Elvin Bishop

Aller en bas

Elvin Bishop Empty Elvin Bishop

Message par Devil's Slide le Lun 14 Déc 2009 - 13:57

Elvin Bishop 83a0d8d0442a6b012402cd07a36a2266

En déambulant sur notre cher forum je me suis aperçu qu’Elvin Bishop n’avait pas encore eu droit à sa petite bio. Allez, faisons mieux connaissance avec le personnage.

Elvin Bishop pointe son nez dans ce vaste monde le 21 octobre 1942 à Glendale, Californie. Néanmoins c’est dans une ferme de l’Iowa où il va passer la majeure partie de son enfance. Vers l’âge de 10 ans exit la vie rurale et bonjour Tulsa dans l’Oklahoma. A cette époque l’univers musical du jeune Elvin se limite à des titres diffusés à la radio du genre “How Much Is That Doggie In the Window ?” ou du Frank Sinatra à la pelle.

C’est par une nuit de tempête, vers les 14 ou 15 ans d’Elvin qu’il va avoir la révélation. Les ondes amicales de la station WLAC transportent la chanson “Honest I Do” interprétée par Jimmy Reed et la vie d’Elvin s’en trouve bouleversée. “Le son de l’harmonica m’a traversé comme une lame. J’ai ensuite découvert que le blues était à la base du rock and roll et me suis décidé à me mettre à la guitare” déclare t-il.

Dés lors il reste collé à sa radio cherchant fébrilement l’historique de tous les morceaux qui le passionne. Il n’y a donc rien d’étonnant lorsque en 1959, attributaire d’une bourse nationale pour étudier la physique, il choisit l’université de Chicago parce que pour lui c’est la ville où est le blues. Il déboule ainsi dans Windy City à l’époque où la scène locale y est d’une richesse des plus exceptionnelle. Elvin raconte : “n’importe quelle nuit de la semaine vous pouviez entendre Muddy Waters, Little Walter, Howlin' Wolf, Hound Dog Taylor, Otis Rush, Junior Wells, Buddy Guy, Magic Sam, Bobby King, Eddie King, Little Smokey, Big Smokey et des tonnes d’autres moins connus mais tout aussi intéressants”.

C’est dans un de ces clubs qu’il va faire une rencontre des plus décisives en la personne de Paul Butterfield. “Nous nous sommes très bien entendus tout de suite” se souviens Elvin. “J’étais stupéfait de trouver d’autres types blancs dans le blues”. Après avoir joués avec des musiciens aussi renommés que J.T. Brown, Hound Dog Taylor et Junior Wells, Elvin et Paul forment le légendaire Paul Butterfield Blues Band. Le bassiste Jérome Arnold et le batteur Sam Lay complétant la bande. Le producteur Paul Rothchild, d’Elektra Records, les poussera à embaucher le guitariste Michael Bloomfield. “Je connaissais déjà Bloomfield” confesse Elvin, “je l’avais rencontré dans une boutique de prêteur sur gages alors que je recherchais des guitares et nous avions sympathisés”.

Courant 1965 la joyeuse bande de Butterfield entre en studio et enregistre l'album “The Paul Butterfield Blues Band”. Ce disque sera un événement majeurs aussi bien pour les musiciens que l’auditoire blues. Suite à leur troisième album,” The Resurrection of Pigboy Crabshaw”, il prend son surnom de Bishop (l'évêque en anglais). Après plusieurs albums en compagnie de Butterfield Elvin éprouve le besoin de voler de ses propres ailes. Aussi, en 1968, il fonde le “Elvin Bishop Group". Séduit par San Francisco, découverte lors d’une tournée en 1967, il décide de s’y établir.

Les seventies vont voir Elvin apparaître régulièrement dans les charts avec des titres comme "Travelin' Shoes," "Sure Feels Good" et surtout le fameux hit "Fooled Around and Fell in Love" servi par la puissance vocale de Mickey Thomas (qui sera plus tard membre de Jefferson Starship).

Pendant les années 80 Elvin passe la majeure partie de son temps sur la route. A la fin de la décennie il signe avec le label Alligator produisant un certain nombre d’album de qualité mais qui s’éloignent un peu de ses racines blues.

C’est avec l’album “The Blues Rolls On”, paru sur le label Delta Groove Music, qu’Elvin revient fort sur le devant de la scène blues. C’est un remerciement musical à tous ceux qui l’on aidé et inspiré à ses débuts. La liste de ses invités y est magnifique : B.B. King, Warren Haynes, Derek Trucks, George Thorogood, James Cotton, Kim Wilson, Tommy Castro, John Nemeth, Ronnie Baker Brooks et Angela Strehli. Et, comme on pouvait s’y attendre, le résultat est superbe.

En 2009 il sort, en collaboration avec Little Smokey Smothers, l'excellent "Chicago Blues Buddies".

Avec plus de 45 ans de blues derrière lui Elvin Bishop est la preuve vivante que le bon blues conserve (et conserve bien).

Site internet : http://www.elvinbishopmusic.com/

Quelques disques conseillés :

Elvin Bishop 21d99fafca2a994356fedacc3a259ae0

Elvin Bishop 2135d9bd6d77ae2a9f8a5815c04d8eb8

Elvin Bishop B49307dde6130a102a76c408c36e0e1c

Elvin Bishop E350c13715415f50abdec569b636c561
Devil's Slide
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 60
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Elvin Bishop Empty Re: Elvin Bishop

Message par Devil's Slide le Lun 14 Déc 2009 - 14:00

A propos de "The Blues Rolls On" je vous invite à lire l'excellente chronique de Bayou.
Devil's Slide
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 60
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Elvin Bishop Empty Re: Elvin Bishop

Message par Jungleland le Lun 14 Déc 2009 - 15:04

et hop merci pour cette présentation qui m'a été bien utile, je connais peu la carrière d'Elvin Bishop d'après le Paul Butterfield Band Very Happy

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
Jungleland
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15079
Age : 57
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Elvin Bishop Empty Re: Elvin Bishop

Message par Old_Debris le Lun 14 Déc 2009 - 18:36

Excellente présentation devil's, moi non plus je ne connais pas sa carrière solo ni sa vie. je le connais et je l'apprécie beaucoup sur grâce à sa participation au Paul Butterfield Band et surtout grâce à l'album "The Live Adventures of Mike Bloomfield and Al Kooper" qui reste pour moi un album culte que j'écoute toujours avec un grand plaisir.
Old_Debris
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9950
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Elvin Bishop Empty Re: Elvin Bishop

Message par Devil's Slide le Lun 14 Déc 2009 - 19:19

Merci OD Smile Mais honte à moi d'avoir oublié cet album essentiel....
Devil's Slide
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 60
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Elvin Bishop Empty Re: Elvin Bishop

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum