Le français convient il au blues ?

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 4 Fév 2011 - 20:42

Gorax, ton exposé est très intéressant. C'est la première fois que je lis une argumentation aussi précise sur le sujet (est-ce le fruit de tes déductions ou l'as-tu lu quelque part ?), mais elle est quand même très contestable, au moins dans ses conclusions.

Qu'est ce qui permet d'affirmer que "si les français étaient restés maîtres de la Nouvelle Orléans le jazz (et donc aussi le Blues je suppose) n'y serait pas né ? C'est donner à la langue une importance bien trop importante dans la création de ces musiques en regard des conditions historiques et strictement musicales qui, à mon avis, ont prévalues. C'est évidemment une opinion tout à fait personnelle (de toutes façons on ne refera pas l'histoire hein ?), mais il me semble que si les français avaient conservé leur prédominance politique, et donc culturelle, dans le sud des états unis, et bien entendu toutes choses étant égales par ailleurs (notamment l'esclavage puis la ségrégation), le Jazz et le Blues seraient quand même nés. Bien entendu la sonorité du chant aurait sans doute été un peu différente, mais je suis persuadé qu'elle nous apparaîtrait aujourd'hui aussi "naturelle" que celle en anglais. Peut être même que l'on trouverait que décidemment l'anglais n'est pas fait pour le Blues ! Twisted Evil Bon j'exagère un peu mais tu comprends ce que je veux dire...

De toutes façons, j'ai toujours pensé qu'il était illusoire de vouloir essayer de refaire exactement du Blues tel qu'il est joué et chanté par les noirs américains. Pour des tas de raisons, c'est impossible. Alors ce n'est pas chanter en anglais qui fera d'un français un bluesman authentique ! Au contraire, il me semble que chanter en français quand on est français amène de l'authenticité dans sa démarche. Evidemment ce n'est qu'un avis personnel....
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Eldoro le Sam 5 Fév 2011 - 10:57

après, on est pas à la sorbonne non plus... moi je fais de la musique pour m'amuser, pas pour me poser tout un tas de questions Wink
avatar
Eldoro
The fucking shuffle machine
The fucking shuffle machine

Nombre de messages : 3933
Age : 37
Localisation : Isère
Date d'inscription : 05/08/2006

http://boogieramblers.bandcamp.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par blues53 le Sam 5 Fév 2011 - 11:36

Eldoro a écrit:après, on est pas à la sorbonne non plus... moi je fais de la musique pour m'amuser, pas pour me poser tout un tas de questions Wink

Tu as raison ! Prendre son pied, c'est le plus important il me semble !
Peu importe la langue ; Perso rien à faire ! Evil or Very Mad j'accroche pas sur le blues chanté en français ! Mais bon, y a pas mort d'homme. Wink
avatar
blues53
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1236
Age : 49
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Phil cotton color le Sam 5 Fév 2011 - 11:54

blues53 a écrit:
Eldoro a écrit:après, on est pas à la sorbonne non plus... moi je fais de la musique pour m'amuser, pas pour me poser tout un tas de questions Wink

Tu as raison ! Prendre son pied, c'est le plus important il me semble !
Peu importe la langue ; Perso rien à faire ! Evil or Very Mad j'accroche pas sur le blues chanté en français ! Mais bon, y a pas mort d'homme. Wink
Exact, l'essentiel est bien évidemment de faire comme on en a envie quand on est musicien, et d'écouter ce qui plait quand on est auditeur ! Basketball
Mais bon on discute... et c'est intéressant et marrant aussi... Wink Laughing
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par blues53 le Sam 5 Fév 2011 - 12:17

Phil cotton color a écrit:
blues53 a écrit:
Eldoro a écrit:après, on est pas à la sorbonne non plus... moi je fais de la musique pour m'amuser, pas pour me poser tout un tas de questions Wink

Tu as raison ! Prendre son pied, c'est le plus important il me semble !
Peu importe la langue ; Perso rien à faire ! Evil or Very Mad j'accroche pas sur le blues chanté en français ! Mais bon, y a pas mort d'homme. Wink
Exact, l'essentiel est bien évidemment de faire comme on en a envie quand on est musicien, et d'écouter ce qui plait quand on est auditeur ! Basketball
Mais bon on discute... et c'est intéressant et marrant aussi... Wink Laughing

Bien-sûr Phil ! Un forum, c'est fait pour ça ! Wink


Dernière édition par blues53 le Sam 5 Fév 2011 - 16:00, édité 1 fois
avatar
blues53
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1236
Age : 49
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par gorax le Sam 5 Fév 2011 - 15:53

On est absolument d'accord... reste qu'une question revient souvent ici et ailleurs(ce n'est pas moi qui l'ai posée): le français convient-il au blues?
Le fait que la question soit posée montre qu'il y a au moins un problème... et donc il me semble intéressant de chercher des pistes.
Jouer, écouter sont l'essentiel, bien sûr, mais si on retire tous les questionnements à propos des origines de cette musique, de sa place dans la (les) société(s) voire ce qui la distingue des autres, on ferme les 3/4 de ce beau forum...

Phil: ta remarque peut se justifier, à cela 2 réponses:
- Le blues et le jazz sont nés à peu près au même moment issus d'un même terreau. L'influence française existe: les fanfares napoléoniennes étaient très prisées de la classe moyenne métisse de Louisiane, (là on parle plutôt du pré-jazz). Rappelons que les anglais (ricains) leur ont retiré tous leurs privilèges et les ont remis au niveau des noirs (fin XXIXème)... le pré-blues, lui était essentiellement chanté: les instruments quasi inexistants (même les percus ...)
Intéressant de lire Le Roy Jones à ce sujet: ça recoupe exactement cette thèse de la confrontation de l'anglais avec la "manière africaine" de parler... le jazz et le blues sont nés dans une région où l'anglais est devenu subitement obligatoire et donc... voir plus haut...
- Il y a un exemple très réel de ce que la culture africaine (la même que celle des esclaves du Sud US) est devenue dans un terreau francophone: Haïti et les Antilles... et leur musique.
On pourrait ainsi dans les grandes lignes dire que le blues "francophone" est la musique antillaise...
On sépare toujours ces 2 régions, mais si vous regardez une carte, c'est tout près! il y a toujours eu d'ailleurs de nombreux échanges entre le Sud US et les Antilles (cfr. l'introduction des open tuning par des noirs venant des Antilles)
Ainsi de nombreux planteurs de St Domingue (Haïti) ont fui l'île avec leurs esclaves lors des révoltes de la fin XVIIIeme vers... la Louisiane. (et Cuba, ce qui a fortement influencé le Son et après la Salsa)

On n'est pas obligé de lire et de réfléchir à tout cela, et se contenter de jouer etc... et c'est très bien ainsi, reste que l'histoire de ces musiques, et de leurs origines sont passionnantes et peuvent éclairer certaines choses...

avatar
gorax
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 17:50

gorax a écrit:reste que l'histoire de ces musiques, et de leurs origines sont passionnantes et peuvent éclairer certaines choses...
tout à fait, c'est ce qui fait aussi leur importance !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Phil cotton color le Sam 5 Fév 2011 - 23:46

gorax a écrit:Jouer, écouter sont l'essentiel, bien sûr, mais si on retire tous les questionnements à propos des origines de cette musique, de sa place dans la (les) société(s) voire ce qui la distingue des autres, on ferme les 3/4 de ce beau forum...
Egalement d'accord. Comme le dit Blues53, un forum c'est fait pour discuter, et aussi sur des questions de fond, même si on n'est absolument pas obligé de le faire pour aimer le Blues, en écouter et en jouer.

Autrement, je suis finalement assez "séduit" par ton argumentation. A la lecture de ton dernier post, je me pose cependant des questions auxquelles tu pourras peut être répondre, étant bien plus savant que moi dans ce domaine : pourquoi le Blues n'est-il pas apparu à la Jamaïque, pays de langue anglaise, au lieu du Reggae ? Et pourquoi des formes musicales se rapprochant fortement du Blues du Delta existent t-elles dans certaines régions d'Afrique dont certaines sont francophones ? C'est vrai qu'elles sont rarement chantées en français, mais musicalement c'est très proche.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par gorax le Dim 6 Fév 2011 - 15:39

Very Happy et bien, concernant la Jamaïque, je suis aussi très intéressé par cette question et je ne connais pas du tout, si quelqu'un a des pistes, je suis preneur!
Maintenant, on peut déjà avoir des idées en regardant l'histoire:
- La Jamaïque était une colonie anglaise, pas le sud des USA
- L'esclavage y a été aboli bien plus tôt et tout de suite après, les noirs se sont regroupés, rebellés en ruinant l'économie de l'ïle. Un mouvement nationaliste noir très important soutenant ces révoltes et tenant tête à l'Angleterre...
Rien de tout cela aux USA: l'abolition de l'esclavage s'est transformée en un système souvent bien pire (et comme je le disais avant, les "lois scélérates" de Jim Crow ont supprimé très vite dans le Sud les quelques libertés gagnées).
Il y eut des résistances, bien sûr, mais jamais organisées et le noir esclave qui avait en tous cas le gîte et le couvert s'est retrouvé à devoir vendre sa force de travail pour des salaires de misère... cette période post-esclavage est celle qui a amené à l'émergence du blues et du jazz.
Ce qui va clairement à l'encontre de ce que croient beaucoup de gens: le blues est la musique de l'esclavage: c'est exactement le contraire: il est né quelque part de l'abolition...
- Un thème est très intéressant dans Le Peuple du Blues de L.Jones:
les noirs américains ont compris un jour qu'ils étaient devenus américains et ainsi sauf peut-être rares exceptions, le Retour en Afrique est absent du blues (ou du jazz) - je ne parle pas d'une certaine "tendance dans les années 1960, plus "intellectuelle".
C'est par contre un thème majeur dans la musique jamaïcaine (le Rastafarisme) et également en Haïti où le vaudou est clairement positionné la dessus.
- Le reggae est une musique moderne, il faudrait se rapporter à la musique jamaïcaine contemporaine de la naissance du blues et du jazz. Le reggae est une musique avec une base traditionnelle, mais avec de fortes influences américaines et antillaises
Mais de nouveau, je ne connais pas, ce sont dont des supputations... je pourrais dire que le blues est une musique des "désespoir", d'échappatoire à une vie totalement bouchée, mais jamais une musique de révolte.

La condition sociale est fort importante dans le blues, que l'on considère cela comme du verbiage de Sorbonne Very Happy ou non!
Ainsi: ce qu'on appelle parfois le "Blues classique" des années 20,30... est largement dominé par des chanteuses (75% des blues de cette époque sont écrits d'un point de vue féminin). Ca peut paraître bizarre pour l'époque. L'explication en est très terre à terre: les hommes dans leur grande majorité étaient obligés d'être très mobiles, il devaient partir comme travailleurs saisonnier, d'une ferme à l'autre etc... et leur musique collait à cela: instruments "transportables, joués le samedi soir dans les tripots ...
Les femmes n'auraient pas pu voyager de la sorte (famille, gosses) et surtout leurs emplois étaient en majorité de domesticité chez les blancs. Raison pour laquelle il n'y avait quasiment que des femmes chantant dans les églises. Et pour celles qui ont fait les carrières que l'on connaît, la possibilité de répéter, de se produire avec des orchestres "pro", donc une instrumentation plus poussée. Et puis, surtout, ces chanteuses pouvaient enregistrer, ce qui était fort compliqué pour des travailleurs itinérants et campagnards`.


Concernant le "blues" africain, je veux bien admettre des similitudes (forcément...) mais encore faut-il alors définir le blues, ce qui en fait une musique à part entière.
Là, les fameuses Blue notes, la difficulté à choisir entre mineur/majeur*...qui sont sans doute les éléments primordiaux n'existent pas en Afrique, et pour cause: la musique africaine n'a jamais du se plier par la force à une autre culture..
Par contre, c'est intéressant de parler de ça, parce que le phénomène existe pour la musique afro-cubaine: celle-ci (suivant l'explication linguistique expliquée plus haut) est restée très proche de l'Afrique et les aller-retour sont très nombreux (rumba zaïroise des 60, salsa congolaise etc... et pas mal de groupes africains chantent sans difficultés en espagnol ou un mélange espagnol/français/lingala par exemple...

* Ces deux éléments de base du blues sont aussi issus de la difficulté pour les noirs de s'adapter à la musique occidentale, "d'atteindre certaines notes" non-naturelles pour eux

avatar
gorax
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Invité le Dim 6 Fév 2011 - 20:44

Recette du bon blues en Français :
bonnes paroles, bonne diction, bonne musique etc...
Y en a qui ont essayé...
... Y en a qui ont réussi.
Malheureusement le compte n'y est pas souvent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Phil cotton color le Dim 6 Fév 2011 - 22:41

gorax a écrit: Very Happy et bien, concernant la Jamaïque, je suis aussi très intéressé par cette question et je ne connais pas du tout, si quelqu'un a des pistes, je suis preneur!
Maintenant, on peut déjà avoir des idées en regardant l'histoire:
- La Jamaïque était une colonie anglaise, pas le sud des USA
- L'esclavage y a été aboli bien plus tôt et tout de suite après, les noirs se sont regroupés, rebellés en ruinant l'économie de l'ïle. Un mouvement nationaliste noir très important soutenant ces révoltes et tenant tête à l'Angleterre...
Rien de tout cela aux USA: l'abolition de l'esclavage s'est transformée en un système souvent bien pire (et comme je le disais avant, les "lois scélérates" de Jim Crow ont supprimé très vite dans le Sud les quelques libertés gagnées).
Il y eut des résistances, bien sûr, mais jamais organisées et le noir esclave qui avait en tous cas le gîte et le couvert s'est retrouvé à devoir vendre sa force de travail pour des salaires de misère... cette période post-esclavage est celle qui a amené à l'émergence du blues et du jazz.
Ce qui va clairement à l'encontre de ce que croient beaucoup de gens: le blues est la musique de l'esclavage: c'est exactement le contraire: il est né quelque part de l'abolition...
- Un thème est très intéressant dans Le Peuple du Blues de L.Jones:
les noirs américains ont compris un jour qu'ils étaient devenus américains et ainsi sauf peut-être rares exceptions, le Retour en Afrique est absent du blues (ou du jazz) - je ne parle pas d'une certaine "tendance dans les années 1960, plus "intellectuelle".
C'est par contre un thème majeur dans la musique jamaïcaine (le Rastafarisme) et également en Haïti où le vaudou est clairement positionné la dessus.
- Le reggae est une musique moderne, il faudrait se rapporter à la musique jamaïcaine contemporaine de la naissance du blues et du jazz. Le reggae est une musique avec une base traditionnelle, mais avec de fortes influences américaines et antillaises
Mais de nouveau, je ne connais pas, ce sont dont des supputations... je pourrais dire que le blues est une musique des "désespoir", d'échappatoire à une vie totalement bouchée, mais jamais une musique de révolte.

La condition sociale est fort importante dans le blues, que l'on considère cela comme du verbiage de Sorbonne Very Happy ou non!
Ainsi: ce qu'on appelle parfois le "Blues classique" des années 20,30... est largement dominé par des chanteuses (75% des blues de cette époque sont écrits d'un point de vue féminin). Ca peut paraître bizarre pour l'époque. L'explication en est très terre à terre: les hommes dans leur grande majorité étaient obligés d'être très mobiles, il devaient partir comme travailleurs saisonnier, d'une ferme à l'autre etc... et leur musique collait à cela: instruments "transportables, joués le samedi soir dans les tripots ...
Les femmes n'auraient pas pu voyager de la sorte (famille, gosses) et surtout leurs emplois étaient en majorité de domesticité chez les blancs. Raison pour laquelle il n'y avait quasiment que des femmes chantant dans les églises. Et pour celles qui ont fait les carrières que l'on connaît, la possibilité de répéter, de se produire avec des orchestres "pro", donc une instrumentation plus poussée. Et puis, surtout, ces chanteuses pouvaient enregistrer, ce qui était fort compliqué pour des travailleurs itinérants et campagnards`.


Concernant le "blues" africain, je veux bien admettre des similitudes (forcément...) mais encore faut-il alors définir le blues, ce qui en fait une musique à part entière.
Là, les fameuses Blue notes, la difficulté à choisir entre mineur/majeur*...qui sont sans doute les éléments primordiaux n'existent pas en Afrique, et pour cause: la musique africaine n'a jamais du se plier par la force à une autre culture..
Par contre, c'est intéressant de parler de ça, parce que le phénomène existe pour la musique afro-cubaine: celle-ci (suivant l'explication linguistique expliquée plus haut) est restée très proche de l'Afrique et les aller-retour sont très nombreux (rumba zaïroise des 60, salsa congolaise etc... et pas mal de groupes africains chantent sans difficultés en espagnol ou un mélange espagnol/français/lingala par exemple...

* Ces deux éléments de base du blues sont aussi issus de la difficulté pour les noirs de s'adapter à la musique occidentale, "d'atteindre certaines notes" non-naturelles pour eux
Oui je suis d'accord avec toi sur pratiquement tout, notamment que l'histoire et les conditions sociales ont été très importantes dans la création de toutes ces musiques outre atlantique par les descendants d'esclaves africains. Ce qui me laisse à penser que finalement la confrontation des noirs américains avec la langue anglaise n'a pas été l'élément le plus important dans la création du Blues, même si celà lui a sans doute donné une coloration particulière, coloration à laquelle nos oreilles se sont habituées.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par gorax le Dim 6 Fév 2011 - 22:52

Voilà, c'est un des éléments, ce qui nous ramène à la question de départ... je pense que le français ne convient pas (en tous cas pas facilement) au blues pour des raisons purement "techniques"... comme l'italien l'espagnol et bien d'autres ...
Et de nouveau, le rock s'en accommode beaucoup mieux parce que s'il est basé sur le blues, il a intégré beaucoup plus d'éléments "occidentaux" et par exemple les blue notes ne sont bien souvent tout au plus qu'un ornement...
la ballade anglaise (ou irlandaise aux USA) est très importante dans la pop et le rock (voir les Beatles...)
avatar
gorax
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par lucky le Mar 8 Fév 2011 - 18:14

La culture est pour beaucoup dans ce qu'on ressent.

J'adore les vieux blues du Delta et ceux de Chicago. Quand j'entends les intonations des noirs, leurs mots simples remplis de sous-entendus, leurs façons de jouer chaque note avec émotion et humour, il me paraît évident que moi, le blanc-bec du blues avec mon accent de petit bourgeois européen, ça le fait pas...
J'adore leur musique et j'aime les imiter aussi médiocre que je puisse paraître.
Quand j'écoute Patrick Verbeke chanter le blues en américain, je le trouve bon... c'est un bon imitateur, une bonne copie, un parfait ersatz,... moi, pas... j'aimerais avoir son talent pour pouvoir tromper mon auditoire... ça ne m'empêchera pas de continuer... Verbeke a compris quelque chose, peut ressentir, il s'en approche, il a le blues...
Ce qui veut dire que sans être un bluesman légitime, on peut jouer le blues comme un noir américain.

Mais quand Verbeke chante le blues en français, je tombe des nues, je n'y crois plus, le charme est rompu,... Que se passe-t-il ? La supercherie est révélée au grand jour, il n'est qu'un français à la voix rocailleuse qui se bat contre notre belle langue pour la rendre bluesy... je ne suis plus dans le bayou, dans le junk joint ou le bar de Chicago ou de Détroit, il ne me fait plus rêver.

Est-ce notre langue qui détruit la magie du blues ?

J'aime la chanson française, j'ai grandi en écoutant Cabrel et Goldman... et ils chantent eux aussi le blues... pas celui des noirs... un autre, me semble-t-il... un blues qui me parle... en français... et j'écoute, j'admire ce qu'ils font et je les chante sans honte de ne pas être un noir qui a connu la misère.
D'une autre manière, je suis dans le blues. Avez-vous écouté "Tout était dit" de Goldman, vous souvenez-vous de "Sarbacane" de Cabrel ? Ils ont la magie des mots, ils nous racontent des histoires auxquelles on adhère, ils ne copient pas les histoires du noir, ils chantent sans les intonations du noir, ils ne l'imite pas, ils savent qu'ils n'en sont pas capables... ils ont inventé un blues à la française et j'adore aussi. C'est différent, mais ça sonne juste. Par contre, Verbeke et d'autres continuent à les imiter même en français avec des phrases sans consistance et des intonations qui prêtent à rire.
avatar
lucky
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 36
Age : 48
Localisation : castres
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Invité le Mar 8 Fév 2011 - 20:04

Débat intéressant et bien alimenté.
Merci les gars !
Mon podcast "Bluesfr" de février consacré au blues français (pas obligatoirement EN français) vient d'arriver. je vais donc l'écouter avec une autre oreille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par RJDio le Mer 9 Fév 2011 - 17:01

Je decouvre l'album de Yan Lem "entre Blues et Granit" et je rouve qu'il s'en sort plutôt bien. Mais je ne suis certainement pas aussi pointu que certains ici. Mais tant que j'eprouve du plaisir à ecouter un morceau, un album, un artiste, je ne m'occupe pas de savoir s'il chante en français, en anglais ou en wolof. Je prends le plaisir et me réjouis que ces artistes ne se prennent pas autant le chou.
J'écoute Trust depuis mon adolescence et je n'ai pas l'impression qu'ils aient été moins bons que d'autres anglo-saxons dans leurs styles. D'ailleurs n'ont-ils pas eu une reconnaissance de ceux-la. Bon Scott ne s'est-il pas interessés à eux en ecoutant leur musique? Iron Maiden auraient-ils pris le risque de les emmener en tournée en Angleterre en sachant que le Rock en français s'est nul? Le public qui a été les applaudire au Marquee était-il francophone? Judas Priest les voulaient pour une tournée international, pourquoi?

Je pense qu'à part les Français, personne d'autres sur la planète ne se pose la question sur le français est-il compatible avec le Blues ou le Rock? Si les artistes sont bons, ils sont bons. C'est tout. Mais ce n'est que mon avis. Wink

Après, il y a la question sur l'ouverture au marché international. Mais c'est une autre question. Shakin Street a montré qu'avec un gros coup de pot et du talent, tout était possible. Very Happy

RJDio
Mississippi Singer
Mississippi Singer

Nombre de messages : 827
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par gorax le Mer 9 Fév 2011 - 17:13

Pour ma part, je n'ai fait que souligner la difficulté de faire "rimer" français (ma langue aussi) et blues, ou jazz... pour des raisons qui me semblent justes.
J'ai aussi parlé du rock où les choses semblent plus simples, parce qu'à priori, le rock c'est un peu du blues baignant dans des influences "occidentales" - country/balades irlandaises et anglaises/ etc... donc, ces problèmes de "langue qui ne swingue pas" sont moins criants... me semble t'il...
Mais de nouveau, certains arrivent à faire coller leur langue française au blues, au prix d'une "trituration" de la langue...

Wink
avatar
gorax
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Eldoro le Mer 9 Fév 2011 - 19:35

RJDio a écrit:J'écoute Trust depuis mon adolescence et je n'ai pas l'impression qu'ils aient été moins bons que d'autres anglo-saxons dans leurs styles. D'ailleurs n'ont-ils pas eu une reconnaissance de ceux-la. Bon Scott ne s'est-il pas interessés à eux en ecoutant leur musique? Iron Maiden auraient-ils pris le risque de les emmener en tournée en Angleterre en sachant que le Rock en français s'est nul? Le public qui a été les applaudire au Marquee était-il francophone? Judas Priest les voulaient pour une tournée international, pourquoi?

Je pense qu'à part les Français, personne d'autres sur la planète ne se pose la question sur le français est-il compatible avec le Blues ou le Rock? Si les artistes sont bons, ils sont bons. C'est tout. Mais ce n'est que mon avis. Wink

+1000
avatar
Eldoro
The fucking shuffle machine
The fucking shuffle machine

Nombre de messages : 3933
Age : 37
Localisation : Isère
Date d'inscription : 05/08/2006

http://boogieramblers.bandcamp.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par gorax le Mer 9 Fév 2011 - 19:48

Vrai, mais cette question se pose aussi en Suisse, en Belgique, au Québec... l'Afrique francophone certainement moins... évidemment que le bengali, l'ouzbek ne se la posent pas ... de même que l'américain...
avatar
gorax
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par lucky le Mer 9 Fév 2011 - 20:00

Ce n'est pas se prendre le chou que d'essayer de comprendre, à part si on est un auditeur passif. Même un non-musicien peut tenter de définir ses goûts pour mieux se connaître. Il doit savoir ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas et en faire des déductions pour ses choix ultérieurs.
Quand on est musicien, on se pose forcément beaucoup plus de questions. On essaye et ça ne marche pas à tous les coups. On progresse en cherchant des réponses, en rectifiant nos erreurs. En quoi le français peut avoir sa place dans le blues n'est pas anodin. Il ne suffit pas de dire c'est comme ça et c'est tout, c'est bien ou c'est pas bien et basta. On ne risque pas de se remettre en question ainsi.
avatar
lucky
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 36
Age : 48
Localisation : castres
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par Phil cotton color le Mer 9 Fév 2011 - 20:41

C'est vrai que ce n'est pas forcément se prendre le chou que d'essayer de réfléchir et d'échanger ses opinions et réflexions sur un sujet, fut-il (et non pas futile Laughing ) très "sensitif", voire viscéral. Je sais bien que "La musique ça ne se discute pas, ça se ressent", mais bon...
Celà dit, il est évident que quand je joue de la guitare, et je crois que tout musicien sera du même avis, je ne pense pas à tout cela ! Evil or Very Mad Rolling Eyes mais il y a un temps pour tout n'est-ce pas ? Very Happy
Disons, si ça peut rassurer, que je ne suis pas "intello" à temps complet... lol!
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par RJDio le Mer 9 Fév 2011 - 20:47

lucky a écrit:
Il doit savoir ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas
Je ne suis pas du tout musicien par respect pour la musique, ceux qui en joue et surtout ceux qui pourraient m'entendre sans le vouloir. Laughing

Mais pourquoi devrais-je devoir savoir ce que j'aime ou je n'aime pas? Suspect

J'ai passé la première partie de ma vie à detester Aznavour par exemples. La trentaine passée, je fus touché par l'un de ses texte que j'aurais voulu ecrire ou dire à la femme que j'avais perdue. Cela a été un eclic pour moi et je me suis retrouvé à ecouter avec plaisir le grand Charles.

Plus recemment, alors que je n'avais pas ecouter un album en entier de Florent Pagny depuis le début de sa carrière, je me surprend à prendre beaucoup de plaisir quand ma femme fout l'un de ces CD dans la voiture. Tout cela parce que j'ai offert à Ma Douce une place pour Pagny au Zenith l'année dernière. J'en suis ressorti "bluffé" par son talent sur scène.

Alors savons-nous vraiment ce que nous aimons ou pas? Les gouts changent avec les année. Je suis resté fidèle à mes vieux vinyls d'adolescent que j'ecoute avec beaucoup de plaisir, mais certaines choses qui m'étaient imbuvableà l'epoque, me dsaltèrent bien maintenant.
Je me mets à ecouter Metallica, Megadeth depis deux ans. Avant je trouvais cela trop "bruyant".

Me faire "bouffer" un disque de Robert Johnson ou de Bessie Smith, il y a trente ans était impensable. Pourtant maintenant... cheers

Mais le suis d'accord avec toi, je ne suis qu'un auditeur passif. Very Happy

RJDio
Mississippi Singer
Mississippi Singer

Nombre de messages : 827
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par gorax le Mer 9 Fév 2011 - 21:12

Elle est bien cette question (du début)... elle débouche sur plein de réflexions. Toutes aussi valables, y compris sur " je joue, je m'en fous"... "j'aime, je n'aime pas " "c'est bon, ce n'est pas bon" (quoique, là, le "c'est pas bon" se heurtera toujours à un autre qui affirmera le contraire avec autant de droits de le faire).

La question de ce "français qui convient ou pas" est un peu du même ordre que celle des les intégristes du blues qui estiment que si on n'est pas noir... cette question-là est elle-même du même ordre que celle des intégristes de la Strat/Tubescreamer/SRV ... etc etc...

Bien entendu, le plaisir d'écouter, le plaisir de jouer sont la priorité... moi ce qui me choque vraiment c'est quand je vais voir un concert de blues chez des motards avinés ("abièrés") - eh oui, j'ai des potes là-dedans - qui sont d'un racisme anti-noirs épouvantable et qui curieusement sont des fanatiques de cette musique-là... c'est bizarre comme ces motards-là adorent cette musique-là!
Et si par malheur un black osait y mettre un pied, il se ferait trèèès mal voir.
Il y a quand même des choses qui ne tournent pas très rond.
(je parle d'un certain style de motards, pas tous, évidemment)
Mais peut-être les raisons profondes pour lesquelles un de ces "queue de cheval/ Harley/cuir" aime le blues sont-elles plus proches qu'on croit des motivations de Skip James ou Charlie Patton? (inconscientes, bien sûr)

Je veux dire par là que personne ne peut s'arroger le droit de dire "ça convient ou pas" simplement, constater que le français sonne plus difficilement. A partir de là, et en analysant les pourquoi, on peut peut-être "prendre des raccourcis"...
Wink
avatar
gorax
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par lucky le Mer 9 Fév 2011 - 21:31

[quote="RJDio"]lucky a écrit:

Alors savons-nous vraiment ce que nous aimons ou pas? Les gouts changent avec les année.
...
Mais le suis d'accord avec toi, je ne suis qu'un auditeur passif. Very Happy

Je suis entièrement d'accord avec toi sur les goûts et cela n'empêche pas d'essayer de comprendre... de se comprendre a posteriori.
D'autant que tu ne peux pas être un auditeur passif en participant à ce forum. Wink
avatar
lucky
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 36
Age : 48
Localisation : castres
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par sergio88 le Jeu 10 Fév 2011 - 10:54

Pour autant faut-il dénigrer, bânir le blues exprimé en français, en allemand, en ouzbek, en swahili, ou que sais-je encore ? Je préfère écouter quelqu'un qui joue et chante sincèrement son blues dans sa langue natale qu'il maîtrise, plutôt que d'essayer de chanter de façon catastrophique en anglais. Après on aime ou pas, chacun ses goûts et ses sensibilités. L'important c'est que le flambeau du blues soit porté afin qu'on l'écoute encore dans les décénies futures.

@+

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10887
Age : 55
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le français convient il au blues ?

Message par gorax le Jeu 10 Fév 2011 - 10:59

+100, évidemment!
avatar
gorax
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum