Les Dates Marquantes du Blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Dates Marquantes du Blues

Message par Invité le Jeu 31 Mai 2012 - 0:57

1:Les origines de la musique afro-américaine !

1505 à 1870 : entre 10 et 15 millions d’africains déportés aux Amériques
1641 : 1er baptême d’un Africain dans les colonies nord américaines (peu de cas cependant)
1730 : Great awakening : « grand reveil » de la religion en Angleterre et en Amérique
1739 : 1ère édition coloniale de « Hymns and spirituals songs» du doc. Watts, très populaire parmi les esclaves
1800-1850: Camps meeting (second grand réveil)
1848 (28 avril) : Abolition de l'esclavage en France
1863 (1er janvier): Abolition de l'esclavage aux USA
1861-1865 : Guerre de Sécession
1860 : 1 million de noir aux USA, 19% de la population
1867 : Publication du premier recueil de Negro Spirituals (« Salve Songs Of The United States »)
Work songs, field hollers, minstrels show (et medicine show), strings band, drum and fife band, songsters.

2: Naissance du blues !

1903: récit/découverte de W.C.Handy sur le blues
1909 : publication de « Memphis blues » de W.C.Handy
1912 : W.C. Handy compose et publie « St Louis Blues », l'un des premiers blues qui sera joué par des orchestres de Dixieland.
1920 : NAISSANCE DE L’ENREGISTREMENT DU BLUES/
Les « races records »

3: Les Années 20 !
L’ère des chanteuses et des premiers enregistrements de country blues. Enregistrements et développement du blues urbain, dont les grands centres sont: Memphis- Atlanta- St Louis -Chicago-New York

1920: Mamie Smith enregistre “Crazy Blues”
1923 : Sylvester Weaver enregistre les premiers blues uniquement à la guitare, « Guitar Blues », ainsi que « Guitar rag » ; les 2 premiers morceaux enregistrés à utiliser la guitare « slide ». Premiers enregistrements de Bessie Smith
1922-1927 : Sonate pour Violon et Piano de Maurice Ravel, sa dernière oeuvre de musique de chambre. Le second mouvement, « Blues », imite au début le son du banjo et la mélodie possède des inflexions typiques du blues. Cette oeuvre traduit le goût du musicien pour la musique américaine, qui se confirma lors de son séjour aux États-Unis (il visita plusieurs night clubs new yorkais en compagnie notamment de George Gershwin).
1925 : premiers enregistrements électriques (révolution dans la technique d’enregistrement) auparavant les enregistrements étaient « acoustiques ».
1925 : -premiers enregistrements de Lonnie Johnson
-Publication de « The Negro And His Song », premier répertoire de chansons populaires des noirs américains.
1926 : premiers enregistrements de Blind Lemon Jefferson, Blind blake et de Ma Rainey
1927: -« Dark was the night, cold was the ground » de Blind Willie Johnson
-Apparition de l'harmonica avec le Memphis Jug Band
-premiers enregistrements de Big Bill Broonzy, Henry Thomas,
1928: premiers enregistrements de Tampa Red, Leroy Carr, Tommy Johnson
-Cow cow blues » de Cow Cow Davenport (qui se vantait d’être « l’homme qui a donné le
boogie woogie à l’amérique)
-« Pinetop’s boogie woogie » de Pinetop Smith, au piano
1929 : Premiers enregistrements de Charley Patton, Memphis Minnie
CRISE DE 1929:
Moins d’enregistrements dans le sud, accentuation de la migration vers les villes du nord

4: Les Années 30-40 !

1933 : premiers enregistrements de Leadbelly
1936-1937 : Enregistrements de Robert Johnson
1937 : premières guitares électriques
1939-40 : seconde guerre mondiale (pénurie de vinyl) (1943 interdiction de l’AFM d’enregistrer)
Vers 1940 : en plus de la forte migration vers les villes du nord, il se produit une migration vers la cote
ouest en particulier à Los Angeles (offres d’emplois dans les raffineries et usines d’armement dût à la
guerre)
Climat et ambiance très différente des champs de coton et taudis du nord ; plages du pacifique,
Hollywood, sophistication, touche jazz, grands orchestres, cuivres, expérimentation, guitare
électrique. Développement de la radio.
1940 : « T Bone blues » de T Bone Walker avec Les Hite and his orchestra
1945 : « Caldonia » de Louis Jordan
1946 : « That’s allright mama » de Big Boy Crudup; premiers enregistrements « officiels » de Muddy
Waters (il avait gravé quelques titres pour la Librairie de congrès en 1941-42)
Transformation du son du « Chicago blues » qui a toujours été un grand centre du blues. Les
sonorités se durcissent avec l’apport des instruments électriques.
1948: « I can’t be satisfied », premier succès de Muddy Waters, “Boogie Chillen” de John Lee Hooker
1949: Leadbelly se produit en concert Paris, préparant ainsi la vague de redécouverte des artistes folk
qui aura lieu dans les années 60.

5: Les Années 50 !
Période du Rhythm’n blues, du « Chicago blues » et du Rock and Roll

1946-1963: Un des plus important label est “Chess records”: Muddy Waters, Howlin’ Wolf, Little
Walter, Sonny Boy Williamson. Il y a aussi prolifération de petits labels,dont VeeJay, Sun: John Lee
Hooker, Elmore James, Jimmy Reed.
1951:Big Bill Broonzy en concert en Europe, se présente comme “le dernier bluesman vivant »,
installation à Paris en 1955
1954: premiers disques d’Elvis Presley (il avait 19 ans) “That’s allright mama”, reprise de Big Boy
Crudup
1955: premiers disques de Chuck Berry
À partir de 1956: West side sound (Chicago): Magic Sam, Otis Rush, Buddy Guy
1924-1960 : ENREGISTREMENTS NON-COMMERCIAUX DIT « DE TERRAIN » (La library des congrès et autres) : parallèlement aux enregistrements commerciaux, sous l’impulsion de chercheurs tel que Alan Lomax, des passionnés vont sillonner les états du sud pour enregistrer quantités de blues/ballades/work song/gospel ect…

6:Les Années 60 !
 Blues Boom : redécouverte des anciens bluesmen, enregistrements de nouveaux bluesmen « ruraux », double origine : mouvement folk au USA à partir de la fin des années 50’, blues anglais : John Mayall, Rolling Stones, Yardbirds,  Prolifération des radios consacrées au Rythm’n blues  Festivals : Newport, AFBF  Recherches/magazines européens/livres-études

1962-1964 : premières tournée de l’American folk blues festival en Europe
1964: « Live at the Regal » de BB King
1965:- incidents en Alabama, naissance des mouvements de type « Black power »
-“John Mayall’s Bluesbreakers with Eric Clapton”
1966: arrivé de Jimi Hendrix en Angleterre
1969: “Ann Arbor blues festival” (Michigan)

7: Les Années 70 !
Ere des guitrars heros

1970 : Lancement du magazine Living blues (1er magazine américain)

8: Les Années 1980 à 2000 !
Développements par les média et la technologie en particulier le cinéma.

1980 : film « Blues brothers », avec une pléiade d’artistes de blues et rythm’n blues : d'Aretha Franklin, James Brown, Cab Calloway, Ray Charles, John Lee Hooker, Carrie Fisher, Frank Oz, Steven Spielberg, John Candy, Joe Walsh, Pinetop Perkins, Chaka Khan et Paul Reubens. Le film se déroule à Chicago.
1983 : premier album de Steve Ray Vaughan
1984 : « Paris,Texas » de Wim Wenders, Palme d'or du Festival de Cannes 1984.le film n’a pas grand-chose à voir avec le blues mais est tout entier baigné par la musique de Ry Cooder basée sur le « Dar kwas the night, cold was the ground » du guitariste-évangéliste Blind Willie Johnson (original 1927)
1986 : Film « «Crossroads », sur la fameuse légense du pacte avec le diable. Musique de Ry Cooder
2003 : « Martin Scorsese Presents... The Blues » est une série de documentaires produits par Martin Scorcese créés à l'occasion du 100e anniversaire du blues. L'année 2003 a été déclarée « année du blues » aux États-Unis. Scorsese a voulu donner la possibilité à quelques-uns des cinéastes les plus créatifs d'exprimer leur passion pour cette musique. (Dernier des films : « Piano blues » de Clint Eastwood, non sortie en France pour de sombres raisons de distribution !)

9:Les Caractéristiques musicales !

-Le blues est avant tout une forme : 12 mesures, basé sur 3 accords
-les blue notes (notes particulières - troisième et septième degré de la gamme - infléchies d’un demi-ton vers le grave) permettant de traduire certains climats émotionnels.
-utilisation de la gamme pentatonique mineur sur des accords majeurs (ce provoque ces blue notes)
-improvisations
-frappements de mains
-structure en questions-réponses
-Running Verses (phrases passe-partout)
-Ring & Shuffle Shouts (danses d’inspiration africaine, en pas traînés, sans croisement des pieds).
Ces derniers représentant l’apport essentiel des esclaves noirs aux offices blancs où la danse était interdite.
Le mot "shuffle" désignant l'onomatopée du frottement du chausson sur le parquet et son inclusion dans le rythme.L’apport du shuffle à la musique en générale et en particulier à la musique américaine est d’une importance capitale.

10: Instrumentation !
Instruments typiques du bluesman

1-La guitare parce qu’elle est facilement transportable,solide et relativement abordable, est l’instrument roi
2-le piano
3-l’harmonica
Instruments importés: banjo (descendant du halam africain)
Instruments empreintés : fiddle, mandoline
Instruments de fortune, fabriqués : washboard (littéralement « planche à laver »), diddley bow(corde tendue sur une planche/un mur et joué en slide), jug (cuchon en verre vide dans lequel on souffle pour produire un son de basse.
String bass, kazoo

11: Référence !
Une très bonne introduction au blues

La série « Martin Scorcese presentsThe Blues » produits par Martin Scorcese sont une collection de 7 films qui permettent de découvrir le blues, d'en apprécier le génie, d'en saisir l'origine (la lutte contre l'esclavage), de comprendre son importance et de faire les liens avec la musique d’aujourd’hui.
1-The Soul of a Man de Wim Wenders
2-La Route de Memphis de Richard Pearce
3-Du Mali au Mississippi (Feel Like Going Home) de Martin Scorsese
4-Devil's Fire de Charles Burnett
5-Red, White and Blues de Mike Figgis
6-Godfathers and Sons de Marc Levin
7-Piano Blues de Clint Eastwood
 Ouvrage de référence en français:
« Nothing but The Blues » de Lawrence Cohn

Le PDF

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dates Marquantes du Blues

Message par Gut bucket le Dim 12 Mai 2013 - 1:44

L'harmonica est aussi un instrument importé, chinois d'origine.
Dixit wikipédia parce que je ne retrouve plus la page du livre, du livre que je ne retrouve plus non plus:
Le plus ancien instrument de musique connu fonctionnant sur ce principe, le sheng (ou yu), est originaire de Chine et remonte au IIIe millénaire av. J.-C. Le sheng lui-même pourrait être inspiré du khêne, un orgue à bouche du Laos. De très nombreux instruments dérivés du sheng et du khêne se retrouvent en Extrême-Orient (le seanghwang en Corée, le shô au Japon, etc.).

Bref, de ce que j'ai lu, l'harmonica a été amené en amérique par les nombreux travailleurs chinois recrutés comme main d'oeuvre pour la constructions des voies ferrées du grands ouest américain.
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2020
Age : 36
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dates Marquantes du Blues

Message par Gut bucket le Dim 12 Mai 2013 - 1:47

Excellente frise historique.
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2020
Age : 36
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dates Marquantes du Blues

Message par Gut bucket le Dim 12 Mai 2013 - 11:43

En fait non, il a été importé aux states par un allemand, un certain "HOHNER", qui a construit sa fortune sur la popularisation de cet instrument.
avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2020
Age : 36
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum