Weather Report et le Zawinul Syndicate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Weather Report et le Zawinul Syndicate

Message par Mojo le Ven 30 Juin 2006 - 22:03

Weather Report

Fondé en 1971 par le saxophoniste Wayne Shorter et le "claviériste" Joe Zawinul. Tous deux ayant accompagné Miles Davis dans son envol
" électrique". Ils décident à leur tour de s’associer pour ouvrir une brèche encore plus grande dans le jazz, en y introduisant la matière qui fera leur marque de fabrique, à savoir un savant mélange de musiques du monde et d’arrangements débridés.


Ce groupe incarne à la perfection la notion de "Jazz fusion", où fusion est à prendre dans tous les sens du terme. C’est ainsi que la notoriété de Weather Report survivra à celle de ses trois grands concurrents des 70’s: Return to Forever (Chick corea), Headhunters (Herbie Hancock), et Mahavishnu orchestra (John Mc Laughlin), qui ont malheureusement trouvé les limites de leurs aventures au bout de quelques années. Le secret de cette longévité de WR, est à trouver dans la remise en question régulière des travaux du groupe, qui sollicite en permanence les talents apportés par de brillants musiciens des 5 continents. L’alchimie sonore qui en découle peut se comparer à un volcan en éruption, avec tout ce que cela comporte, comme débauche de puissance, comme contrastes, comme fascinantes et dangereuses beautés.


Joe Zawinul le sorcier des claviers

Si on ne présente plus Wayne Shorter, un des saxophonistes majeurs de l’histoire du Jazz, qui brilla longtemps avec Miles Davis aux côtés de Tony Williams, Herbie Hancock, Ron Carter.

C’est surtout la forte personnalité de Joe Zawinul qui impressionne.
Cet Autrichien, pianiste de formation classique, ami de Friedrich Gulda, fut frappé par le virus du jazz dans les années 50 alors qu’il fréquentait des clubs de jazz de Vienne. Décidé à faire carrière dans cette musique, il s’installe aux états Unis, et réussi à se faire accepter dans le milieux des pointures de New York; et c’est ainsi que sa notoriété grandissante décidera Julian « cannonball » Adderley puis Miles Davis à engager Josef Zawinul. C’est à cette époque (1960-1970) qu’il composera ses standards "The country preacher" et "Mercy, Mercy, Mercy"; et bien sûr cette courte mélodie qui donnera son titre à l’album de miles "In a Silent Way".


La particularité de Joe Zawinul, en plus de ses talents de compositeur, est sa maîtrise incomparable des synthétiseurs. Les joueurs de synthé n’ont pas réussi à imposer leur instrument, probablement en raison de sons stéréotypés qui n’apportent rien de bien convaincant par rapport à l’orgue. Il est sans doute le seul à ne pas être tombé dans le piège des sons planants, vite ennuyeux. Bien au contraire, non content d’avoir découvert une palette de sons fantastiques (notamment le VOCODER, ce procédé consistant à transformer la voix), il a conservé un jeu pianistique, où sa virtuosité fait merveille. Cette débauche de notes qui le caractérise, n’a chez lui rien de gratuit. Car, son phrasé reste intelligible en toutes circonstances, tant sur les tempos ultra rapides (qu’il affectionne particulièrement), que sur les mélodies où il exprime une belle sensibilité. Il confronte constamment ses improvisations avec le jeu de ses accompagnateurs. Assister à ses folles envolées, en totale "fusion" avec sa section rythmique, est un spectacle réellement fascinant.

Des musiciens exceptionnels

Indépendamment des 2 piliers de Weather Report, l’histoire de ce groupe est aussi marquée par la présence au fil des temps, de fabuleux musiciens, parmi lesquels on trouve :

Percussions : Dom Um Romao, Alex Acuna, Mino Cinelu, Manolo Badrena, Robert Thomas
Batterie: Eric Gravatt, Chester Thompson, N’Dugu Cancler, Peter Erskine, Omar Hakim
Basse: Miroslav Vitous, Alphonso Johnson, Jaco Pastorius, Victor Bailey

Cette contribution n’est pas seulement instrumentale, c’est ainsi que ces messieurs ont aussi apporté leur propres créations. Cela dit, l’histoire retiendra le passage de Jaco Pastorius, qui forma avec le batteur Peter Erskine une section rythmique réellement exceptionnelle (de 1976 à 1982).

Ce groupe, qui a toujours évité la facilité et les effets de mode, à selon moi 2 particularités qui peuvent expliquer cet état de fait. WR privilégiant la couleur « world music », n’a paradoxalement jamais utilisé le groove Funk, si ce n’est dans ses derniers temps. L’autre aspect étrange est que WR n’a jamais compté de guitaristes dans ses rangs. Ces impasses artistiques, ont volé en éclat avec le "Zawinul Syndicate", qui a introduit ces ingrédients avec le plus grand bonheur.

En 1986 Wayne Shorter et Joe Zawinul mettent fin à cette grande aventure avec le dernier cd de Weather report "This is this".

Wayne Shorter poursuit une carrière de jazz acoustique, et Joe Zawinul perpétue la démarche du Weather report avec son propre groupe le "Zawinul Syndicate".

Voici quelques cd que je peux conseiller:

Sweetnighter (1973)


Heavy Weather (1977)


Sportin' Life (1984)


Wink
avatar
Mojo
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 353
Localisation : 78
Date d'inscription : 26/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Weather Report et le Zawinul Syndicate

Message par Jungleland le Lun 3 Juil 2006 - 10:40

merci de cette présentation Very Happy

j'accroche assez à certaines productions de ce groupe bien que ce soit dans le style fusion avec lequel j'ai des difficultés

parmi les disques dont tu parles j'ai le heavy weather que j'apprécie beaucoup (j'ai aussi l'impression que c'est un de leurs albums le plus abordable) J'ai aussi eu l'occasion d'écouter un live qui s'appelle 8:30 où il y a Pastorius et qui m'avait bien plu

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15006
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Weather Report et le Zawinul Syndicate

Message par acid le Jeu 5 Juil 2007 - 14:11

Des musiciens exceptionnels

Tout à fait exact, chacun ets capable de nous balancer d'excellentes rythmiques et des solos à vous dégouter.

J'aime beaucoup leur son.

Il font partie de ces groupes qui vous attire et qui surtout "laisse parler la musique".

Le bassiste qui ets rentré dans le groupe en 76, laisse sur le ..., il jou divinement bien.

Un groupe sympa, très sympa.

geek
avatar
acid
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 644
Age : 27
Localisation : In my head
Date d'inscription : 03/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Weather Report et le Zawinul Syndicate

Message par papiblues le Ven 6 Juil 2007 - 2:18

Moi j'aime aussi ces deux LP



avatar
papiblues
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 547
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum