TEDESCHI TRUCKS BAND REVELATOR

Aller en bas

06062011

Message 

TEDESCHI TRUCKS BAND REVELATOR






01. Come See About Me (3:50)
02. Don't Let Me Slide (5:04)
03. Midnight In Harlem (5:53)
04. Bound For Glory (5:31)
05. Simple Things (4:46)
06. Until You Remember (6:13)
07. Ball And Chain (3:57)
08. These Walls (6:02)
09. Learn How To Love (4:25)
10. Shrimp And Grits (Interlude) (1:47)
11. Love Has Something Else To Say (5:57)
12. Shelter (7:58)

Sortie le 11/06/2011
Réunion du couple TEDESCHI/TRUCKS pour un premier CD ensemble
avatar
La Rédaction De BluesLand
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 31/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

TEDESCHI TRUCKS BAND REVELATOR :: Commentaires

avatar

Message le Lun 6 Juin 2011 - 21:24 par papyboyington (En ligne)

En voila une bonne nouvelle cheers

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 6 Juin 2011 - 21:25 par BAYOU

Enfin, enfin ce que tout le monde appelait de ses voeux dans le petit monde de la famille de l'ABB est arrivé.
Un album commun du couple, avec une fusion partielle des deux groupes, Oteil Burbridge (bassiste de l' ABB), Kofi Burbridge (pianiste/flute chez The Derek Trucks Band) deux batteurs J. J. Johnson and Tyler Greenwell, des cuivres Maurice Brown trompette, Kebbi Williams,sax tenor, Saunders Sermons trombone, Mark Rivers et Mike Mattison aux vocaux, plus une paire de copains.

Dès le premier morceau, le son de la guitare de Derek se marie merveilleusement avec la voix de Madame, Derek évolue pourtant dans un contexte nouveau, différent de celui de l'ABB et de son groupe.
Susan libérée de ses obligations guitaristiques peut donner sa plein mesure au chant, et sa voix me fait toujours penser par instants à la grande Janis Joplin.
Les cuivres apportent vraiment quelque chose (dans Bound of Glory) mais c'est bien sur le jeu de slide de Derek qui est un enchantement.
Son jeu de guitare explose véritablement mais il est au service du groupe, de la chanteuse, de la musique, tout à fait l'inverse du guitar-hero qu'il pourrait être !
Mais j'enfonce des portes, tant le talent de ces deux là est incontestable, et les shows de la tournée US nous promettent de grands et merveilleux moments en live cet été.
En attendant, après Gregg Allman et Warren Haynes, Derek Trucks met la barre très haut et soutien sans aucun doute la comparaison dans un style différent mais particulièrement efficace.
Grand grand disque d'un couple touché par la grâce ! ! ! !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 7 Juin 2011 - 15:52 par Garbage Man

Pas encore écouté mais ça ne saurait tarder !

Au passage je tiens à informer que le concert du Tedeshi Trucks Band du 7 juillet au Trianon (Paris) aurait dû mal à se remplir. Pour une salle qui peut accueillir 2000 personnes, seulement 400 billets ont été vendu.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 11 Juin 2011 - 19:35 par Jipes (En ligne)

Une excellente adresse ou visionner des vidéos sur le making-of de l'album avec d'intéressantes interview des membres du groupe

http://guitarsquid.com/Latest/artist-of-the-week-tedeschi-trucks-band-check-out-videos-from-recording-latest-album.html

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 11 Juin 2011 - 20:05 par Derek

Pour ma part, je suis un peu moins enthousiaste que Bayou....certes c'est un très bon album, bien composé, bien interprété, bien produit.... mais peu surprenant finalement, comparé au DTB qui nous a habitué (surtout en live) à voyager de l'inde au delta du Missippi!
A voir ce que çà donne en live...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 11 Juin 2011 - 20:35 par BAYOU

Enfin pour moi les voyages en Inde du DTB c'était pas vraiment ce que je préférais dans leur musique.
En plus j'ai toujours pensé que le style vocal du chanteur ne collait pas vraiment à la musique du groupe.
Là, on a un concept clair, une chanteuse de blues (au sens large du terme) accompagné par un guitariste d'exception.
Je me souviens avoir demandé à Susan lors de sa première venue à Paris si ce ne serait pas une bonne idée de fusionner son groupe avec celui de Derek.
Et elle avait souri et répondu, peut être un jour....
Ce jour est arrivé, bon j'y suis pour rien hein !
Mais cela coulait de source, même si fatalement cela restreint certaines envolées de l'ex-DTB

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 12 Juin 2011 - 19:00 par Derek

Disons que le groupe devient un groupe comme tant d'autres dans ce registre...là ou le DTB n'avait aucun equivalent.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 12 Juin 2011 - 19:29 par Jipes (En ligne)

Derek a écrit:Disons que le groupe devient un groupe comme tant d'autres dans ce registre...là ou le DTB n'avait aucun equivalent.

Bon ca n'est pas quand même dans tous les groupes qu'il y a une chanteuse du calibre de Susan et un guitariste aussi inventif que Derek Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 14 Juin 2011 - 18:33 par Flovia

Après une réécoute plus soigneuse de l’album, je suis enfin parvenue à saisir ce qui d’emblée, dans le chant de Susan Tedeschi, m’avait très légèrement désappointée.
Cela tient, du moins je crois, à la tessiture de sa voix. Légèrement voilée, un brin nasale, celle-ci sonne un brin sourde à l’oreille, me donnant au bout d’un moment cette impression d’avoir les tympans sous contrainte.
Et c’est d’autant plus dommage que Susan chante fort bien et très juste!

J’en profite au passage pour vous soumettre une ou deux constatations.
A savoir qu’à mon avis ni son timbre de voix, ni son phrasé d’ailleurs, ne me semblent à ce point faits pour chanter le blues.
La Country music me paraît mieux correspondre à son registre (cf ’Simple things’, ‘Midnight in Harlem’) .

J’entends par là que sa façon assez conventionnelle d’aborder les refrains d’une part, celle dont elle s’emploie, de l’autre, à tenir les notes (cette insistance sur les voyelles, notamment), de même que leur persistance, tant en fin de vers qu’en chute de couplets, et selon un mode ouvert, assez évocateur des grands espaces, l’éloigne considérablement du blues.

Maintenant, une chose est certaine, c’est que Susan ne manque pas de coffre, loin de là! De l’ampleur vocale, elle en possède (cf l’attaque de ‘Come see about me’ et aussi ‘Until you remember’).
Sauf que son chant manque parfois de relief, de modulations.
Et aussi de passion.

A ce propos, en schématisant, et toujours à mon sens, deux types de voix féminines se révèlent fondamentalement intéressantes:
-les voix d’anges: celles qui, claires, aériennes, enchanteresses, vous embarquent vers des contrées célestes ….

-et les voix typées à caractère passionné: celles où le feeling suinte à chaque note, entraînant cette fameuse réaction épidermique.

Ces repères personnels établis, et nonobstant les qualités vocales indéniables de Susan, mon embarras (eh oui, solidarité féminine oblige!) réside d’une part dans le fait, que, considérée la tonalité qu’elle utilise le plus souvent, les portes de la première catégorie lui sont fermées. Mais également qu’elle n’entre pas encore tout à fait dans la seconde.

Tant que sa voix reste sage et posée (je pense à ’Shelter’ & ‘Don’t let me slide’), son chant sonne un brin ‘sentiers battus’. Bien avant elle, Linda Ronstadt, Carole King, Rita Coolidge, Carly Simon -parmi tant d’autres- les avaient déjà empruntés.
Pour en avoir autrefois trop écouté, très franchement, aujourd'hui, je ne supporte plus...

Maintenant, pour peu qu’elle soit boostée par une rythmique un tant soit peu fédératrice, ou encore à la faveur d’un texte plus intimiste, Susan démontre alors sa capacité à sortir de cette espèce de linéarité assez réductrice.

En particulier, dès qu’elle force sa voix dans les profondeurs de gorge, comme c’est déjà le cas en final de ’Bound for glory’, par ex. , ses inflexions gospel/ rhythm’n’bluesy sont du meilleur effet.

Sur 'Until you remember', a contrario, en la poussant vers les aigus, Susan se met joliment au service des lyrics et l’émotion nous gagne. Si bien que, prolongé par le chorus de Derek, parfaitement en phase, le morceau en sort grandi.

L’harmonie du couple se poursuit sur 'These walls', ballade mi-indienne mi-blues, où Susan développe un phrasé vraiment original, variations de tonalités qui montrent la souplesse de sa voix. Très agréable! Very Happy

Mais c’est surtout avec le southern rock 'Learn how to love', que Susan gagne toute latitude pour s’exprimer. Le vrai caractère de sa voix s’y affirme de belle façon (dans une moindre mesure, c’était d’ailleurs déjà le cas en ouverture, avec ’Come and see me’)
Ajoutée la slide de Derek, absolument inspirée, c’est parfait! J’aime!

Et enfin, à un échelon encore supérieur, c’est avec force et conviction que Susan entame le très funky 'Love was something else to say'. Joli groove, en plus!
Si je vois moins l’intérêt d’un couplet pour chacune des trois voix - surtout en toute fin d’album (?), le croisé final de cuivres/guitare, très fusion, en fait un morceau bourré d’énergie! cheers


Vous l’aurez compris, ce ‘Revelator’ met définitivement en lumière Susan Tedeschi, la chanteuse.
Bel hommage de son époux, en vérité!

Aussi, en guise de conclusion, quelques mots supplémentaires afin de saluer celui qui s’y est employé. Une fois de plus, les qualités de Derek Trucks sont en tous points admirables.
Et ce fin musicien nous a encore gratifié de moments magiques.
Cette superbe envolée sur le long solo final de’ Midnight in Harlem’ (une très jolie ballade qui vous court dans la tête et qui me rappelle qq chose, mais quoi??? scratch ), de même que l’instrumental ’Shrimp and grits’ (lequel arrive à point nommé pour aérer l’album), ou ce ghost track de clôture (petit plaisir dissimulé, avec une basse énormissime!) ), en plus des titres précédemment cités, rappelleront -si besoin est - l’étendue de son talent … I love you


Une chose est sûre, cependant: Tedeschi- Trucks Band sonne effectivement différent de ce que Derek Trucks fait avec sa propre formation.

La première surprise passée, et même si le chant de Susan ne colle pas parfaitement à l’orientation musicale de son mari (pas plus le sien que celui de Mike Mattison, d’ailleurs ), au fil des écoutes, je me suis prise à apprécier l'album.

Mais je reste curieuse, tout comme Derek (notre blueslandais, cette fois), d’entendre ce qu’il va rendre sur scène. Rendez-vous est pris le 1er Juillet, tout en souhaitant, pour ma part, que les instrumentaux aient la part belle…


Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 14 Juin 2011 - 19:42 par BAYOU

Flovia tu y vas le 1er juillet?

Belle analyse en tout cas, moi par contre, je ne crois pas que le TTB cherche à jouer du blues, j'ai l'impression que le groupe a été mis sur pied justement à partir de la voix de Susan, sublimé par la guitare de Derek.
Quand nous avions vu Susan en live, on avait remarqué (enfin surtout Catherine) qu'elle semblai "souffrir" quand elle jouait de la guitare et qu'elle était moins concentrée du coup sur sa voix.
Cet aspect devrait être résolu avec le nouveau groupe.

Par contre, je te rejoins tout à fait sur ses "petits défauts" qui n'ont font pas une vraie chanteuse de blues....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 15 Juin 2011 - 0:16 par Flovia

BAYOU a écrit:Flovia tu y vas le 1er juillet?

Oui oui, ils passent ce soir-là, au théâtre antique de Vienne, à l'occasion du festival de jazz. Dans un cadre pareil, c'était tellement tentant...

BAYOU a écrit: moi par contre, je ne crois pas que le TTB cherche à jouer du blues, j'ai l'impression que le groupe a été mis sur pied justement à partir de la voix de Susan, sublimé par la guitare de Derek.
Entièrement de ton avis sur ces deux points. C'est même limpide que Derek lui a composé un bel écrin!

BAYOU a écrit:Quand nous avions vu Susan en live, on avait remarqué (enfin surtout Catherine) qu'elle semblai "souffrir" quand elle jouait de la guitare et qu'elle était moins concentrée du coup sur sa voix.
Cet aspect devrait être résolu avec le nouveau groupe.
Je veux bien le croire, d'autant ce n'est pas un exercice si facile que jouer et bien chanter en même temps... Peu sont d'ailleurs ceux qui y excellent vraiment, si l'on y songe...
Et ça ne m'étonne pas de Catherine, c'est une fine observatrice! Passe-lui le bonjour de ma part, Michel, veux-tu bien? Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 16 Juin 2011 - 20:57 par BAYOU

Nous c'est le lendemain à Montreux..et Catherine qui lit par dessus mon épaule te fait coucou

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 17 Juin 2011 - 20:45 par Flovia

Ah la la, chanceux que vous êtes!!! Very Happy bounce Very Happy
Délicieux Montreux à vous deux! cheers

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 19 Juin 2011 - 19:03 par Jehan Lee Booked

Acheté Hier, mais désolé aujourd'hui c'est E Street Band Only !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 23 Juil 2011 - 19:45 par Derek

Après plusieurs ecoute, finalement je le trouve très bon cet album.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 23 Juil 2011 - 20:06 par Garbage Man



Quelle performance vocale de Susan ! Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 23 Juil 2011 - 21:52 par Invité

Joli grain de voix effectivement.... mais bon sans plus !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 26 Nov 2011 - 16:33 par Flovia

Flovia a écrit:
Cette superbe envolée sur le long solo final de’ Midnight in Harlem’ (une très jolie ballade qui vous court dans la tête et qui me rappelle qq chose, mais quoi??? scratch )

Eh bien voilà, ce n'est que ce matin, sous la douche, que la brume s'est enfin dissipée, Eureka! cheers Hum, allez savoir pourquoi tout d'un coup je me suis mise à fredonner cette vieille chanson? Alors là, mystère et boules de gommes...

Moui bon Rolling Eyes , quoiqu'il en soit, je vous livre le résultat de mes intuitions Laughing

'Everybody's talkin' at me':


(Un titre de Fred Neil repris par Harry Nilsson, qui était également la ballade phare de la bande sonore de 'Midnight Cowboy', cela doit rappeler qq chose aux seniors de ce forum, je pense...)

Et puis, 'Midnight in Harlem', donc



Assez ressemblant, tout de même, non? Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum