« Bob Dylan l'explosion Rock 1961-1966 »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Bob Dylan l'explosion Rock 1961-1966 »

Message par jb28 le Dim 24 Juin 2012 - 13:42

« Bob Dylan l'explosion Rock 1961-1966 »

Retour de l'expo à la Cité de la Musique / la Villette

Expo petite par la surface, mais très riche (près de 3 heures de visite, sans l'audioguide et sans écouter les nombreuses chansons proposées via des écouteurs disséminés un peu partout).


Un premier couloir où sont exposées quelques (très) belles photos de Daniel Kramer ; puis une succession de petites salles présentant ça et là des petits films de concerts, des photos et objets divers (pochettes de disques, vêtements, instruments, tickets et affiches de concerts) évoquant les débuts de Dylan, ses influences (de Buddy Holly & Little Richard à Woodie Guthrie en passant par Presley et le Kingston Trio), son arrivée à N .Y.City, ses premiers concerts dans les cafés de Greenwich Village, jusqu'aux grands festivals comme Newport.
On admire avec émotion la guitare recouverte de cuir de Buddy Holly, un vieux banjo de Peete Seeger, une Martin D18 ayant appartenu au King Presley et bien d'autres.

Puis, au sous sol, une seconde partie qui se subdivise en 2 zones : d'abord un ensemble de textes et documents sur Dylan & la France, son concert à l'Olympia en 1966, ses rencontres (H. Aufray, Hallyday, Françoise Hardy ..), des extraits de presse (pas toujours tendres). Pas la partie la plus intéressante.
Ensuite, au fond, projection d'extraits du filme de Pennebacker sur la tournée U.K 1965 « Don't Look Back ». Belle façon de terminer la visite. Je recommande (si ce n'est déjà fait) le visionnage de ce film aux Dylanophiles (et je sais qu'il y en a quelques uns par ici).

Visite très instructive, qui lève le voile sur certains aspects de la personnalité du grand Zim, dont les comportements, les virages artistiques, la carrière même ont dérouté (et déroutent encore) les aficionados. Il m'a semblé très juducieux de limiter l'expo à une période courte mais charnière dans sa carrière. C'est déjà très dense.

A la sortie, petit arrêt à la boutique du Musée pour quelques emplettes : le livre « En route pour la gloire » de W. Guthrie, le Hors Série Telerama « Dylan is Dylan » déjà évoqué par Drouch dans le sujet Bob Dylan (et dont je recommande l'acquisition), un ouvrage de François Ducray intitulé : « Bob Dylan, le country rock et autres amériques », ainsi que quelques CD dont une anthologie de la musique populaire américaine en 10 CD « Original American Folksongs » ; de Leadbelly à Joan Baez.

Une conclusion peut être, histoire de faire un lien avec notre sujet préféré : Dylan, poëte et musicien de génie, s'est nourri, se nourrit de toutes les musiques populaires américaines, le Blues, le Folksong, la Country, le Rock, se les approprie pour les malaxer, les triturer, en faire une musique qui est à la fois SA musique et aussi une manière de les transmettre aux autres. Il a une connaissance presque exhaustive de ces musiques (et du Blues en particulier), et il se veut un passeur et pas une icône (ni morale, ni politique).

Jusqu'au 15 juillet ; visite chaudement recommandée à tous les amateurs qui peuvent faire le déplacement.
avatar
jb28
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4329
Age : 61
Localisation : eure & loir
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Bob Dylan l'explosion Rock 1961-1966 »

Message par BAYOU le Dim 24 Juin 2012 - 15:34

Voilà ce que j'en disais, nous y sommes allés le 15 juin

La Cité de la Musique réalise le plus souvent d'excellentes expositions (Miles Davis, Pink Floyd, Jimi Hendrix) aussi on s'attend toujours à des surprises, des documents inédits....Rien de tout cela avec cette exposition consacrée au Zim et censée couvrir le passage à l'électrique du protest singer...Une exposition photos occupe une bonne partie de la salle principale et c'est le plus excitant, de le voir, jeune, allumé, avec Joan Baez.

Les autres salles sont d'un très faible intérêt pour qui connaît un peu l'histoire du gars. On évoque longuement les influences du Kingston Trio, les liens avec Peter, Paul & Mary, mais l'apport du Band est quasiment passé sous silence, alors que justement cette fusion entre un song writer de génie et un groupe de multi-instrumentristes donne naissance à ce qui deviendra la musique électrique de Dylan, huée pendant la tournée anglaise. Rien de tout cela et c'est surprenant.

La visite du sous-sol est encore plus triste, l'espace est consacré à la visite à PARIS de Dylan en 1966, ses rencontres avec Hughes AUFRAY, Françoise HARDY, Johnny HALLIDAY et les articles de l'époque, tout cela présentant vraiment très peu d'intérêt sauf pour le fans du mouvement yéyé !

Enfin le film projetté est Don't Look Back, que tout amateur de Dylan connaît par coeur !

Plutôt que de revenir toujours sur cette période, pourquoi ne jamais évoquer le présent, ce Never Ending Tour, ce besoin de tourner, encore, encore et encore ?

Début juillet, nous serons à MONTREUX pour le voir, en live, la vraie vie ! ! ! !


_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Bob Dylan l'explosion Rock 1961-1966 »

Message par jb28 le Dim 24 Juin 2012 - 16:43

Pas d'accord sur tout :

Expo photo, OK ; sur les salles annexes, je te trouve un peu dur : les influences de Buddy Holly & Little Richard, et du Rockabilly en général sont souvent ignorées, contrairement à celles que tu cites (P. P. & M, Kingston Trio ...); en fait tout cela participe à l'imprégnation de Dylan par toutes ces musiques populaires; par ailleurs le rôle du groupe The Hawks/The Band est effectivement sous évalué, mais la rupture entre le Dylan électrique et son public d'avant est largement commentée.

Au sous sol, la partie parisienne n'a pas d'intérêt, et je le dit clairement !
Quand au film de Pennebacker, beaucoup de Dylanophiles le connaissent, OK, mais pas tous; il me semble intéressant de signaler son existence et sa disponibilité en DVD.

La tournée "Never ending Tour" est hors sujet de l'expo. Mais tu as raison de dire qu'elle mériterait un éclairage particulier, en ce sens qu'elle illustre exactement ce que je dis plus haut à propos de Dylan, à savoir qu'il se fout que sa voix et son comportement déplaisent à beaucoup de ses (+/- ex) fans, ce qui lui importe, c'est de transmettre cette musique qu'il a façonnée et pétrie à partir de ses racines musicales américaines.

Je ne suis pas un spécialiste exhaustif de Dylan, loin de là, mais bon, mon premier LP : Freewheelin' Bob Dylan, je l'ai acheté au milieu des 60', j'ai un peu de recul sans avoir une connaissance complète, et je ne suis sûrement pas le seul ! Je persiste à penser que cette expo peut intéresser pas mal de monde.
avatar
jb28
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4329
Age : 61
Localisation : eure & loir
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Bob Dylan l'explosion Rock 1961-1966 »

Message par BAYOU le Dim 24 Juin 2012 - 19:19

Ce que je veux dire que le titre de l'expo est l'explosion rock, donc , on peut supposer qu'il va être question de la gestation des albums électriques, puis après l'accident de moto des enregistrements à Big Pink qui donneront naissance aux Basement Tapes là où quelque chose de fondamental se déclenche pour la musique, en gros le mariage de la pop anglaise, avec les racines de la musique américaine plus le talent du meilleur compositeur de chansons de la seconde moitié du XXème siècle....
Le problème (pour moi) est que cette période est très connue, très documentée déjà par Dylan lui même dans ses chroniques et dans de nombreux ouvrages (l'album 1956-1966 par exemple) et la plupart des bios qui consacrent de longs chapitre aux débuts et à l'arrivée à NYC.
Moi j'ai trouvé que c'était un peu léger, si je compare par exemple à celle sur Miles Davis, qui couvrait pourtant toute sa carrière et qui était bourrée d'inédits de studio, et de vidéo, plus le live à l'Ile de Wight.
Là, les chansons sont extraites des albums, le film de Pennebacker est disponible partout.
Il doit bien exister chez les collectionneurs beaucoup de raretés à exposer !
Et moi, franchement je n'ai pas appris grand chose pendant cette visite.

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum