Bobby Blue Bland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bobby Blue Bland

Message par Devil's Slide le Ven 27 Mar 2009 - 13:35



Dans la série "son grand talent aurait mérité plus de reconnaissance" je vous présente aujourd'hui mister Bobby Blue Bland.

Robert Calvin Bland, alias Bobby Blue Bland, nait le 27 janvier 1930 à Rosemark, une petite ville du Tennessee. Quelques années plus tard il s’en va vivre à Memphis en compagnie de sa mère. Le jeune Bland commence à chanter dans dans des groupes locaux de gospel incluant en particulier “The Miniatures”, partageant son temps entre le garage où il trime en semaine et les week-ends où il s'adonne à sa passion du chant. Désireux de varier ses centres d’intérêts musicaux il commence à fréquenter la renommée Beale Street où il finit par faire parti d’un cercle de jeunes musiciens qui se nomment eux-même tout naturellement “The Beale Streeters”.

Ses premiers enregistrements datent du début des années 50. Hélas ses premiers essais se voient enrayés par l’appel de l’Oncle Sam sous les drapeaux. Quand Bland retourne à Memphis en 1954 il y retrouve plusieurs de ses anciens condisciples dont en particulier Johnny Ace. Entre temps le premier label de Bland, Duke, a été vendu à Rob Dobey un entrepreneur de Houston. En 1956 il commence à tourner avec Little Junior Parker. A noter qu’il lui sert également de secrétaire et de chauffeur. Simultanément il commence à s’affirmer avec un style vocal caractéristique. Il obtient quelques succès en single avec des blues mélodiques comme “Farther Up The Road” (1957) et “Little Boy Blue” (1958). Mais c’est dans une série de titres à succès, parus au début des années 60, que Bobby démontre son talent de façon éclatante. "Cry Cry Cry," "I Pity The Fool" et "Turn On Your Love Light” vont devenir des standards.

Malgré son talent Bobby est néanmoins peu à peu éclipsé par une plus jeune génération d’interprètes. Comme un chant du cygne son titre "Ain't Nothing You Can Do" atteint durant cette même période la 20e place dans les charts. C’est une période sombre qui commence pour lui, de graves problèmes financiers l’obligeant d’abord à se séparer de plusieurs membres de son groupe avant de dissoudre celui-ci. Il se brouille ensuite avec son ami Joe Scott, son mentor-compositeur-arrangeur avec de plonger dans l’alcool. En 1971 Bobby se ressaisit et commence à entrevoir le bout du tunnel. Exit le démon de l’alcool d’abord, puis une succession de bonnes circonstances lui remettent le pied à l’étrier. Don Robey revend le label Duke à l’étiquette ABC ce qui a pour conséquence de revoir la réédition d’anciens titres et de permettre à Bland de retrouver le chemin des studios. Les albums “His California Album” et “Dreamer”, arrangés par Michael O'Martian et produits by Steve Barri, un pilier d’ABC, connaissent un succès critique et public mérités.

Le premier single tiré de “His California Album”, “This Time I'm Gone For Good”, ramène Bobby sous les projecteurs. Cette fois ça semble reparti pour de bon. Un autre titre extrait de l’album “Dreamer” connaitra un petit succès mais deviendra plus tard un hit énorme et la chanson la plus connue de Bland grâce à la reprise de Whitesnake. Cette chanson vous la connaissez tous, c’est "Ain't No Love In the Heart of the City". En 1980 Bobby revient vers ses racines avec un album dédié à son mentor Joe Scott, “Sweet Vibrations”. Malheureusement, malgré sa qualité indéniable, les ventes ne suivent pas.

En 1985 Bobby passe chez Malaco Records, label spécialisé dans la musique noire méridionale traditionnelle. Entouré d’une équipe efficace et compréhensive il sort une série d’albums de qualité tout au long des années suivantes. Parallèlement il continue ses tournées et apparaît régulièrement sur scène aux côtés de B.B. King. Tout deux avaient d’ailleurs collaborés pour deux albums live dans les années 70. Autre artiste à avoir reconnu le talent de Bobby, l’irlandais Van Morrison qui l’a souvent invité à ses concerts et qui a également inclus une version précédemment non distribuée d'un duo datant de mars 2000, “Tupelo Honey", sur son album de compilation paru en 2007, ”The Best of Van Morrison Volume 3”.

A l’instar de Sam Cooke, Ray Charles ou Junior Parker, Bland a su développer un style propre mêlant blues, soul et R & B. Il a été intronisé dans le Blues Hall of Fame en 1981, le Rock and Roll Hall of Fame en 1992 et il a reçu un Grammy Award en 1997 en récompense de l'ensemble de sa carrière.

Discographie :

Blues Consolidated - 1958
Like Er Red Hot - 1960
Two Steps from the Blues - 1961
Here's the Man! - 1962
Call On Me - 1963
Ain't Nothing You Can Do - 1964
The Soul of The Man" - 1966
Touch of The Blues - 1967
The Best Of - 1967
The Best Of Volume 2 - 1968
Spotlighting The Man - 1969
His California Album - 1973
Dreamer - 1974
Get On Down - 1975
Together for the First Time (with B.B. King) - 1976
Bobby Bland and B.B. King Together Again... Live - 1976
Reflections In Blue - 1977
Come Fly With Me - 1978
I Feel Good - 1979
Sweet Vibrations - 1980 (Tribute to Joe Scott)
Members Only - 1985)
After All - 1986
Blues You Can Use - 1987
Midnight Run - 1989)
Portrait of the Blues - 1991
Sad Street - 1992
Years of Tears - 1993
Live On Beale Street - 1995
Memphis Monday Morning - 1998

Quelques disques conseillés :

"His California Album"


"Dreamer"


"Two Steps From The Blues"


"Together For The First Time... Live"
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Jungleland le Ven 27 Mar 2009 - 17:59

les Beale Streeters qui compteront entre autre dans leurs membres rien moins que BB King et Johnny Ace !

Excellente idée de parler de Bobby Blue Band et de sa somptueuse voix, sans conteste l'une des plus belles du blues. Mais ce serait ignorer une partie de sa facette de la cantonner au seul blues puisqu'il excella aussi dans un registre plus soul comme tu l'as souligné.

Peut être finalement est-ce du au fait qu'il n'était "que" chanteur et non instrumentiste que sa reconnaissance ait été limitée

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15013
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Devil's Slide le Ven 27 Mar 2009 - 18:04

Absolument, et nous avons même échappé à une autre facette puisque qu'un "directeur artistique" fâcheusement inspiré a tenté de l'orienter vers le disco à un moment de sa carrière ! Evil or Very Mad
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Old_Debris le Ven 27 Mar 2009 - 18:41

C'est un nom qui me parle, je me souviens du fils d'un bluesman qui jouait avec lui, mais je ne me souviens pas de son nom, le fils de Jimmy rodgers peut être.
La période Beale streeters me semble intéressante.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Catfish le Lun 19 Mar 2012 - 6:30

Je ressort ce topic après avoir lu un post sur lui sur le net pour des idées de réécoute pour certains, de découverte pour d'autres comme moi. Belle voix, je note tes albums "phare" Devil's slide.
avatar
Catfish
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 596
Age : 45
Localisation : BZH dans le monde
Date d'inscription : 04/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Jipes le Lun 19 Mar 2012 - 9:06

Navré Devil Slide encore un sujet que j'ai loupé, excellente chronique qui met en umière un grand chanteur (Décidemment c'est pas simple de tout lire sur ce forum) Je ne connais hélas que l'album en duo avec BB King peut être pourriez vous m'en conseiller da'utres notamment plus soul peut être ?
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8875
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Jungleland le Lun 24 Juin 2013 - 9:56


_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15013
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Old_Debris le Lun 24 Juin 2013 - 10:29

Oui j'ai vu ça. Connu comme chanteur. Rip
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Phil cotton color le Lun 24 Juin 2013 - 11:07

L'exemple même du chanteur "Soul-Blues" évoluant dans un registre Soul mais avec des racines Blues très présentes. Une voix finalement pas si puissante que cela, mais richement et originalement timbrée, reconnaissable immédiatement, et même une petite "marque de fabrique" avec ses raclements de gorge qui débutaient souvent ses phrases.

Je l'ai vu deux fois en concert à Paris il y a une vingtaine d'années et j'ai passé deux excellentes soirées soulful. Outre sa voix, il pouvait s'appuyer sur un réel talent d'entertainer et un orchestre "aux petits oignins" d'où émergeait l'extraordinaire guitariste Wayne Bennett, lui aussi disparu...

RIP Man !
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par ZeDelta le Lun 16 Nov 2015 - 14:12

Ah quelle voix merveilleuse...

Je ne peux m'empêcher de penser à l'émotion que me procure Sam Cooke à chaque écoute.



Sinon j'ai cet album en duo avec BB mais il faut aimer BB or il ne fait pas partie de mes favoris... Neutral mais ça reste un concert flamboyant !

avatar
ZeDelta
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 75
Age : 47
Date d'inscription : 28/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Jipes le Lun 16 Nov 2015 - 16:08

Moi je l'aime bien cet album ainsi que le premier qui les avait réunis

http://www.allmusic.com/album/together-for-the-first-timelive-mw0000190623
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8875
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bobby Blue Bland

Message par Phil cotton color le Lun 16 Nov 2015 - 16:33

Jipes a écrit:Moi je l'aime bien cet album ainsi que le premier qui les avait réunis
Me too !

Evidemment pas des galettes très originales ni à la créativité débordante, les deux compères se contentant d'interpréter en duo leurs nombreux succès. On peut penser que ça fait un peu "beuf classieux", mais ça dégage quand même pas mal. On sent une réelle complicité, et même amitié, entre les deux monstres sacrés, et derrière l'orchestre tourne au quart de poil.
Le public semble aux anges et participe, et nous on se dit que l'on aurait bien aimé être dans ce club ce soir là !  
Finalement que demande le peuple ?  Wink
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4953
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum