Deborah Coleman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deborah Coleman

Message par Devil's Slide le Mar 16 Déc 2008 - 14:33



Elle chante et joue le blues et elle le fait fort bien. Aujourd’hui coup de projecteur sur Deborah Coleman.

Deborah Coleman vient au monde en 1956 à Portsmouth, en Virginie, dans une famille de militaire de la Navy. Les fréquents déménagements dans sa jeunesse font qu’elle a peu d’amis et la conduisent à se réfugier dans la musique.

Vers l’âge de 8 ans une première révélation se fait à elle en voyant les Monkees à la télévision. C’est décidé, elle sera guitariste ! Mais ses parents ne partagent pas son enthousiasme et elle devra patienter près de quatre ans avant qu’enfin ils daignent lui offrir une guitare. En attendant elle écoute passionnément sur sa petite radio James Brown, les Beatles, Joe Cocker, Cream, les Yardbirds...

Puis vient la seconde révélation qui va l’engager sur la voie du blues. Elle se produit par l’intermédiaire d’un album de Bobby Blue Bland déniché dans la rue. Puis, vers la fin des années 60, début des années 70, Deborah commence à s'intéresser assidument au British Blues Boom. Écoutant Cream, John Mayall, Fleetwood Mac... jusqu'à l'arrivée de Jimi Hendrix qui va bouleverser son petit monde musical.

Déborah avait commencé à jouer dans un groupe à l'âge de 15 ans. Naturellement, machisme oblige, on ne lui avait pas laissé d'autre choix que de jouer de la basse... Tous les garçons voulaient jouer de la guitare, et de plus, personne n'avait jamais entendu parler d'une femme jouant de la guitare électrique. Mais Hendrix l’a trop marquée ; elle sera guitariste solo ou rien. Un beau jour, lors d’un bœuf dans un garage, Deborah arrive avec une guitare électrique. Sa prestation convaint ses partenaires et leur en impose. Elle va ensuite jouer avec plusieurs autres groupes avant sa troisième révélation.

En 1977, Deborah découve enfin des représentants de ceux qui étaient à la source des artistes qu'elle admirait jusque là, C'est à dire, lors du même concert, excusez du peu : Howlin' Wolf, Muddy Waters et John Lee Hooker ! "Je n'oublierai jamais ce concert” se souvient elle. “Ca m'a fait voir le chemin de mes racines ! En fait c'est amusant, parce que le fantasme de pas mal d'Européens, c'est que tout afro-américain naît dans un environnement où le blues est partout et qu'il ne peut y échapper. C'était peut-être vrai il y a longtemps, dans le Sud… Ce n'est pas le cas de tout le monde. Moi, je suis passée par la porte de derrière. Avec des amis on a formé un trio de blues rock. Une fille à la basse et un garçon aux drums. C'était pas mal, on a eu du succès. Elle chantait aussi. A l'époque, je ne voulais pas chanter, je voulais juste jouer de la guitare”.

A 25 ans elle convole en justes noces. Une fille naitra de cette union. Hélas, le côté aventurier et irresponsable de son mari la conduit au divorce. Deborah met alors la musique entre parenthèses durant 13 années pour s’occuper de sa fille. Gagnant sa vie comme ouvrière électricienne.

Mais le démon de la musique titille toujours Deborah. Elle a couchée plusieurs chansons sur le papier et elle sait avoir le potentiel pour faire un disque. Elle repart alors à zéro, et, pendant un an, hante tous les concerts de blues possibles, histoire de se faire connaître dans le milieu. "Tu veux faire le bœuf ? - D'accord !". Des gens comme Koko Taylor, Lonnie Brooks, Saffire, et bien d'autres lui permettent de partager la scène avec eux, lui permettant de commencer à se tailler une petite réputation. Un jour elle se retrouve dans un tremplin organisé par le Charleston Blues Festival, en compétition avec 23 groupes de blues et elle remporte la victoire, accompagnée par son frère et un ami.

C’est un moment important dans la carrière de Deborah, car ce premier prix va lui permettre d’enregistrer son premier disque : “Taking A Stand”, sur New Moon Records. Du coup elle peut se produire dans de nombreux clubs et festivals. Ce qui va lui permettre d’être repérée par le label Blind Pig. S’ensuit l’enregistrement de l’album “I Can't Lose” qui reçoit un fort bon accueil. “Where Blue Begins”, le disque suivant, l’ancre définitivement dans le haut de la scène blues.

Après plusieurs albums parus chez Blind Pig, Deborah rejoint le lable Telarc avec lequel elle réalise “What About Love ?” en mai 2004. Depuis elle a sortie “Time Bomb” (avec Sue Foley et Roxane Potvin) chez Ruf Records et “Stop the game” (certainement son disque le plus abouti à ce jour) chez JSP Records.

Site internet : http://www.deborahcoleman.com/

Discographie :

I can't lose


Where blue begins


Soft place to fall


Livin' on love


Soul be it !


What about love ?


Time Bomb


Stop the game
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Invité le Mar 16 Déc 2008 - 15:23

Excellente Bio

Quel opus conseilles-tu en sachant qu'elle a produit des albums plus ou moins inégaux ?
Le tout dernier apparemment ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Jipes le Mar 16 Déc 2008 - 15:25

Philou a écrit:Excellente Bio

Quel opus conseilles-tu en sachant qu'elle a produit des albums plus ou moins inégaux ?
Le tout dernier apparemment ?

Oui conseilles nous, ca me permettra de la découvrir mieux cheers

_________________
Jipes sur Youtube

Mojo New Line
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8742
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Devil's Slide le Mar 16 Déc 2008 - 15:45

Eh bien n'hésitez pas à jeter une oreille sur "Stop the game", qui est son dernier opus, ainsi que sur "Soft place to fall".
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Jungleland le Mar 16 Déc 2008 - 19:02

coïncidence : mon disque de voiture d'aujourd'hui était justement Livin' on love qui est le seul d'elle que j'ai, avec la collaboration Time Bomb.

Et je dois dire que ça ne m'emballe pas plus que ça à vrai dire : c'est bien fait, bien policé, sans défaut apparent mais relativement fade (toujours pareil, en comparaison de ce que j'ai l'habitude d'écouter) - je crois que sa voix, si elle est très jolie, manque de coffre pour soutenir la comparaison avec les anciennes et se démarquer des chanteuses de blues actuelles.

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 14986
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Invité le Mar 16 Déc 2008 - 19:16

Jungleland a écrit:coïncidence : mon disque de voiture d'aujourd'hui était justement Livin' on love qui est le seul d'elle que j'ai, avec la collaboration Time Bomb.

Et je dois dire que ça ne m'emballe pas plus que ça à vrai dire : c'est bien fait, bien policé, sans défaut apparent mais relativement fade (toujours pareil, en comparaison de ce que j'ai l'habitude d'écouter) - je crois que sa voix, si elle est très jolie, manque de coffre pour soutenir la comparaison avec les anciennes et se démarquer des chanteuses de blues actuelles.
Il me semble que j'ai déjà lu le même ressenti qq part dans diverses chroniques & le peu que j'ai écouté ne m'a pas emballé Evil or Very Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par T.Jiel le Mar 16 Déc 2008 - 19:22

Allez, vous faites les difficiles....
http://fr.youtube.com/watch?v=7Kc-ja6i1GI

Le Blues, un truc de Nanas ??
avatar
T.Jiel
ça marche pô chez moi
ça marche pô chez moi

Nombre de messages : 3163
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Devil's Slide le Mar 16 Déc 2008 - 20:26

Ah la bande de vilains machistes qui se jouent les difficiles... Smile

Bon d'accord, elle ne peut pas vraiment titiller les anciennes, mais ça reste quand même pas mal du tout. Et même mieux que pas mal de productions actuelles dont je tairai charitablement le nom.

Excellent choix Jeluta
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par sergio88 le Mar 16 Déc 2008 - 23:47

Devil's Slide a écrit:Bon d'accord, elle ne peut pas vraiment titiller les anciennes, mais ça reste quand même pas mal du tout. Et même mieux que pas mal de productions actuelles dont je tairai charitablement le nom.

Je suis assez de ton avis. Je préfère sa voix à celle de certaines jeunes blueswomen actuelles qui l'ont plus haut perchée, affaire de goût.

J'ai également l'album "Where Blue Begins" que j'aime bien, avec cette jacquette :



@+

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10829
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Flovia le Mer 3 Mar 2010 - 23:49

T.Jiel a écrit:Allez, vous faites les difficiles....
http://fr.youtube.com/watch?v=7Kc-ja6i1GI

Le Blues, un truc de Nanas ??

Neutral De fait, je me pose la question...

Je viens de tomber sur ce sujet, par hasard, en fouinant, et effectivement, bon choix, mon Tidji! Wink
La fin du morceau est sublime (pas de réaction épidermique chez vous, les garçons? Shocked) Laughing

Ce titre ('The dream') est sur Soul it be!, si je me rappelle bien, très bon album live (que terminait d'ailleurs un superbe 'Goodbye misery'), le meilleur, à mon avis, des trois opus que je possède d'elle, à savoir: 'Soft place to fall', 'Soul it be!, 'What about love?'.

Deborah est l'une des seules blueswomen/guitaristes actuelles à pouvoir me donner des frissons, cette nana a un sacré feeling! Le tout sans esbroufe ni surenchère à grand renfort de tenues sexy (et pourtant je pense qu'elle pourrait en user!)...

Et puis, personnellement, j'apprécie beaucoup sa voix de basse veloutée Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par T.Jiel le Jeu 4 Mar 2010 - 8:16

Je ne connais toujours pas pig , mais je sens qque chose de résolument sauvage et généreux là dedans qui m'émeut bien.
avatar
T.Jiel
ça marche pô chez moi
ça marche pô chez moi

Nombre de messages : 3163
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Flovia le Jeu 4 Mar 2010 - 8:43

T.Jiel a écrit:Je ne connais toujours pas
On va arranger ça... Wink
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6638
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Old_Debris le Jeu 4 Mar 2010 - 9:53

Rolling Eyes une guitare bleue..................c'est bien un truc de nana ça.

Je n'avais pas vu non plus ce sujet ou vite fait au boulot, c'est bien devil's on comprend bien ses influences et justement c'est là que le bas blesse, j'ai vraiment l'impression d'avoir 150 disques comac.
Ha elle joue bien de la guitare Deborah c'est une évidence et ma foi elle se débrouille pas trop mal au chant. Ceci dit c'est pas le genre de blues que j'écouterai toute une journée, c'est pas vraiment une musique assez originale pour être enregistrée mais je pense que j'aurais beaucoup de plaisir à aller la voir sur scène, à mon avis c'est là qu'elle se révèle.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par Invité le Jeu 4 Mar 2010 - 10:07

Old_Debris a écrit:Rolling Eyes je pense que j'aurais beaucoup de plaisir à aller la voir sur scène, à mon avis c'est là qu'elle se révèle.
A l'instar d'une Ana Popovic cherry Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par sergio88 le Jeu 4 Mar 2010 - 10:14

Old_Debris a écrit:Rolling Eyes une guitare bleue..................c'est bien un truc de nana ça.

Il me semblait que c'était le rose.



Ha elle joue bien de la guitare Deborah c'est une évidence et ma foi elle se débrouille pas trop mal au chant. Ceci dit c'est pas le genre de blues que j'écouterai toute une journée, c'est pas vraiment une musique assez originale pour être enregistrée mais je pense que j'aurais beaucoup de plaisir à aller la voir sur scène, à mon avis c'est là qu'elle se révèle.

Pour sûr elle n'a pas enregistré de 78 tours. En tant que blueswoman, frontwoman, avec une guitare entre les mains, je trouve que c'est l'une des meilleures du genre. Et comme tu dis il y a beaucoup d'artistes blues, blues-rock, qui se révèlent réellement sur scène, alors que sur CD c'est parfois plat.

@+

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10829
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deborah Coleman

Message par sergio88 le Jeu 4 Mar 2010 - 10:16

PHILIPP a écrit:
Old_Debris a écrit:Rolling Eyes je pense que j'aurais beaucoup de plaisir à aller la voir sur scène, à mon avis c'est là qu'elle se révèle.
A l'instar d'une Ana Popovic cherry Laughing

Mouis, elle justement j'en suis revenu. Déçu.

@+

_________________
Play fast. Life is short

http://www.youtube.com/user/sergio88000

=================================

Le véritable mélomane est l'homme qui, entendant une femme chanter dans sa salle de bain, s'approche du trou de la serrure et y colle... l'oreille.
Francis Blanche
avatar
sergio88
Admin
Admin

Nombre de messages : 10829
Age : 54
Localisation : Epinal, enfin tout près.
Date d'inscription : 16/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum