Keb mo

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Devil's Slide le Mer 3 Juin 2009 - 14:09

Bluephil a écrit:Laulie, sa version de Folsom est effectivement superbe. Il l'avait enregistré lors d'un tribute à J. CASH.

Les versions de Folsom ont toujours cassées des barreaux il faut dire... Wink
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Fredo83 le Mar 9 Juin 2009 - 9:05

blouseman a écrit:Yes ! Keb'mo, pour passer un excellent moment dans le calme...
Ca balance, sans réveiller tout le village. J'adore ses rythmes ! J'en passe tous les jours, ou presque. Voix douce, belles notes, pas de solos, tout dans le rythme, la voix, la mélodie, les arrangements.
bien sympa pour démarrer la journée.

Salut à tous !

Entièrement d'accord avec ce qui est dit plus haut. Malgré tout, je peux lui reprocher personnellement un manque de personnalité en tant que chanteur d'une part ( une certaine monotonie ) et surtout un manque cruel d'émotions dans les écoutes de certains de ces albums.

Il me manque le "petit quelque chose" pour me faire vibrer.

J'ai bien aimé " SuitCase" dont l'enregistrement est magistral, techniquement parlant.

Fred Wink
avatar
Fredo83
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1852
Age : 45
Localisation : Au bord de mer.... Var.
Date d'inscription : 05/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par acid le Dim 14 Juin 2009 - 12:49

Laulie a écrit:Keb Mo, de son vrai nom Kevin Moore, est un chanteur et guitariste de blues américain, né à Los Angeles, Californie, en 1951.
j'adore ce mec Wink c'est l un des premiers qui m'a fait aimé le blues!
son site officiel http://www.kebmo.net/
la premiere de lui que j'ai découverte etait Folsom prison tout de suite j'ai accroché Cool
mais je ne l'es pas trouvé sur you tube! Wink pas grave elle es sur l'ordi bien au chaud!



CA j'aime!!!

Tres bonne chanson.
Le rythme est la. Pas trop rapide, pas trop lent, juste entrainant. Les harmonies de guitare ont tout pour plaire. La voix manque peut etre un poil, mais un micro poil, d'emotion mais elle reste bien sympa a l'ecoute.
J'adopte.
Un gars qui a bien digere ces lecons de vie.

geek
avatar
acid
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 644
Age : 27
Localisation : In my head
Date d'inscription : 03/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Invité le Dim 14 Juin 2009 - 23:16

Ca n' vaudrait jamais du chicago/blues ou du texas/blues Idea

Pour résumer, "j'accroche" pas du tout Evil or Very Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Jipes le Lun 15 Juin 2009 - 9:18

PHILIPP a écrit:Ca n' vaudrait jamais du chicago/blues ou du texas/blues Idea

Pour résumer, "j'accroche" pas du tout Evil or Very Mad

En Musique il faut prendre le parti d'aimer ou de ne pas aimer mais faire des comparaisons du style "ca ne vaudras jamais" me paraît innapliquable les ressenti ce n'est pas des barils de lessive tout de même Wink

Et puis du Chicago Blues ou du Texas blues c'est super vaste je suis bien sûr que tu trouverais bien dans tous les artistes de Chicago un qui ne te brancherais pas du tout non Rolling Eyes
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8943
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Invité le Lun 15 Juin 2009 - 18:22

Jipes a écrit:
PHILIPP a écrit:Ca n' vaudrait jamais du chicago/blues ou du texas/blues Idea

Pour résumer, "j'accroche" pas du tout Evil or Very Mad

En Musique il faut prendre le parti d'aimer ou de ne pas aimer mais faire des comparaisons du style "ca ne vaudras jamais" me paraît innapliquable les ressenti ce n'est pas des barils de lessive tout de même Wink

Et puis du Chicago Blues ou du Texas blues c'est super vaste je suis bien sûr que tu trouverais bien dans tous les artistes de Chicago un qui ne te brancherais pas du tout non Rolling Eyes
Je vais préciser. Je n'accroche pas à ce genre de bluesmen que je trouve pour ma part insipides dans leur style. Je préfère largement un Robert Johson - un Son House ou même un James Nixon pour ce qui est de l'acoustique.
Entre un bon concert de Delta/blues & un bon concert de Chicago/blues par exemple, je prends sans hésiter la 2ème option.
Bref, pour résumer je trouve Kevin Moore "surfait" en tant que bluesman.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par acid le Lun 15 Juin 2009 - 18:58

Tu le trouve insipide??!!
Au contraire, je le trouve vraiment tres prfond. On sent que quelque chose se passe en lui. Ca lui remue la cervelle tout ca. Very Happy

Mais peut-etre tu as du mal avec ce bluesman par la difference qu'il ya entre les deux atmospheres d'aujourd'hui et de 45.
Ainsi en 45, le blues se vivait dans une salle fumante de 60 personnes dansant ensemble dans la transpiration d'une chaude journee. Les gars arrivaient sans reelles distinctions et se lachaient devant un public la surtout pour se divertir.
Mais aujourd'hui le bluesman arrive dans un tonnerre d'applaudissements provenant de 3000paires de mains. Le concert a lieu en plein air et les spectateurs sont la en connaissant deja les musiciens avec Youtube, le net, la discographie complete,... Deuxieme option, on peut avoir le bleusman qui apparait sur "salut les amis du blues". Et pareil on change d'ambiance.
Et c'ets la que ca joue. Cette atmosphere a cote nous influence inconsciemment. Et il est alors vraiment difficile d'en faire abstraction pour se plonger dans la musique. Et, faut-il s'imaginer un bluesman perdu dans son champ de coton ou le bluesman qui a enregistre des rererecording pour son oeuvre?

C'ets un choix politique difficile. Very Happy


geek
avatar
acid
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 644
Age : 27
Localisation : In my head
Date d'inscription : 03/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Phil cotton color le Lun 15 Juin 2009 - 23:26

acid a écrit:Tu le trouve insipide??!!
Au contraire, je le trouve vraiment tres prfond. On sent que quelque chose se passe en lui. Ca lui remue la cervelle tout ca. Very Happy

Mais peut-etre tu as du mal avec ce bluesman par la difference qu'il ya entre les deux atmospheres d'aujourd'hui et de 45.
Ainsi en 45, le blues se vivait dans une salle fumante de 60 personnes dansant ensemble dans la transpiration d'une chaude journee. Les gars arrivaient sans reelles distinctions et se lachaient devant un public la surtout pour se divertir.
Mais aujourd'hui le bluesman arrive dans un tonnerre d'applaudissements provenant de 3000paires de mains. Le concert a lieu en plein air et les spectateurs sont la en connaissant deja les musiciens avec Youtube, le net, la discographie complete,... Deuxieme option, on peut avoir le bleusman qui apparait sur "salut les amis du blues". Et pareil on change d'ambiance.
Et c'ets la que ca joue. Cette atmosphere a cote nous influence inconsciemment. Et il est alors vraiment difficile d'en faire abstraction pour se plonger dans la musique. Et, faut-il s'imaginer un bluesman perdu dans son champ de coton ou le bluesman qui a enregistre des rererecording pour son oeuvre? Very Happy:geek:
C'est exact Acid, le Blues a bien changé depuis quelques dizaines d'années en quittant peu à peu les faveurs de sa communauté d'origine et parallèlement en devenant universel. Il a ainsi perdu en profondeur, et quelque part en signification, ce qu'il a gagné en reconnaissance et popularité. Evolution "normale" de tout art vivant ou au contraire maintien plus ou moins artificiel d'un passé aujourd'hui révolu et voué à un affadissement progressif et inéluctable ? Bref le "vrai" blues existe t'il encore ? On pourrait débattre des heures là dessus ! Une chose est sûre, les choses ont évolué comme cela, on ne retournera pas vers le passé et un John Lee Hooker ou un... Elmore James (là Acid c'est de la provocation Very Happy ) ne verront plus jamais le jour !
Alors c'est vrai, à côté de cela il y a de part le monde des milliers de musiciens noirs, blancs, mêmes jaunes, qui aiment et ressentent sincèrement cette musique, s'en réclament et la jouent, parfois fort bien dans l'esprit et la lettre, sans forcément en connaître tous les codes.
Keb Mo en est un exemple, presque un archétype. Comédien, il a entièrement "appris" le blues et nous le "ressort" depuis maintenant pas mal d'années avec compétence et conviction et nul ne peut mettre en doute sa sincérité et son talent. Personnellement, je trouve les quelques enregistrements de lui que j'ai écoutés très plaisants. Mais... là je rejoins Philipp, "plaisant" n'est absolument pas le mot que j'accolerais à, par exemple, Robert Johnson ou d'ailleurs des tas d'autres bien moins connus. Au delà de mes goûts personnels, je pense qu'il manquera toujours à Keb Mo, et pas qu'à lui, cette intensité, cette tension qui est la marque de tous les grands du genre... ou simplement de ceux qui ont réellement vécu dans le monde du blues de la grande époque. Le Keb Mo des années 2000 pouvait-il avoir tout ça ? Et on en revient à ton post et au début du mien... et c'est le serpent qui se mord la queue...
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4983
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par jb28 le Ven 10 Déc 2010 - 10:49



c'est quand même pas mal, non ?
avatar
jb28
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4333
Age : 61
Localisation : eure & loir
Date d'inscription : 04/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par mud le Ven 10 Déc 2010 - 16:40

sûr ! merci jb28 pour cette vidéo !
avatar
mud
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 3383
Localisation : var
Date d'inscription : 10/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Invité le Ven 10 Déc 2010 - 22:40

jb28 a écrit:

c'est quand même pas mal, non ?
en version acoustique, celle-ci lui est supérieure en feeling pur !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Chufere le Lun 9 Juil 2012 - 20:22

C'est la fête ce soir ! Retransmission du concert de Keb Mo au Festival Jazz à Vienne à 21h15, ici : http://liveweb.arte.tv/fr/video/Jazz_a_Vienne_Keb_Mo_/

Merci Arte Live Web ! sunny
avatar
Chufere
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 22/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Patrick harmo le Ven 13 Juil 2012 - 11:36

Hello,

en concert le 15/7 à 16h à Vincennes (94) au parc floral précédé de Keith B Brown à 13h30.flower

Patrick harmo
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 84
Age : 56
Localisation : Meudon
Date d'inscription : 01/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Herve62 le Ven 13 Juil 2012 - 16:31

Le débat sur Mo (et accessoirement Bibb) est intéressant: "vrai" ou "pas vrai" blues, superficiel ou pas, authentique ou non, etc.. certes certes les deux partis ont des arguments qui se valent.

Mais justement ces guitaristes sont à point nommés pours les néofans de Blues (perso, depuis seulement quelques années), élevés au rock pop comme tout bon consommateurs (depuis trois décennies le cas échéant ici), ces deux artistes sont à la jonction de styles ou sont beaucoup plus abordables pour les néophytes que les vieux machins crépiteux de 1961, 1935 ou d'avant la crise de 29, à l'enregistrement tout pourri dont il faut s'extasier devant en enfouissant profondément son septicisme sous peine de passer pour un petit rigolo qui ne sait pas faire la différence entre ce qui est bon ou pas, malgré ses oreilles en plastique et l'impression d'avoir entendu le même truc dix mille fois.. Bon bref.

Mo et Bibb empruntent des chemins créés par d'autres, certes, mais ils ont une touche personnelle qui alterne la "classicalité" du Blues dans toute sa splendeur (cf "Perpetual Blues Machine" de KM ou "Come back Baby" d'EB), avec une interprétation plutôt remarquable (sobre et nickelle) et des extrapolations intéressantes aux limites du blues, (cf "Every wind finds a river" sur le dernier Bibb) voire carrément différentes ("Panama Hat" toujours d'Eric est une somptueuse ballade) qui aménent à sortir du "Bluesland profond" mais qui finalement réconcilient et harmonisent les amateurs de styles différents, et pourquoi pas, après des années d'écoute, les orienteront "deeper in the zone".

RV
avatar
Herve62
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 167
Localisation : One foot in the Blues
Date d'inscription : 19/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Phil cotton color le Ven 13 Juil 2012 - 18:08

Herve62 a écrit:Le débat sur Mo (et accessoirement Bibb) est intéressant: "vrai" ou "pas vrai" blues, superficiel ou pas, authentique ou non, etc.. certes certes les deux partis ont des arguments qui se valent.
Et voilà, ça partait bien pourtant avec ces phrases somme toute consensuelles "débat intéressant" "les deux parties ont des argument qui se valent"...
Et tout à coup, patatras !
Herve62 a écrit: ces deux artistes sont à la jonction de styles ou sont beaucoup plus abordables pour les néophytes que les vieux machins crépiteux de 1961, 1935 ou d'avant la crise de 29, à l'enregistrement tout pourri dont il faut s'extasier devant en enfouissant profondément son septicisme sous peine de passer pour un petit rigolo qui ne sait pas faire la différence entre ce qui est bon ou pas, malgré ses oreilles en plastique et l'impression d'avoir entendu le même truc dix mille fois.. Bon bref.
Heu... bon ben finalement tu penches quand même "légèrement" pour un côté et si les arguments se valent, il doit y en a certains qui valent plus que d'autres...
Je ne suis pas du tout contre tes explications concernant Keb Mo ou Eric Bibb, mais de là à traiter de "vieux machins crépiteux" des chefs d'oeuvres du Blues (à moins que ce ne soient les bluesmen eux mêmes... Very Happy)... je suis très scratch

Herve62 a écrit:Mo et Bibb empruntent des chemins créés par d'autres, certes, mais ils ont une touche personnelle qui alterne la "classicalité" du Blues dans toute sa splendeur (cf "Perpetual Blues Machine" de KM ou "Come back Baby" d'EB), avec une interprétation plutôt remarquable (sobre et nickelle) et des extrapolations intéressantes aux limites du blues, (cf "Every wind finds a river" sur le dernier Bibb) voire carrément différentes ("Panama Hat" toujours d'Eric est une somptueuse ballade) qui aménent à sortir du "Bluesland profond" mais qui finalement réconcilient et harmonisent les amateurs de styles différents, et pourquoi pas, après des années d'écoute, les orienteront "deeper in the zone".RV
"Après des années d'écoute" ?... Y en a qui sont pas rapides... Wink Et puis à mon avis, si on s'habitue trop aux prises de sons modernes et aux interprétations nickel, plus le temps passe plus on a de mal à aller vers les vieux machins crépiteux... Laughing
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4983
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Herve62 le Ven 13 Juil 2012 - 18:41

Heu... bon ben finalement tu penches quand même "légèrement" pour un côté et si les arguments se valent, il doit y en a certains qui valent plus que d'autres...
Je ne suis pas du tout contre tes explications concernant Keb Mo ou Eric Bibb, mais de là à traiter de "vieux machins crépiteux" des chefs d'oeuvres du Blues (à moins que ce ne soient les bluesmen eux mêmes... Very Happy)...


Laughing Cher Phil...
dans ma foi, mauvaise ou pas, je reconnais (mes "oreilles en plastique") que les "crépiteux" ont du talent et ne sont pas reconnus comme tel pour rien... Les nier serait faire preuve d'absence de culture, de dédain et de non respect envers eux et ceux qui depuis longtemps les écoutent et les apprécient.
Simplement et en toute honnêteté, je préfère les opus calibrés peut être un peu plus grand public, peut être au son trop propre, aux mélodies moins standards, mais franchement c'est ce qui me plait. Le feeling (vaste débat déjà remarquablement étudié ici ailleurs sur ce forum) passe bien mieux qu'avec des crép.. de vieux enregistrements sur des outils archaïques . Point d'arrogance dans ma plume, sinon de la sincérité. Je passe 1 ou 2 pistes du best of de Robert Johnson ok, étude du style, rythme etc.. ok pas de pb, total respect. Mais c'est tout. Par contre un Bibb ou Mo je me passe l'album en entier ou presque (parfois quelques mièvreries, c'est vrai...).

"Après des années d'écoute" ?... Y en a qui sont pas rapides... Wink Et puis à mon avis, si on s'habitue trop aux prises de sons modernes et aux interprétations nickel, plus le temps passe plus on a de mal à aller vers les vieux machins crépiteux... Laughing

C'est sûr. D'où souvent la réflexion à première écoute: "c'est quoi ce machin tout pourri...?". Mais ok l'intelligence fait qu'il ne faut pas s'arrêter à ça, mais bon c'est clair ça aide pas.

Wink

RV
avatar
Herve62
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 167
Localisation : One foot in the Blues
Date d'inscription : 19/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Phil cotton color le Ven 13 Juil 2012 - 21:48

Cher Vé ( Very Happy ),

Je te rassure, d'une part moi aussi je préfère largement que les enregistrements présentent une bonne plutôt qu'une mauvaise qualité sonore, d'autre part je reconnais que certains (mais pas tous quand même !) vieux 78t repiqués des années 20 ou 30 sont limite écoutables. A ce propos, il y a depuis quelques décennies des procédés qui permettent d'effacer une bonne partie des grésillements, mais parfois le remède est pire que le mal car on perd énormément en dynamisme et en contrastes. Mais ceci est une autre histoire...

En plus, et bien évidemment, je ne vois pas de quel droit je pourrais te reprocher de préférer Keb Mo ou Eric Bibb à Robert Johnson. Je suis simplement étonné qu'en tant qu'amateur de Blues, tu attaches autant d'importance à la qualité sonore, à la technique instrumentale ou à la diversité des mélodies d'un bluesman. Parce que justement l'intérêt du Blues et l'émotion qu'il procure va au delà de ces considérations. J'ai la sensation, vraie ou fausse, que tu n'écoutes les "vieux" bluesmen que par "intelligence" (c'est le mot que tu emploies), parce que ce sont ceux qui ont inspiré les Keb Mo et autres Eric Bibb, mais que sur le fond, ça ne te procure pas plus d'émotions que celà !

Et c'est ça qui est surprenant, car en général les amateurs de Blues préfèrent ces anciens aux plus jeunes parce qu'ils dégagent une émotion très spécifique que leurs cadets ne pourront jamais distiller. Et ce n'est d'ailleurs pas un reproche car ils ne sont pas en mesure de la faire. Les temps ont changé et ils ont un autre mode de vie et même une autre culture dans le sens où ils ont écouté bien d'autres choses que le Blues, qu'ils ne sont pas "immergés" dedans et dans la vie d'alors de la communauté noire américaine.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4983
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par guillaume le Sam 14 Juil 2012 - 0:05

Désolé, je tape l'incruste dans ce débat Smile

Bon je suis encore bien jeune dans la découverte de cette belle, vaste et complexe musique qu'est le blues.

J'avoue que certaines fois j'ai du mal à la première écoute avec de vieux enregistrements. Mais je persiste et cela permet de se découvrir les origines du blues. Les origines c'est bien, mais ce qui est beau (pas tout le temps non plus je vous l'accorde) dans la musique c'est l'évolution, c'est de voir ce que de nouveaux artistes peuvent en faire et comment ils arrivent (ou pas Razz) à apporter leur pierre à l'édifice, à se l'approprier, bref à la faire vivre.

Alors c'est sûr que le côté brut d'un bon Robert Johnson ou autre est intéressant pour se plonger dans l'histoire du blues mais j'avoue que je prend également mon pied à écouter d'autres artistes, plus ou moins jeunes, (plus ou moins inspirés également) qui font vivre cette musique.

Parce que je ne sais pas pour vous mais entre écouter un vieux disque des années 30 et vivre un concert il y a une sacré différence et pour ma part même si le premier peut me donner des frissons c'est quand même les concerts qui me font le plus vibrer ! C'est d'ailleurs l'essence même de la musique un partage entre l'auteur, l'interprète et son public...
avatar
guillaume
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 106
Age : 39
Localisation : Castelnaudary
Date d'inscription : 24/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Phil cotton color le Sam 14 Juil 2012 - 1:10

guillaume a écrit:Désolé, je tape l'incruste dans ce débat Smile
Mais non ne t'excuse pas Very Happy , au contraire c'est bien le rôle d'un forum que de permettre à tout le monde de s'exprimer. Plus de monde le fait et plus le forum est vivant !
guillaume a écrit:Bon je suis encore bien jeune dans la découverte de cette belle, vaste et complexe musique qu'est le blues.

J'avoue que certaines fois j'ai du mal à la première écoute avec de vieux enregistrements. Mais je persiste et cela permet de se découvrir les origines du blues. Les origines c'est bien, mais ce qui est beau (pas tout le temps non plus je vous l'accorde) dans la musique c'est l'évolution, c'est de voir ce que de nouveaux artistes peuvent en faire et comment ils arrivent (ou pas Razz) à apporter leur pierre à l'édifice, à se l'approprier, bref à la faire vivre.
Il est sûr que plus le temps avance, plus les jeunes ont du mal avec les vieux enregistrements. Déjà que certains n'arrivent pas à accrocher au rendu "mat" des vinyls, habitués qu'ils sont au brillant artificiel du CD... Alors les grésillements... Rolling Eyes Pareil pour la façon de jouer : tous les guitaristes pros de par le monde (et beaucoup d'amateurs aussi...) ont désormais une technique d'enfer et à côté les vieux bluesmen semblent bien gauches... Je me doute bien que quand on a grandi au son des virtuoses des 6 cordes qui peuplent aujourd'hui les bacs, on est un peu déçu de découvrir les lignes simples et sobres des légendes du Blues. Les goûts collectifs changent, ou du moins la façon d'appréhender les choses, c'est comme ça, et ça c'est une vraie évolution ! Personnellement, la technique instrumentale m'a toujours ébloui, mais très rarement ému, et ce qui me remue dans le Blues c'est cette émotion brute et directe, ce feeling qui peut se sentir même si l'artiste n'est pas un super technicien et que l'enregistrement gratte un peu...
Autrement concernant l'évolution du Blues, je ne vais pas entrer de plain pied dans ce débat, ce serait trop long, et puis il y a déjà eu d'autres topics qui l'ont traité. Mais, pour résumer, je pense que le Blues n'évolue plus beaucoup depuis qu'il s'est mondialisé tout en quittant sa communauté d'origine. ça peut paraître paradoxal, je sais...
guillaume a écrit:Alors c'est sûr que le côté brut d'un bon Robert Johnson ou autre est intéressant pour se plonger dans l'histoire du blues mais j'avoue que je prend également mon pied à écouter d'autres artistes, plus ou moins jeunes, (plus ou moins inspirés également) qui font vivre cette musique.

Parce que je ne sais pas pour vous mais entre écouter un vieux disque des années 30 et vivre un concert il y a une sacré différence et pour ma part même si le premier peut me donner des frissons c'est quand même les concerts qui me font le plus vibrer ! C'est d'ailleurs l'essence même de la musique un partage entre l'auteur, l'interprète et son public...
Je suis évidemment d'accord avec toi, rien ne vaut le live surtout dans ce genre de musique, et il faut aller écouter et encourager ceux qui continuent à la faire vivre. Maintenant, on peut aussi parallèlement écouter des enregistrements plus anciens... d'autant plus quand on sait qu'on n'entendra jamais plus sur scène certains styles de blues, ou alors de façon forcément édulcorée.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4983
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Old_Debris le Sam 14 Juil 2012 - 8:24

Je pense que le blues est plus à chercher dans un mode de vie que dans une qualité sonore. Les enregistrements ne sont qu'un moyen d'essayer de restituer ce que l’interprète a à nous dire et bien que les enregistrements du début du siècle dernier en étaient à leurs balbutiements, ils nous ont permis d'avoir une idée de ce qu'était le blues. Ces bluesmen que des amateurs ont recherché et enregistré sont à l'origine de presque toute la musique que l'on entend de nos jours. Le blues lui, il est sale, s'il est propre c'est pas du blues, et on peut aimer la musique que l'on veut, c'est juste une question de gout.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Herve62 le Sam 14 Juil 2012 - 11:28

Phil Cotton: Je suis simplement étonné qu'en tant qu'amateur de Blues, tu attaches autant d'importance à la qualité sonore, à la technique instrumentale ou à la diversité des mélodies d'un bluesman. Parce que justement l'intérêt du Blues et l'émotion qu'il procure va au delà de ces considérations. J'ai la sensation, vraie ou fausse, que tu n'écoutes les "vieux" bluesmen que par "intelligence" (c'est le mot que tu emploies), parce que ce sont ceux qui ont inspiré les Keb Mo et autres Eric Bibb, mais que sur le fond, ça ne te procure pas plus d'émotions que celà !

Tu as une vision assez juste cher PCC.. Si on vient de musiques étrangères au blues, on est formaté au son nickel, ok, on est habitué ainsi. Et puis même en CD, préférez vous un enregistrement pirate ou un live officiel ? le son est souvent à l'opposé l'un de l'autre, à interprétation similaire sauf masochisme on préfère les seconds.
Si la "clarté" de Mo ou Bibb est une norme des albums CD actuels, elle n'enlève en rien leur sincérité et l'émotion. Au contraire. Par exemple, c'est en écoutant "Destiny Blues" d'EB (sur l'album Diamond Days en 2006), simple, épuré, dénué d'artifice et reprenant une rythmique mille fois jouée par d'autres, que j'ai été touché profondément et qui m'a poussé à découvrir et apprécier la carrière de cet artiste.

Autre chose: tu dis l'émotion que les anciens procurent par leur interprétation. Oui bien entendu. Mais il y a une notion (sorry je viens d'ailleurs que le pays du Blues) importante qu'est la mélodie. Ca reste un truc qui accroche où l'on sort des grilles classiques du blues: prenons BB King par exemple, "The Thrill is gone", on lit partout que c'est une de ses chansons majeures. Vi ok. Mais en comparaison "Hummingbird", moins connu, me remue beaucoup plus les tripes que la première. Chacun est différent, a des degrès d'appréciation différents. Peut être que j'aborde le blues de la mauvaise façon aussi, expliquez moi pourquoi The thrill.. est perçue ainsi et pas la seconde chanson... ?
Idem avec Albert King: j'apprécie beaucoup sa période funky que certains considèrent comme pas ce qu'il a fait de mieux... scratch


Et c'est ça qui est surprenant, car en général les amateurs de Blues préfèrent ces anciens aux plus jeunes parce qu'ils dégagent une émotion très spécifique que leurs cadets ne pourront jamais distiller. Et ce n'est d'ailleurs pas un reproche car ils ne sont pas en mesure de la faire. Les temps ont changé et ils ont un autre mode de vie et même une autre culture dans le sens où ils ont écouté bien d'autres choses que le Blues, qu'ils ne sont pas "immergés" dedans et dans la vie d'alors de la communauté noire américaine.

Oui certainement. Mo et Bibb s'adressent à un public qui évolue avec le temps, aux nouvelles générations.
avatar
Herve62
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 167
Localisation : One foot in the Blues
Date d'inscription : 19/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Phil cotton color le Sam 14 Juil 2012 - 21:39

Herve62 a écrit:Tu as une vision assez juste cher PCC.. Si on vient de musiques étrangères au blues, on est formaté au son nickel, ok, on est habitué ainsi. Et puis même en CD, préférez vous un enregistrement pirate ou un live officiel ? le son est souvent à l'opposé l'un de l'autre, à interprétation similaire sauf masochisme on préfère les seconds.
Ben.. je préfère bien entendu quand le son est bon que quand il est mauvais... Wink Il y a évidemment des limites à tout, mais la qualité sonore a toujours été pour moi un critère secondaire par rapport à l'émotion qu'un enregistrement me procure. Tant que la qualité sonore n'empêche pas cette émotion, je fais avec...
Herve62 a écrit:Si la "clarté" de Mo ou Bibb est une norme des albums CD actuels, elle n'enlève en rien leur sincérité et l'émotion. Au contraire. Par exemple, c'est en écoutant "Destiny Blues" d'EB (sur l'album Diamond Days en 2006), simple, épuré, dénué d'artifice et reprenant une rythmique mille fois jouée par d'autres, que j'ai été touché profondément et qui m'a poussé à découvrir et apprécier la carrière de cet artiste.
Bien évidemment la qualité sonore n'a jamais été un frein à la qualité artistique d'un enregistrement et au feeling de l'artiste. Very Happy D'ailleurs, contrairement à ce que tu crois peut être, je ne déteste pas du tout Keb Mo ou Eric Bibb, au contraire, et je ne mets certainement pas en doute la sincérité de leur démarche ni leur amour du Blues... Simplement je trouve beaucoup moins d'intensité dans leur oeuvre que dans celle de leurs ainés. Mais encore une fois, ce n'est nullement une réflexion péjorative à leur égard.
Hervé62 a écrit:Autre chose: tu dis l'émotion que les anciens procurent par leur interprétation. Oui bien entendu. Mais il y a une notion (sorry je viens d'ailleurs que le pays du Blues) importante qu'est la mélodie. Ca reste un truc qui accroche où l'on sort des grilles classiques du blues: prenons BB King par exemple, "The Thrill is gone", on lit partout que c'est une de ses chansons majeures. Vi ok. Mais en comparaison "Hummingbird", moins connu, me remue beaucoup plus les tripes que la première. Chacun est différent, a des degrès d'appréciation différents. Peut être que j'aborde le blues de la mauvaise façon aussi, expliquez moi pourquoi The thrill.. est perçue ainsi et pas la seconde chanson... ?
Idem avec Albert King: j'apprécie beaucoup sa période funky que certains considèrent comme pas ce qu'il a fait de mieux... scratch
Je suis bien d'accord avec toi que la mélodie est une des composantes majeures de la musique. elle n'est d'ailleurs pas absente du Blues ; Simplement, elle n'en constitue pas un élément essentiel. Le Blues est avant tout une musique rythmique où, selon la formule consacrée, "la manière compte plus que la matière". L'urgence de l'interprétation et la tension qui s'en dégage ont beaucoup plus d'importance que la mélodie du morceau et la technique instrumentale et vocale de l'artiste. Ce qui ne veut pas dire que tous les bluesmen sont géniaux, ni à l'inverse qu'ils sont tous de piètres musiciens. Mais ils ont une technique souvent très spécifique (et d'ailleurs, malgré les apparences, pas toujours si facile que celà à reproduire...) qu'ils projettent à leur manière en y ajoutant leur propre feeling. Après c'est, comme tu le dis, une question d'appréciation personnelle. Je suis sensible moi aussi aux belles mélodies, mais tout autant, sinon plus, aux musiques qui visent à instaurer un "climat" comme peut l'être le Blues.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4983
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Herve62 le Dim 15 Juil 2012 - 10:59

D'ailleurs, contrairement à ce que tu crois peut être, je ne déteste pas du tout Keb Mo ou Eric Bibb, au contraire, et je ne mets certainement pas en doute la sincérité de leur démarche ni leur amour du Blues.

Vi vi cher Phil, j'avais perçu ton regard sur ces artistes.

Simplement je trouve beaucoup moins d'intensité dans leur oeuvre que dans celle de leurs ainés

yep, question de feeling, le grand mystère entre différents auditeurs et l'artiste.

Je suis bien d'accord avec toi que la mélodie est une des composantes majeures de la musique. elle n'est d'ailleurs pas absente du Blues ; Simplement, elle n'en constitue pas un élément essentiel. Le Blues est avant tout une musique rythmique où, selon la formule consacrée, "la manière compte plus que la matière". L'urgence de l'interprétation et la tension qui s'en dégage ont beaucoup plus d'importance que la mélodie du morceau et la technique instrumentale et vocale de l'artiste.

Tu as mis le doigt dessus, c'est exactement ça. Ca oblige à changer sa façon d'écouter. Le rock et autres musiques grand public invitent les auditeurs à se laisser guider (et divertir) par la mélodie, tandis que le blues propose un chemin différent. Ca demande une certaine adaptation, pour ne pas dire apprentissage, d'où mes propos antérieurs vis-à-vis des "anciens" qu'il faut écouter et respecter mais dont je ne saisis pas (encore) toute la mesure.

Bon dimanche Wink

RV
avatar
Herve62
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 167
Localisation : One foot in the Blues
Date d'inscription : 19/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keb mo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum