got Back From Texas (Eric Johnson ), Rock Me Baby (BB King) chansons qui figurant sur les deux derniers CD Bingo et Let Hair You Down, et il nous raconte qu’à Chicago, il allait voir les bluesmen dans les clubs quand il était jeune.
Et, grande nouveauté comparé à2010, Steve reste seul en scène pour un mini set acoustique Wild Mountain Honey, Dance, dance, dance, Gangster of Love et The Window et c’est beau, beau, beau…..merveilleux instants. Le grand frisson .
Et puis le fameux Living in the U.S.A. toujours aussi magique, l’une des chansons “engagés” avant l’intro spatiale de Fly Like An Eagle et puis un final avec Jet Airliner , Swingtown, Rock'n Me Baby et bien sur The Joker.
Le groupe renforcé par Jacob Petersen est toujours efficace, et Sonny Charles apporte son feeling sur les titres blues, laissant lead vocal à Steve sur les classiques du groupe.
Excellent, magnifique concert, deux heures de bonheur, mais c’est toujours ainsi avec Steve Miller

Kenny Lee Lewis Basse
Gordy Knudtson Batterie
Joseph Wooten Claviers
Sonny Charles Chant
Jacob Petersen Guitare


[

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4930
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum