Lightnin’ Guy Plays Hound Dog Taylor

Aller en bas

16022012

Message 

Lightnin’ Guy Plays Hound Dog Taylor Empty Lightnin’ Guy Plays Hound Dog Taylor




Lightnin’ Guy Plays Hound Dog Taylor 8718_bg

Date de sortie prévue le: 21.02.2012
Label : Dixiefrog

01 Take Five
02 Taylor’s Rock
03 Sadie
05 Hawaiian Boogie
06 Roll Your Money Maker
07 Freddie’s Blues
08 Let’s Get Funky
09 55th Street Boogie
10 Wild About You Baby
11 You Can’t Sit Down


Lightnin’ Guy: vocals, slide guitar
Bart Demulder: rhythm guitar
Erik Heirman: drums



"Lightin’ Guy (Guy Verlinden) est un jeune bluesman belge qui est en train de se faire un nom dans le Benelux. Il donne près de cent concerts par an depuis quelques années en Hollande et en Belgique et a été programmé dans les principaux festivals tels que le légendaire Blues Peer ou le Gouvy & Blues Festival. Ses shows sont basés sur l’énergie et une communication exceptionnelle avec le public.

Il revisite ici, en scène, le répertoire de l’un de ses héros : Hound Dog Taylor, qui, avec Brewer Philips à la guitare rythmique (en lieu et place d’un bassiste) et Ted Harvey à la batterie, forma le "house rockin’ blues band" à la fois le plus profond et le plus rudimentaire que Chicago ait jamais produit de la fin des années 50 au milieu des années 70.

Lightnin’ Guy (Guy Verlinde) est né le 22 mars 1976 et a grandi à Aartrijke, un village situé à proximité de Bruges. Dès son plus jeune âge, il est atteint par le virus de la musique : il fabrique lui-même ses guitares, il joue au DJ dans sa chambre à coucher en réalisant ses propres mixages, il chante à la chorale paroissiale, il participe à des concours de play-back, il rejoint la fanfare locale, ... Mais tout commençe vraiment lorsqu’il achète sa première guitare et son premier harmonica à l’âge de 16 ans. C’est à cette époque qu’il découvre également le blues au travers de la collection de vinyls appartenant au père d’un ami Brugeois. Peu après, il fonde son premier band « Smokin’ Chillums ». Ses prestations énergiques lui vaudront le surnom de « Lightnin’ Guy ».

Chaque artiste a besoin d’un maître, un guide, un mentor... Une fois installé à Gand, Lightnin’ Guy fait la connaissance de Marino Noppe, le guitariste slide du légendaire Maxwell Street bluesband. Il passe un nombre incalculable d’heures chez Marino à écouter ses vieux vinyls et ses innombrables anecdotes au sujet du blues. C’est en tant que guitariste du band « Maxwell Street » que Lightnin’ Guy apprend tout de la vie « on the road ». Il part en tournée avec le band de Marino aux Etats-Unis et en Europe, tournées internationales qui lui permettent d’accompagner de prestigieux noms tels Hash Brown, Johnny Moeller et Roscoe Chenier, légende vivante du blues de Louisiane.

La guitare slide exerce un gros pouvoir d’attraction sur Guy Verlinde dès le début de sa carrière. Après avoir été littéralement envoûté par Hound Dog Taylor, il comprend que la slide est, pour lui, « la » voie à suivre. Tel une éponge, il absorbe l’âme et la musique de guitaristes slide traditionnels tels que Fred McDowell, Bukka White, Elmore James, ... et trouve également une source d’inspiration auprès de musiciens contemporains tels que John Mooney, Anders Osborne, Sonny Landreth, Chris Whitley, Ben Harper, John Butler, ...

Le jeu de Lightnin’ Guy, tant à la slide qu’à l’harmo, est unique, authentique et bourré d’émotion. « Energie » est le mot-clé qui caractérise les shows de Lightnin’ Guy qui se donne à fond à son public qui, à son tour et sous le charme, développe une sympathie débordante et communicative pour l’artiste. Sa slide et son harmo, joués dans la tradition de Chicago ou des marais de Louisiane, lui permettent à chaque fois de faire danser et chanter son public sur ses riffs précis et francs. Lightnin’ Guy est un animateur hors pair. Où qu’il se trouve et quel que soit son public, dès qu’il pose les pieds sur la scène, il ne faut jamais attendre longtemps avant qu’une véritable fête s’installe, rythmée par une succession efficace de moments calmes et d’euphorie."


Source Dixiefrog : http://www.bluesweb.com/p_artiste.php3?id_rubrique=335

Site de l'artiste : http://www.lightninguy.com/index.html


_________________
Play fast. Life is short

https://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
sergio88
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 11159
Age : 56
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Lightnin’ Guy Plays Hound Dog Taylor :: Commentaires

Flovia

Message le Jeu 16 Fév 2012 - 12:17 par Flovia

Hé hé, intéressant! Very Happy
Le créneau à la 'Hound Dog' est aussi judicieux que porteur, pis chouette pêche chez ce gars!!! bounce

A l'écoute vidéo, juste un léger bémol, cependant: le jeu du batteur me convainc déjà beaucoup moins... Peut-être cet abus de cymbales, déjà, nan?

Investigations à poursuivre, néanmoins! Arrow Wink


Revenir en haut Aller en bas

Jipes

Message le Jeu 16 Fév 2012 - 15:59 par Jipes

Tout comme Flovia, ca m'interpelle surtout que cet artiste cite des influences qui me parle oh combien cheers Anders Osborne et Chris Whitley faisant partie de mon Panthéon personnel donc a surveiller de très près Wink

Revenir en haut Aller en bas

Phil cotton color

Message le Ven 17 Fév 2012 - 0:02 par Phil cotton color

Ben là, je suis moins enthousiaste que vous... Je ne sais pas si l'album sera de la même veine que le morceau en vidéo, mais si c'est le cas je ne vois pas bien ce que celà apportera à la gloire de Hound Dog Taylor ou de ce Lightnin' Guy...

En fait on en revient au débat sur l'interprétation... Visiblement Lightnin' Guy est à fond dans l'univers de Hound Dog Taylor : morceau joué de la même façon, à peu prés même son, même composition atypique d'orchestre etc... Jusqu'à son guitariste rhythmique qui a la même télécaster crème que Brewer Phillips ! On peut même imaginer que si Lightnin' Guy ne joue pas sur la même gratte japonaise bas de gamme qu'utilisait Hound Dog, c'est qu'elle ne doit plus être en rayons !

Alors c'est bien interprété, super pêchu, 100 % dans l'esprit et la lettre du "chien", si j'allais à un concert de Lightnin' Guy je passerais sans doute une bonne soirée etc... Mais question galettes, j'ai tous les enregistrements d'Hound Dog Taylor chez moi et ça me suffit amplement...

Mais peut être que le Cd sera un peu différent et un peu plus personnel...

Revenir en haut Aller en bas

sergio88

Message le Ven 17 Fév 2012 - 13:50 par sergio88

Lightnin' Guy mène 3 projets de front, solo acoustique (guitare + harmo), LG & THE MIGHTY GATORS, et le Tribute to Hound Dog Taylor.

Concernat le Tribute to Hound Dog Taylor, ben j'aime bien. Certes ça n'apportera rien à la gloire de Hound Dog Taylor, mais celà aura peut être le mérite de le faire découvrir à certains, et de faire vivre sa musique afin qu'elle ne tombe pas dans l'oubli.
C'est nettement plus agréable à écouter que NRJ ou Fun Fuck Radio Lightnin’ Guy Plays Hound Dog Taylor 576503

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum