Le blues, les textes et la poésie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Catfish le Jeu 14 Juin 2012 - 8:23

JackOfHearts a écrit:

Il est aussi possible que je fasse confusion entre poétique, et la poésie.


Ben pas forcément; car même dans ce qu'il y a de plus officiel et administratif (dictionnaire de l'Académie Française) la poésie ne se laisse pas ranger dans une seule case.

POÉSIE n. f. XIVe siècle.

"Emprunté, par l'intermédiaire du latin poesis, de même sens, du grec poiêsis, « action de faire, création », puis « composition d'œuvres poétiques », lui-même dérivé de poieîn, « faire, créer ».

1. Art du langage en vers, de ses rythmes et figures, par opposition à la prose

2. Sans complément. Vision et conception de cet art, ensemble des qualités qui lui sont depuis toujours associées. La poésie pour Du Bellay, homme de la Renaissance, était un « honnête désir de l'immortalité »

3. Ce qui, dans une œuvre d'art, un paysage, un objet, un être, suscite une émotion rare, d'ordre poétique. La poésie des derniers tableaux de Manet. La poésie qui émane des ruines, de la lagune de Venise." ... La poésie d'un blues

cf: http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/cherche.exe?50;s=1804904790;;

Une poésie peut être un texte banal, sans émotion, ch..., mais en vers, aussi bien qu'une interprétation de Robert Pete Williams, Ben Harper ou la chorégraphie d'une manta.




Riche video, documentaire visuel, sonore, le visage de RPWilliams quand il chante, ses paroles simples sur le thème et la forme "écoute femme, pourquoi tu me traites comme moins que rien. Puisque je suis comme ton chien depuis que je suis un homme..." poésie, poète, poétique, bluesman, beau, artistique! En fait peu importe pour nous même, juste ce que l'on ressent, les mots étant ensuite un outil pour que l'on se comprenne, ou pas d'ailleurs!, entre nous quand on échange sur un sujet.

complément avec en narration, tiens tiens, le Poète Ted Joans...
https://www.youtube.com/watch?v=thOH7ebGkhQ
avatar
Catfish
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 596
Age : 45
Localisation : BZH dans le monde
Date d'inscription : 04/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Phil cotton color le Jeu 14 Juin 2012 - 13:50

Catfish a écrit:Ben pas forcément; car même dans ce qu'il y a de plus officiel et administratif (dictionnaire de l'Académie Française) la poésie ne se laisse pas ranger dans une seule case.

POÉSIE n. f. XIVe siècle.

"Emprunté, par l'intermédiaire du latin poesis, de même sens, du grec poiêsis, « action de faire, création », puis « composition d'œuvres poétiques », lui-même dérivé de poieîn, « faire, créer ».

1. Art du langage en vers, de ses rythmes et figures, par opposition à la prose

2. Sans complément. Vision et conception de cet art, ensemble des qualités qui lui sont depuis toujours associées. La poésie pour Du Bellay, homme de la Renaissance, était un « honnête désir de l'immortalité »

3. Ce qui, dans une œuvre d'art, un paysage, un objet, un être, suscite une émotion rare, d'ordre poétique. La poésie des derniers tableaux de Manet. La poésie qui émane des ruines, de la lagune de Venise." ... La poésie d'un blues

cf: http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/cherche.exe?50;s=1804904790;;

Une poésie peut être un texte banal, sans émotion, ch..., mais en vers, aussi bien qu'une interprétation de Robert Pete Williams, Ben Harper ou la chorégraphie d'une manta.




Riche video, documentaire visuel, sonore, le visage de RPWilliams quand il chante, ses paroles simples sur le thème et la forme "écoute femme, pourquoi tu me traites comme moins que rien. Puisque je suis comme ton chien depuis que je suis un homme..." poésie, poète, poétique, bluesman, beau, artistique! En fait peu importe pour nous même, juste ce que l'on ressent, les mots étant ensuite un outil pour que l'on se comprenne, ou pas d'ailleurs!, entre nous quand on échange sur un sujet.

complément avec en narration, tiens tiens, le Poète Ted Joans...
https://www.youtube.com/watch?v=thOH7ebGkhQ
Evidemment d'accord avec toi, les mots ne sont pas l'essentiel dès lors que l'on parle de ressentis...

Cependant la définition de la poésie par nos chers académiciens me laisse un peu perplexe. j'ai l'impression qu'il n'y a pas de ligne directrice et que l'on a voulu faire plaisir à chacun des très estimés contributeurs en juxtaposant leur propre définition !...

Je sais, le dictionnaire de l'Académie française n'est pas un dictionnaire comme les autres, mais justement je pense qu'on pouvait espérer y trouver une définition plus en compréhension que dans la majorité des autres. Or ici ce n'est pas le cas, le pompom étant à mon sens : (la poésie est) "ce qui dans une oeuvre d'art, un paysage, un objet, un être, suscite une émotion rare, d'ordre poétique" Merci beaucoup, mais c'est quoi "une émotion d'ordre poétique" ?
A leur décharge, la poésie est sans doute un des mots les plus difficiles à définir. Je suis quand même un peu déçu qu'ils n'aient essayé de le décrire qu'en extension (en faisant la liste de tout ce qui peut être poétique), et non pas en compréhension (qu'est ce que la poésie ?) Ou alors c'est qu'ils n'ont pas pu s'entendre !... Laughing
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Rob' Moan le Jeu 14 Juin 2012 - 16:03

Je suis tout à fait d'accord avec vous Smile

Comme dit dans la chanson de Oxmo Puccino: " La verité depend de celui qui écoute. "
La/les définition(s) de l'Académie me font pensé à ce que disait une de mes profs d'histoire contemporaine à propos du savoir carthésien, méthodique et logique en France: " Le terme « intellectuel » est une apparition récente et presque purement française. Et ce depuis l'affaire Dreyfus. Ces gardiens des valeurs "cléricales" universelles qui ne croit qu'en une seule vérité. Qu'elle ethno et culturo centrisme que nous faisons dans notre pays. Alors que les choses sont pourtant si simple!

Comme disait Sartres l'intellectuel c'est « quelqu'un qui se mêle de ce qui ne le regarde pas » Rolling Eyes
Répondre à la question "Qu'est ce qu'est la Poésie?" c'est en revenir à une interrogation "métaphysico-philosophique". Et au fond elle nous amènera à d'autres questions. Et non à une réponse.
Pareil pour la question "Qu'est ce que le Blues?"
Alors allier les deux: Bon sang on est pas dans la m****!
C'est à nous de la définir comme bon nous semble! Comme ce " En fait peu importe pour nous même, juste ce que l'on ressent, les mots étant ensuite un outil pour que l'on se comprenne, ou pas d'ailleurs! " que j'ai adoré! Smile

"La musique c'est du bruit qui pense!" Victor Hugo.
Que nenni!
" La musique c'est le son des sens!" L.R.B.
Pareil pour la poésie à mes yeux. Pareil pour le Blues. Pareil pour la poésie dans le Blues Wink
avatar
Rob' Moan
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 47
Age : 26
Localisation : St Omer
Date d'inscription : 17/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Phil cotton color le Jeu 14 Juin 2012 - 17:41

Rob' Moan a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec vous Smile
Heu... d'accord avec moi, mais pas sur tout alors, parce moi ton post me laisse un peu perplexe...
Rob' Moan a écrit:Comme dit dans la chanson de Oxmo Puccino: " La verité depend de celui qui écoute. "
La/les définition(s) de l'Académie me font pensé à ce que disait une de mes profs d'histoire contemporaine à propos du savoir carthésien, méthodique et logique en France: " Le terme « intellectuel » est une apparition récente et presque purement française. Et ce depuis l'affaire Dreyfus. Ces gardiens des valeurs "cléricales" universelles qui ne croit qu'en une seule vérité. Qu'elle ethno et culturo centrisme que nous faisons dans notre pays. Alors que les choses sont pourtant si simple!
Ben non je ne pense pas que les choses soient si simples que cela ! Qu'il existe des cartésiens obtus qui s'enferment dans une logique censée tout expliquer et tout résoudre, certes ! Entre parenthèses, on peut lire Descartes de plusieurs façons, tout comme Marx (dans un autre domaine) ou n'importe quel Philosophe... Mais heureusement que le cartésianisme existe ! L'inverse conduirait à croire à n'importe quoi et à mettre tout sur le même plan.

Fustiger les intellectuels (avec souvent l'insulte associée "d'intello") est certes à la mode (faut dire que certains font tout pour... Rolling Eyes ), mais quand même un peu facile. Heureusement qu'il y a des gens qui réfléchissent à haute voix, et par la même font réfléchir les autres, même s'ils sont parfois enfermés dans leurs certitudes ou au contraire étrangement versatiles (eh oui, à notre époque il n'y a pas que des gardiens du temple !). Je préfère cent fois notre exception française et nos intellectuels parfois saoulants et imbus d'eux mêmes, à celle des USA où les intellectuels ont beaucoup moins pignon sur rue et où finalement tout le monde pense à peu près la même chose !
Rob' Moan a écrit:Comme disait Sartres l'intellectuel c'est « quelqu'un qui se mêle de ce qui ne le regarde pas » Rolling Eyes
Cette phrase est plus un aphorisme provocateur qu'une déclaration de principe ; il ne faut donc certainement pas la prendre au premier degré.
Rob' Moan a écrit:Répondre à la question "Qu'est ce qu'est la Poésie?" c'est en revenir à une interrogation "métaphysico-philosophique". Et au fond elle nous amènera à d'autres questions. Et non à une réponse.
Pareil pour la question "Qu'est ce que le Blues?"
Alors allier les deux: Bon sang on est pas dans la m****!
C'est à nous de la définir comme bon nous semble! Comme ce " En fait peu importe pour nous même, juste ce que l'on ressent, les mots étant ensuite un outil pour que l'on se comprenne, ou pas d'ailleurs! " que j'ai adoré! Smile
Ben non alors là pas d'accord du tout. Certes, les mots traduisent parfois mal un ressenti et c'est vrai que le ressenti est quand même le principal sur le plan individuel, mais j'ai du mal à cautionner "C'est à nous de le définir comme bon nous semble". Dans ce cas, non seulement, plus personne ne sait de quoi on parle vraiment (je te demande de me passer une pomme et tu me tends une orange Very Happy ), mais surtout sans définition commune à tous, les choses n'existent pas collectivement parlant. Tout ne peut pas être que ressentis individuels dans une société, tout ne peut pas se résumer à "Moi j'aime pas les carottes et toi c'est les petits pois".
Rob' Moan a écrit:La musique c'est du bruit qui pense!" Victor Hugo.
Que nenni!
" La musique c'est le son des sens!" L.R.B.
Toute définition, d'autant plus sous forme d'aphorisme, est contestable. Celle de L.R.B. est jolie et bien tournée, mais celle de Victor Hugo n'est pas fausse non plus. Les compositeurs classiques, par exemple, "pensaient" beaucoup leur musique lors de l'écriture, et les traités de contrepoint ne font pas vraiment appel au "ressenti". Smile
Rob' Moan a écrit:Pareil pour la poésie à mes yeux. Pareil pour le Blues. Pareil pour la poésie dans le Blues Wink
Et pareil pour tout ?... Very Happy
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Invité le Jeu 14 Juin 2012 - 18:09

Et si plutôt que de s'enfermer dans les citations, on allait directement au fond de sa pensée ?

Comment peut-on contester qu'il y ait un acte poétique dans l'écriture du blues ?
Ecrire un texte dans/sur un blues, c'est déjà écrire une chanson sur une forme musicale particulière avec éventuellement un état d'esprit particulier.
C'est donc forcément avoir une relation particulière avec les mots et les phrases, leurs sens, leurs rythmes et leurs sonorités.
N'est-on pas là au cœur de la création poétique ?

Doit-on maintenant affirmer que la poésie "blues" est prisonnière du genre ?
Les "poncifs" du genre (en écriture) ont été nécessaires pour poser le terme "blues", mais comme tout évolue, on a fini par s'apercevoir que le blues était bien plus large que ce format, parce que les thèmes abordées et les formes utilisées se sont renouvelés et entrecroisés au point que le terme de blues devient parfois ambigu pour certains morceaux. En témoignent certains des débats dans ce forum...

Il n'est pas question ici de dire que seul le talent vaut poésie. Cela fausserait le débat !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par miraldo le Jeu 14 Juin 2012 - 18:21

JackOfHearts a écrit:
Heureuse que tu te retrouves dans mes dires.

Au vu de ta signature (qui est fantastique d'ailleurs..) serais-tu toi aussi un grand amateur de Dylan? On va donc bien s'entendre Wink

tout à fait.

j'adore justement sa poésie, meme si je comprend assez mal l'anglais. mais finallement l'étude de ces textes m'ont fait et me font encore beaucoup progresser dans cette langue.
avatar
miraldo
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 686
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par JackOfHearts le Jeu 14 Juin 2012 - 20:49

miraldo a écrit:
JackOfHearts a écrit:
Heureuse que tu te retrouves dans mes dires.

Au vu de ta signature (qui est fantastique d'ailleurs..) serais-tu toi aussi un grand amateur de Dylan? On va donc bien s'entendre Wink

tout à fait.

j'adore justement sa poésie, meme si je comprend assez mal l'anglais. mais finallement l'étude de ces textes m'ont fait et me font encore beaucoup progresser dans cette langue.

Ca fait toujours très plaisir de tomber sur un amateur.
Oui, les textes de Dylan, sont extrêmement riches. De beaucoup de références aussi d'ailleurs, il se révèle être aussi bon professeur d'histoire, que de théologie, de littérature...
De Dylan, j'apprécie autant les envolées dignes de Rimbaud sur "Another Side" (Chimes of Freedom..), que le surréalisme plus présent par exemple dans Blonde on Blonde.

Mais en tout cas, le blues est et reste l'inspiration première de Dylan, et je trouve que ça se ressent particulièrement dans certains de ses derniers albums (Love & Theft avec High Water..). Il cherche beaucoup à rendre hommage à certains artistes, et n'hésite pas à reparcourir ses sources tout en se renouvelant toujours avec la même inventivité.

J'éviterai de m'étendre ici car ce n'est pas le sujet. Dylan me rend toujours très/trop bavarde.
Mais si tu veux partager sur Dylan, aucun souci et avec grand plaisir.

avatar
JackOfHearts
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 15
Age : 24
Localisation : banlieue parisienne
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Phil cotton color le Jeu 14 Juin 2012 - 23:49

eml a écrit:Et si plutôt que de s'enfermer dans les citations, on allait directement au fond de sa pensée ? Comment peut-on contester qu'il y ait un acte poétique dans l'écriture du blues ? Ecrire un texte dans/sur un blues, c'est déjà écrire une chanson sur une forme musicale particulière avec éventuellement un état d'esprit particulier. C'est donc forcément avoir une relation particulière avec les mots et les phrases, leurs sens, leurs rythmes et leurs sonorités. N'est-on pas là au cœur de la création poétique ? Doit-on maintenant affirmer que la poésie "blues" est prisonnière du genre ? Les "poncifs" du genre (en écriture) ont été nécessaires pour poser le terme "blues", mais comme tout évolue, on a fini par s'apercevoir que le blues était bien plus large que ce format, parce que les thèmes abordées et les formes utilisées se sont renouvelés et entrecroisés au point que le terme de blues devient parfois ambigu pour certains morceaux. En témoignent certains des débats dans ce forum... Il n'est pas question ici de dire que seul le talent vaut poésie. Cela fausserait le débat !
J'ai décidemment du mal avec cette idée que le Blues serait en lui même un poème et le bluesman forcément un poète qui souvent s'ignore. ça me fait penser à M. Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir ! Ou alors c'est signifier que toute démarche artistique est quelque part une démarche poétique. On se demande alors pourquoi la poésie en tant que genre spécifique existe et pourquoi ceux qui s'y adonnent sont appelés poètes ! Il y a parfois une démarche poétique clairement assuméee dans les paroles Blues, mais pas toujours (beaucoup plus d'ailleurs dans le Blues rural d'avant guerre qu'après). C'est d'ailleurs le cas dans toutes les chansons quelle que soit leur style, et d'ailleurs même parfois dans la variété. Il y a également des bluesmen qui ont une véritable démarche poétique dans leur écriture, mais là encore pas tous ! Mais il ne suffit pas d'aligner quelques phrases sur 3 accords pour avoir une démarche poétique.

avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Catfish le Ven 15 Juin 2012 - 6:55

Phil cotton color a écrit:

Evidemment d'accord avec toi, les mots ne sont pas l'essentiel dès lors que l'on parle de ressentis...

Cependant la définition de la poésie par nos chers académiciens me laisse un peu perplexe. j'ai l'impression qu'il n'y a pas de ligne directrice et que l'on a voulu faire plaisir à chacun des très estimés contributeurs en juxtaposant leur propre définition !...


Tout à fait, c'est une définition fourre tout, alors qu'ils mettent 2 siècles à pondre leur ouvrage, et ils n'en sont qu'à la lettre R... (La 9è édition a été débutée en 1896, 1er fascicule publié en 1996!)
C'est très vague, chacun peut y mettre ce qu'il veut. Ou alors c'est fait exprès effectivement pour laisser à chacun le loisir d'y poétiser...

Dans le Littré:
Fig. Se dit de tout ce qu'il y a d'élevé, de touchant, dans une oeuvre d'art, dans le caractère ou la beauté d'une personne, et même dans une production naturelle.
avatar
Catfish
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 596
Age : 45
Localisation : BZH dans le monde
Date d'inscription : 04/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues, les textes et la poésie

Message par Invité le Ven 15 Juin 2012 - 6:57

Reste à donner, cher PCC, une définition claire du mot poésie et à chercher la frontière entre poésie et non poésie.

On peut se demander également si la démarche implique la réalisation, ou bien si le format et ses contraintes l'empêchent.

Mr Jourdain faisait quoi qu'il en soit réellement de la prose.

On se demande alors pourquoi la poésie en tant que genre spécifique existe et pourquoi ceux qui s'y adonnent sont appelés poètes !
La question est très bien posée !
Au fait, par qui sont-ils appelés poètes ? Eux mêmes ? Une communauté spécifique plus ou moins large d'experts ?

...Ou alors c'est signifier que toute démarche artistique est quelque part une démarche poétique...
Si tu parle de "démarche artistique" sur les mots et la langue, je pense que oui.

Un drôle d'exemple qui met en évidence les limites de ce débat:
Le romancier a une démarche artistique (...). Il ne fait pas pour autant de la poésie. Certains passages ou certaines phrases dans certains romans provoquent parfois des émotions qui dépassent le fil de l'histoire et sont apparues à mes yeux comme des "touches" poétiques. Ont-elles été écrites comme telles ou non ?




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum