[Débat] Faut il tuer le blues ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Phil cotton color le Jeu 7 Avr 2011 - 22:48

Cottonfields a écrit:Cette musique est condamnée à vivre, car elle résonne de nos sentiments. Elle pourrait trépasser dans une société aseptisée, sans âme, sans souffle, mais fort heureusement, l'humain respire encore...

Cottonfields
Hou là... à se demander comment on faisait pour exprimer ses emmerdes où son mal de vivre quand le Blues n'existait pas !... Rolling Eyes
Bien sûr que le Blues en tant que sentiment ou ressenti "est condamné à vivre", qu'on l'appelle Blues ou autrement d'ailleurs... Mais le Blues en tant que musique peut très bien disparaître. On peut même penser qu'il existe encore de façon un peu artificielle car désormais bien coupé de la population qui l'a inventé et développé (même si le Blues a des origines très diverses) dans des circonstances historiques et sociales spécifiques.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Cottonfields le Ven 8 Avr 2011 - 0:31

Effectivement, comment faisait-on avant ? Wink

Je ne suis pas sûr que le Blues soit tant coupé de la population qui l'a fait naître... Dire le contraire serait nourrir une représentation un peu convenue de l'afro-américain moyen biberonant au Rap et au R'n'B !

Et si notre malade est vraiment allité (il faudrait le lui dire, car vu de ma fenêtre, je le trouve plutôt en bonne santé le centenaire !), il me semble qu'il n'y a pas que des blancs pour lui changer la perfusion ! Very Happy

Cottonfields
avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par The dog le Ven 8 Avr 2011 - 6:48

Faut il tuer le blues ?
Vous me filez le blues avec un titre pareil No
Et pourtant je suis blanc de blanc Wink

N'y a t il plus de bluesman authentiques à l'heure actuelle ?
avatar
The dog
Mississippi Singer
Mississippi Singer

Nombre de messages : 811
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 08/03/2007

http://www.chorusblues.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 8 Avr 2011 - 13:34

Cottonfields a écrit:Effectivement, comment faisait-on avant ? Wink

Je ne suis pas sûr que le Blues soit tant coupé de la population qui l'a fait naître... Dire le contraire serait nourrir une représentation un peu convenue de l'afro-américain moyen biberonant au Rap et au R'n'B !

Et si notre malade est vraiment allité (il faudrait le lui dire, car vu de ma fenêtre, je le trouve plutôt en bonne santé le centenaire !), il me semble qu'il n'y a pas que des blancs pour lui changer la perfusion ! Very Happy

Cottonfields
Ben celà fait pourtant déjà bien longtemps que le Blues n'est plus la musique populaire quotidienne des noirs américains. Déjà dans les années 60, la jeunesse noire s'en était détournée pour la Soul puis le Funk. Depuis 25 ans, c'est plutôt le rap. Les amateurs noirs de Blues ne doivent pas être si nombreux aujourd'hui, ou alors déjà bien âgés !

Quant aux musiciens, il y a certes quelques jeunes artistes noirs qui ont pris la relève dans les années 80, mais après ? C'est vrai, quelques artistes noirs se réclament du Blues (même des rappeurs), mais plus dans une démarche d'hommage au "genre premier", au mieux en tant que source d'inspiration, mais c'est tout... Les moins de 30 ans qui jouent vraiment du Blues sont très rares, et quand c'est le cas, c'est souvent dans un style très "revivaliste".
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par lulu07 le Ven 8 Avr 2011 - 13:55

Parlons de la musique dite"classique".

Mozart est mort et enterré depuis 2 siècles et sa musique se joue encore .
Elle nous parle encore. (c'est un exemple ...)

Pareil pour le Blues. Même si il ne pourrait être plus autant joué, quelques uns perpetueront le style(ou reprendront des classiques) qui parlera à nos descendants.
C'est cela l'intemporalité de la musique.

Pour finir mon propos , le Blues pourrait s'éteindre mais pas mourrir.
"The Blues will never die" scandait Otis.




avatar
lulu07
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 21
Localisation : 07 Ardèche
Date d'inscription : 02/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 8 Avr 2011 - 14:20

The dog a écrit:N'y a t il plus de bluesman authentiques à l'heure actuelle ?
Tout dépend de la définition que l'on donne à "authentique"... Wink
Ce qui est certain, c'est que les conditions historiques, et en partie sociales, qui ont permis la création puis le développement du Blues ont changé.

Je n'ai jamais complètement adhéré à l'idée un tantinet romantique que jadis un bluesman noir était authentique parce qu'il "ne pouvait pas échapper au Blues" (la musique) qui était le seul mode d'expression à sa disposition. Aujourd'hui, de nombreux témoignages montrent bien qu'une bonne partie des grands bluesmen du passé, y compris les plus roots et même s'ils n'ont parfois enregistré que des Blues, avaient un répertoire beaucoup plus large et d'une certaine façon "choisissaient" aussi le Blues parce que c'est ce qu'on leur demandait et/ou ce qui rapportait le plus !

Mais une chose est sûre, c'est qu'aujourd'hui les jeunes du monde entier ont la possibilité de connaître en temps réel des dizaines de musiques et de styles diférents et que ceux qui s'expriment dans le Blues l'on vraiment choisi et le plus souvent appris de façon indirecte par des disques, films, méthodes etc... En ce sens, un jeune noir né à Los angeles, un japonais ou un australien partent pratiquement sur un pied d'égalité. Pas étonnant que le résultat soit également assez comparable...

Alors reste t-il des bluesmen authentiques, hors les vieilles légendes encore vivantes ? Sans doute pas beaucoup à l'aune des choses qui ont procédé à la vie et l'évolution du Blues. Et ce même si le Blues s'est mondialisé et ne se porte pas si mal que celà en terme de diffusion et de couverture médiatique (bien sûr ne comparons pas avec le rap ou le R'N'B...). Quant à tous ceux qui ont choisi aujourd'hui de jouer cette musique, ce ne sont souvent à mon avis, et pour les meilleurs d'entre eux, que "d'authentiques contrefaçons" (Laughing), ce qui n'est d'ailleurs pas si mal et nullement péjoratif dans mon esprit.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 8 Avr 2011 - 14:26

lulu07 a écrit:Parlons de la musique dite"classique".

Mozart est mort et enterré depuis 2 siècles et sa musique se joue encore .
Elle nous parle encore. (c'est un exemple ...)

Pareil pour le Blues. Même si il ne pourrait être plus autant joué, quelques uns perpetueront le style(ou reprendront des classiques) qui parlera à nos descendants.
C'est cela l'intemporalité de la musique.

Pour finir mon propos , le Blues pourrait s'éteindre mais pas mourrir.
"The Blues will never die" scandait Otis.
Oh mais tout ce que je souhaite, c'est que toi et Otis rush ayez raison ! Twisted Evil Mais ce n'est pas plié d'avance... Laughing
On se souvient effectivement bien plusieurs siècles après de la musique de Mozart et d'autres. Mais il y avait peut être à ces mêmes époques d'autres styles ou courants musicaux qui eux ont complètement périclités et dont, par définition, on ne peut plus se souvenir... Laughing
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Cottonfields le Ven 8 Avr 2011 - 14:52

Phil cotton écrit : Ben celà fait pourtant déjà bien longtemps que le Blues n'est plus la musique populaire quotidienne des noirs américains

Il me semble qu'à la même époque (laquelle ?) sévissaient le Zydeco, le Gospel, le Jazz, le Boogie Woogie, le Swing... Muisiques initiées par les Noirs américains, il me semble... Wink

Phil Cotton écrit : (...) la jeunesse noire (...)
Je n'ai pas l'honneur de la connaître... Je me garderai donc de faire des généralités... Wink

Phil Cotton écrit : Quant aux musiciens, il y a certes quelques jeunes artistes noirs qui ont pris la relève dans les années 80, mais après ?

Une minorité suffit à faire vivre une musique, sinon comment des registres beaucoup plus archaïques auraient pu nous parvenir (dixit les musiques folkloriques, les différents répertoires de la Musique classique...)

Au même titre que les musiques précédemment citées, Le Blues est devenu une institution. Donc, la question de sa survie ne se pose pas vraiment. Quant à son renouvellement est-il indispensable ?...

Cottonfields
avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 8 Avr 2011 - 17:29

Cottonfields a écrit:Une minorité suffit à faire vivre une musique, sinon comment des registres beaucoup plus archaïques auraient pu nous parvenir (dixit les musiques folkloriques, les différents répertoires de la Musique classique...)

Au même titre que les musiques précédemment citées, Le Blues est devenu une institution. Donc, la question de sa survie ne se pose pas vraiment. Quant à son renouvellement est-il indispensable ?...

Cottonfields
Là évidemment, on en est à la définition d'une musique vivante.

Le latin est encore enseigné, appris, pourquoi pas parlé par une élite d'érudits, mais c'est une langue morte car elle n'évolue pas et n'évoluera plus ! idem pour les musiques folkloriques dont tu parles et même la musique classique des siècles derniers, encore que le problème soit un peu différent pour une forme d'art très écrite et donc par essence plus encline à se figer.

en fait, je ne crains pas vraiment que le Blues disparaisse complètement du paysage musical ; Mais un Blues relégué au rang de musique folklorique témoignage d'une forme d'art passée, et sortie de la naphtaline de temps en temps par des artistes soucieux d'en faire connaître la beauté, ne me paraîtrait pas répondre à la définition d'une musique vivante.

avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Cottonfields le Ven 8 Avr 2011 - 20:40

Phil Cotton Color à écrit : Mais un Blues relégué au rang de musique folklorique témoignage d'une forme d'art passée, et sortie de la naphtaline de temps en temps par des artistes soucieux d'en faire connaître la beauté, ne me paraîtrait pas répondre à la définition d'une musique vivante.

Heureusement je ne pense pas que le tableau soit si noir Phil ! Smile
Si je vois le Blues comme une institution avec ses codes et ses conventions, je l'envisage, tout comme j'envisage l'Opéra, encore vivant.

Il suffit de regarder la sélection du magazine "Soulbag" pour se rendre compte que nombre d'artistes le porte encore aux nues.

Je conviens en revanche que ses codes et ses conventions lui soient si ancrés qu'il lui est difficile de se repenser. Certains s'y sont essayé (cf. NuBlues, Son of Dave) mais leurs démarches, pourtant honnêtes, apparaîssent souvent comme de vaines tentatives de faire du neuf avec du vieux !

Il faut se faire à l'idée du Blues comme d'un registre figé, presque dogmatique, mais dans le bon sens du terme. Une sorte de valeur-refuge vers laquelle on revient chercher tout ce que l'on a perdu à l'écoute d'autres musiques. Des musiques peut-être plus modernes certes, mais des musiques tellement plus légères, plus fragiles...

Non, je pense que le Blues a encore de beaux jours devant lui, et ce n'est pas moi qui l'enfermerait dans le placard ! Wink

Cottonfields
avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Faut il tuer le blues ?

Message par Phil cotton color le Ven 8 Avr 2011 - 23:14

Cottonfields a écrit:Phil Cotton Color à écrit : Mais un Blues relégué au rang de musique folklorique témoignage d'une forme d'art passée, et sortie de la naphtaline de temps en temps par des artistes soucieux d'en faire connaître la beauté, ne me paraîtrait pas répondre à la définition d'une musique vivante.

Heureusement je ne pense pas que le tableau soit si noir Phil ! Smile
Si je vois le Blues comme une institution avec ses codes et ses conventions, je l'envisage, tout comme j'envisage l'Opéra, encore vivant.

Il suffit de regarder la sélection du magazine "Soulbag" pour se rendre compte que nombre d'artistes le porte encore aux nues.

Je conviens en revanche que ses codes et ses conventions lui soient si ancrés qu'il lui est difficile de se repenser. Certains s'y sont essayé (cf. NuBlues, Son of Dave) mais leurs démarches, pourtant honnêtes, apparaîssent souvent comme de vaines tentatives de faire du neuf avec du vieux !

Il faut se faire à l'idée du Blues comme d'un registre figé, presque dogmatique, mais dans le bon sens du terme. Une sorte de valeur-refuge vers laquelle on revient chercher tout ce que l'on a perdu à l'écoute d'autres musiques. Des musiques peut-être plus modernes certes, mais des musiques tellement plus légères, plus fragiles...

Non, je pense que le Blues a encore de beaux jours devant lui, et ce n'est pas moi qui l'enfermerait dans le placard ! Wink

Cottonfields
Certes moi non plus ! Wink J'espère que le Blues a encore de beaux jours devant lui, mais je crois quand même que les meilleurs, musicalement parlant, sont derrière ! Après tout tant mieux pour le peuple noir américain tant cette musique a accompagné son histoire particulière et tragique. Et puis c'est le cours normal des choses, chaque forme artistique authentiquement populaire a son âge d'or puis décline avec l'évolution de la société à laquelle elle est intimement liée.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4895
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum