Mike Bloomfield Story

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Sam 28 Mar 2015 - 22:11

Flovia a écrit:Si j'ai bien compris, c'est donc toi qui présente l'émission 'Blues legends' sur Radio Judaïca, et qui en détermine la programmation, Bloomers?

je te promets...je ne connais qu'un seul taré de Bloomfield pour faire un truc pareil... Wink

Flovia a écrit:
Si oui, alors bravo!!! Chouette présentation, commentaires hyper intéressants, diction attrayante, et excellente prononciation des titres, comme des noms d'artistes américains & anglo-saxons (c'est suffisamment rare pour mériter d'être souligné)! Chouette mixage, itou.
Emission très pro, avec laquelle on ne voit pas le temps passer.

merci Flovia
plus de 10 ans en direct à raison de 2h par semaine. ça doit être la 10eme émission sur Bloomfield mais celle-ci est enregistré en studio pour limité les erreurs de diction et pour rendre tout cela plus fluide comme la guitare de Bloomfield.

Flovia a écrit:
Personnellement, dans ton podcast n°1, j'ai bien aimé les enregistrements de Bloomfied avec The Group & Charlie Musselwhite (les rares performances 1964) et bien évidemment ceux avec le Butterfield bluees band, sur tes podcasts n°1 & 2, ainsi que ceux, très connus, du LP's 'Super Session'.

et l'Electric Flag ?

Flovia a écrit:
Sympa aussi son rag en acoustique ('Hammonds rag') et quelle dextérité!
Cependant, même bémol qu'auparavant: sa faiblesse vocale (et surtout son manque de justesse) sur les titres où il chante.

C'est le guitariste blanc le plus authentique. sa faiblesse vocale ne me touche plus tellement depuis un bail mais je peux comprendre, ce n'est pas un chanteur on est d'accord.

Flovia a écrit:
Et côté chant, idem sur 'I wonder who' ('The live adventure of Mike et Al' - J'en suis à ton podcast n°3, là), bien que peut-être un tout petit peu moins flagrant. Dommage, parce qu'à contrario, sa prestation guitare est, elle, excellente!


I Wonder Who est un blues lent fabuleux, un de ses meilleurs...par contre cette version est incomplète...elle est fadé en plein solo.

merci pour ton intérêt. j'en ai plein d'autre en stock. ce mardi ce sera jeff beck
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Flovia le Lun 30 Mar 2015 - 11:14

Bloomers a écrit:
et l'Electric Flag ?

Tout dépend des morceaux proposés.
Pas du tout séduite par le premier ('Gettin' hard'), en tout cas.
Déjà, je ne suis en général pas spécialement friande des cuivres, associés au blues (la chose n'est d'ailleurs plus un secret pour qui que ce soit, ici), et là, ils donnent un max!
Et puis, la prestation de Bloomfield y est encore une fois très conventionnelle, ou académique, si tu préfères (mais de grâce, épargne-moi un nouveau débat...).
A contrario, et sur 'Texas' en particulier, j'ai trouvé Bloomfield beaucoup plus inventif. Il s'y lâche et du coup ça rend nettement mieux. La touche psyché, fort bienvenue, donnée à son jeu, est également appréciable. Ensuite, la voix soul de Buddy Miles, très chouette, convient parfaitement au style du morceau. Et enfin, les cuivres, un soupçon moins en avant, non seulement s'y révèlent, à mon sens, beaucoup plus supportables, mais aussi de reconnaître qu'ils s'intègrent plutôt bien à l'orchestration globale du morceau.

PS : J'ai fait un break à la fin du podcast 3,  trois heures d'affilée avec le même artiste me paraissant une dose suffisamment conséquente. Je reprendrai l'écoute un peu plus tard. Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6838
Age : 61
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Old_Debris le Lun 30 Mar 2015 - 17:24

J'ai écouté le premier, après c'est parti sur Hendrix le gars qui tue tout le monde..... Very Happy c'est marrant parce c'est d'un tout autre niveau.

Finalement je suis assez mitigé sur ses premiers enregistrements, Sleepy John Estes là pas de problème c'est du tout bon après c'était un peu sans grands intérêts (pour moi) jusqu'aux deux derniers titres sur Highway 61 Revisited, franchement Flo, je ne sais pas ce qui te crispe dans la voix de Dylan, ces deux titres sont formidables. Et puis je ne suis pas rebuté par la voix de Bloomfield non plus, sans être un grand chanteur, c'est ma foi honorable.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Flovia le Lun 30 Mar 2015 - 19:40

Old_Debris a écrit:J'ai écouté le premier, après c'est parti sur Hendrix le gars qui tue tout le monde..... Very Happy    c'est marrant parce c'est d'un tout autre niveau.

Finalement je suis assez mitigé sur ses premiers enregistrements, Sleepy John Estes là pas de problème c'est du tout bon après c'était un peu sans grands intérêts (pour moi) jusqu'aux deux derniers titres sur Highway 61 Revisited, franchement Flo, je ne sais pas ce qui te crispe dans la voix de Dylan, ces deux titres sont formidables. Et puis je ne suis pas rebuté par la voix de Bloomfield non plus, sans être un grand chanteur, c'est ma foi honorable.
Musicalement formidables, je le reconnais. Mais sa voix, je ne la supporte pas. Et depuis toute gamine. J'peux pas l'expliquer, c'est physiologique...
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6838
Age : 61
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Mer 8 Avr 2015 - 23:54



Flovia a écrit:
Tout dépend des morceaux proposés.
Pas du tout séduite par le premier ('Gettin' hard'), en tout cas.
Déjà, je ne suis en général pas spécialement friande des cuivres, associés au blues (la chose n'est d'ailleurs plus un secret pour qui que ce soit, ici), et là, ils donnent un max!
Et puis, la prestation de Bloomfield y est encore une fois très conventionnelle, ou académique, si tu préfères (mais de grâce, épargne-moi un nouveau débat...).

dommage pour les cuivres. c'est de la musique de film qui date de 1967 mais bon je vais me contenter de prestation conventionnelle et académique...pour un guitariste blanc c'est pas mal finalement Basketball

Flovia a écrit:
A contrario, et sur 'Texas' en particulier, j'ai trouvé Bloomfield beaucoup plus inventif. Il s'y lâche et du coup ça rend nettement mieux. La touche psyché, fort bienvenue, donnée à son jeu, est également appréciable. Ensuite, la voix soul de Buddy Miles, très chouette, convient parfaitement au style du morceau. Et enfin, les cuivres, un soupçon moins en avant, non seulement s'y révèlent, à mon sens, beaucoup plus supportables, mais aussi de reconnaître qu'ils s'intègrent plutôt bien à l'orchestration globale du morceau.

Texas est un blues lent qui a tout pour plaire. la guitare est exceptionnelle, tranchante à souhait. Buddy Miles nous gratifie d'un chant sobre, ce qui n'est pas toujours le cas en concert.

Flovia a écrit:
PS : J'ai fait un break à la fin du podcast 3,  trois heures d'affilée avec le même artiste me paraissant une dose suffisamment conséquente. Je reprendrai l'écoute un peu plus tard. Wink

merci pour ton intérêt
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Jeu 9 Avr 2015 - 0:05

Old_Debris a écrit:J'ai écouté le premier, après c'est parti sur Hendrix le gars qui tue tout le monde..... Very Happy    c'est marrant parce c'est d'un tout autre niveau.

merci pour ton avis sauf que là je n'ai pas compris ? peux-tu développer ? hendrix à tué tout le monde... ???

Old_Debris a écrit:
Finalement je suis assez mitigé sur ses premiers enregistrements, Sleepy John Estes là pas de problème c'est du tout bon après c'était un peu sans grands intérêts (pour moi) jusqu'aux deux derniers titres sur Highway 61 Revisited, franchement Flo, je ne sais pas ce qui te crispe dans la voix de Dylan, ces deux titres sont formidables. Et puis je ne suis pas rebuté par la voix de Bloomfield non plus, sans être un grand chanteur, c'est ma foi honorable.


C'est un chanteur honorable parfois même très bon. dommage que tu n'accroche pas. merci quand même Wink

avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Sam 11 Avr 2015 - 20:47



https://www.youtube.com/watch?v=JGEw9YDBEug

J.B. Lenoir - Guitar, Harmonica, vocals
Sunnyland Slim - Piano, vocals
John Lee Granderson - Guitar, vocals
Mike Bloomfield - Guitar
St. Louis Jimmy - Harmonica

Une des grandes surprises de cet enregistrement est la courte prestation en vedette de John Lee Granderson. Né au Tennessee en 1913, John Lee s’était installé à Chicago en 1928 et était devenu un pilier du South Side, jouant avec à peu près tout le monde, surtout avec John Lee « Sonny Boy » Williamson dans les années 30 et quarante. Les quelques faces officiellement gravées par le bonhomme datent de 1964. Il ne savait pas que ce soir de 1963 une petite bobine tournait sur les genoux d’un spectateur enrichissant une bien trop courte discographie. John Lee n’est pas venu seul. Il est accompagné d’un jeune guitariste blanc encore inconnu mais apprécié des bluesmen pour sa discrétion et son goût de la note juste : Mike Bloomfield. John Lee prend la guitare électrique pour rester en rythmique, laissant à Mike le soin de « broder » avec une six-cordes acoustique. C’est parti pour trois sublimes morceaux. Un shuffle composé par John Lee, J.L’s Blues, puis deux reprises : le Everything’s Gonna Be Alright de Little Walter et le That’s All Right de Jimmy Rogers. John Lee joue principalement des basses marchantes ou axées sur le Chicago blues de l’après guerre et chante d’une superbe voix chaude, proche de celle de Jimmy Rogers, justement. Mike Bloomfield semble avoir tout compris et joue d’une façon magistrale, tellement imprégnée, pouvant laisser penser d’oreille qu’il est un « vrai bluesman ». Ces trois morceaux sont de purs chefs-d’œuvre, un très grand moment.

source : http://pagesperso-orange.fr/troisrivieresblues/Des_%20extraits_%20du_%20N14_ancien.htm
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Flovia le Lun 13 Avr 2015 - 12:19

Tu m'amuses décidément beaucoup, cher Bloomers!!!
Dis-moi, ce Romain ne serait-il pas, par hasard, un de tes très bons copains? Ton alter ego québecois, voire ton jumeau terrestre? Parce qu'à lire ses propos dithyrambiques au sujet du duo Granderson/ Bloomfield, l'on pourrait légitimement se poser la question.  Laughing

Oui, bon, je te taquine un brin, c'est vrai, mais reconnais tout de même que, vis à vis de Mike, vous développez tous deux une communauté de pensées si positivement élogieuses qu'il m'aurait été difficile de passer outre.  jocolor

Alors... Que le timbre de voix de Granderson se rapproche de celui de Rogers, j'en conviens volontiers. Encore d'accord pour ce qui a trait au jeu de basses marchantes de Granderson.
En revanche, je le (vous) rejoins beaucoup moins en ce qui concerne la ''superbe'' voix de John Lee et la façon ''magistrale'' dont joue Mike. A leur sujet, ces deux qualificatifs me semblent flatteurs à l'excès.
Pour ma part, j'estimerais plutôt ce ''jeune guitariste blanc encore inconnu'' simplement très appliqué, et bien en phase avec son aîné JLG, lui-même honnête chanteur. Tout en reconnaissant cependant que Broomfield brode de manière assez sophistiquée sur 'JL's blues' et 'Everything's gonna be alright'.

Mais rien vraiment de comparable, toujours à mon avis, avec l'expressivité tant guitaristique et pianistique que vocale des deux autres interprètes notoires de cette soirée.
Et en parlant de ''trois purs chefs-d'oeuvre'', il serait tout aussi judicieux de repositionner ces prestations par rapport au reste du gig, parce qu'à mon sens JB Lenoir et Sunnyland Slim, tous deux assez sensationnels, mériteraient déjà mieux de telles dénominations.
Leur unité musicale est étonnante (cf le très bel ensemble qu'ils forment sur 'Louise' ou 'Mojo Boogie'), leurs jeux respectifs complémentaires et généralement de bonne facture, y compris en individuel (cf  'I want to know' de JB, et le 'Sunnyland blues' de Slim).
Quant au chant de chacun d'entre eux, il est bien souvent saisissant.
Déjà, la tessiture particulière de Lenoir, pour ma part, j'en raffole! J'ai toujours trouvé ses intonations magnifiques sur 'Louise'. Et puis, quelle vaste palette vocale chez lui, toute en nuances et parfois même d'une infinie douceur, comme c'est le cas sur 'My dear old mother'!
De son côté, Slim, lui-même excellent chanteur dans un style bien différent, n'est pas non plus en reste, notamment sur 'It's you baby', 'Brown skin women' , 'Lend me your love' ou sur les derniers titres 'Devil's a busy man' & 'Worried life blues', par exemple.

Enfin, voilà... Mais on te pardonnera d'autant plus aisément ton incorrigible persévérance qu'une authentique passion t'anime. Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6838
Age : 61
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Mer 15 Avr 2015 - 0:30

Flovia a écrit: Tu m'amuses décidément beaucoup, cher Bloomers!!!
Dis-moi, ce Romain ne serait-il pas, par hasard, un de tes très bons copains? Ton alter ego québecois, voire ton jumeau terrestre? Parce qu'à lire ses propos dithyrambiques au sujet du duo Granderson/ Bloomfield, l'on pourrait légitimement se poser la question.  Laughing

sacré flovia Very Happy je ne connais pas ce Romain par contre je ne nie pas que ce garçon a du gout Wink c'est une chronique qui date de la sortie du cd, ça fait un bail que je connais ce lien (le site d'un mag sur le blues qui n'existe plus depuis longtemps, je ne pourrai même pas faire remonté tes judicieuses observations)

Flovia a écrit:
Oui, bon, je te taquine un brin, c'est vrai, mais reconnais tout de même que, vis à vis de Mike, vous développez tous deux une communauté de pensées si positivement élogieuses qu'il m'aurait été difficile de passer outre.  jocolor

je ne vais pas parler pour lui mais de mon côté, difficile de nier mon éternel engouement. je te le concède bien volontiers.

Flovia a écrit:
Alors... Que le timbre de voix de Granderson se rapproche de celui de Rogers, j'en conviens volontiers. Encore d'accord pour ce qui a trait au jeu de basses marchantes de Granderson.
En revanche, je le (vous) rejoins beaucoup moins en ce qui concerne la ''superbe'' voix de John Lee et la façon ''magistrale'' dont joue Mike. A leur sujet, ces deux qualificatifs me semblent flatteurs à l'excès.
Pour ma part, j'estimerais plutôt ce ''jeune guitariste blanc encore inconnu'' simplement très appliqué, et bien en phase avec son aîné JLG, lui-même honnête chanteur. Tout en reconnaissant cependant que Bloomfield brode de manière assez sophistiquée sur 'JL's blues' et 'Everything's gonna be alright'.

pourquoi pas, ta version me convient aussi. je ne suis pas un très grand fan de Granderson par contre le guitariste qui l'accompagne...de mon côté j'aime aussi l'ambiance, le son. c'est un document exceptionnel avec une qualité sonore étonnante pour l'époque.

Flovia a écrit:
Mais rien vraiment de comparable, toujours à mon avis, avec l'expressivité tant guitaristique et pianistique que vocale des deux autres interprètes notoires de cette soirée.
Et en parlant de ''trois purs chefs-d'oeuvre'', il serait tout aussi judicieux de repositionner ces prestations par rapport au reste du gig, parce qu'à mon sens JB Lenoir et Sunnyland Slim, tous deux assez sensationnels, mériteraient déjà mieux de telles dénominations.
Leur unité musicale est étonnante (cf le très bel ensemble qu'ils forment sur 'Louise' ou 'Mojo Boogie'), leurs jeux respectifs complémentaires et généralement de bonne facture, y compris en individuel (cf  'I want to know' de JB, et le 'Sunnyland blues' de Slim).
Quant au chant de chacun d'entre eux, il est bien souvent saisissant.
Déjà, la tessiture particulière de Lenoir, pour ma part, j'en raffole! J'ai toujours trouvé ses intonations magnifiques sur 'Louise'. Et puis, quelle vaste palette vocale chez lui, toute en nuances et parfois même d'une infinie douceur, comme c'est le cas sur 'My dear old mother'!
De son côté, Slim, lui-même excellent chanteur dans un style bien différent, n'est pas non plus en reste, notamment sur 'It's you baby', 'Brown skin women' , 'Lend me your love' ou sur les derniers titres 'Devil's a busy man' & 'Worried life blues', par exemple.

tu n'a pas tort, il y a peut-être, semble t'il, un peu d'exagération...on va dire que le côté bluesman obscur de Granderson a excité grandement notre Romain.What a Face
Sinon, à te lire je pense que tu as quand même passé un bon moment au final.

Flovia a écrit:
Enfin, voilà... Mais on te pardonnera d'autant plus aisément ton incorrigible persévérance qu'une authentique passion t'anime. Wink

merci Flovia Wink
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Mer 15 Avr 2015 - 13:49


Personnel :
Muddy Waters : Vocals, Guitar 1-3,6,9,11
Michael Bloomfield : Guitar 1-11
Dr. John : Vocals 10, piano 1,2,5-11
Phil Guy : Guitar 7-9
Willie Dixon : Vocals 7,9,11
Koko Taylor : Vocals 2,7,11
Buddy Miles : Drums 2,6-11
Johnny Winter : Vocals 2,8, Guitar 6-11
Junior Wells : Harmonica 3-6,8-11, Vocals 2,4,5
Nick Gravenites : Vocals 2,4, Intro 3
Al Radford : Bass 1,3-11
Willie “Big Eyes” Smith : Drums 1,-3-5
“Pine Top” Perkins : Piano 1,3,4,11

Runtime: 60 minutes

tracklisting & samplers:

01. Blow Wind Blow/Introduction
02. Welcome and talk about the blues
03. Intro by Nick Gravenites/Long Distance Call
04. Messin’ With The Kid
05. Stop Breaking Down
06. Mannish Boy
07. Wang Dang Doodle
08. Walkin’ Thru The Park
09. Hoochie Coochie Man
10. Sugar Sweet
11. Got My Mojo Working

5 ans après "Fathers & Sons" Bloomfield retrouvait muddy le temps d'un show-télévisé...c'est à ma connaissance la seule vidéo intéressante où l'on peut voir Bloomfield en pleine action...pas de version DVD pour l'instant

Walking Thru The Park
https://www.dailymotion.com/video/x1bnbt_johnny-winter-walking-thru-the-park_music?start=2

Hoochie Coochie Man
https://www.dailymotion.com/video/xaq77p_muddy-waters-willie-dixon-hoochie-c_music
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Old_Debris le Mer 15 Avr 2015 - 15:55

1974 hein, Walking thru the park, c'est un joyeux bordel, bon c'est pas mal, moi j'adore ce son et c'est quand même Winter qui mène la danse et Bloomfield en retrait, on se demande même si il joue, en tout cas voici de quoi ranimer de vielle rivalité, arf, arf, arf.....
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Mer 15 Avr 2015 - 18:03

Old_Debris a écrit:1974 hein, Walking thru the park, c'est un joyeux bordel, bon c'est pas mal, moi j'adore ce son et c'est quand même Winter qui mène la danse et Bloomfield en retrait, on se demande même si il joue, en tout cas voici de quoi ranimer de vielle rivalité, arf, arf, arf.....

quelle rivalité ??? c'est muddy la star ici Rolling Eyes et c'est Bloomfield qui joue sur tout les titres. quand Winter arrive, c'est normal qu'il se place en retrait...dommage que tout les autres extraits ne sont plus disponible, ça te permettrait de mieux juger avant de critiquer.Mad
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Old_Debris le Mer 15 Avr 2015 - 18:20

C'est pour te taquiner.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Mer 15 Avr 2015 - 21:40

Old_Debris a écrit:C'est pour te taquiner.

laisse tomber old, je préfère les taquineries de Flovia I love you
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Jeu 16 Avr 2015 - 9:18



Extr. Interview Eric Clapton 1990 (disponible dans le livre "Martin Scorcese présente Le Blues")

Aviez-vous l'impression qu'il se passait la même chose ailleurs (Blues Boom), avec d'autre gens comme vous ?

Clapton : J'ai eu le premier album de Butterfield au moment même de sa sortie. Je ne me souviens plus comment j'en ai entendu parler, sans doute par le bouche à oreille. J'ai trouvé ça super, surtout le jeu de Butterfield. Je trouvais que Bloomfield jouait trop, mais quand je l'ai rencontré, j'ai compris qu'il ne pouvait pas se restreindre. c'est un de ces personnages toujours en ébullition.J'adorais le disque quand même.

Est-ce que vous y avez vu...

Clapton : Une Chance ? Oui. Parce qu'ils sont venu en Angleterre. Pour rencontrer John Mayall, et qu'on a fait connaissance, on a joué ensemble : j'ai compris que si je voulais tenter ma chance en Amérique, j'avais intérêt à assurer, mais que ce serait possible.

Est-ce que ça vous a décidé à chanter le blues ?
Parce que jusque-là, vous ne le chantiez pas vraiment.

Clapton : Ouais. Pour moi, Butterfield était ce qu'il y avait de plus proche du blues. J'aimais moins ce que faisait John Hammond , trop "caractérisé". A mon sens, il était trop dans l'imitation. Moi, je ne me considère pas du tout comme un chanteur, donc je ne me compare pas à eux de toute façon. je suis d'abord guitariste et je l'ai toujours été.
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Jipes le Jeu 16 Avr 2015 - 10:39

Ouais son appréciation de John Hammond Jr me fout les boules Suspect
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 9107
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

https://www.mixcloud.com/radio-mne/playlists/kind-of-blues/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Jeu 16 Avr 2015 - 11:23

Jipes a écrit:Ouais son appréciation de John Hammond Jr me fout les boules Suspect

Il y a beaucoup de gens qui n'aime pas la voix de Hammond
à mon avis il parle de ses premiers enregistrements sur Vanguard, Hammond s'est vachement amélioré depuis
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Sam 16 Mai 2015 - 8:06

avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Ven 22 Mai 2015 - 21:38

je ne connais pas joe Louis Walker non plus Wink

“Through Michael, I met everybody,” Walker said. “Michael was the first real guitar hero. Eric Clapton was heard but not known or seen. Michael was seen, known and heard. And not just the blues. He’s the guitarist on ‘Like a Rolling Stone’ by Bob Dylan. When Bob went electric, Michael was in the band he went electric with—way before The Band with Robbie Robertson.”
The house Walker shared with Bloomfield in Mill Valley was a regular stopping point for musicians such as Country Joe McDonald, former Rolling Stone Mick Taylor and bluesman John Mayall, who wanted to jam.
“When everyone was in town, they’d come and pay homage to Michael,”
Walker said.

Joe Louis Walker interwiews:

http://www.joelouiswalker.com/interviews/
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Garbage Man le Ven 22 Mai 2015 - 21:49

Joe Louis Walker je l'ai vu en 2009 ou 2010 au New Morning. J'ai souvenir d'un excellent concert, il avait brièvement parlé de Michael Bloomfield. Et comme j'étais pas très loin des loges il m'avait même demandé de lui apporté une bouteille d'eau. Laughing
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 30
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Ven 12 Juin 2015 - 9:36

la discographie complète de Mike Bloomfield en PDF made by René Aagaard  (9eme édition-2014)

http://www.the-discographer.dk/vinyl/bloomfield-disko.pdf
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Lun 22 Juin 2015 - 23:41



https://www.mixcloud.com/Bloomerslovers/mike-bloomfield-guest-disc-jockey-at-ksan-fm-san-francisco-1973or74/
J'ai reconstitué une playlist de DJ Mike Bloomfield pour la radio KSAN  :drinks: au menu de la soul, blues, gospel et une finale country (certains titres sont très rares)

je n'ai pas les commentaires (ceux qui sont ajoutés n'ont rien à voir) mais d'après les sources Mike parle des disques de sa collection personnelle. ça date vraisemblablement de 73-74 parce que le titre le plus vieux date de 1973. Il précise que c'est la deuxième fois qu'il est invité sur cette radio.
source renee aagard
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Sam 5 Sep 2015 - 5:00

Bloomers a écrit:

Personnel :
Muddy Waters : Vocals, Guitar 1-3,6,9,11
Michael Bloomfield : Guitar 1-11
Dr. John : Vocals 10, piano 1,2,5-11
Phil Guy : Guitar 7-9
Willie Dixon : Vocals 7,9,11
Koko Taylor : Vocals 2,7,11
Buddy Miles : Drums 2,6-11
Johnny Winter : Vocals 2,8, Guitar 6-11
Junior Wells : Harmonica 3-6,8-11, Vocals 2,4,5
Nick Gravenites : Vocals 2,4, Intro 3
Al Radford : Bass 1,3-11
Willie “Big Eyes” Smith : Drums 1,-3-5
“Pine Top” Perkins : Piano 1,3,4,11

Runtime: 60 minutes

tracklisting & samplers:

01. Blow Wind Blow/Introduction
02. Welcome and talk about the blues
03. Intro by Nick Gravenites/Long Distance Call
04. Messin’ With The Kid
05. Stop Breaking Down
06. Mannish Boy
07. Wang Dang Doodle
08. Walkin’ Thru The Park
09. Hoochie Coochie Man
10. Sugar Sweet
11. Got My Mojo Working

5 ans après "Fathers & Sons" Bloomfield retrouvait muddy le temps d'un show-télévisé...c'est à ma connaissance la seule vidéo intéressante où l'on peut voir Bloomfield en pleine action...pas de version DVD pour l'instant

Walking Thru The Park
https://www.dailymotion.com/video/x1bnbt_johnny-winter-walking-thru-the-park_music?start=2

Hoochie Coochie Man
https://www.dailymotion.com/video/xaq77p_muddy-waters-willie-dixon-hoochie-c_music

1ere réédition DVD cheers

[/quote]
http://www.amazon.fr/Soundstage-Blues-Summit-Chicago-1974/dp/B00V111B9G/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1435226385&sr=8-4&keywords=muddy+waters+and+fr
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Jeu 24 Sep 2015 - 23:09



http://cuttingedge.bobdylan.com/

HIGHWAY 61 REVISITED AGAIN !!!

DISC 1

13. It Takes a Lot to Laugh, It Takes a Train to Cry - Take 8 (6/15/1965) alternate take
14. Like a Rolling Stone - Take 5 (6/15/1965) rehearsal
15. Like a Rolling Stone - Take 11 (6/16/1965) alternate take
16. Sitting on a Barbed Wire Fence - Take 2 (6/15/1965) unreleased take
17. Medicine Sunday - Take 1 (10/5/1965) early version of Temporary Like Achilles
18. Desolation Row - Take 2 (8/4/1965) piano demo
19. Desolation Row - Take 1 (8/4/1965) alternate take

DISC 2

1. Tombstone Blues - Take 1 (7/29/1965) alternate take
2. Positively 4th Street - Take 5 (7/29/1965) alternate take
3. Can You Please Crawl Out Your Window - Take 1 (7/30/1965) alternate take
4. Just Like Tom Thumb’s Blues - Take 3 (8/2/1965) rehearsal
5. Highway 61 Revisited - Take 3 (8/2/1965) alternate take
6. Queen Jane Approximately - Take 5 (8/2/1965) alternate take

DELUXE

DISC 2

5. It Takes a Lot to Laugh, It Takes a Train to Cry - Take 1 (6/15/1965)
6. It Takes a Lot to Laugh, It Takes a Train to Cry - Take 8 (6/15/1965)
7. It Takes a Lot to Laugh, It Takes a Train to Cry - Take 3 (7/29/1965)
8. It Takes a Lot to Laugh, It Takes a Train to Cry - Take 3 remake (7/29/65)
9. Sitting on a Barbed Wire Fence - Take 2 (6/15/1965)
10. Tombstone Blues - Take 1 (7/29/1965)
11. Tombstone Blues - Take 9 (7/29/1965) previously released on The Bootleg Series, Vol. 7, 2005
12. Positively 4th Street - Takes 1-3 (7/29/1965)
13. Positively 4th Street - Take 4 (7/29/1965)
14. Positively 4th Street - Take 5 (7/29/1965)
15. Desolation Row - Take 1 (8/4/1965)
16. Desolation Row - Take 2 (8/4/1965) piano demo
17. Desolation Row - Take 5 remake (8/2/1965)
18. From a Buick 6 - Take 1 (7/30/1965)
19. From a Buick 6 - Take 4 (7/30/1965) released in error on first pressing of Highway 61 Revisited, 1965

DISC 3:

1. Like a Rolling Stone - Take 1-3 (6/15/1965)
2. Like a Rolling Stone - Take 4 (6/15/1965)
3. Like a Rolling Stone - Take 5 (6/15/1965)
4. Like a Rolling Stone - Rehearsal (6/16/1965)
5. Like a Rolling Stone - Take 1 (6/16/1965)
6. Like a Rolling Stone - Takes 2-3 (6/16/1965)
7. Like a Rolling Stone - Take 4 (6/16/1965) released on Highway 61 Revisited, 1965
8. Like a Rolling Stone - Take 5 (6/16/1965)
9. Like a Rolling Stone - Take 6 (6/16/1965)
10. Like a Rolling Stone -Take 8 (6/16/1965)
11. Like a Rolling Stone - Takes 9-10 (6/16/1965)
12. Like a Rolling Stone - Take 11 (6/16/1965)
13. Like a Rolling Stone - Take 12 (6/16/1965)
14. Like a Rolling Stone - Take 13 (6/16/1965)
15. Like a Rolling Stone - Take 14 (6/16/1965)
16. Like a Rolling Stone - Take 15 (6/16/1965)
17. Like a Rolling Stone - Master take - lead guitar isolated track
18. Like a Rolling Stone - Master take - vocal and guitar isolated track
19. Like a Rolling Stone - Mast take - drums and organ isolated track
20. Like a Rolling Stone - Master take - piano and bass isolated track

DISC 4:

1. Can You Please Crawl Out Your Window - Take 1 (7/30/1965)
2. Can You Please Crawl Out Your Window - Take 17 (7/30/1965 released in error on the first pressing of Positively 4th Street single
3. Highway 61 Revisited - Take 3 (8/2/1965)
4. Highway 61 Revisited - Take 5 (8/2/1965)
5. Highway 61 Revisited - Take 7 (8/2/1965)
6. Just Like Tom Thumb’s Blues - Take 1 (8/2/1965)
7. Just Like Tom Thumb’s Blues - Take 3 (8/2/1965)
8. Just Like Tom Thumb’s blues - Take 13 (8/2/1965)
9. Queen Jane Approximately - Take 2 (8/2/1965)
10. Queen Jane Approximately - Take 5 (8/2/1965)
11. Ballad of a Thin Man - Take 2 (8/2/1965) incomplete
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Bloomers le Mar 12 Avr 2016 - 18:22



“Every once in a while some journalist would look at me and say: ‘Y’know, I don’t think a white person can play the blues, because they haven’t lived through that.’ And I’d say: ‘Man, that’s a learnin’ experience. Mike Bloomfield is playin’ more blues than I am. If you listened to people like that, you’d stop askin’ stupid questions about whether they can play the blues or not.’ Mike was the tops, one of the very best.”

Buddy Guy
avatar
Bloomers
Doctor es Bloomfield
Doctor es Bloomfield

Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 24/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mike Bloomfield Story

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum