Junior Wells

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JUNIOR WELLS

Message par QUELQU'1 le Jeu 15 Mar 2012 - 0:52

Il ne faudrait surtout pas oublier celui-ci, ambiance certifiée,
avec bien sur l'incontournable Buddy !
avatar
QUELQU'1
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

JUNIOR WELLS & THE ACES : "Live In Boston 1966"

Message par Invité le Lun 2 Juil 2012 - 13:38



Chronique trouvée sur virusdeblues:
...
http://virusdeblues.free.fr/WEBZINE01.htm
...

Bob Koester a mis la main sur un document essentiel du Chicago blues des fastes années 60 et un jalon inestimable dans la carrière du génial Junior Wells : en 1965, révélé par ses faces States et son passage chez Muddy Waters, il a enregistré son premier album avec Buddy Guy ("Hoodoo Man Blues", Delmark 612) qui lui ouvre un public plus jeune, plus blanc et plus large mais à Boston, un an plus tard, il a repris ses talentueux partenaires des débuts, les Aces (Louis Myers, gt, Dave Myers, bs, et Fred Below, dm) et il va produire un concert où il est totalement professionnel et rigoureux mais en même temps complètement détendu et relax, plaisantant entre les morceaux avec le public, improvisant de manière impromptue (tant il est à l’aise avec les Aces qui sont toujours en phase avec lui quoi qu’il expérimente).

Wells se lâche à fond, Junior Woop par exemple est tout à fait improvisé ‘on the spot’ mais un festival magique de maîtrise de l’harmonica (Junior) puis de guitare (Myers) et le public ne s’y trompe pas, qui fait un triomphe au groupe , alors que, à Boston, en 1966, on est certainement peu familier avec les morceaux de bravoure de Wells (son Messin With The Kid écrit par Mel London ou un Worried Life Blues que son créateur S.J. Estes reconnaitrait difficilement) ou des reprises marquées de son sceau (Feelin' Good de Jr. Parker, That’s Alright de Jimmy Rogers, Look On Yonder’s Wall de Big Boy Crudup, Hideaway de Freddy King, etc.).

En 1966, Got My Mojo Workin’ n’est pas encore usé jusqu’à la corde comme de nos jours mais en plus Louis Myers et Fred Below en donnent, pendant les trois premières minutes, une version originale et tout à fait passionnante à écouter. Les deux morceaux qui ne sont pas des reprises (If You Gonna Leave Me et I Don’t Know) semblent des improvisations surprises où Wells rassemble des fragments de morceaux qu’il a entendus mais qu’il organise superbement et on peut admirer aussi la façon dont les Aces suivent sans souci, comme si tout cela avait fait l’objet de répétitions alors qu’il n’en est rien ! Chapeau !

Comme d’hab’, Scott Dirks signe des notes de pochette impeccables. Sur le plan technique ce n’est pas de la Hi-Fi (l’enregistrement est non pro) mais qui aura l’audace de s’en plaindre, tant le document est exceptionnel ? Un must !


Quelques extraits ici:
...
http://www.qobuz.com/album/live-in-boston-1966-junior-wells-the-aces/0038153080921
...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Junior Wells

Message par Old_Debris le Lun 2 Juil 2012 - 14:02

Pas étonnant, à cette époque les Aces étaient les accompagnateurs les plus prisés de Chicago, et plus tard également.......
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junior Wells

Message par Invité le Lun 2 Juil 2012 - 14:12

Tu le connais cet album..? Smile

Parce que les extraits sont un peu court pour ce faire une bonne idée..

Une autre chronique...
...
http://www.musiczine.net/fr/chroniques/junior-wells/live-in-boston-1966/
...

De son véritable nom Junior Wells, Amos Wells Blackmore était un des plus grands harmonicistes du Chicago blues. Il était né à Memphis en 1934 et est décédé à Chicago, en 1998. Il était le cousin de Junior Parker et avait émigré vers Chicago en 1948. Il n'a que 19 ans quand il remplace Little Walter, au sein du Muddy Waters Band. Au cours des années 60, il se joint au guitariste Buddy Guy, pour partager une longue aventure musicale. Une collaboration ponctuée par le superbe album "Hoodoo man blues", sorti en 1965, puis l'année suivante, par "It's my life baby", tous deux édités chez Delmark.

Ce "Live in Boston 1966" nous replonge donc au beau milieu de cette époque. Et c’est le même label qui se charge de publier ce disque. Buddy Guy n'a pas participé à ce set. Junior est soutenu par les Aces, une formation qu'il avait montée au tout début des années 50. Junior, préposé au chant et à l’harmonica, est donc accompagné par le guitariste Louis Myers, le bassiste Dave Myers et le drummer Fred Below. Réunissant douze plages, cet opus est entrecoupé de commentaires dispensés par Wells. Il n'avait alors que 32 ans.

"Feelin' good" ouvre la plaque. Un boogie au cours duquel Junior allume son public. Faut dire que cet artiste est un véritable showman! Il empoigne son harmonica et attaque "Man downstairs", sur un rythme très soutenu, pendant que les frères Myers assurent à l'arrière. Un peu de calme envahit l’atmosphère. Place au slow blues, "Worried life blues", une compo signée par Big Macceo Merrywheather. Sobre, Louis Myers montre néanmoins son savoir-faire, avant de céder le relais au leader qui souffle en puissance, alternant les basses et les aigus. Junior a de l’humour. Et le démontre lorsqu’il présente ses chansons.

Plutôt long, "Junior's whoop" est bien ficelé. Il emprunte au style de ses titres les plus notoires, comme "Messing with the kid" ou "Mellow down easy". La qualité du son n’est pas extraordinaire, mais l'instant est magique. Myers nous prend à la gorge tandis que Fred Below dirige la manœuvre rythmique derrière ses caisses. Les classiques se succèdent : le "That's allright" de Jimmy Rogers, le "Look on yonder's wall" d'Elmore James et l’inévitable "Got my mojo working". "Messing with the kid" est un titre issu de la plume de Mel London. C’est aussi le plus grand succès de Wells. Il l’exécute dans une ambiance torride. Il présente ensuite ses musiciens, avant de laisser le champ libre aux frères Myers tout au long d’une version du très populaire "Hideaway" de Freddy King. La courte finale est également instrumentale et baigne dans le jazz. Elle est interprétée par les Aces, sans leur leader.

Cet opus rend justice au talent de Wells, une véritable bête de scène. Assister à un de ses concerts était d’ailleurs un véritable régal…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Junior Wells

Message par Chufere le Dim 16 Sep 2012 - 11:13

Invité a écrit:Effectivement un grand bluesman...
il a joué avec des Tenors du blues...: Otis Spann, Elmore James, Muddy waters, Earl Hooker, Otis Rush.., et surtout une magnifique carrière avec Buddy Guy....
Un des meilleurs et des plus expressifs harmonicistes que je n'ai jamais entendu!
Hormis les disques cités ci dessus, je conseillerai: "buddy Guy and Junior Wells: Play the Blues", "southside Blues Jam" avec otis Spann et Buddy Guy...., mais surtout:"Drinkin' Tnt 'N' Smokin' Dynamite", un live à Montreux en 1974, avec notemment Pinetop Perkins, Bill Wyman, Set après lequels ils accompagnèrent Muddy Waters, un grand live de blues, d'une grande intensité, avec Buddy et Junior au sommet de leur art!!!!!!! A écouter d'urgence!!!!! (il en existe une petite trace sur un DVD paru recemment:"Muddy Waters with Buddy Guy and Junior Wells: Messin' with the blues").

Messin' with the blues, un bonheur cette vidéo ! Avec Buddy Guy, Muddy Waters, Pinetop Perkins, Bill Wyman !!

cheers cheers cheers

avatar
Chufere
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 22/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junior Wells

Message par jimmy le Jeu 18 Oct 2012 - 8:24

Junior Wells:



Amos Blackmore Wells dit Junior Wells, né à Memphis, Tennessee, le 9 décembre 1934 et décédé à Chicago, Illinois, le 15 janvier 1998. Junior Wells succombe à un cancer du système lymphatique à l'âge de 63 ans.

Elevé à Memphis Junior Wells fût un des plus grands harmonicistes de l'après guerre.
Connu des amateurs de blues comme le «Parrain du Blues», Junior Wells a su accrocher l'oreille du public et l'emmener au plus haut avec son spin unique sur le son classique du blues de Chicago. Souvent sur scène avec le guitariste Buddy Guy, Wells a connu une longue carrière qui a duré 50 ans, ses solos d’harmonica et l'interaction vocale stupéfiante, définition du blues de Chicago à une époque où la musique perdait ses racines country, ont amené la musique vers de nouveaux sommets acclamés par la critique et le grand public.

Wells appris les rudiments de l’harmonica Blues d'une autre future légende, Junior Parker, avant de déménager à Chicago en 1946 à l'âge de 12 ans avec sa mère. Une histoire souvent répétée de la jeunesse Wells raconte que le jeune bluesman voulait un harmonica coutant 2,00 $ dans un magasin. Comme il n'avait que 1,50 $ dans sa poche, Wells posa son argent sur le comptoir, saisit l’harmonica et s'enfuit.
Wells fut bientôt arrêté par la police, mais après que le juge l'ai entendu jouer de l'instrument, il aurait remis au propriétaire du magasin le solde de 50 cents et Wells dit s'être remis sur me droit chemin.

En 1946 arrivant à Chicago, Wells joue avec les guitaristes Louis et David Myers, dans le groupe Three Deuces. Plus tard, ils ont changé leur nom « Three Aces » et enfin seulement les As avec l'ajout du batteur Fred Below. Par le hasard des choses, lorsque Little Walter quitte la bande de Muddy Waters en 1952, Wells fut le joueur d’harmonica qui prit sa place. Ensuite Little Walter à décider de lancer sa propre carrière solo.
A cette période Wells était déjà un vieux de la vieille, ayant joué dans les clubs avec Tampa Red et d'autres.
En 1953 il partit faire l'armée, d'où il déserta pour retourner jouer à Chicago. Il fut repris et y revint pour terminer son temps.
Au début des années 1950 il joua avec Willie Dixon, Elmore James et Muddy Waters.



Junior Wells & Buddy Guy:

Wells a commencé à jouer avec le légendaire guitariste de blues Buddy Guy en 1958, c'est la formation d'un partenariat créatif qui allait durer plus de 20 ans. Wells est devenu un interprète privilégié du club « Le Thérésa », et soutenu par Buddy Guy sur ses enregistrements ainsi que l'enregistrement de quelques singles. En 1966, Wells et Guy rentraient dans l'histoire du blues, en enregistrant le premier album solo de Wells, Hoodoo Man Blues pour Delmark Records.
Le premier album de Wells a lancé une carrière couronnée de succès qui durèrent jusqu'à la mort du joueur d'harmonica Blues en 1998. En 1960 le style de jeu fait appel aux jeunes fans de blues-rock, et Wells allait plus tard faire son mélange inspiré de Chicago-style blues, R & B et soul aux côtés de rockers comme Van Morrison, Eric Clapton et les Rolling Stones . Wells a même prêté ses talents au développement du groupe de rap Arrested Development.



Bien qu'il n'ait enregistré que sporadiquement dans les années 1980, en 1990, Wells a fait équipe avec ses compatriotes Blues harp, James Cotton, Carey Bell, Billy Branch pour enregistrer le Harp Attack acclamé par la critique! Les années 90 ont souffert d'un manque d’engagement de l'artiste, mais en 1997 fût son dernier album « Come On In This House », Wells a remporté un WC Handy Blues Award pour l'album Blues traditionnel. Wells a également eu une brève apparition dans le film de Blues Brothers 2000, qui a été publié après sa mort.

Il décède le 15 Janvier 1998 après un coma commencé en Septembre de l'année précédente.

Albums recommandés: Largement considéré comme l'un des plus grands albums de blues « Hoodoo Man Blues » est la première étape dans la reconnaissance de l'immense talent de Junior Wells
avatar
jimmy
And Jimmy plays guitar
And Jimmy plays guitar

Nombre de messages : 3369
Age : 39
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 07/01/2007

http://www.myspace.com/zicjimblues

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junior Wells

Message par Jungleland le Jeu 18 Oct 2012 - 8:36

un grand merci à Jimmy pour cette bio Very Happy

dès que j'ai un peu de temps je la mettrai sur le site cheers

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15013
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junior Wells

Message par jimmy le Jeu 18 Oct 2012 - 8:41

Jungleland a écrit:un grand merci à Jimmy pour cette bio Very Happy

dès que j'ai un peu de temps je la mettrai sur le site cheers


Pas de soucie j'ai essayer de faire une bio asser complète Wink
pour la traduction, j'ai fais au mieux.
avatar
jimmy
And Jimmy plays guitar
And Jimmy plays guitar

Nombre de messages : 3369
Age : 39
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 07/01/2007

http://www.myspace.com/zicjimblues

Revenir en haut Aller en bas

Re: Junior Wells

Message par DandyBlues le Ven 3 Avr 2015 - 17:21



Festival Montreux 1978
Junior Wells_chant et harmonica
buddy Guy_guitare
Odie Payne_batterie
Jimmy Johnson_guitar

DandyBlues
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 03/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum