Miles Davis période électrique (1969-1991)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par chetbaker le Jeu 14 Juin 2007 - 15:50

Je suis plutôt d'accord avec Ayler. La période Warner du Miles a peu d'intérêt à mes yeux. Le Tutu est parfois porté aux nues par certains, j'ai beau écouté, je cherche toujours pourquoi Rolling Eyes
avatar
chetbaker
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 345
Age : 58
Localisation : Guénange, capitale des blaireaux
Date d'inscription : 04/02/2006

http://jazzitude.forumactif.com/index.forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Ayler le Jeu 14 Juin 2007 - 16:00

Message édité à tort...


Dernière édition par le Jeu 6 Déc 2007 - 13:02, édité 3 fois
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Jipes le Jeu 14 Juin 2007 - 16:31

chetbaker a écrit:Je suis plutôt d'accord avec Ayler. La période Warner du Miles a peu d'intérêt à mes yeux. Le Tutu est parfois porté aux nues par certains, j'ai beau écouté, je cherche toujours pourquoi Rolling Eyes

Ben c'est ton avis et c'est cool mais il faut accepter que certains détestent la période Cool de Miles ou même ses albums orchestraux malgré son association avec Gil Evans Wink

Comme quoi tout est relatif ce qui peut vous paraître anecdotique voire commercial peut etre révéré par d'autres et vice et versa lol!

C'est ca aussi la diversité de la musique et puis qui dit commercial ne dit pas forcément de mauvaise qualité

jipes
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8882
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par sergio88 le Jeu 14 Juin 2007 - 16:41

Ayler a écrit:Quant au premier point, les intentions de Miles étaient affichées par l'intéressé. Il ira plus loin encore avec l'album suivant en reprenant du Michael Jackson et du Cindy Lauper.

ça peut être une façon d'amener les non initiés voire les ignares comme moi au jazz d'une manière soft sans les effaroucher ou les écoeurer à la première écoute.

@+

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10887
Age : 55
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par chetbaker le Jeu 14 Juin 2007 - 16:43

et la reprise de Time after Time est géniale, le seul morceau à sauver de ce disque bardé de synthés et de programmings sans intérêts
avatar
chetbaker
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 345
Age : 58
Localisation : Guénange, capitale des blaireaux
Date d'inscription : 04/02/2006

http://jazzitude.forumactif.com/index.forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Ayler le Jeu 14 Juin 2007 - 19:52

Jipes a écrit:Essaye donc avec Kind of Blue ou bien Birth of the Cool Wink

Hors Forum (Jazz Fusion et World music) et hors sujet (Miles Davis période électrique (1969-1991)) Monsieur l'Administrateur !
lol!

Plus sérieusement, je ne conseillerais pas forcément "Birth of the Cool" pour débuter : c'est un disque assez/très difficile d'accès si on ne s'y connait pas en jazz.
Par contre, je te rejoins sur un point : "Kind Of Blue" est l'album idéal pour découvrir non seulement Miles, mais aussi pour se mettre au jazz car les longues plages modales sont moins déconcertantes que la verticalité du be bop ou la liberté libertaire du free.

Pour un amateur de blues : "Tribute To Jack Johnson" me semble particulièrement recommander. Un chef d'oeuvre.
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Mojo le Jeu 14 Juin 2007 - 22:43

Ayler a écrit:
Pour un amateur de blues : "Tribute To Jack Johnson" me semble particulièrement recommander. Un chef d'oeuvre.
Je plussoie, voilà un cd de Miles qui devrait ravir un amateur de blues.

Je vois que la période Warner ne fais pas l'unanimité. Wink

Ben moi j'adore, surtout pour le côté innovant de son de ses groupes successifs (aucun groupe n'avait un tel son); certes plus funk que jazz (quoi que ? pirat); mais alors quelle cohésion: et l'émotion toujours intacte de la trompette de Miles.

Tan pis si j'aggrave mon cas, mais je ne peux passer sous silence le plus "variétoche" des albums de Miles, mais qui comporte quelques perles; avec notamment la reprise par John Scofield dans "one phone call": du riff de Mc Laughlin que l'on entend dans "Jack Johnson"; lui même piqué chez Pete Townsend aux temps glorieux des Who.

avatar
Mojo
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 353
Localisation : 78
Date d'inscription : 26/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Ayler le Ven 15 Juin 2007 - 13:25

Mojo a écrit:[Ben moi j'adore, surtout pour le côté innovant de son de ses groupes successifs (aucun groupe n'avait un tel son); certes plus funk que jazz (quoi que ? pirat); mais alors quelle cohésion: et l'émotion toujours intacte de la trompette de Miles.

Pas d'accord. A partir de 73/74, Miles décline en tant qu'instrumentiste : il ne retrouvera jamais la force émotionnelle qui était la sienne sur "Jack Johnson" par exemple. Je trouve "Agartha" et "Pangaea" fantastiques tout de même, mais c'est plus pour les qualités de leader de Miles, qui malgré sa santé déclinante, réussit à maintenir sa musique à un très haut niveau.
Le Miles des années 80 n'est plus que l'ombre de lui-même en tant qu'instrumentiste : ça fait mal de l'écrire, mais il y a certains enregistrement où il joue carrément faux.
C'est toujours triste de voir un Géant décliner, mais c'est à l'image du seul concert de Don Cherry (autre immense trompettiste) auquel j'ai assisté (diminué, il arrivait à peine à jouer) : la trompette est un instrument très exigeant physiquement, et les faiblesses se paient cash très rapidement.
Après, on peut aimer les arrangement de Marcus Miller concernant cette période : tu l'auras compris, ce n'est pas mon cas.

Mojo a écrit:riff de Mc Laughlin que l'on entend dans "Jack Johnson"; lui même piqué chez Pete Townsend aux temps glorieux des Who.

Il est piqué sur "We Gotta Live Together" du Band Of Gypsys, lui-même s'étant inspiré du "Sing A Simple Song" de Sly Stone.
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par acid le Ven 15 Juin 2007 - 15:04

Ayler a écrit:
Mojo a écrit:riff de Mc Laughlin que l'on entend dans "Jack Johnson"; lui même piqué chez Pete Townsend aux temps glorieux des Who.

Il est piqué sur "We Gotta Live Together" du Band Of Gypsys, lui-même s'étant inspiré du "Sing A Simple Song" de Sly Stone.

...Et qui comme tout vient du blues.^^


geek
avatar
acid
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 644
Age : 27
Localisation : In my head
Date d'inscription : 03/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Ayler le Jeu 6 Déc 2007 - 13:01

Dans le style "j'en raconte des conneries"...

Ayler a écrit:Il ira plus loin encore avec l'album suivant en reprenant du Michael Jackson et du Cindy Lauper.

Erreur mon cher Ayler : "Tutu" date de 1986 et "You're Under Arrest" de 1985.

Ayler a écrit:1983 Star People / 1984 Decoy : Aucun intérêt.

A nuancer ! Le premier titre de "Star People" fonctionne à merveille. Le reste de l'album, très blues, est tout à fait écoutable, à défaut d'être inoubliable.

A la réécoute, "Decoy" est en fait assez inégal. La production a très mal vieilli (on sent que c'était les années Michael Jackson), mais Miles joue bien. Très bien même par moments.

Sinon, j'ai découvert "Amandla"... que j'ai trouvé nettement meilleur que "Tutu" ! C'est plus un disque de Marcus Miller (il signe la majorité des titres - pour des raisons contractuelles, Miles refusait de présenter ses propres compositions) qu'un disque de Miles, mais c'est dans le style un album assez réussi. Kenny Garrett est un excellent musicien, et ses soli sont toujours bien senti. Le jeu de Miles est moins tranchant que sur "Decoy", mais il évolue dans un autre registre, donc ce n'est pas un problème. Plus funk que jazz donc, mais pas sans intérêt.

Et dans le style "je fais des conneries" : au lieu de me citer, j'ai carrément édité mon message du 14 Juin.
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Jipes le Jeu 6 Déc 2007 - 13:48

D'accord avec toi pour star People ce ne sont pas des tracks avec Scofield scratch Au départ je ne comprenais pas son jeu et la comparaison avec Mike Stern Qui envoyait du bois comme un fou me paraissait etre en défaveur de John. Mais depuis j'ai appris a aimer le jeu de Sofield notamment ses disques avec Eddie Harris ou Medeski Wood plus récement ce qui fais que je pense que je réécouterais le disque de Miles avec des oreilles neuves cheers

Pour Amandal oui tt à fait je l'ai acheté en promo il y a deux ou trois ans et ca m'a bien conquis Wink

Et puis ne te flagelles pas trop tt le monde fait des erreurs non Wink Même les érudits
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8882
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Ayler le Jeu 6 Déc 2007 - 14:04

Il est clair que le jeu de Mike Stern est plus flashy que celui de Scofield. En caricaturant, c'est un peu comme comparer Jeff Beck et BB King ! Les deux ont leurs qualités, mais dans des registres très différents.
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis période électrique (1969-1991)

Message par Jipes le Jeu 6 Déc 2007 - 14:14

Ayler a écrit:Il est clair que le jeu de Mike Stern est plus flashy que celui de Scofield. En caricaturant, c'est un peu comme comparer Jeff Beck et BB King ! Les deux ont leurs qualités, mais dans des registres très différents.

Bien sûr je ne pensais pas vraiment a les comparer mais les entendre l'un après l'autre y a pas photo l'un semble begayer alors que l'autre döboulait comme un fou du volant lol! ca prend du temps pour comprendre les subtilités du jeu Wink
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8882
Age : 58
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum