Etta JAMES - The Dreamer (2011)

Aller en bas

23012012

Message 

Etta JAMES - The Dreamer (2011)




A paraître en France le 13 février 2012, opus dans un registre vocal plus faible mais la voix est toujours sublime malgré le poids des années

Audio CD (November 8, 2011)
Original Release Date: 2011
Number of Discs: 1
Label: Verve Forecast



1. Groove Me
2. Champagne & Wine
3. Dreamer
4. Welcome To The Jungle
5. Misty Blue
6. Boondocks
7. Cigarettes & Coffee
8. In The Evening
9. Too Tired
10. That's The Chance You Take
11. Let Me Down Easy



extraits Arrow
http://www.amazon.com/Dreamer-Etta-James/dp/B005ND87MC/ref=pd_krex_fa_img_dp_img

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Etta JAMES - The Dreamer (2011) :: Commentaires

Message le Jeu 16 Fév 2012 - 22:29 par Invité

ETTA, ta dernière danse ?!....

http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/DISCOGRAPHIE/Etta-James-la-derniere-danse65263

The Dreamer, ultime album de la chanteuse récemment disparue, sort ce 13 février. Avec ce testament, la chanteuse a mis en musique son manifeste.

Avec cette voix profonde de black mama, ce coffre prodigieux et indestructible, Etta James nous a tiré des larmes, nous a bercés, entraînés dans ses danses funk endiablées jusqu'à la fin de ses jours.

Avec ce testament ultime, la chanteuse californienne, disparue le 20 janvier à quelques jours de ses 74 ans, a mis en musique son manifeste: "La soif du coeur ne s'apaise pas avec une goutte de son. J'ai besoin de boire du jazz, du rhythm'n'blues, du gospel, du rock, du funk..." Qu'importe, Etta James n'a qu'à poser sa voix sur une musique pour y imprégner sa marque unique. Et The Dreamer a le goût de ce cocktail brûlant qu'elle a recherché pendant ses cinquante années de carrière tumultueuse. Des paroles simples, percutantes comme une gifle, des improvisations fiévreuses...

Sur "Too Tired", son chant se fond dans une fournaise cuivrée et électrique. Quand elle reprend "Cigarettes and Coffee" d'Otis Redding ou "In the Evening" de Ray Charles, ses cris et tremblements entrent en symbiose avec la guitare de Bob Murray. Et Etta danse avec ses démons.

The Dreamer, Etta James (Universal).

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum