les anecdotes de bluesman

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Garbage Man le Ven 5 Aoû 2011 - 12:01

bobem a écrit:
Garbage Man a écrit: lui qui avait un doigt supplémentaire à chaque doigts
P'tain, ça commence à faire beaucoup là!!!! affraid

A chaque mains lol!
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par T.Jiel le Ven 5 Aoû 2011 - 12:28

Suspect Bon sang, si pour jouer du Blues il faut 6 doigts à chaque main, c'est foutu pour moi, alors!!!
Hé, vous auriez pu le dire plus tôt!
avatar
T.Jiel
ça marche pô chez moi
ça marche pô chez moi

Nombre de messages : 3251
Age : 62
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Phil cotton color le Ven 5 Aoû 2011 - 13:37

Mr. Colours a écrit:
Garbage Man a écrit:En parlant de Hound Dog Taylor ce n'est pas lui qui avait un doigt supplémentaire à chaque doigts et qui lors d'un soir de grosse biture s'est couper l'un de ses doigts avec une lame de rasoir ?

Oui
C'est aussi lui qui, toujours un soir de beuverie, aurait dit-on tiré sur son guitariste et ami Brewer Phillips et l'aurait gravement blessé parce qu'il critiquait sa femme. Happy end de l'histoire, à l'article de la mort à l'hôpital, Hound Dog aurait instamment demandé à ce que Brewer vienne lui pardonner, ce que ce dernier aurait finalement fait quelques jours plus tard, Hound Dog apaisé mourant quelques heures après !

C'est-y pas beau la vie de bluesman ? Wink Very Happy
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4926
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Old_Debris le Ven 5 Aoû 2011 - 16:09

Jungleland a écrit:à mon humble avis ce genre de livre ne présente pas grand intérêt; on se demande par exemple ce que peut bien pouvoir faire Beno dans un florilège de disques de BLUES ... ce n'est qu'un avis personnel qui n'a pas plus de valeur que d'être personnel bien entendu

ceci dit l'auteur ne dit pas qu'il propose les 150 meilleurs disques de blues, il dit juste qu'il propose 150 disques qui l'ont marqué. Alors pourquoi pas

Oui quand même c'est quand même un peu grâce à Beano que le blues s'est démocratisé auprès du public (jeune ???) blanc, plus de la moitié des titres étaient des reprises du répertoire blues.
De plus Clapton a si bien servi le blues que lorsque j'écoute certain bluesmen ceux ci se sont bien inspiré de sa façon de jouer (dans le blues électrique, j'entends bien).
Alors pour moi c'est définitivement oui, Beano a sa place parmi les meilleurs disques de Blues.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Jungleland le Ven 5 Aoû 2011 - 17:02

proportionnellement je pense que SRV a plus attiré de jeunes blancs vers le blues que Beano ...

Après que le disque soit bon je ne le nie pas, qu'il soit constitué de nombreuses reprises de standards on est d'accord, mais pour moi c'est plus proche du rock que du blues, à l'instar de ce qu'on fait les anglais de l'époque, et également de ce qu'on fait maintenant en règle générale. L'écart est bien plus important entre un Hoodoo Man Blues et un Beano qu'entre ce même Hoodoo Man Blues et un Folk Singer par exemple

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15001
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Invité le Ven 5 Aoû 2011 - 17:31

Old_Debris a écrit: Alors pour moi c'est définitivement oui, Beano a sa place parmi les meilleurs disques de Blues.
pour moi également !
Jungleland a écrit:proportionnellement je pense que SRV a plus attiré de jeunes blancs vers le blues que Beano ...
c'est pas faux Laughing
pour l'auteur du livre cité plus haut, c'est In Step qui l'a marqué

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Old_Debris le Dim 7 Aoû 2011 - 13:25

Hep lààààà Monsieur, je ne parlais pas du nombre, mais du renouveau et du passage d'un public noir à un public blanc, ça n'est pas le seul j'en conviens, mais sans doute le plus important, la guitare à Clapton......... Laughing
Rock rock rock, Mayall n'est pas spécialement connu pour avoir joué du rock Rolling Eyes Non non non
Et si il y a un grand écart entre Beano et Hoodoo Man la différence devient moins évidente avec Texas cannonball de Freddie King ou les BB king qui ont suivit.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Garbage Man le Dim 7 Aoû 2011 - 14:28

Oui l’appellation Rock est peut être mal choisie. Si Beano est Rock alors Texas Flood de SRV l'est tout autant.

Quant à son influence sur le public blanc, si il est moindre que le premier opus du guitariste texan, il a eu au moins autant sinon plus d'impact sur les jeunes guitaristes toutes époques confondu.

Voici ce qu'en dit d'ailleurs Gary Moore:

I started playing the blues when I was 13 or 14. I had been listening to clean sounds like Hank Marvin. Then I heard Eric Clapton playing with John Mayall. His version of All Your Love blew me away. I had never heard a guitar so full of passion and emotion.
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Jungleland le Dim 7 Aoû 2011 - 15:34

quand je dis rock c'est bien sûr un peu provoc Wink

n'empêche que je trouve que le mot blues-rock convient assez bien

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15001
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Phil cotton color le Dim 7 Aoû 2011 - 17:09

J'ai réécouté Beano ces derniers jours (ça faisait bien longtemps...) pour me (re)faire une opinion.

Ben... plus que Blues-Rock qui me paraît une dénomination que je donnerai à une forme musicale plus "lourde" et plus "grasse" venue quelques temps après, c'est surtout "british Blues" qui me vient à l'esprit ! En ce sens, Beano a certainement été l'album central de ce courant. Le Blues est quand même la pierre angulaire de cet album, les morceaux suivent souvent de très près les originaux, certains morceaux sonnant même très roots.

Quant au jeu de guitare "moderne" d'Eric Clapton dans ces enregistrements, nul doute qu'il a du provoquer une mini révolution et influencer beaucoup d'autres guitaristes anglais. Celà dit, je me suis rendu compte à cette réécoute de se dette envers Freddie King dont il s'inspire quand même largement.

Après, ce disque doit-il figurer parmi les meilleurs disques de Blues jamais parus ? On en revient encore et toujours aux mêmes débats sans fin : qu'est que le Blues, qu'est ce qu'un bluesman etc... tout dépend du périmètre de ces définitions. Au sens strict du terme, Beano n'est pas vraiment un album de Blues et John Mayall et Eric Clapton ne sont pas des bluesmen ; au sens large, ils sont indéniablement dans le hall of fame et nul doute que par sa qualité et son importance historique Beano peut figurer en très bonne place dans une discographie Blues dans le rayon "british blues !
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4926
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Garbage Man le Dim 7 Aoû 2011 - 17:47

Clapton tire l'essence de son jeu de beaucoup de bluesmen. Clifford Anton dans le DVD qui lui rend hommage dit que beaucoup de plan attribués à Clapton proviennent de Hubert Sumlin, du sideman de Freddie King (dont j'ai oublier le nom et pour lequel Clapton a bien pompé son vibrato), Jimmy Rogers etc...

Mais est-ce ce qui nous intéresse dans le cas de Beano ?
C'est l'interprétation qui fait la réputation de ce disque. A titre perso j'adore Clapton lorsqu'il joue sur Gibson là où je trouve son son clinique voir fade lorsqu'il joue sur Stratocaster.
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Old_Debris le Dim 7 Aoû 2011 - 18:00

Phil cotton color a écrit:
Quant au jeu de guitare "moderne" d'Eric Clapton dans ces enregistrements, nul doute qu'il a du provoquer une mini révolution et influencer beaucoup d'autres guitaristes anglais. Celà dit, je me suis rendu compte à cette réécoute de se dette envers Freddie King dont il s'inspire quand même largement.


C'est vrai que Clapton sur ses premiers enregistrements doit beaucoup à Freddie King, à Albert, BB et autres Jimmy Reed, mais l'inverse et tout aussi vrai et pour s'en rendre compte il suffit d'écouter les enregistrements de ces bluesmen avant et après. Freddie King étant sans doute celui qui s'est le plus inspiré du jeu de Clapton suivi de près par BB King.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par bobem le Dim 7 Aoû 2011 - 18:38

Beano, il faut le considérer dans son contexte: il y a un avant et un après cet album, il a été un des plus populaires de l'époque( et sans doute le plus populaire dans le style.).
Et puis c'est l'arrivée de "God", le mec qui a fait oublier tous les autres... jusqu'à l'arrivée d'un certain Jimi...
Je ne suis pas un super fan de Clapton, mais il est clair qu'à l'époque, aucun blanc-bec ne balançait des blues comme il le faisait sur cet album.
Stevie Ray a eu une énorme influence sur les guitaristes et les amateurs de blues, mais Clapton s'est fait connaitre de tout le monde à l'époque, tout style et goûts confondus. Je pense que l'influence (je ne parle pas de qualité) de cet album n'est vraiment pas comparable avec Texas Flood. Parce qu'il a touché beaucoup plus large que les amateurs de blues.
Old_Debris a écrit:

C'est vrai que Clapton sur ses premiers enregistrements doit beaucoup à Freddie King, à Albert, BB et autres Jimmy Reed, mais l'inverse et tout aussi vrai et pour s'en rendre compte il suffit d'écouter les enregistrements de ces bluesmen avant et après. Freddie King étant sans doute celui qui s'est le plus inspiré du jeu de Clapton suivi de près par BB King.

ça c'est intéressant! Je ne m'était jamais penché là dessus, si tu peux développer... Very Happy
avatar
bobem
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 05/07/2011

http://bluesdevache.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Old_Debris le Dim 7 Aoû 2011 - 19:07

Ben si tu veux le blues était plutôt une musique de noir pour des noirs les codes n'était pas le même qu'aujourd'hui les solos me semble avoir eut beaucoup moins d'importance, Clapton en reprenant leurs titres les a vraiment développé et leur a donné beaucoup de lui même, c'est assez dur à expliqué, il faut écouter Laughing Quand on écoute les enregistrements de Freddie King ou BB King fin des années 60 début 70 on sent tout de suite la différence ils se sont adapté au gout du public blanc (jeune), je pense que Clapton y est pour quelque chose.
Sinon comme Blanc bec à cette époque faut pas non plus oublier Mike Bloomfield certes moins connu.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par bobem le Dim 7 Aoû 2011 - 19:18

Bloomfield oui bien sur, je parlais toujours en terme d'impact et popularité.
C'est vraiment intéressant ce que tu décris, j'ai l'impression qu'il y a une sorte de tabou à évoquer l'influence des jeunes blancs-becs sur les maitres.
Je vais me replonger dans mes BB! king
avatar
bobem
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 05/07/2011

http://bluesdevache.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Phil cotton color le Dim 7 Aoû 2011 - 19:57

Old_Debris a écrit:Ben si tu veux le blues était plutôt une musique de noir pour des noirs les codes n'était pas le même qu'aujourd'hui les solos me semble avoir eut beaucoup moins d'importance, Clapton en reprenant leurs titres les a vraiment développé et leur a donné beaucoup de lui même, c'est assez dur à expliqué, il faut écouter Laughing Quand on écoute les enregistrements de Freddie King ou BB King fin des années 60 début 70 on sent tout de suite la différence ils se sont adapté au gout du public blanc (jeune), je pense que Clapton y est pour quelque chose.
Sinon comme Blanc bec à cette époque faut pas non plus oublier Mike Bloomfield certes moins connu.
Je suis d'accord que le Blues boom des années 60, avec l'apparition des "guitar héros" dont Clapton et jimi Hendrix sont les archétypes, a certainement influé sur les bluesmen noirs dans le sens où ces derniers ont progressivement donné beaucoup plus de place à leurs soli, surtout en public (écouter pour s'en rendre compte BB King dans "Live at the Regal" et "Live at Cook County jail" quelques années plus tard).

Mais au niveau style de jeu proprement dit, je ne vois pas ce que Clapton a pu apporter à Freddie King, et encore moins à BB King... scratch Clapton a développé son style de son côté et les King aussi, et encore de façon beaucoup plus restreinte pour ces derniers, d'abord parce qu'ils étaient plus âgés et donc plus mûrs musicalement parlant, ensuite parce que les bluesmen vieille génération faisaient très peu évoluer leur façon de jouer.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4926
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Phil cotton color le Dim 7 Aoû 2011 - 20:00

Garbage Man a écrit:A titre perso j'adore Clapton lorsqu'il joue sur Gibson là où je trouve son son clinique voir fade lorsqu'il joue sur Stratocaster.
Tout à fait d'accord avec toi ! Wink Je pense entre autres, que son attaque de note passe mieux avec le son Gibson.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4926
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Garbage Man le Dim 7 Aoû 2011 - 20:05

L'apport d'Eric Clapton et des autres guitaristes de blues blanc est peut être plus à voir du côté de la prod' des albums et de la participation de musicien blanc à certains albums.
Je ne crois pas qu'un seul de ces bluesmen ait essayé de sonner plus blanc pour plaire aux blancs. A l'époque je pense au contraire qu'ils essayaient de ne pas perdre de vu le public noir. En teintant leur blues de Soul ou de Funk (cf. Albert King avec Born Under A Bad Sign).

Sinon pour rebondir sur l'info que nous a apporter bobem, Alan Wilson en remontrant à Son House comment rejouer ses propres morceaux ne l'as-t'il pas d'une certaine façon influencer ? Smile
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par bobem le Dim 7 Aoû 2011 - 20:26

Garbage Man a écrit:

Sinon pour rebondir sur l'info que nous a apporter bobem, Alan Wilson en remontrant à Son House comment rejouer ses propres morceaux ne l'as-t'il pas d'une certaine façon influencer ? Smile
Ben j'y pensais justement... On peut se poser la question pour Peter Green, il a du être aidé pour se remettre à jouer. Il y a aussi Pat Martino en jazz, qui avait complètement perdu la mémoire, et a du tout réapprendre.
On est dans des paradoxes que connaissent les ethnologues, comment étudier et montrer une culture en toute objectivité, puisque le simple fait de s'en approcher et de la montrer influe sur elle, et la montrer ne peut se faire que de manière subjective (je résume très grossièrement).
Alors oui, Wilson a dû influer sur le jeu de Son House, à quel point?... Sûrement moins tout de même que l'inverse!
avatar
bobem
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 05/07/2011

http://bluesdevache.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Garbage Man le Dim 7 Aoû 2011 - 20:46

Clapton a pas mal aider Peter Green quand cela allait mal pour lui. Je me rappel d'une interview où il disait l'avoir loger un moment chez lui, et il était attristé de le voir dans son jardin errer sans but. Green s'était même laisser pousser les ongles pour ne plus jouer de guitare d'après les dires de Clapton.
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lucille de BB King

Message par bluesboy le Mar 29 Nov 2011 - 21:58

B. B. King raconte que lorsqu'il était jeune musicien, il jouait dans un bar lorsqu'une bagarre éclata. Elle fut tellement violente que quelqu'un renversa le poêle qui chauffait la pièce et le bar prit feu. Paniqué, tout le monde prit la fuite, mais arrivé dehors, il se rendit compte qu'il avait laissé sa guitare à l'intérieur ! Sachant qu'il lui faudrait plusieurs mois pour réunir les 300 dollars nécessaires pour la remplacer, le futur roi du blues retourna dans le bar en flammes pour retrouver sa guitare et en ressortit in extremis. Par la suite, il apprit que la bagarre avait été déclenchée à cause d'une fille appelée Lucille. Il décida alors d'appeler sa guitare Lucille afin de toujours se souvenir de ne pas agir stupidement dans la vie.
avatar
bluesboy
I've got my guitar
I've got my guitar

Nombre de messages : 4
Age : 27
Localisation : Dans les bayou
Date d'inscription : 29/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Phil cotton color le Mar 29 Nov 2011 - 22:15

bluesboy a écrit:B. B. King raconte que lorsqu'il était jeune musicien, il jouait dans un bar lorsqu'une bagarre éclata. Elle fut tellement violente que quelqu'un renversa le poêle qui chauffait la pièce et le bar prit feu. Paniqué, tout le monde prit la fuite, mais arrivé dehors, il se rendit compte qu'il avait laissé sa guitare à l'intérieur ! Sachant qu'il lui faudrait plusieurs mois pour réunir les 300 dollars nécessaires pour la remplacer, le futur roi du blues retourna dans le bar en flammes pour retrouver sa guitare et en ressortit in extremis. Par la suite, il apprit que la bagarre avait été déclenchée à cause d'une fille appelée Lucille. Il décida alors d'appeler sa guitare Lucille afin de toujours se souvenir de ne pas agir stupidement dans la vie.
Heu... ce n'est pas l'anecdote la moins connue Smile , mais ça a le grand mérite de relancer ce topic intéressant qui s'était un peu noyé dans des considérations sur Beano et Clapton, certes très pertinentes elles aussi mais qui n'avaient aucun rapport avec le sujet initial... Wink
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4926
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: les anecdotes de bluesman

Message par Catfish le Ven 2 Déc 2011 - 7:22

je n'avais jamais pris le temps de chercher cette histoire. On l'a fait pour moi, cool.
avatar
Catfish
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 596
Age : 45
Localisation : BZH dans le monde
Date d'inscription : 04/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum