Lynyrd Skynyrd Zenith de Paris 5 juin 2009

Aller en bas

Lynyrd Skynyrd Zenith de Paris 5 juin 2009

Message par Garbage Man le Sam 6 Juin 2009 - 17:09

Même pas remis de mes émotions au lendemain du concert apocalyptique de Neil Young au Zénith que je remets les pieds au même endroit pour Lynyrd Skynyrd. Je dois dire qu'à la base je n'étais pas très chaud pour y aller, le prix de la place étant exorbitant et préférant le Lynyrd Skynyrd de la grande époque avec les Ronnie Van Zant,Allen Collins,Gary Rossington,Leon Wilkinson,Billy Powell, Artimus Pyle.

Mais je me suis ravisé en me disant que finalement j'aime bien ce groupe, puis l'occasion de les revoirs ne se présentera pas de si tôt puisque la dernière fois que le groupe est venu était en 2003 à Bercy en première partie de Deep Purple et que le prochain décès mettra sûrement un terme à l'activité du groupe.

C'est donc vers 17h30 que je me présente devant le Zénith dans une file composé principalement de vieux Hardos drapeaux confédéré et longues barbes se remémorant les souvenirs du bon vieux temps. A 18h30 les portes s'ouvrent et je me précipite direct à l'intérieur et j'en profite au passage pour m'acheter un T Shirt (le plus sobre possible, sans drapeau sudiste ou aigle dessus) puis je file dans la salle et me place du côté droit de la scène.
Je jette un coup d'oeil vers les gradins et je remarque avec stupéfaction que les Lynyrd n'ont pas fait sould out, les places gradins les plus hautes sont caché par de grands rideaux et les gradins les plus proches de la scène sont recouvert par des grandes toiles. Mais la fosse se remplis vite et ce qui a pu être vendu de gradin aussi.

Etant venu seul j'arrive à entammer la conversation avec un couple environ la cinquantaine qui était présent la veille pour Neil Young ainsi que deux jeunes avec qui j'ai échanger mes coordonnés.
La première partie se pointe à 20h, un duo de guitariste français qui chante et joue un peu dans l'esprit d'un Eddie Vedder, sympa pour patienter mais pas extraordinaire.

A 21 H c'est avec "Thunderstruck" d'AC/DC en fond sonore que le groupe fait son entrée, Johnny Van Zant reprenant le fameux gimmick "Aaah Thunder !!!" pendant quelques secondes pour laisser place au riff de Workin for MCA. Là ce que je craignais un peu est arrivé, le son est très fort voir inaudible au moment du solo mais ça s'arrangera grandement à partir du troisième morceau.
C'est un Lynyrd Skynyrd sans artifice qui se présente mis à part un rideau avec écrit Lynyrd Skynyrd God & Gun World Tour.
Si le public est un peu mou sur les premiers titres, sur Simple Man il chante en choeur avec Johnny Van Zant (sûrement le plus beau moment de la soirée).
Le groupe en lui même est très bon, on retrouve le facétieux Rickey Medlocke au poste qu'occupait jadis Allen Collins partageant la plupart des solos avec Mark Matejka. Gary Rossington seul membre de la formation d'origine déambule sur la scène tel un zombie mais assure tout de même très bien, après toutes les épreuves qu'il a vécu c'est un peu lui l'âme du groupe et le seul membre qui peu expliquer la légitimité de cette nouvelle formation.
Quand à Johnny Van Zant c'est le frontman et le moteur de ce groupe, ne manquant jamais un moment pour titiller ses comparses. Je souligne au passage que les remplaçants des défunts Andy Powell et Ean Evans se sont très bien intégrés au groupe.
Le groupe enchaine donc les classiques les uns après les autres Saturday Night Special, Gimme Three Steps, Call Me The Breeze, That Smell (peut être mon titre préféré de Lynyrd Skynyrd), What's your name ?, Whyskey Rock n' Roller.
J'attendais une petite remarque de Johnny Van Zant à propos du concert de Neil Young hier pendant Sweet Home Alabama mais ce ne fût pas le cas, un Sweet Home repris en coeur par le Zénith définitivement conquis.
Le groupe quitte alors la scène pour revenir avec l'inusable et incontournable Free Bird, classique incontournable pour les uns, joute guitaristique masturbatoire pour d'autres mais force est d'avouer que c'est un morceau idéal pour finir un concert et que les sensations qu'il procure sont plutôt jouissives.

Au final nous avons eu droit à 1h30 de concert, c'est peu c'est vrai, mais 1h30 de classique vaut mieux que 2h30 de concerts entrecoupé de remplissage. Je n'irais pas faire de comparaison avec le concert du Loner la veille, mais j'ai le sentiment d'avoir assisté à un très bon concert avec des musiciens pro et déconneur là où le vieux Neil s'est montré bourré de charisme et transcendant malgré quelques défaut évident.

Setlist:

1. Workin For MCA
2. I Ain't The One
3. Saturday Night Special
4. What's Your Name
5. Gimme Back My Bullets
6. Simple Man
7. That Smell
8. Medley: Whisky Rock-A-Roller/Down South Jukin'/The Needel And The Spoon/Double Trouble/Tuesday's Gone
9. Gimme Three Steps
10. Call Me The Breeze
11. Sweet Home Alabama
12. Free Bird

avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 30
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lynyrd Skynyrd Zenith de Paris 5 juin 2009

Message par gropl le Sam 6 Juin 2009 - 18:37

Alors en deux jours, tu es passé de "Alabama" à " Sweet home Alabama"
avatar
gropl
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 68
Localisation : marseille
Date d'inscription : 20/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lynyrd Skynyrd Zenith de Paris 5 juin 2009

Message par BAYOU le Sam 6 Juin 2009 - 21:43

Cela avait l'air sympa.

Pour info, le concert de Milan du 03/06/2009 est ici avec la même set list
http://www.thetradersden.org/forums/showthread.php?t=73237

Je l'écoute en ce moment, je suis assez agréablement surpris par la prestation même si ce ne sont vraiment que les classiques et que le show est quand même très court.
J'avais hésité craignant d'être déçu mais visiblement, le groupe a encore des ressources malgré la disparition des membres originaux.

A noter quand même que Rickey Medlocke tenait la batterie sur le premier LP avant de fonder Blackfoot puis de jouer avec LS depuis une bonne dizaine d'années maintenant.

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4930
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lynyrd Skynyrd Zenith de Paris 5 juin 2009

Message par Phil le Dim 7 Juin 2009 - 11:04

LYNYRD SKYNYRD : Paris Zénith , 5/6/09

N'ayant pas de nouvel album à son actif , Lynyrd Skynyrd faisait halte à Paris pour ce qui devait être la dernière date de sa tournée européenne intitulée God & Guns World Tour.
Entamant le set sur une version décapante de Workin' For MCA , titre que j'ai toujours apprécié , le groupe enchaina directement sur I Ain't The One. Ricky Medlocke est déjà dans le show, exhortant le public à se manifester davantage. Le son s'avère être fort voire très fort et la voix de Van Zandt , limite criarde sur certains phrasés.Il me semble qu'en 2000, il était en plus en voix.Workin For MCA enchainé à I Ain't The One , je me dis que le titre suivant sera Searching comme sur le double live One More From The Road. Eh bien non , le groupe s'attèle dans une interprétation fougueuse de Saturday Night Special . What's Your Name , classique parmi les classiques se fait entendre dans une version somme toute efficace , comparable aux 77777 versions déjà entendues. Le public est aux anges . Pour ma part, je suis satisfait d'être là ( surtout que cela ne m' a rien coûté) mais j'ai la cruelle impression de revivre note pour note le concert du 1er juin 2000 donné en ce même lieu. Gimme Back My Bullets donne l'opportunité aux 3 guitaristes de s'illustrer sur un solo collectif.Cependant , une nouvelle fois , je trouvai la voix de Johnny Van Zandt un peu "short" sur ce morceau. Quart d'heure émotion avec Simple Man dont la version délivrée hier soir , m'a semblé quelque peu poussive et surtout très longue.Le batteur quant à lui , se donne des airs à la Cozy Powell lorsqu'il interpréta ce morceau.
That Smell , interprété dans une version très efficace , permet une nouvelle fois au public de manifester son enthousiasme , ce qui satisfait pleinement le sieur Medlocke , très en verve ce soir-là.
Le groupe s'engagea ensuite dans l'interprétation d'un medley (je n'en ai jamais aimé l'idée) composé de Whisky Rock-A-Roller , Down South Jukin', The Needle And The Spoon (qui aurait mérité une interprétation intégrale) , Double Trouble et Tuesday's Gone (même remarque que The Needle...).
A partir de Gimme Three Steps, je suis conscient qu'il n'y en a plus pour longtemps tant les set-lists du groupe sont immuables depuis fort longtemps. Call Me The Breeze défila à un train d'enfer sur une version de 5-6 minutes , grosso modo , le pianiste remplaçant Billy Powell , récemment décédé ,se permettant même de rater son solo en plein milieu du morceau. Bon , il est jeune , il le jouera mieux la prochaine fois.
Naturellement lorsque les accords de Sweet Home Alabama , cela eut pour conséquence de déclencher l'enthousiasme voire l'hystérie générale et vas-y que je te sors mon drapeau sudiste vendu à un prix trop onéreux pour moi aux différents stands du merchandising , pour le déployer fièrement . On dirait le Sud. . Belle version , certes mais conforme aux multiples interprétations entendues jusqu'ici. Au terme de ce morceau ô combien mythique (le groupe avait joué 75 mn !!!!!!), tout ce joli petit monde s'éclipsa , satisfait d'avoir donné un bon concert.
Dix minutes, réapparition du groupe pour interpréter le morceau que tout le monde attendait depuis de nombreuses minutes , à savoir Free Bird. Mazette , quelle version apocalyptique. Sur la partie la plus lente du morceau , une gigantesque boule lumineuse fit son apparition dans le but sans doute de renforcer le caractère émotionnel , Van Zandt, ayant noué un drapeau sudiste sur son micro , soulevant celui-ci pour ensuite s'incliner devant ce qui symbolisait son frère. D'ailleurs à ce sujet , point de Travelin' Man donc point d'écran. Le titre s'achève dans l' orgie de décibels que tout le monde connaît depuis de nombreuses années.
Voilà donc pour ce concert qui , au final , ne dura que 1h30 (je le savais à l'avance) et qui effectivement ne fut axé que sur l'interprétation des classiques. Il aurait été de bon aloi d'y glisser quelques extraits des albums Edge Of Forever et Vicious Circle qui s'avèrent être de bonne facture.

A la sortie, je retrouvai des forumeurs du FCH , à savoir Mitch , les Harrys, Mathieu, Truc et une amie de Mitch dont j'ai oublié le nom.


1. Workin For MCA
2. I Ain't The One
3. Saturday Night Special
4. What's Your Name
5. Gimme Back My Bullets
6. Simple Man
7. That Smell
8. Whisky Rock-A-Roller/Down South Jukin'/The Needle And The Spoon/Double Trouble/Tuesday's Gone
9. Gimme Three Steps
10. Call Me The Breeze
11. Sweet Home Alabama
12. Free Bird
avatar
Phil
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 312
Age : 56
Date d'inscription : 30/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lynyrd Skynyrd Zenith de Paris 5 juin 2009

Message par Garbage Man le Mar 9 Juin 2009 - 20:42

avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 30
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lynyrd Skynyrd Zenith de Paris 5 juin 2009

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum