Rory BLOCK - I Belong to the Band (2012)

Aller en bas

19062012

Message 

Rory BLOCK - I Belong to the Band (2012)




Audio CD (May 29, 2012)
Original Release Date: 2012
Number of Discs: 1
Label: Stony Plain Music



Track Listings
1. Samson & Delilah
2. Goin' To Sit Down On The Banks Of The River
3. Let Us Get Together Right Down Here
4. I Belong To The Band
5. Lord, I Feel Just Like Goin' On
6. Lo, I Be With You Always
7. Pure Religion
8. Twelve Gates To The City
9. Great Change Since I've Been Born
10. I Am The Light Of This World
11. Death Don't Have No Mercy



Hé hé, pour l'avoir écouté, Tribute révérencieux bien sympathique ma foi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Rory BLOCK - I Belong to the Band (2012) :: Commentaires

avatar

Message le Mar 19 Juin 2012 - 19:46 par 361ocean

Merci pour l'info Philipp

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 20 Juin 2012 - 7:54 par bluesy1968

j'ai recuperer cet album et c'est du tres bon blues !!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 20 Juin 2012 - 10:28 par miraldo

j'pense que j'aime trop l'original pour écouter celui la sans risqué d'etre déçu.

à voir dans quelques temps, le temps de se faire à l'idée, la voix du Révérand est tellement forte, tellement transperçante... il faut voir si c'est des simple copie ou des vrais adaptation.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 20 Juin 2012 - 21:13 par Flovia

miraldo a écrit:j'pense que j'aime trop l'original pour écouter celui la sans risqué d'etre déçu.

à voir dans quelques temps, le temps de se faire à l'idée, la voix du Révérand est tellement forte, tellement transperçante... il faut voir si c'est des simple copie ou des vrais adaptation.

Attends, Aurora Block n'est pas n'importe qui, quand même! Laughing Une sacrée guitariste, l'ami!!! Laquelle compte la bagatelle d'un demi-siècle de performances Country blues à son actif. Ajoutes-y une forte personnalité, et je crois que tu pourras lui faire confiance sur ce coup-là, si si!!! Twisted Evil

Ceci dit, je n'ai pas encore écouté son dernier hommage au Rev. Davis, mais en tout cas celui dédié à Fred McDowell tenait hyper bien la route! Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 20 Juin 2012 - 21:21 par miraldo

oui, j'aime bien ce qu'elle fait en général (sauf pour ses méthodes mais c'est autre chose).

Mais Gary Davis, c'est surtout une voix, une voix qui te transperce jusqu'au plus profond de ton coeur et de ton ame.

j'attend de voir si elle ce les approprie, si elle fais un truc à elle. Jorma Kaukonen s'en était bien sorti donc pourquoi pas elle. a voir.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 13:40 par Flovia

Euh... Menu rectificatif après écoute Laughing (cf ma petite bafouille, ici: http://www.aupaysdublues.com/t6092p555-ce-qu-on-ecoute-maintenant#159879 )!
Bref, pas transcendant ce nouveau tribute... Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 14:35 par Jipes

Jamais vraiment accroché au style énergique de la Dame, je l'ai vu dans un tout petit club à Mullhouse et si elle faisait largement le job quelque chose me génait aux entournures sans vraiment arriver à mettre le doigt dessus.

En fait je crois qu'elle en fait trop dans l'esprit Roots justement, ca paraît scolaire. Pas photo entre elle et John Hammond par exemple qui lui transpire ce qu'il joue voire même dans un autre esprit un Alvin Youngblood Hart, mais celà m'est personnel et la dame a de très belles qualités guitaristiques et vocales c'est indéniable

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 18:38 par Flovia

Tu as probablement raison, Jipes, Rory Block pêche sans doute par excès de zèle.

Mais tu mets aussi musiciens hommes et femmes sur un pied égalitaire, c'est fort louable de ta part, je le reconnais, sauf qu'au fond tu sais comme moi qu'il n'en est rien!

Dans cet univers typiquement masculin, les femmes qui entendent faire une carrière musicale, surtout instrumentale, et a fortiori dans ce monde très fermé du folk-blues (aux codes bien spécifiques, comme aux canevas plus limités que dans d'autres styles) se doivent d'être des exécutantes ' hors pair', sous peine de se faire descendre en flèche, le cas échéant.
En premier lieu, par tous les cadors hommes du genre (et qui souvent ne sont déjà pas tendres entre eux, cf : Grossman & Fahey!), ceux-là même qui ont appris sous la férule de grands maîtres blacks.

Sans cesse, elles doivent se battre pour prouver leur valeur, gagner leurs galons. Pas étonnant qu'à ce régime, la technique supplante parfois le feeling. Que la sensibilité peine d'autant à refaire spontanément surface.

L'on comprend mieux aussi, dès lors, pourquoi seuls les caractères féminins bien trempés résistent. Il faudrait beaucoup d'autres Pura Fe', Rory Block, Jo Ann Kelly, Karen Dalton, Ellen McIlwaine, ou Bonnie Raitt pour élargir encore la brèche !

Dans une optique plus générale, regarde le nombre de femmes décidées à s'immiscer dans une conversation musicale, à débattre et éventuellement à opposer des arguments. Peu d'entre nous, parfois de culture musicale similaire à la vôtre, osent s'y résoudre. En matière de musique, les 'canons' d'évaluation restent encore tellement sous diktat masculin.
Et la crédibilité féminine se voit sans cesse remise en question, alors que celle d'un homme, de sensibilité différente à une majorité, sera plus facilement acceptée.

Posez-vous seulement une fois la question de savoir, Messieurs, si, par hasard, ce ne serait pas votre chape séculaire qui les briderait ... Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 20:24 par Jipes

Peut être, peut être scratch Ceci dit Rory Block ou Bonnie Raitt (même si elle fait plus souvent de la pop) hé bien je vois et j'entends la différence de suite Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 20:53 par Flovia

Oui?! Moi aussi, mais dans l'autre sens! Smile (on en a déjà parlé ensemble, nos avis divergent résolument sur ce point, et ce n'est pas grave... Wink )

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 22:36 par miraldo

j'ai écouté, presque à contre coeur, et ça confirme ce que je ressentait, c'est du Gary Davis bas de gamme.

désolé si je semble severe, mais quand j'écoute le Révérend chanter Death Don't Have No Mercy, Lord I Wish I Could See Again et autre I'll do my last singing. j'ai les larmes aux yeux et la chair de Poule.

quand j'écoute les version de Rory Block, j'ai juste envie de passer à la suite.

ça n'a rien à voir avec le niveau technique, ou l'application. c'est juste qu'elle les joue de la meme maniere, mais sans la voix transcendante du maitre.

ps:

Posez-vous seulement une fois la question de savoir, Messieurs, si, par hasard, ce ne serait pas votre chape séculaire qui les briderait ...


tu peut me croire, j'aime tellement parler de musique, et surtout de blues que c'est toujours un plaisir pour moi d'en parler, que ça soit avec un homme, une femme, un enfant ou un vieillard. aucune difference.

la preuve j'en parle meme avec un écran d'ordinateur...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 22:47 par Jungleland (En ligne)

Flo je ne suis pas trop d'accord avec ce que tu dis.

Déjà au niveau des qualités des artistes féminines. euh ... les plus belles voix de la musique en général, et du blues en particulier, sont, pour moi tout au moins, féminines. Rien ne peut égaler une Big Mama Thornton chez les hommes; et qu'on ne vienne pas me dire que ces chanteuses sont JUSTE des interprètes. Idem à la guitare pour une Memphis Minnie pour ne citer qu'elle !

Quant au monde musical moderne j'avoue ne pas être très inspiré par Rory Block. Mais n'est ce pas tout simplement parce que je ne suis guère inspiré par le monde musical moderne en général ? des gens comme Bonamassa ne m'inspire pas vraiment plus ... je n'ai pas le sentiment, ou alors peut être est ce vraiment subconscient, de regarder à hauteur de poitrine quand j'écoute.

Quant au fait que les avis recueillis lors d'une discussion musicale sont plus masculin n'est ce pas non plus du au fait que le monde des forums et d'internet est plus masculin ? mon ex était musicienne et a pas mal forgé mes goûts dans le classique donc je ne me sens pas spécialement machiste dans ce domaine.
mais après tout peut être m'aveuglai je moi même en croyant être plus ouvert que je ne suis ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 23 Juil 2012 - 22:57 par miraldo

Jungleland a écrit:Flo je ne suis pas trop d'accord avec ce que tu dis.

Déjà au niveau des qualités des artistes féminines. euh ... les plus belles voix de la musique en général, et du blues en particulier, sont, pour moi tout au moins, féminines. Rien ne peut égaler une Big Mama Thornton chez les hommes; et qu'on ne vienne pas me dire que ces chanteuses sont JUSTE des interprètes. Idem à la guitare pour une Memphis Minnie pour ne citer qu'elle !

je confirme, Big Mama Thornton, elle est, avec Gary Davis par exemple, de ces artiste rare qui te mette littéralement une claque dans la gueule. de ceux qui t'arrache des larmes ou des sourrires, et parfois meme les deux en meme temps.

Rory Block, elle est super doué. mais elle ne m'a jamais fait quitter le monde rien qu'a l'écoute de sa voix.

meme si je reconnais évidement qu'elle est extrement talentueuse.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 24 Juil 2012 - 10:13 par Old_Debris

Le moins que l'on puisse dire c'est que dame Rory Block ne laisse pas indifférent, au moins au même titre que Robert Cray ou Joe Bonamassa.

Gary Davis n'est pas de ceux qui me tire les larmes des yeux, sans doute parce son répertoire tire plus sur le Gospel que sur le Blues et c'est par là que l'hommage de Block pêche.
Il y a chez Gary Davis une certaine aisance, une facilité, un naturel dans l’interprétation et qui est le reflet de ses origines et c'est ce qui passe en premier dans sa musique. Avec lui on est à la frontière entre le sacré et le profane.
Rory Block, c'est l'opposé du Révérend c'est une femme blanche moderne qui vit sans doute avec une certaine aisance, qui a une grande culture musicale et c'est ça qui transparait dans sa musique. Son effort est louable mais du fait de ses origines elle passe à coté du blues et s'enfonce dans un gospel à la sauce folk.

C'est courageux de sa part de s'attaquer à Robert Johnson, Furry Lewis ou Gary Davis, cela montre son amour du blues cependant elle fait de plus en plus de concession et plus le temps passe plus elle perd en authenticité.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 24 Juil 2012 - 17:57 par Flovia

Peut-être bien... Néanmoins prends en considération le fait qu'elle n'est plus vraiment toute jeunette!...

Jungleland a écrit:Flo je ne suis pas trop d'accord avec ce que tu dis.

Déjà au niveau des qualités des artistes féminines. euh ... les plus belles voix de la musique en général, et du blues en particulier, sont, pour moi tout au moins, féminines. Rien ne peut égaler une Big Mama Thornton chez les hommes; et qu'on ne vienne pas me dire que ces chanteuses sont JUSTE des interprètes. Idem à la guitare pour une Memphis Minnie pour ne citer qu'elle !

J'aurais dû mieux jalonner le domaine dans lequel se situaient mes précédentes réflexions : je parlais du cercle des instrumentistes blanches (ou assimilées) évoluant dans le folk-blues.

Loin de moi l'idée de remettre en cause la légitimité d'une Big Mama ou d'une Memphis Minnie, figures de proue du genre (et également pionnières en tant qu'instrumentistes). Ni par ailleurs minimiser, par exemple, le talent d'Odetta, ou celui de Jessie Mae Hemphill.

La différence essentielle entre elles et Rory (puisqu'il s'agit d'elle ici), c'est que toutes étaient des artistes noires, aux caractères effectivement bien trempés, mais surtout 'nourries' à la source-même du blues.

Et je me doute bien que nul parmi nous n'émettrait à leur sujet la moindre réserve.

Par contre, je ne peux m'empêcher de louer la persévérance des guitaristes (et chanteuses) blanches qui ont eu à cœur d'évoluer dans leurs traces.

Imagine déjà leurs difficultés à s'insinuer dans le milieu très fermé des folkeux 'blancs' du Revival, mais plus encore à se faire admettre en apprentissage dans l'entourage immédiat des anciens bluesmen (Son House, John Hurt, Gary Davis...), là où, parfois, certains membres de la scène folk masculine (notamment celle du Village d'alors, et même ultérieurement) avaient eux-même échoué.

Lorsqu'on songe ne serait-ce qu'à l'idée assez archaïque que Son House, par ex. , se faisait de la position des femmes au sein du foyer, l'on se dit qu'il a dû en falloir, à ces apprenties blueseuses, de la persuasion! Convaincre ces anciens maîtres du bien fondé de leur démarche, comme de leurs propres capacités, n'a probablement pas dû être aisé pour elles...

Pour avoir franchi ces différentes étapes, parsemées d'embûches, elles ont déjà toute mon admiration!

Gagner ensuite la reconnaissance de leurs pairs est une toute autre histoire...

Et c'est uniquement sur ces divers points que je tenais à attirer votre attention. Wink

Enfin, d'une manière plus générale, que vous l'admettiez volontiers ou pas, l'univers musical est toujours régi par des codes typiquement masculins, et ce sont encore les hommes qui en détiennent les clefs. Eux également qui font encore et toujours référence dans le domaine de la critique artistique musicale.

Quant à internet et à la participation aux forums, on ne va pas se relancer dans une analyse du 'pourquoi les femmes en sont si absentes', juste vous préciser que pour ma part, seulement dix ans en amont, je n'en aurais guère eu le loisir.

Maintenant, concernant plus particulièrement la démarche globale de Rory Block, à l'égal d'Odé, je la considère effectivement très courageuse. D'autant qu'au fil de sa carrière ses concessions au showbiz ont été moindres que celles de la plupart de ses contemporaines.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 24 Juil 2012 - 20:32 par Jungleland (En ligne)

ah oui sur ce que tu dis par rapport aux blanches ayant évolué ou évoluant dans le folk blues je rejoins ce que tu dis
le seul contre exemple étant sans doute Janis Joplin mais elle était déjà plus vers le rock que le blues

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 24 Juil 2012 - 23:47 par miraldo

en fait je suis assez d'accord avec toi, donc je dois repreciser que, dans mon cas c'est pas son talent que je remet en cause, mais plus particulierement ces choix.

je pense qu'elle s'égare dans les copies, qu'elle aurait tout interet à retourner à son univers, que ça soit pour des originaux et des reprises.

en fait, j'en reviendrais à ce que je disait au début d'une maniere assez générale, reprendre Gary Davis ou Robert Johnson à l'identique, c'est presque s'obliger à faire moins bien, la seule bonne solution c'est d'adapter ça à sa sauce. ce que trop peu font à mon gout (moi le premier mais je n'ai pas son talent)

ps: on peut aussi citer Joan Baez sinon dans les blanches ayant réussit dans le folk blues ? quoiqu'on est loin du blues de Rory Block, et puis c'est un cas tres particulier Joan Baez

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum