L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 6 Jan 2012 - 17:48

Un titre plus provocateur aurait pu être "Aimez-vous le Blues ou bien aimez-vous des artistes qui jouent du Blues ?" ou alors plus simplement, et là carrément provocateur à se faire insulter, "Aimez-vous vraiment le Blues ?" lol!

Je m'explique : mon questionnement est parti d'un sujet de ce forum il y a déjà un certain temps (je ne me souviens plus lequel... scratch ) où j'avais écrit que, bien qu'ayant bien entendu des préférences, j'appréciais peu ou prou tous les bluesmen authentiques parce que finalement c'est le Blues que j'aimais. Et ça m'étonne toujours que l'on puisse avoir un avis contraire parce qu'il me semble que, plus encore que pour bon nombre de formes artistiques autres, l'authenticité (qu'il ne faut pas confondre avec la sincérité) est un élément essentiel de cette musique, qui lui donne tout son sel et le petit plus qui fait justement la différence.

Le petit débat entre OD et Jipes dans le sujet consacré à Jimmy "Duck" Holmes a réveillé en moi ce questionnement et je voudrais savoir ce que tout le monde en pense en évitant le plus possible de revenir aux sempiternelles questions (qu'est ce que le Blues ? Qu'est ce qu'un bluesman ? etc...) encore que je sens qu'in fine on n'y échappera pas ! Laughing Mais peut-on y échapper ?

Je ne voudrais pas non plus que l'on passe trop de temps sur des exemples extrêmes. Certes, tous les bluesmen n'ont pas le talent de Robert Johnson ou John Lee Hooker et les moindres raclement de gorge et gratouillis de guitare d'un vieillard sénile du Mississippi ne présentent pas forcément un grand intérêt musical. Certes aussi, on peut apprécier le Blues joué par n'importe qui de part le monde, pourquoi pas un chinois, et même, à l'extrême rigueur, apprécier d'autres musiques que le Blues lol!

Mias ce que je voudrais surtout connaître et comprendre, c'est, au delà de "j'aime, j'aime pas" comment vous abordez cette musique, si l'authenticité de l'artiste compte beaucoup ou pas dans son appréciation et pourquoi.



avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Old_Debris le Ven 6 Jan 2012 - 18:08

Non non, moi j'aime que le faux blues....

bon qui c'est qui décide de ce qui est authentique ?
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par miraldo le Ven 6 Jan 2012 - 18:46

Phil cotton color a écrit:

Mias ce que je voudrais surtout connaître et comprendre, c'est, au delà de "j'aime, j'aime pas" comment vous abordez cette musique, si l'authenticité de l'artiste compte beaucoup ou pas dans son appréciation et pourquoi.

en fait pas du tout. la premiere chose, c'est le son. que le mec soit bobo branché de Chelsea ou ramasseur de coton du fin fond du Mississippi, c'est toujours le son qui fait que tu accroche ou pas.

par contre, je me rend compte avec le temps que je prefere souvent artistes authentique (quoique je dirais plutot roots, acoustique), qui s'accompagne simplement à la guitare, et te font vivre des émotions quand tu écoute leur musique, qui me plaisent le plus. je crois que, plus que l'authenticité, c'est vraiment l'émotions qui me fait accrocher.

ça marche aussi avec le groove, certains se contente de vouloir faire danser leurs auditeurs, et le font bien. pas besoin d'authenticité pour ça.

mais il y a aussi, surement des artiste "authentique" dont je n'aimerais pas le son. tout il y a des artistes "bidon" qui peuvent me plaire sur une chanson.

mais je crois que, pour moi comme pour les autres, ça dépasse le cadre de blues, pourquoi tu aime telle musique ou telle autre, c'est comme pourquoi tu aime tel tableau ou tel autre. c'est une question de gout bien plus qu'un question de philosophie, d'origine ou de légitimité.
avatar
miraldo
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 684
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par sergio88 le Ven 6 Jan 2012 - 19:01

authentique : qui ne peut être contesté; véridique, exact; qui correspond à la vie profonde, vrai. Droit : revêtu des formes légales requises.

Définition du Larousse édition de 1987, donc authentique.

Comme le dit O_D, qui certifie le LNE, le TÜV, ... ? Pour que l'authenticité ne puisse être contestée, on se réfère à quelle norme, NF, EN, CSA, ASTM, ...

T'es alcoolo toi ? Non ? Bon dégage t'es pas un bluesman !

Vous écoutez quoi, du blues bio ou du blues industriels ?

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10834
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Jungleland le Ven 6 Jan 2012 - 19:32

le problème aussi c'est que si tu oses sortir le mot authenticité tu as vite fait de te prendre dans la tronche le "'tain c'est qui ce pseudo puriste à la mors moi le noeud". Juste parce que notre époque n'a qu'une idée en tête c'est de faire des classements, des comparaisons et qu'elle en déduit que celui qui parle d'authenticité dévalorise forcément celui qu'il ne considère pas comme authentique. Mais pourquoi ?

Il faudrait déjà se mettre d'accord sur la définition de l'authenticité ce qui est loin d'être évident. Et je ne vois pas comment ce débat ne peut pas rejoindre celui sur "qu'est ce qu'un bluesman" tant les notions sont proches. Alors après on va rentrer forcément dans sa vision personnelle des choses ce qui n'est pas incompatible avec une vision commune d'ailleurs.

c'est quoi l'authenticité du blues pour ma pomme ? ben juste des trucs qui n'existent plus maintenant. Une autre époque, d'autres vies, point barre. Est ce que ça fait de ceux qui vivent maintenant des non fréquentables ? pour sur que non, d'une part parce que selon ce raisonnement le blues serait déjà mort depuis un bon bout de temps, d'autre part juste parce qu'heureusement cette époque est révolue, et enfin parce que Dieu merci notre temps permet encore qu'on frissonne pour de nouvelles choses.
Pour pousser plus loin, la carrière d'un seul homme peut passer de l'authenticité à la pas authenticité : qu'est qu'un BB King ou un Buddy Guy ont d'authentique actuellement ?

si je devais schématiser encore un peu plus je dirais que l'authenticité se ressent dans le frisson qui est donné (ce qui d'ailleurs rejoint un autre sujet) à l'auditeur en dehors de toute considération technique. ça me parait une définition assez intéressante bien qu'incomplète. Et force est de constater en ce qui me concerne et pour le blues que ce dernier point reste souvent l'apanage des disparus

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 14989
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par badlieut2002 le Ven 6 Jan 2012 - 19:37

miraldo a écrit:
la premiere chose, c'est le son. que le mec soit bobo branché de Chelsea ou ramasseur de coton du fin fond du Mississippi, c'est toujours le son qui fait que tu accroche ou pas.

tout pareil, faut que ça sonne bordel
avatar
badlieut2002
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2177
Age : 49
Localisation : Rillettes land (72)
Date d'inscription : 12/03/2006

http://blackandblue.forumprod.com/forum.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Invité le Ven 6 Jan 2012 - 19:38

Si authentique, c'est pas hypocrite (et c'est comme ça que je le comprends, moi), alors oui, je vote pour ! Very Happy
C'est un prérequis dans toute forme d'art (de bon art), finalement. Après, il faut bien 2 ou 3 autres bricoles sans doute pour obtenir un bon bluesman...
Laughing Laughing Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Loic le Ven 6 Jan 2012 - 19:46

Phil cotton color a écrit:



Mias ce que je voudrais surtout connaître et comprendre, c'est, au delà de "j'aime, j'aime pas" comment vous abordez cette musique, si l'authenticité de l'artiste compte beaucoup ou pas dans son appréciation et pourquoi.


NOn, je ne m'en soucie pas du tout. Si on commence à se soucier de ça, on peut devenir très vite intolérant et délivrer des brevets de" bluesman authentique" et émettre des jugements définitifs. Savoir si tel truc est authentiquement blues me semble être l'apanage des puristes et autres ayatollah du blues, je suis assez allergique à ça.
De plus, de grandes figures de cette musique, "labellisées" authentiques ont toujours montré une grande distance par rapport au souci d'authenticité. Quand John Lee Hooker joue de manière si brute dans les années cinquante en tapant des pieds, je pense qu'il se contrefout de savoir s'il est authentique. Il joue comme ça parce que c'est comme ça qu'il sait jouer, point barre. Idem pour RL Burnside. Et ces deux artistes n'ont pas hésité à jouer avec des musiciens nullement "authentiques en blues" (Canned heat pour le premier, John Spencer Blues explosion pour le second).

Conclusion: si de tels géants du blues se désintéressent de l'authenticité concernant leur musique, pourquoi devrais-je moi, simple amateur de blues, m'en soucier...

Loic
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 714
Age : 41
Localisation : Alençon
Date d'inscription : 26/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par sergio88 le Ven 6 Jan 2012 - 19:46

Jungleland a écrit:qu'est qu'un BB King ou un Buddy Guy ont d'authentique actuellement ?

Les bagouzes en diamants.

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10834
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Old_Debris le Ven 6 Jan 2012 - 19:52

Bonne vision de PG, je dirais aussi qu'il n'y a pas de notion de temps dans l'authenticité, du caractère peut être....pas de notion de lieu, on trouve de l'authentique camembert de Normandie. Laughing
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Ayler le Ven 6 Jan 2012 - 20:26

Phil cotton color a écrit:Un titre plus provocateur aurait pu être "Aimez-vous le Blues ou bien aimez-vous des artistes qui jouent du Blues ?" ou alors plus simplement, et là carrément provocateur à se faire insulter, "Aimez-vous vraiment le Blues ?" lol!

Tu nous refais le débat sur Eric Clapton ?
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par dark was the night le Ven 6 Jan 2012 - 20:33

Débat intéressant mais hautement piégé cyclops ,je trouve,en fonction d'un concept d'authenticité du méme métal;en gros,sur ces bases,il faudrait ,et dans l'ordre croissant,étre de préférence,noir, pauvre,malade,et si possible aveugle,pour,ces cases réglementairement cochées,se trouver muni d'une certification autorisant à pousser la chansonnette d'une façon dite "authentique"... study ,à ce compte,on va virer du blues pur malt le blues joyeux,blanc,soul,métisse,avec ce souci du brevet,et toutes ses modulations les plus riches ,inattendues ou foutraques,transversales,et rabattre cette musique moins vers l'authenticité qu'un moins marrant académisme ou cliché bien rasoir et répétitif Mad ;mon point de vue:tu perds tes clé ou tes dents,tu créves un pneu ou tu créves de froid,c'est bon,t'es parti pour la bluesaille No avec toutes les garanties existentielles suffisantes...
avatar
dark was the night
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 21
Age : 59
Localisation : 59 lille
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Herve62 le Ven 6 Jan 2012 - 20:47

Le frisson comme dirait Jungleland, une attitude, quelque part un mal être profondèment enfoui et savoir le retranscrire, le communiquer de façon magistrale. N'importe qui peut l'avoir à un moment donné. Le garder en permanence est certainement bien trop lourd, et l'industrie du disque ne pousse pas vraiment les artistes dans le bon sens.

RV
avatar
Herve62
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 161
Localisation : One foot in the Blues
Date d'inscription : 19/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Invité le Ven 6 Jan 2012 - 20:54

Tu as raison 1000 fois, dwtn (tu permets que je t'appelle comme ça ?); Cool

L'authentique n'a rien à voir avec le décor(um), mais plutôt avec la posture et surtout le vécu (2 des 3 trucs auxquels je faisais allusion)...

Existe-t-il un meilleur "bluesman" que Benoit Blue Boy, par exemple ??? Ou que 100 autres qui ne sont pas du Mississippi ? Question sans réponse...
Cela-dit, n'oublions pas que la Blues est notamment issu du Mississippi, quand même !!! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Jipes le Ven 6 Jan 2012 - 21:30

pg a écrit:
Cela-dit, n'oublions pas que la Blues est notamment issu du Mississippi, quand même !!! Wink

Voilà exactement la phrase qui me permet de poser mon questionnement Wink Est ce que je me dois de préférer un bluesman branlant qui sais à peine jouer de son instrument sous prétexte qu'il habite au fin fond du Mississipi à un jeune mec de chicago qui joue avec feeling et qui maitrîse sa guitare Question

Pour moi la musique c'est effectivement avant tout une source d'émotion et de feeling, donc à priori aller à la source paraît tout à fait la bonne attitude mais si on essaye de me faire passer des vessies pour des lanternes en m'exhibant comme la septième merveille du monde un vieillard (ou pas) cachochyme qui ne sait pas jouer sour prétexte qu'il a vécu toute sa vie dans le berceau du blues là je dis Stop Twisted Evil

Qui irait porter au nues un pianiste autrichien si il ne sait pas jouer sous prétexte qu'il ait vécu à Vienne toute sa vie à 2 rues du domicile de Mozart Rolling Eyes

_________________
Jipes sur Youtube

Mojo New Line
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8776
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Old_Debris le Ven 6 Jan 2012 - 21:37

Oui, mais la plupart des bluesmen n'y connaissaient rien à la musique et puis la théorie musicale est incapable de retranscrire le blues, alors......
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Invité le Ven 6 Jan 2012 - 21:39

100% d'accord, Jipes ! Very Happy
L'origine géopolitique du Blues ne peut que permettre d'en expliquer la teneur, la spécificité, mais en aucun cas d'adouber tous les musiciens du crû qui s'en revendiquent, surtout 100 ans plus tard !!!
Ceci dit, comme pour tout épicentre, il y reste pas mal de matière quand même...
Wink

Mais Mozart n'était-il pas plutôt violoniste, finalement ?
Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 6 Jan 2012 - 21:45

Je crois que c'est Jungleland qui a le mieux compris ce que je voulais dire (c'est peut être normal, c'est le chef ! Laughing )

Je savais que l'emploi du mot "authentique" allait entraîner les pires suspicions. Quand j'ai commencé à m'intéresser au Blues dans les années 70, dès qu'on l'employait on était traité de puriste. Dans les années 90, c'était "sectaire". Aujourd'hui, c'est "intégriste" ou "ayatollah". Que sera-ce dans 10 ans ? Rolling Eyes

Il ne faut pas prendre le problème à l'envers. Bien évidemment, je ne fais pas un classement a priori des "authentiques" et des "non authentiques" pour savoir ce que je dois aimer ou pas ! Et les critères pour faire ces catégories ne sont pas la question. Simplement je me suis rendu compte depuis quelques temps que les productions actuelles, de jeunes artistes de Blues noirs, blancs, bleus ou jaunes, si elles sont parfois de très bonne qualité et me plaisent, ne me procurent JAMAIS les mêmes émotions qu'un vieux Robert Johnson, Elmore james, Muddy Waters etc... Lors je me demande (et je n'affirme pas) si ce ne serait pas en raison d'une "authenticité bluesistique" bien plus grande chez ces artistes.
Voilà, c'est juste un questionnement conséquence d'une perception tout à fait personnelle, et je voulais savoir ce qu'il en est pour vous.

Autre chose, pour moi il ne faut pas confondre authenticité et sincérité. Des artistes à l'oeuvre très estimable comme SRV ou Eric Clapton sont profondément sincères dans leur amour du Blues, et ils le jouent d'ailleurs très bien. Mais là aussi c'est bizarre, je n'éprouve pas à leur écoute la même intensité de plaisir et le même chamboulement intérieur que quand j'écoute, par exemple, Otis Rush ou Jimmy Dawkins. Et là aussi je me demande si ce n'est pas du à une authenticité que les premiers n'auront jamais.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Invité le Ven 6 Jan 2012 - 22:16

100% d'accord avec ton point de vue aussi, Phil ! Laughing

Mais je ne suis pas d'accord sur toute ton analyse : on trouve encore des bluesmen authentiques, seulement, ils ne sont pas célèbres, rien à voir avec SRV ou Eric Clapton, évidemment !!!
On ne tombe sur eux que par chance (et par acharnement !) Wink

Et là, le Holmes de OD pourrait bien en faire partie, hein...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 6 Jan 2012 - 22:26

Jipes a écrit:Voilà exactement la phrase qui me permet de poser mon questionnement Wink Est ce que je me dois de préférer un bluesman branlant qui sais à peine jouer de son instrument sous prétexte qu'il habite au fin fond du Mississipi à un jeune mec de chicago qui joue avec feeling et qui maitrîse sa guitare Question

Pour moi la musique c'est effectivement avant tout une source d'émotion et de feeling, donc à priori aller à la source paraît tout à fait la bonne attitude mais si on essaye de me faire passer des vessies pour des lanternes en m'exhibant comme la septième merveille du monde un vieillard (ou pas) cachochyme qui ne sait pas jouer sour prétexte qu'il a vécu toute sa vie dans le berceau du blues là je dis Stop Twisted Evil
On est bien d'accord Jipes : authenticité n'est pas forcément gage de qualité et tous les voisins de Skip James qui s'essayaient au Blues n'étaient pas Skip James ! Celà dit je te trouve bien sévère pour Holmes...
Maintenant introduire des critères techniques ("qui sait à peine jouer de son instrument", "qui ne sait pas jouer") quand on parle de Blues est bien risqué concernant une musique où justement la technique n'est ni une fin en soi, ni même une obligation, en tout cas au sens où on l'entend dans d'autres musiques. Certains grands bluesmen sont de fins techniciens, d'autres beaucoup moins ! ça me rappelle un ami, grand amateur de classique (et lui même violoniste) à qui je faisais découvrir le Blues avec des enregistrements de Clarence Gatemouth Brown au violon (verdict : "il joue faux") et John Lee Hooker (verdict : "c'est lamentable la façon dont il joue").

Alors bien entendu tu vas me dire qu'il y a quand même un minimum à assurer. Mais où se situe t-il dans le Blues ?
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Jungleland le Ven 6 Jan 2012 - 22:27

Phil cotton color a écrit:Je crois que c'est Jungleland qui a le mieux compris ce que je voulais dire (c'est peut être normal, c'est le chef ! Laughing )

ah ben voilà ! il fallait le dire ! Jungleland, créateur du label AB : Authentic bluesman ............... merde l'appellation est déjà prise avec le certifié AB bio

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 14989
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Jipes le Sam 7 Jan 2012 - 12:39

Phil cotton color a écrit:
On est bien d'accord Jipes : authenticité n'est pas forcément gage de qualité et tous les voisins de Skip James qui s'essayaient au Blues n'étaient pas Skip James ! Celà dit je te trouve bien sévère pour Holmes...
Maintenant introduire des critères techniques ("qui sait à peine jouer de son instrument", "qui ne sait pas jouer") quand on parle de Blues est bien risqué concernant une musique où justement la technique n'est ni une fin en soi, ni même une obligation, en tout cas au sens où on l'entend dans d'autres musiques. Certains grands bluesmen sont de fins techniciens, d'autres beaucoup moins ! ça me rappelle un ami, grand amateur de classique (et lui même violoniste) à qui je faisais découvrir le Blues avec des enregistrements de Clarence Gatemouth Brown au violon (verdict : "il joue faux") et John Lee Hooker (verdict : "c'est lamentable la façon dont il joue").

Alors bien entendu tu vas me dire qu'il y a quand même un minimum à assurer. Mais où se situe t-il dans le Blues ?

Ben justement je n'en fais pas un critère rédibitoire mais si ça ne provoque pas d'émotion chez moi et qu'en plus le type ne sait pas jouer je passe mon tour c'est tout Wink

Il y a également une tendance au snobisme à l'envers à savoir que un type qui est un vrai musicien est souvent moins considéré qu'un génie méconnu situé dans le fin fond d'un bled sous prétexte qu'il n'a jamais été découvert. Pour moi ça ne suffit pas le label géographique n'est pas suffisant !

_________________
Jipes sur Youtube

Mojo New Line
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8776
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Old_Debris le Sam 7 Jan 2012 - 13:16

Mouais, il y a des musiciens qui connaissent bien la musique et qui sont profondément chiant à écouter, ça n'est pas non plus un critère infaillible et surtout dans blues où c'est avant tout le chant qui prime et les instruments traditionnels sont détourné de leur première fonction au profit d'un langage plus basé sur le rythme.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Invité le Sam 7 Jan 2012 - 14:48

Magic SLIM et John PRIMER (par exemple) sont d'authentiques bluesmen qui délivre toujours du blues authentique. L'authenticité se mesure aussi sur la durée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'authenticité est-elle un élément essentiel du Blues ?

Message par Flovia le Sam 7 Jan 2012 - 20:03

Jipes a écrit:
Il y a également une tendance au snobisme à l'envers à savoir que un type qui est un vrai musicien est souvent moins considéré qu'un génie méconnu situé dans le fin fond d'un bled sous prétexte qu'il n'a jamais été découvert. Pour moi ça ne suffit pas le label géographique n'est pas suffisant !

Tendance au snobisme inversé, peut-être, qui sait ?

Et pourtant, c'est avec les anciens bluesmen (ceux qui accompagnait leur chant à la guitare sèche) que j'ai vraiment abordé le blues, voilà une quarantaine d'années, et c'est finalement toujours vers eux que je reviens.
Etrange, non?
Alors bien sûr, d'autres découverts depuis, et dans la même veine, les ont rejoints, mais c'est encore et toujours le blues acoustique qui me touchent le plus.

Autant dire que l'authenticité compte beaucoup dans mon appréciation d'un artiste, effectivement.

Sauf que pour revenir un bref instant sur le débat initial entamé avec Jimmy 'Duck' Holmes, l'authenticité n'est pas, du moins selon moi, forcément synonyme de 'frissons'.
En l'occurrence, autant 'Duck' me touche par ce mode d'expression brut et intense, autant il ne me procurera pas les frissons qu'à coup sûr des anciens comme Fred McDowell, Johnny Shines, Baby Tate, Honeyboy Edwards ou encore RL Burnside (à ses débuts) me donnent encore à chaque écoute. Question de contexte socioculturel, en effet! (Et heureusement qu'il a évolué, d'ailleurs!)

Maintenant à cette notion d'authenticité reste attachée une démarche musicale dont l'impact, chez moi, garde une puissance sans égale.
Dénuée de fards, sans réel artifice, le premier qualificatif qui me vienne à l'esprit, c'est qu'à mon oreille, elle sonne 'vraie'.

En tentant une comparaison, c'est comme si l'on me demandait pour quelle raison je préfère un paysage sauvage à un jardin à la française.
Je répondrais simplement que cette préférence correspond déjà à ma nature intrinsèque, qu'elle est intimement liée à mon attachement à l'essence de toute chose . Et qu'en conséquence, mon émoi à la vision d'un paysage le moins refaçonné par la main de l'homme gagne en intensité.

Cette même impression peut s'appliquer à l'art en général, et plus précisément à la musique:
Lorsqu'un bluesman (ou tout autre musicien, d'ailleurs) s'attache à traduire l'essence d'une émotion, je crois que, dans son besoin immédiat d'y donner vie, il l'exprime le plus naturellement du monde.
L'urgence fait qu'elle s'écoule telle quelle. Mots et sons, chant et musique correspondent à un état d'esprit basique, presque retranscrit en temps réel.
Dès lors, cette mouture, exempte de tout polissage superflu, me séduit bien davantage.

Par extension, le fait qu'un artiste chante et joue comme il vit son quotidien le rend plus crédible à mes yeux. En un sens, il me devient autrement plus proche.

Et curieusement, plus j'avance en âge, plus cette quête de l'essentiel devient importante. Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum