WARREN HAYNES / JOHNNY WINTER : Paris, Olympia, 8/7/11

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

10072011

Message 

WARREN HAYNES / JOHNNY WINTER : Paris, Olympia, 8/7/11




WARREN HAYES / JOHNNY WINTER : Paris, Olympia, 8/7/11

Trois concerts en moins d'une semaine, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas soumis à ce rythme d'enfer. Mais pour rien au monde, je n'aurais voulu rater le passage parisien de Warren Haynes accompagné pour l'occasion du mythique Johnny Winter que je n'avais jamais eu l'occasion de voir jusque là.
Bref, donc, direction l'Olympia en compagnie de Michel qui, avant de partir, avait pris soin de me montrer le vinyl de Man In Motion puis de me faire écouter le très convaincant dernier OPUS de Yes.
C'est donc à bord de sa voiture de société que nous atteignons le mythique temple du Music Hall qu'est l'Olympia vers lequel, Michel, pied au plancher il faut bien le dire, impatient d'y être au son de Man In Motion, nous achemine après avoir trouvé, non sans mal, une place qu'il fallut bien attendre 5 minutes car le conducteur s'y trouvant, semblait prendre un malin plaisir à mettre du temps à partir. Je sentais mon chauffeur bouillir telle une cafétière. "Fait chier ce con, lança t-il dans la voiture !!!!!!"
D'un pas assuré, c'était parti, bravant la circulation et traversant en dehors des clous, nous entrons dans le tunnel mythique débouchant sur la salle où curieusement, peu de spectateurs s'y trouvent, ce qui m'inquiète quelque peu.
Lylian et Ronan , tel un Stormy à l'affût se sont déjà postés à la barrière pour ne pas en perdre une seule miette.
Quelques trente minutes plus tard, Johnny Winter, soutenu par le présentateur , apparaît , hésitant , presque titubant. Une chaise placée face au micro accueille le guitariste albinos qui démarre tambour battant. Autant, le père Winter n'a plus la fougue d'antan, autant en termes de solos, il n'y a rien à dire : ils sont toujours aussi brillants même si, à la longue, cela peut être un peu gavant.
Pour mettre un peu de piquant, il attaque Johnny B. Goode et It's All Over Now puis jamme avec Warren venu le rejoindre sur Dust My Broom et non Highway 61 Revisited comme l'indique la vidéo. Un p'tit évènement en soi.

https://www.youtube.com/watch?v=-WWMyA_IKXw

Concert un peu longuet car il était évident qu'il ne fallait pas s'attendre à du Captured Live mais bon, il s'agissait de l'avoir vu au moins une fois.

En gros la set-list a dû donner ceci :

Intro
Hideaway
Sugar Coated Love
She Likes To Boogie Real Low
Good Morning Little Schoolgirl
Got My Mojo Working
Johnny B. Goode
Black Jack
Tore Down
Lone Wolf
Don't Take Advantage of Me
Boney Moroney
It's All Over Now
Dust My Broom
Highway 61 Revisited

Fort de son nouvel album Man In Motion qui cartonne .....................chez moi, Warren Haynes entame son set sur Man In Motion, morceau particulièrement rythmé et étiré en version live déjà que sur l'album, il dure presque 8 minutes. Le Warren , tout souriant, est un peu en terrain conquis dans la capitale, compte tenu que l'année dernière, le concert avec Gov't Mule au Bataclan, s'était avéré un véritable triomphe. Cependant, le réglage des micros n'est pas optimal car sa voix se trouve être légèrement en retrait. Le talentueux batteur, Raymond Weber, flanqué de sa casquette rouge fétiche, entame directement River's Gonna Rise, titre groovy à souhait. La choriste qui n'est pas celle qui figure sur l'album, assure avec une classe certaine le duo avec Warren. Excellente version de ce titre que je kiffe grave.

Croyant à ce moment-là qu'il va interpréter Everyday Will Be Like A Holiday (d'où une certaine déception de ma part), Warren s'attèle à reprendre un titre de la Mule à savoir Tear Me Down qui, lui aussi, dure mais dure presqu' une dizaine de minutes, lui donnant l'occasion d'enchainer les soli tous aussi brillants les uns que les autres. C'est la classe, ce mec.
Vous voulez du bon blues ? Warren vous en donne avec 32/20 Blues.
Promotion oblige, il s'agit de revenir à Man In Motion d'où sont extraits On A Real Lonely Night puis Take A Bullet qui dérive sur It's A Man's World de James Brown. Le Warren embarque alors le groupe dans une jam mémorable notamment un duel avec le saxophoniste Ron Holloway mais aussi Raymond Weber qui nous gratifie d'un solo de batterie efficace et inventif. Putain de groupe !!!!!!!!!
Bref retour sur Tales Of Ordinary Madness duquel, Warren extrait Invisible. Puis, c'est reparti sur Man In Motion où l'on se plait à entendre Hattiesburg Hustle en version écourtée (petit regret malgré tout) couplé à Sick Of My Shadow délivré dans une version dantesque. Putain que j'aime ce titre et l'album tout court.Croyant à ce moment-là qu'il va interpréter Everyday Will Be Like A Holiday (d'où une certaine déception de ma part), Warren s'attèle à reprendre un titre de la Mule à savoir Tear Me Down qui, lui aussi, dure mais dure presqu' une dizaine de minutes, lui donnant l'occasion d'enchainer les soli tous aussi brillants les uns que les autres. C'est la classe, ce mec.
Vous voulez du bon blues ? Warren vous en donne avec 32/20 Blues.
Promotion oblige, il s'agit de revenir à Man In Motion d'où sont extraits On A Real Lonely Night puis Take A Bullet qui dérive sur It's A Man's World de James Brown. Le Warren embarque alors le groupe dans une jam mémorable notamment un duel avec le saxophoniste Ron Holloway mais aussi Raymond Weber qui nous gratifie d'un solo de batterie efficace et inventif. Putain de groupe !!!!!!!!!
Bref retour sur Tales Of Ordinary Madness duquel, Warren extrait Invisible. Puis, c'est reparti sur Man In Motion où l'on se plait à entendre Hattiesburg Hustle en version écourtée (petit regret malgré tout) couplé à Sick Of My Shadow délivré dans une version dantesque. Putain que j'aime ce titre et l'album tout court.
Warren décide de conclure sa prestation par Soulshine réclamé par un spectateur alors qu'il y avait certainement de la place pour y caser Everyday Will Be Like A Holiday ou même Save Me, deux morceaux fantastiques de Man In Motion.
A l'issue du concert, je trouve le moyen de récupérer un médiator estampillé "Warren Haynes" ainsi que la setlist pour lesquels, il aura fallu s'imposer énergiquement pour me les procurer.
Une excellente soirée pour un artiste que j'apprécie de plus en plus avec les années.
avatar
Phil
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 312
Age : 56
Date d'inscription : 30/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

WARREN HAYNES / JOHNNY WINTER : Paris, Olympia, 8/7/11 :: Commentaires

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 9:58 par BAYOU

Gros regret d'avoir loupé ce concert, vu que je suis un fan de Warren.
Merci pour le cr

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 11:18 par Flovia

Oui, bien sympa à toi!
Autant je n'avais aucun doute qu'Haynes gratifie une fois de plus le public d'un superbe show, autant j'en émettais un quant à la prestation de Johnny Winter, qui a eu, hélas, de sombres passages à vide ces dernières années, gros soucis de santé oblige... Mais finalement, à l'entendre, guitare en main, il envoie encore sacrément, et sa voix garde les mêmes inflexions qu'autrefois, j'en suis infiniment heureuse! Very Happy
En fan de la première heure, total respect pour celui qui fût le premier bluesman blanc à m'avoir tellement transportée! Et toute mon affection... I love you

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 12:06 par BAYOU

Oui le père Johnny malgré ses problèmes de santé reste un super guitariste.
Je garde un souvenir inoubliable d'un show à l'Elysée Montmartre vers les années 1989/1990 où au premier rang il m'avait bluffé !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 12:31 par bobem

Je me permets de vous mettre le lien vers un post d'un autre forum où j'avais craqué (pas dans le bon sens) sur les dernières prestations de mon idole de toujours...
Je suis d'autant plus content de lire ces messages ici bien plus rassurants que ce sur quoi j'étais resté!
C'est là:
http://slide.forumactif.com/t6251-johnny-winter

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 13:35 par Garbage Man

J'étais à l'Olympia avant hier, voici un copier collé de la mini review que j'ai fait sur le RGF:

De retour de l'Olympia après avoir vu Johnny Winter & Warren Haynes !

Pour Johnny Winter les pires craintes se sont confirmés. Le grand guitariste n'est plus ! Un sentiment de gêne, de peine et aussi d'exaspération m'a envahit tout du long de son set. Le groupe qui l'accompagne jouait beaucoup trop fort, probablement pour masquer les faiblesses de son jeu de guitare devenu très approximatif. Aucun bends, juste un jeu à base de glissés sur le manche. J'avais lu que sa vue avait considérablement baissé, je crois pouvoir dire après ce soir qu'il est devenu complètement aveugle.

Niveau setlist, les classiques de Winter mais à la sauce troisième âge (oui je suis dure mais c'est clairement l'impression que cela donnait) Good Morning Little Schoolgirl, Got My Mojo Workin, Highway 61 Revisited (pour citer ceux qui m'ont marqué) et un Dust My Broom où Warren viendra prêter main forte à son idole.

Entracte de 20 min après le concert de Winter, je m'amuse à écouter les réactions des gens autour de moi. Quasiment aucune remarque désobligeante. J'en entends même dire "Putain il a vachement repris du poil de la bête", et bien dans ce cas j'aurai pas aimer le voir avant.

Warren Haynes a tout dévasté sur son passage !

Un concert axé sur son dernier opus "Man in Motion", très Soul & Funky ! Je sais que beaucoup sur le forum ont été déçu par cet album mais une fois en live les compos marche du tonnerre.
Durant tout son set j'ai pensé à toi Chino, c'était le Warren Haynes funky & soul dont on a eu droit ce soir.
Je savais que ce type avait plusieurs corde à son arc. Jouant avec le Grateful Dead ou des ex-Metallica pour reprendre du Black Sabbath.
Mais le voir aussi à l'aise dans ce registre m'a mis sur le c*l. Combien de gratteux arrive à combiner slide guitar & wah wah de cette façon ?
Puis quel chanteur ! Sa relecture de it's a man's man's man's de James Brown m'a filé son lot de frisson.


J'arrête là je développerai plus tard sur mon blog. Mais on pourrait résumer la soirée comme ceci: Johnny Winter n'est plus, vive Warren Haynes !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 13:56 par bobem

Ah ben là, c'est plutôt ce que je craignais.... Sad

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 10 Juil 2011 - 14:10 par jiceblues

Oui , j'ai vu le pere WINTER hier soir à CAHORS , c'est clair , il n'est plus ce qu'il était , mais quelle émotion , quand même ! respect... et papy blues a de beaux restes...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 14:44 par Flovia

Garbage Man a écrit:Mais on pourrait résumer la soirée comme ceci: Johnny Winter n'est plus, vive Warren Haynes !

Toujours le dard acéré et le propos acerbe, Garbage! Laughing Irrévérencieuse jeunesse pour qui la compassion est un vain mot! Attends juste que les années s’accumulent, et peut-être changeras-tu d’avis…
Mais en attendant, quel autre choix a-t-on que de pardonner une fois de plus tes traits incisifs ? (rire) D’autant que chacun ici connaît ton attachement à prendre de façon presque systématique le contre-pied d’une majorité bien ... 'pensante' (ton personnage saurait-il d’ailleurs agir différemment sans pour le coup profondément nous étonner Question )! Razz

Une question me taraude pourtant: serais-tu aussi totalement objectif et dénué de sentiments s’agissant par ex. des prestations de Gallagher - à la fin de sa trop courte vie, s’entend ? ... scratch
Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 15:15 par Garbage Man

Flovia a écrit:
Garbage Man a écrit:Mais on pourrait résumer la soirée comme ceci: Johnny Winter n'est plus, vive Warren Haynes !

Toujours le dard acéré et le propos acerbe, Garbage! Laughing Irrévérencieuse jeunesse pour qui la compassion est un vain mot! Attends juste que les années s’accumulent, et peut-être changeras-tu d’avis…
Mais en attendant, quel autre choix a-t-on que de pardonner une fois de plus tes traits incisifs ? (rire) D’autant que chacun ici connaît ton attachement à prendre de façon presque systématique le contre-pied d’une majorité bien ... 'pensante' (ton personnage saurait-il d’ailleurs agir différemment sans pour le coup profondément nous étonner Question )! Razz

Ce n'est pas l'arrogance de la jeunesse mais de l'objectivité !
Et je cherche pas à être à contre pied des autres, j'estime seulement qu'on juge un artiste en concert à sa prestation et pas à ce qu'il a pu produire par le passé.
C'est tout à l'honneur de Johnny Winter de vouloir s'accrocher, ceci dit je pense qu'il n'imagine pas à quel point l'image de grabataire qu'il véhicule est douloureuse et gênante pour ceux qui l'admirent et qui viennent le voir.
En ce qui me concerne de la compassion j'en ai énormément, pour preuve le gros pincement au coeur lorsque j'ai vu le bonhomme venir s’asseoir sur sa chaise. Mais c'est pas pour autant que je vais me mettre des oeillères et me voiler la face. Le Johnny Winter tel que les gens l'aime n'est plus.

Une question me taraude pourtant: serais-tu aussi totalement objectif et dénué de sentiments s’agissant par ex. des prestations de Gallagher - à la fin de sa trop courte vie, s’entend ? ... scratch
Wink

J'aime Rory mais je ne suis pas un fan aveugle non plus. La grosse différence avec Johnny Winter c'est que son sort n'était pas définitivement scellé. Sur la fin Gallagher pouvait alterner les très bon concerts et les fiascos d'une date à l'autre. Mais si RG était encore de ce monde et offrait le même genre de spectacle que Johnny Winter, ce n'est pas parce que j'ai de la sympathie pour le bonhomme que je ne conserverais pas mon esprit critique.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 20:54 par Flovia

Alors, si tu en es conscient, tant mieux! Wink

En évoquant Rory, mon objectif n’était évidemment autre que de te faire réaliser à quel point un avis sentencieux comme le tien pouvait se révéler à double tranchant.
Voir ainsi deux monstres sacrés, affaiblis l’un comme l’autre par la maladie, est effectivement douloureux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’irais pas voir Johnny Winter en concert.
Cependant, laissons-lui encore l’opportunité de prouver qu’il est bien vivant.

Quant à conserver l’esprit critique, bien entendu! Mais entre nous, personne n’est sensé ignorer que Winter n’est plus ce qu’il fut jadis…Et s’il y a encore des personnes pour se déplacer à ses concerts, j’imagine qu’elles n’y vont pas pour l’exercer.
Lui rendre hommage, saluer sa carrière, retrouver live quelques légendaires échos de son passé et avec eux, de lumineux souvenirs du leur, me semblent au contraire des intentions assez légitimes.

Alors, peut-être ces gens ont-ils eux aussi dépassé le cap de l’objectivité pure et dure? Qu’une certaine forme de souplesse, faite d’une bonne part d’indulgence, la module l’âge venant, quoi de plus normal, après tout ? C’est l’un de ses privilèges! Et si le respect et l’admiration s’en mêlent, le reflet s’en trouve définitivement déformé. Mais au fond, quelle importance? L’espace d’un moment, la plupart d’entre eux aura vibré et été heureux, c’est bien là l’essentiel, non?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 21:16 par Charlieandtheblues

J'étais aussi à Cahors hier soir avec ma chérie. Grosse émotion quand Johnny Winter est entré, j'ai versé ma larme quand je l'ai aperçu..(non non je suis pas un FAN GROUPIE!!! Ça fait seulement bizarre de le voir, ça rempli le coeur de good feelings and good blues) Il est un de mes maîtres en matière de Blues et de Slide.. et franchement, IL était LÀ, quoiqu'on puisse dire sur son état de santé!! C'est évident qu'il n'y a plus la fougue du jeune rebelle mais bordel qu'est-ce que c'est bon!!!

----Petit Apparté

Garbage Man a écrit:
C'est tout à l'honneur de Johnny Winter de vouloir s'accrocher, ceci dit je pense qu'il n'imagine pas à quel point l'image de grabataire qu'il véhicule est douloureuse et gênante pour ceux qui l'admirent et qui viennent le voir.

@ Garbage Man = Je trouve cette phrase vraiment excessive. Il n'est pas du tout grabataire. C'est juste un Albinos de 69 ans qui a eu de graves problèmes de santé les années passées. Il vaut mieux chercher les mots dans le dico avant de les employer(grabataire).

Il y a un monde entre l'esprit critique et le total irrespect dont tu fait preuve dans ta chronique "De retour de l'Olympia après avoir vu Johnny Winter & Warren Haynes !" Ton texte n'était pas de l'esprit critique..ah non alors!

Fin du petit apparté-----

Il m'a carrément bluffé quand, au milieu du show, son présentateur vient, dépose sa Lazer, les musicos remballent et Winter se lève. Il se fait raccompagner à gauche du podium pour... aller chercher sa FireBird Blanche!!!! Chaussage de bottleneck!

J'ai vu mon maître en live hier.. et il m'a transformé.

Sans déc, une légende reste une légende!!

Warren Haynes..
Bon.. c'est clair il envoie la sauce comme on dit. Un peu trop à mon goût. C'est vite lassant quand il y a trop de solos de 3 plombes et des distos dans tous le sens.. Un gros coup de coeur cependant pour "Sick of My Shadow".. et une autre dont j'ai oublié le nom mais qui fait ""Poor boy from mississippi" ou je sais plus quoi :p J'aurais aimé qu'il nous fasse quelques petits blues traditionnels plus tôt dans son show. Mais il est quand même bluffant.. son jeu..!! Et son batteur excellent!!!!

Très bonne soirée donc.. Je suis rentré comblé de ces deux shows!! J'ai dormi jusqu'a midi Sleep Et j'y repart !!!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 22:37 par bobem

Mon tout premier concert de "grand", ça a été Winter en 81, j'avais 12 ans. Depuis, j'ai tout écouté et vénéré de lui, officiel ou bootleg, il m'a mis le pied à l'étrier pour ce que j'ai joué et écouté depuis, c'est vraiment une idole et je l'assume. Mais après son long silence discographique à la fin des années 90, je suis allé écouter son album "grammy nominé" "I'm a bluesman" à la Fnac, avec un peu d'appréhension. Depuis ce jour, je n'ai (jusqu'à il y a peu) rien pu écouter ou voir de lui, tellement j'étais dégouté et amer. L'album est nullissime, et n'importe qui d'autre qu'un ressuscité comme lui se serait attiré les huées des critiques.
Mais si on laisse la musique de coté, cet album est effectivement miraculeux, parce qu'aujourd'hui il devrait être mort. Et le voir digne, vivant, et faire ce qui a toujours été l'essentiel de sa vie, et ben c'est sacrément émouvant.
Je n'irais plus le voir, je ne peut pas, mais le savoir toujours vivant de sa musique me rend heureux. Tout comme BB King qui visiblement fatigue beaucoup. Ces mecs là sont faits pour vivre leur musique jusqu'à leur dernier souffle.
En 87, j'étais allé voir Joe Cocker à Bordeaux, juste au moment de son retour parmis les vivants avec "Unchain My Heart". J'ai chialé pendant tout le début du concert, pas à cause de la musique, mais parce que je voyais celui qui était encore quelques mois avant un clodo minable et pathétique nous donner tout ce qu'il avait dans les tripes, avec dignité et chaleur.
Il faut aller voir Winter aujourd'hui en sachant qui on vient voir, et si la place est trop chère par rapport à nos attentes musicales, et ben faut pas y aller. Mais laissons-le continuer et terminer sa route!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 23:47 par Garbage Man

Charlieandtheblues a écrit:

@ Garbage Man = Je trouve cette phrase vraiment excessive. Il n'est pas du tout grabataire. C'est juste un Albinos de 69 ans qui a eu de graves problèmes de santé les années passées. Il vaut mieux chercher les mots dans le dico avant de les employer(grabataire).
Il y a un monde entre l'esprit critique et le total irrespect dont tu fait preuve dans ta chronique "De retour de l'Olympia après avoir vu Johnny Winter & Warren Haynes !" Ton texte n'était pas de l'esprit critique..ah non alors!

Rectification un albinos de 67 ans !
Pour ma formule, il faudra malheureusement t'y faire j'aime beaucoup être borderline dans ma façon d'écrire. Puis comme toi j'ai des idoles, mais contrairement à toi je ne cherche pas à me voiler la face.

Il m'a carrément bluffé quand, au milieu du show, son présentateur vient, dépose sa Lazer, les musicos remballent et Winter se lève. Il se fait raccompagner à gauche du podium pour... aller chercher sa FireBird Blanche!!!! Chaussage de bottleneck!

J'ai vu mon maître en live hier.. et il m'a transformé.

Tant mieux pour toi ! A vrai dire c'est l'essentiel que le concert t'ait plu. En ce qui me concerne mon maître je l'ai vu en deuxième partie de soirée.

Sans déc, une légende reste une légende!!

On juge la prestation d'un artiste à ce qu'il produit sur le moment présent ? Son état actuel ne retire à rien à ce qu'il a produit par le passé bien sûr. Mais à titre perso, je ne vais pas voir un artiste pour dire ensuite "ça y est j'ai vu la légende", ce qui m’intéresse c'est l'instant présent et ce que je vais en retenir. Du concert de Winter, je ne retiendrai qu'une chose: avoir été envahit à la fois de peine, de gêne et d'exaspération.

Warren Haynes..
Bon.. c'est clair il envoie la sauce comme on dit. Un peu trop à mon goût. C'est vite lassant quand il y a trop de solos de 3 plombes et des distos dans tous le sens.. Un gros coup de coeur cependant pour "Sick of My Shadow".. et une autre dont j'ai oublié le nom mais qui fait ""Poor boy from mississippi" ou je sais plus quoi :p J'aurais aimé qu'il nous fasse quelques petits blues traditionnels plus tôt dans son show. Mais il est quand même bluffant.. son jeu..!! Et son batteur excellent!!!!


Tu étais au concert de Cahors et moi celui de Paris mais je pense que dans l'ensemble ça ne fait pas de grosse différence. Warren Haynes est tout sauf un guitariste démonstratif ! Quant à la disto dans tous les sens je vois pas où tu veux en venir. Vu le registre dans lequel il évolue sur cette tournée, son son doit être on ne peut plus sobre.
Ceci dit je te rejoins aussi sur le fait que pour mon premier concert de Warren Haynes j'aurai aimé quelque chose de plus roots (avec de l'acoustique par exemple) mais d'un autre côté le fait d'avoir été pris à contre pied avec cette orientation Funky/Soul a donné plus de saveur à ce premier concert.


Dernière édition par Garbage Man le Lun 11 Juil 2011 - 0:28, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 10 Juil 2011 - 23:57 par Phil cotton color

Bon... je n'étais pas au concert de l'Olympia, mais après en avoir visionné quelques vidéos sur Youtube, j'avoue que je m'attendais à bien pire ! Evidemment rien à voir avec le Johnny Winter d'il y a encore quelques années, mais ce n'est pas non plus de l'arnaque complète. Le bonhomme chante et joue encore, certes deux niveaux en dessous de ses grandes années, mais ça tient encore la route. Finalement BB King fait musicalement ni plus ni moins, avec en sus un prix des places 3 fois plus élevé que quand il était à 100 % de ses moyens !

Sur le fond de la question de ces "légendes" qui continuent à se produire même diminuées, je suis assez partagé. Personnellement je ne vais plus les voir parce que dans le passé je les ai déjà entendues plusieurs fois à leur maximum et que ça me fait vraiment trop mal au coeur (et mal pour eux) de constater leur inexorable déchéance (un psy dirait que ç'est ma future propre déchéance que je n'accepte pas... Rolling Eyes scratch Sad Laughing ). D'un autre côté, j'ai quand même mauvaise conscience de ne plus être là quand ils ont vraiment besoin de soutien. Parce que je pense que ces artistes ne vivent que pour et par leur musique. Qu'on les "prive" de concert et je suis sûr qu'ils passent l'arme à gauche en quelques mois ! Pouvoir jouer pour un public et entendre ce public continuer à les applaudir leur est vital.

Evidemment, on ne peut pas occulter que c'est un spectacle payant et qu'à ce titre il y a une qualité minimale de prestation à fournir et certainement des limites à ne pas dépasser. Mais avec ces gens là qui nous ont apportés tant de plaisir, on ne peut pas non plus être dans une relation du genre, pardonnez-moi l'expression crue et vulgaire, "J'ai payé alors maintenant tu me baises". Celà dit, encore une fois et sur ce que j'ai pu en entendre, je pensais Johnny Winter bien plus diminué et sa prestation me paraît plutôt être une bonne surprise ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 11 Juil 2011 - 0:27 par Garbage Man

Sages paroles comme toujours avec toi Phil ! Smile

Cependant je ne peux me faire à l'idée que le public soit obliger de soutenir un artiste par charité.
Alors oui je l'avoue Johnny Winter n'est pas le guitariste et artiste pour qui j'ai le plus d'admiration, ça explique déjà en partie la clémence moindre que j'ai vis-à-vis de sa prestation d'avant hier. Que ses fans aient envie de le soutenir ad vitam eternam c'est un choix respectable, mais quand j'entend autour de moi des types dire que "Clapton faisait des gammes l'année dernière avec Steve Winwood", et entendre ses mêmes type dire que Johnny Winter a assurer... ça me bouffe !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 11 Juil 2011 - 7:42 par Invité

Plutôt que de se lamenter ou se féliciter sur le jeu et la santé de JW, on pourrait peut -être se poser la question du pourquoi .
Pourquoi, un homme dans cet état est-il encore amené à se produire sur scène ?
L'argent ? La folie des producteurs ? La crédulité des fans ? La misère sociale des artistes outre atlantique qui n'ont aucun régime de santé ou de retraite décent ?

Limiter la réflexion à : "la musique, c'est sa vie" me parait un poil réducteur !
Il y a bien d'autres réalités plus dramatiques dans cette(ces) histoire(s)...

JW est visiblement dans un état qui devrait lui épargner ce rythme de vie. C'est un très grand artiste qui mérite mieux qu'une tournée épuisante entre 2 gardes du corps plus ou moins médicalisés.

Si la France, c'est l'Amérique avec 20 ans de retard, je ne suis pas pressé d'aller de l' "avant".

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 11 Juil 2011 - 10:03 par Jungleland

il me semble me souvenir que Johnny Winter a été victime il y a un certain nombre d'années d'un producteur ou d'un tourneur ou d'un agent peu scrupuleux qui a coûté pas mal de blé au garçon, ce qui fait qu'il est loin de rouler sur l'or

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 11 Juil 2011 - 10:33 par BAYOU

Déjà, Garbage Man a le droit de donner son sentiment dans les termes qu'il veut, et il ne doit pas être le seul à penser ainsi.
Sur le fait que les légendes continuent de tourner même affaiblies, moi je ne vais pas à un concert pour "aider" un musicien à payer ses impôts.
Si Johnny Winter (ou Léonard Cohen) s'est fait arnaquer c'est son problème, c'est sa vie.
Je n'étais pas à l'Olympia mais entre en Winter diminué, et un Warren Haynes en pleine possession de ses moyens, il ne peut pas y avoir photo sauf pour les irréductibles.
En ce concerne BB King, c'est différent, lui il n'a pas (plus) de problème d'argent, et en plus il était entouré de grands musiciens qu'il pouvait laisser jouer et lui rendre hommage.
A la place, il a parlé tout le long du show, cela ( et contrairement à Winter) c'est un manque de respect et du foutage de gueule et même si c'est BB KIng, même si c'est une légende et tout et tout, c'est puant !
Soit il assure un minimum, soit il se prend une place en maison de retraite !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 11 Juil 2011 - 11:27 par bobem

Je pense juste que contrairement au "commun" des mortels cotisant, Winter, comme BB, n'attendaient pas la fin de leur "carrière" pour pouvoir se retirer et cultiver leur potager en profitant de leur retraite.
Peut-être y a-t-il des problématiques fiscales et autres qui se sont greffées là dessus comme pour Cohen, mais le fait est qu'ils n'ont fait que ça dans leur vie, et ils ne savent faire que ça.
Après, est-ce que ça vaut le coup d'en faire des tonnes dans la production de leur spectacle, est-ce que ça mérite l'Olympia ou le Madison Square Garden? Là, je commence à douter...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 12 Juil 2011 - 1:54 par jiceblues

Ben moi , j'ai vu JOHNNY WINTER , j'ai essayé de lui envoyer des bonnes vibrations pendant tout le concert , et je lui ai dit (par les ondes) que je l'aimais .J'estime que c'est bien le moins que je pouvais faire pour tout ce qu'il m'a (nous a ) donné .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 12 Juil 2011 - 9:17 par blues53

jiceblues a écrit:Ben moi , j'ai vu JOHNNY WINTER , j'ai essayé de lui envoyer des bonnes vibrations pendant tout le concert , et je lui ai dit (par les ondes) que je l'aimais .J'estime que c'est bien le moins que je pouvais faire pour tout ce qu'il m'a (nous a ) donné .

Ca ! C'est cool. Même ressenti.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 12 Juil 2011 - 9:37 par Eldoro

c'est un peu comme les films sans scénario qui tiennent juste sur les acteurs genre tiens y'a machin ou machine ça va être génial, venez tous.
dans la plupart des cas, ça ne suffit pas...

après, s'il y a un public pour ces légendes qui est prêt à payer un prix tout aussi légendaire, pourquoi pas..

quand j'entends parler de soutien et que je vois le prix des places je dis bon le soutien il peut être placé ailleurs aussi, tu peux voir beaucoup mieux dans de petites salles, qui ont vraiment elles besoin de soutien pour continuer à faire des progs intéressantes. il y a même des concerts gratos qui sont vraiment terribles en comparaison.

perso, j'en ai un peu marre que les concerts dantesques avec un son pourrave et les bières a 10$ et parfois une grosse escroquerie sur scène se remplissent en 12 secondes alors que les petites salles sont parfois limites vides pour des artistes super en pleine possession de leur moyens, là ça me fait vraiment mal au coeur.

ex Kim Wilson aux abattoirs, il y avait du monde, mais ça aurait pu être beaucoup plus rempli.

pourtant c'était monstrueux, le groupe n'était pas monté à la dernière minute comme certaines escroqueries sur des gros festivals jazz, et.. la place était à moins de 20 euros.

les légendes c'est bien, mais s'il n'y pas de place pour les nouveaux, il n'y aura plus beaucoup de légendes dans quelques années Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 12 Juil 2011 - 10:34 par Invité

Eldoro a écrit: ex Kim Wilson aux abattoirs, il y avait du monde, mais ça aurait pu être beaucoup plus rempli.

pourtant c'était monstrueux, le groupe n'était pas monté à la dernière minute comme certaines escroqueries sur des gros festivals jazz, et.. la place était à moins de 20 euros.

les légendes c'est bien, mais s'il n'y pas de place pour les nouveaux, il n'y aura plus beaucoup de légendes dans quelques années Wink
Vraimment dommage pour Kim Wilson qui est aussi un légende ! Entièrement d'accord avec toi pour le reste.... Vive les nouveaux talents !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 12 Juil 2011 - 15:34 par Phil cotton color

Et zou... mon post précédent est parti sans que j'ai eu le temps d'écrire quelque chose... Rolling Eyes Bon je voulais juste dire quelques trucs en vrac concernant les dernières interventions :

- ça fait certes mal au coeur de voir des salles quasi vides pour de jeunes et talentueux artistes en pleine possession de leurs moyens, mais ce n'est malheureusement pas nouveau ! Et puis personnellement, ça me fait tout autant mal au coeur d'apprendre que certaines vieilles gloires qui ont pu beaucoup m'apporter jadis vivent et meurent dans la misère ! Alors c'est vrai que j'ai du mal à repprocher à ceux qui peuvent encore en profiter de le faire, même si l'âge et la maladie venant ils ne sont plus toujours à un niveau extraordinaire.

- Après c'est une histoire de business avec ses excès, voire ses arnaques, mais ça aussi ce n'est pas nouveau ! Mais je comprends parfaitement que des jeunes veuillent aller voir au moins une fois une légende de la musique qu'ils aiment et des plus vieux rendrent hommage et aider (financièrement et moralement) des "idoles" de toujours. Et que ce soit pour les uns ou pour les autres, le plus important n'est sans doute pas la qualité intrinsèque de la prestation mais l'émotion suscitée par la rencontre ou les retrouvailles.
Bien évidemment il y a certainement des limites à cette "indulgence", notamment si le prix des places est démesuré.

- Plus généralement, vieilles gloires ou jeunes héros, on n'est jamais sûr de l'excellence d'un concert avant de l'avoir vu. Une prestation musicale payante est certes un acte professionnel, mais artiste n'est pas une profession comme une autre ! On ne peut pas exiger d'un musicien l'assurance d'une qualité d'interprétation exactement de la même façon qu'on pourrait le faire pour son boulanger ou son plombier. Evidemment, faire tourner un gars qui n'aligne plus 3 notes est sans doute d'un autre registre que la simple "contre performance" du guitariste ou l'extinction de voix du chanteur, mais l'argument "j'ai payé, alors j'en veux pour mon argent", même s'il procède d'une logique certaine et de bon sens (je n'aime pas non plus me sentir arnaqué !) me paraît toujours un peu décalé dès lors qu'il s'agit du domaine artistique.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum