Miles Davis

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Miles Davis

Message par Jungleland le Mer 15 Fév 2006 - 18:51

bon je vais pas vous parler en long en large et en détail de Miles Davis parce qu'il y a ici des connaisseurs qui pourront le faire bien mieux que moi

en fait, suite aux discussions lues sur le topic "qu'écoutez vous maintenant" entre CC Rider et Mojo à son sujet, c'est plutôt pour des conseils ...

de lui je n'ai que le Highlights from Montreux (Cd récapitulatif de la collection Montreux) et sur ce cd il y a des choses que j'aime bien et d'autres qui ne me plaisent pas trop

mais j'ai un peu envie d'approfondir le sujet sans pour autant m'en décourager, bref d'y aller petit à petit sachant que mon oreille est (pour l'instant ? ) très classique


donc quelques conseils d'achat pour une approche progressive de l'oeuvre seraient les bienvenus.

merci d'avance

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15018
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Mojo le Mer 15 Fév 2006 - 22:52



Bravo Jungleland, il est temps de s'attaquer à un sujet sur Miles Davis, mais le bohnomme a une oeuvre tellement considérable, qu'il faut se résoudre à la scinder pour clarifier les sujets le concernant.

Tu ne m'en voudras pas de t'avoir pris à contre pied en démarrant par la fin de sa carrière, pour ouvrir un sujet dans la partie Jazz Fusion "Miles Davis période électrique 1969-1991.

Si tu n'y vois pas d'inconvénients, on abordera ici sa période "Acoustique" qui a marqué l'histoire du jazz par des disques majeurs, et des collaborations avec Charlie Parker, Thelonius Monk, John Coltrane, Bill Evans, et bien d'autres.

Wink
avatar
Mojo
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 353
Localisation : 78
Date d'inscription : 26/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Jungleland le Jeu 16 Fév 2006 - 9:10

sans problème Wink

ça sera effectivement sans doute plus facile pour le néophyte

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15018
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Mojo le Ven 17 Fév 2006 - 16:41

Very Happy

Voici donc une petite biogaphie subjective de Miles Davis que je vous propose.




Miles Dewey Davis est né en 1931 à Alton (Illinois), fils d'un dentiste et d'une musicienne. Issu de la classe moyenne noire des années 30, à l'adolescence il a tout le loisir de se consacrer à ses passions pour le sport et la musique. En 1944, après avoir décroché son diplôme d'études supérieures, il s'installe à New York, où après une courte période à la Julliard school of music, et une fréquentation de club notoires pour ses avant-gardistes du jazz, il réussi à se faire engager par Charlie Parker.

1944-1952

Nombreuses séances en tant que sideman pour Charlie Parker, ce qui lui permet de se confronter au microcosme qui animera la scène jazz pour de nombreuses années (Dizzy Gillespie, Gerry Mulligan, max Roach, John Lewis, Gil Evans). Mais le revers de la médaille est qu'a l'instar de son mentor (Charlie Parker) et de nombreux autres, il prend goût à la drogue ce qui lui vaudra quelques déconvenues. Cela ne l'empêchera pas de démarrer son ascension vers les sommets, avec notamment "Birth of the cool" en 1950.

1953-1957

Les années chez Prestige records. Miles Davis est reconnu comme l'une des stars du Jazz ce, qui lui vaut une reconnaissance qui dépasse le milieu musical, notamment lors des ses tournées européenne où il a sa place dans les bars intellectuels de St Germain des prés. C'est désormais lui le patron qui peut se permettre d'engager les meilleurs, comme: le batteur Kenny Clarke, le pianiste Thelonius Monk, le vibraphoniste Milt Jackson. C'est d'ailleurs de cette époque que date le célèbre incident lors de l'enregistrement de " The man I Love" (1954, CD ; " Miles Davis & the moderne jazz giants"), où Thelonius Monk arrête brusquement son solo, surprenant Miles qui est obligé de relayer. Autant vous dire qu'il n'a pas du tout apprécié; l'altercation qui suivi, a tourné court face au tempérament hyper cool du pianiste.




1958-1962



La première partie des années CBS, le consacrera comme le principal animateur du mouvement "cool jazz". Il est alors aux commandes de formations légendaires, avec une section rythmique composée de Paul Chambers à la basse et de Philly Joe Jones ou Jimmy Cobb à la batterie. Se succèderont alors les plus brillants solistes comme les pianistes Red Gerland, Bill Evans, Wynton Kellly, les saxophonistes John Coltrane et Cannonball Adderley. L'autre facette de cette période, est la collaboration de Miles Davis avec le Big Band de Gil Evans. Ce travail débouche sur "Porgy and bess" ou "Quit Nights".

Mais de ces années là, c'est surtout le plus remarquable des joyaux de sa production (et de l'histoire du jazz) que l'on retiendra: "Kind of Blue".



1963-1968



Commence alors la quête de modernité qui entraînera Miles vers de nouveaux horizons. Le paradoxe est que Miles Davis joue plutôt un rôle de catalyseur en exploitant des innovations musicales créées par d'autres, pour en faire un style à part entière. C'est ainsi qu'il tire toute la substance des avancées de John Coltrane, d'Ornette Coleman, d'Ahmad Jamal. Mais la vista du maître se révèle un fois de plus par la qualité des jeunes musiciens qu'il engage: Herbie Hancock au piano, de Tony Williams à la Batterie, de Ron Carter à la Basse, et de Wayne Shorter aux Saxophones. C'est eux qui revitalisent les standards, et qui sont les principaux auteurs des créations originales qui jalonnent cette période, comme en témoignent les cd "Four and More", et "Nefertiti".




1968-1969

De grands bouleversements s'annoncent. Miles invite ses compères à adopter des instruments électriques, et à jouer sur des rythmes hors du jazz. Lui-même, ayant flashé sur Jimi Hendrix, s'essaye à la trompette Wah Wah. Il crée diverses formations pour enregistrer à tour de bras; le personnel variant sur scène et sur disques (arrivée de Joe Zawinul, Dave Holland, Jack de Johnette, Chick Corea). Il engage d'autres artistes issus du R&B, comme le bassiste Michael Henderson, ou de la scène rock Anglaise (John Mc Laughlin), pour les diriger vers une nouvelle musique qui donnera naissance au Jazz fusion.

L'album qui enclenche ce mouvement est "In a silent Way".



La suite des travaux de Miles Davis dans le forum Jazz Fusion.

Wink
avatar
Mojo
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 353
Localisation : 78
Date d'inscription : 26/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Jungleland le Ven 17 Fév 2006 - 18:03

toujours superbes tes biographies, un régal à lire !


bon si je commence par Kind of blue, Four and more et Nefertiti je devrais pas trop me tromper pour faire une première approche assez classique ?

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15018
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Mojo le Sam 18 Fév 2006 - 14:58

Merci,

Effectivement ton choix est une bonne introduction au jazz. A partir de là, tu aura une vision suffisament large pour approfondir différents styles, et pourquoi pas, jeter ton dévolu sur oeuvres de musiciens ayant cotoyé Miles.


Wink
avatar
Mojo
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 353
Localisation : 78
Date d'inscription : 26/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Invité le Sam 18 Fév 2006 - 18:13

la particularité des albums de Miles, surtout ses "grands disques", c'est que chaque écoute est une découverte.
le seul fait de parler de "Kind of blue" me donne le frisson...Ce disque je l'ai acheté et offert tellement de fois!
Une découverte à chaque note, chaque silence, chaque solos...

Pour ta liste de trois cd's, pas de problêmes, tu es dans le très bon.
Peut être en rajoutant un cd de la période arrangée par Gil Evans ("sketches of spain"?), tu auras une vision plus large encore de ce qu'il a abordé.
Et puis voilà pour qui il est impossible d'envisager un "best of"...tellement réducteur et forcément peu cohérent.
Mais "in a silent way"..."nefertiti"...et puis quelques autres...tu n'as pas fini ton voyage!


Dernière édition par le Sam 18 Fév 2006 - 23:21, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Invité le Sam 18 Fév 2006 - 18:37

...et toujours cette envie de papoter de musique...
J'ai vu Miles en concert 5 fois.
La personne qui m'a fait découvrir sa musique m'avait dit que de toutes façons "Miles était malade et il n'enregistre plus".
Et puis à peine deux plus tard, j'étais disquaire et le représentant CBS m'annonce le "nouveau Miles"...c'était "a man with a horn".
Et puis il y a eu la tournée.
Alors j'ai vu en concert un monsieur que je pensais avoir raté définitivement.
Le premier concert, à Strasbourg, au palais des Congrès, avec Marcus Miller à la basse, Mino Cinelu et puis je en sais plus qui (Mike Stern?) était "éléctrique".
Rendu tel par une bande de vieux jazzeux intégristes, coupable d'un esclandre à l'entracte du show du maître sur le thème "si c'est pour nous asséner ses pouets pouets, il pouvait rester où il était!!!".
J'avoue ne pas avoir compris autre chose que "c'était mieux avant les jeunes!!".
J'ai était choqué par la violence des mots utilisés, pour ce qui était pour moi un évenement quasi impossible ou inenvisageable dans ma vie de découvreur de musique.
Et puis j'ai revu Miles un peu plus tard, à Nïmes dans les arènes.
Avec la toute petite (mais énorme de talent) Sarah vaughan en première partie. En quartet. Fabuleux.
Et puis est annoncé Miles...
Et le silence le plus répectueux se fait dans les arènes blindées et dans l'attente du maître.
Le groupe s'installe et joue....un thème très cool...et Miles arrive sur scène, avec son look improbable...fuschia de la tête aux pieds, sa trompette en or au bout de ses doigts formidablement effilés.
Tout maigre. Impressionant avec ses yeux énormes qui de temps en temps fixent un spectateurs (ou pas?), derrière ses énormes lunettes fumées.
Un prince...
Il arpente la scène comme d'habitude, à la recherche de l'endroit où il va se poser pour jouer...il est impressionant...et puis il souffle, se met à jouer une toute petite phrase...quelques notes dans le silence...et là 8000 spectateurs se mettent à expirer: nous avions tous retenu notre respiration à l'entrée du maître sur scène et l'avons relâchée après son premier souffle à lui.
C'était un instant magique.
De ceux qui restent gravés.
Un souffle de bonheur.

Il y a eu d'autres shows pour moi après, mais jamais avec une aussi belle émotion.
Il ya eu ce show quelques mois avant sa mort. A la Villette.
Il avait joué en compagnie de musiciens représentant chacune de ses périodes créative (Herbie Hancock, Chick Coréa, René Utregger, Bill Evans (le saxo), Mc Laughling et quelques autres...).
Ca m'avait semblé étrange que celui qui avançait toujours musicalement se retourne sur son passé.
Le même été il avait présenté aussi les oeuvres arrangées par Gil Evans lors d'un concert magnifique à Montreux, dirigé par Quincy Jones avec l'orchestre de la radio Suisse Romande.
Et puis quelques mois plus tard il est mort.
Ce qui a rendu ces derniers concerts encore plus précieux dans ma mémoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Mojo le Sam 18 Fév 2006 - 22:05

Miles Davis sur scène, c'est vrai que c'est un moment magique. Pour ma part je l'ai vu 2 fois.

Un concert à l'hypodrome de la Villette (une toile de cirque avant le Zénith), avec les guitaristes Mike Stern et John Scofield ensembles pour accompagner cette legende alors vivante; mon enthousiame à cependant largement tempéré par une frustration due à mon placement excécrable (trop loin sur le côté de la scène); je n'en ai quasiment pas profité.

Par contre j'ai assisté à un autre concert à Bercy; mémorable celui là, avec le grand orchestre de Gil Evans en 1ère partie. C'était l'époque du cd "your under arrest". Miles une fois de plus semait la discorde avec un répertoire flirtant avec le pop rock commercial (Cindy Lauper, Mikael Jackson); polémique une fois de plus entretenu par les "intégriste du jazz" qui chambraient les idolâtres interloqués par ce n ème coup de barre dans dans le répertoire de Miles (style: "on vous l'avais bien dit, Miles est perdu pour le jazz). Je n'en fais pas partie, car pour moi à l'époque, la présence de John Scofield, constituait une assurance tous risques. Cette controverse étant d'ailleurs stérile. En jazz, les tubes commerciaux ont à toutes les époques été utilisés pour être transcandés. Charlie Parker l'a bien prouvé avant Miles, et actuellement il suffit d'écouter Stéphane Belmondo ou Brad Meldhau pour s'en convaincre.

Pour revenir sur ce concert; Gil Evans commence la soirée avec un big band en grande forme. Pour ceux qui pensent que ça se passe comme en musique classique avec des musiciens en costar les yeus rivés sur leur partoche; eh bien détromprez vous. C'est là que j'ai découvert qu'un big band de jazz peut lui aussi improviser. Voir le directeur musical (teremusa Hino) ordonner des changements d'arrangements au gré des solos de chacun (reprendre un phrase du soliste pour en faire un accompagenement), le tout sous l'oeuil vigilant de Gil Evans, c'est un véritable ravissement.

2 ème partie, le groupe de Miles Davis nous fait une véritable performance, avec son groove d'acier et une attention de tous les instants pour leur leader. comme l'indique CC rider, cette manière d'arpenter la scène de long en large, de jouer courbé, dos au public, d'engager la conversation avec ses musiciens alors qu'ils sont lancées dans une progression dantesque, de modifier un arrrangement d'une petite phrase de trompette (ou d'un d'un accord de syhthé). tout cela contribue au charisme de Miles Davis.

Pourquoi est on fasciné à ce point devant un tel spectacle. La réponse est dans la musique qui nous est jouée, et au génie du trompettiste qui sait vous captiver par un silence innatendu. Là est tout l'art de Miles. Cet art, il le maîtrise depuis toujours, Il suffit pour s'en convaicre, d'écouter les CD que notre webmaster à choisi pour se lancer dans le jazz.

Wink
avatar
Mojo
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 353
Localisation : 78
Date d'inscription : 26/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Jungleland le Ven 24 Fév 2006 - 17:32

j'ai reçu Kind Of Blue et Nefertiti

j'ai gardé Nefertiti et je viens de m'écouter Kind Of Blues en rentrant du boulot

magique

d'habitude, quand j'achète un disque, je le mets en première écoute en faisant autre chose, histoire de laisser travailler le subconscient avant de passer à l'écoute approfondie. Là, rapidement, je me suis confortablement installé sur le canapé pour goûter la chose.

Rythmique d'une précision phénoménale, piano ciselant discrètement sa partition, saxos agissant comme des ponctuations dans l'alchimie de la trompette et bien sûr ce son inqualifiable.

Je ne suis pas spécialement un afficionado de ce style jazz mais force est de reconnaitre que je conseillerais les yeux fermés ce disque à quelqu'un voulant s'initier au jazz moderne.


Nefertiti on va attendre quelques jours, en espérant avoir le même plaisir

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15018
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Jungleland le Dim 26 Mar 2006 - 19:53

Trouvé sur un site consacré au cinéma (allociné pour être exact)


L'existence torturée des trompettistes Miles Davis et Chet Baker est sur le point d'être adaptée sur grand écran, avec Don Cheadle et Josh Hartnett dans le rôle des deux musiciens.


Après Ray Charles et Johnny Cash, la vie du célèbre trompettiste Miles Davis devrait également être transposée sur grand écran. Bien que l'entreprise en soit encore au stade de projet, quelques personnalités sont déjà pressenties. C'est l'acteur Don Cheadle, récemment vu dans Collision et nommé aux oscars pour Hotel Rwanda, qui devrait incarner le musicien. D'après Vince Wilburn, le neveu de Miles Davis, le réalisateur Antoine Fuqua (Training day) pourrait être en charge de ce biopic. Faire connaître la vie de Miles Davis via le cinéma semblait être une chose nécessaire tant, selon les dires de Vince Wilburn, "il a changé l'histoire de la musique durant plusieurs décennies [...] du bebop au hip-hop (...)" Affaire à suivre ultérieurement, puisque le projet n'a pas encore de scénario...

Josh Hartnett en Chet Baker ?

La mélodie continue... The Prince of Cool retracera la carrière du trompettiste Chet Baker. L'acteur Josh Hartnett a été choisi pour incarner ce musicien charismatique et torturé. Le film n'est seulement qu'en cours de préparation, mais Bruce Beresford, le réalisateur de Miss Daisy et son chauffeur et Dernière danse, serait pressenti pour diriger le projet. La productrice de The Prince of Cool a elle-même adapté une biographie écrite par James Gavin pour écrire le scénario. Le biopic décrira la carrière brillante et torturée du trompettiste, son amitié avec Charlie Parker et ses sérieux problèmes de dépendance à l'héroïne.

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15018
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Invité le Mer 5 Avr 2006 - 17:13

bon je passe outre les sadiques qui osent nous faire partager leur souvenirs de miles davis en concert...c'est honteux...je m'inscris en faux (je blague hein...c'est rageant certes...mais passionant).

sinon...

pour cette période...il ne faut pas oublier...



des concerts...plus "classique" il est vrai.
dans le sens où c'est l'une des rares fois où un album de miles davis n'est pas forcément synonyme de bouleversement musicale...
il y a là moins d'intention de tout renverser, de tout changer...de tout explorer jusqu'au vice...
on peut voir ça (écouter surtout) comme une introspection autour de thème de jazz plus ou moins connu.

la qualité des set est impressionante...les soli eblouissant d'un bout à l'autre.
c'est inépuisable.
on y découvre aussi une facette plus intimiste du trompettiste...moins flamboyant...mais touchant directement au coeur...

y'a qu'à regarder les musiciens présent...pour que ça donne envie...
Ron Carter à la Basse,
Herbie Hancock au piano,
Tony Williams à la batterie
et Wayne Shorter au saxo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Invité le Mer 5 Avr 2006 - 17:26

dans ces interviews,il disait toujours en colère "jazz quoi jazz,ce que je joue c'est du blues" et je l'ai toujours ressenti comme çà
j'aime tout de lui,même ces silences, mais ce que je préfère par dessus tout,c'est la bande son du film de louis malle"ascensseur pour l'échaffaud"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Mojo le Mer 5 Avr 2006 - 23:09

Monfreid... a écrit:bon je passe outre les sadiques qui osent nous faire partager leur souvenirs de miles davis en concert...c'est honteux...je m'inscris en faux (je blague hein...c'est rageant certes...mais passionant).

sinon...

pour cette période...il ne faut pas oublier...



des concerts...plus "classique" il est vrai.
dans le sens où c'est l'une des rares fois où un album de miles davis n'est pas forcément synonyme de bouleversement musicale...
il y a là moins d'intention de tout renverser, de tout changer...de tout explorer jusqu'au vice...
on peut voir ça (écouter surtout) comme une introspection autour de thème de jazz plus ou moins connu.

la qualité des set est impressionante...les soli eblouissant d'un bout à l'autre.
c'est inépuisable.
on y découvre aussi une facette plus intimiste du trompettiste...moins flamboyant...mais touchant directement au coeur...

y'a qu'à regarder les musiciens présent...pour que ça donne envie...
Ron Carter à la Basse,
Herbie Hancock au piano,
Tony Williams à la batterie
et Wayne Shorter au saxo

J'adore ces concerts au "plugged nickel" (Japon 1965).

Cette formation tourne comme un horloge, c'est un régal de la suivre. Ce qui m'attire le plus, c'est le jeune batteur Tony Williams. Quel rythmicien Very Happy . Son jeu de cymbales, ses breaks de toms, son efficacité à soutenir et à relancer les solistes, le swing coulé et puissant qu'il impulse: je m'en lasse pas.

Wink
avatar
Mojo
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 353
Localisation : 78
Date d'inscription : 26/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par chetbaker le Ven 27 Avr 2007 - 11:32

Miles Dewey Davis est né en 1931

Hum? Déterrement de sujet: Miles Davis est né le 25 mai 1926 à moins qu'on m'eusse trompé toutes ces années scratch
avatar
chetbaker
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 345
Age : 58
Localisation : Guénange, capitale des blaireaux
Date d'inscription : 04/02/2006

http://jazzitude.forumactif.com/index.forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Invité le Ven 27 Avr 2007 - 11:56

25 ou 26 mai ???
Il est amusant de constater que même les 2 sites francophone et anglophone de Wikipedia ne sont pas d'accord sur la date !!! Ou était-ce "Around Midnight" Very Happy

(ou le décalage horaire France-USA ???)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par chetbaker le Ven 27 Avr 2007 - 12:09

allez savoir
Rolling Eyes


J'ai bien un ami qui sur ses papiers est déclaré né trois jours après sa naissance. Son père était trop blindé pendant trois jours et n'a rien compris à la mairie Laughing
avatar
chetbaker
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 345
Age : 58
Localisation : Guénange, capitale des blaireaux
Date d'inscription : 04/02/2006

http://jazzitude.forumactif.com/index.forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Ayler le Sam 24 Nov 2007 - 19:39

chetbaker a écrit:
Miles Dewey Davis est né en 1931

Hum? Déterrement de sujet: Miles Davis est né le 25 mai 1926 à moins qu'on m'eusse trompé toutes ces années scratch

Miles est né le 26 mai 1926. C'est en tout cas ce qu'il dit dans son autobiographie -passionnante - qui vient d'être rééditée avec une nouvelle traduction.
J'ai corrigé le Wiki dans la foulée...
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Derek le Sam 27 Fév 2010 - 19:19



Je me suis fait offrir THE coffret pour noel....superbe objet, livret en français avec un petit commentaire sur chaque album et une petite bio.
52 albums + 1 DVD d'un concert de 1967 du 2nd quintet .... j'ai pas encore eu le temps de tout digérer et pourtant je connaissais déjà les principaux albums mais je découvre des merveilles à chaque fois ...une vraie tuerie, quel pieds
avatar
Derek
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par kjp le Dim 28 Fév 2010 - 0:29

Shocked affraid Shocked affraid Shocked affraid
avatar
kjp
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 30/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Trane le Dim 28 Fév 2010 - 8:57

Un véritable trésor!
avatar
Trane
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 27/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Jungleland le Dim 28 Fév 2010 - 9:01

impressionnant ! Shocked

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15018
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Derek le Dim 28 Fév 2010 - 13:02

Oui , c'est impresionnant d'avoir l'immensité de l'oeuvre dans une boîte Laughing

J'ai filé pas mal de ceux que j'avais en double à la famille et aux amis , il me reste le live at fillmore West de 1970 : Black Beauty
Plus difficile d'accès (on est en plein Free Jazz), je préfère le confier à un connaisseur qu'à quelqu'un qui ne l'ecoutera jamais donc si quelqu'un ici est interressé , je peux l'échanger ou le prêter ... il pourrait même faire le tour du forum si y'a plusieurs personnes que çà tente Wink





Disque 1:

1. Directions (10,46)
2. Miles runs the voodoo down (12,22)
3. Willie Nelson ( 6,23)
4. I fall in love too easily 1,35)
5. Sanctuary (4,01)
6. It's about time (9,59)

Disque 2:

1. Bitches Brew (12,53)
2. Masqualero (9,07)
3. Spanish Key/The Theme (12,14)
avatar
Derek
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Derek le Mar 16 Mar 2010 - 12:17

Personne n'en veut alors de mon Black Beauty ? Crying or Very sad
avatar
Derek
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Be-Bop Tango le Mar 16 Mar 2010 - 13:34

Salut Derek !
Je me serais bien laissé tenter pour un prêt de ce "Black Beauty", mais je crains de décrocher à l'insu de mon plein gré, voire de ne pas y comprendre grand'chose.
Peut-être qu'un ou deux titres en mp3, et par mp bien sûr (car pas de diffusion de titres commercialisés sur le forum), si tu en as l'occasion, pour que les amateurs potentiels puissent s'en faire une petite idée ?

Je vois bien Ayler qui pourrait être intéressé, s'il ne l'a pas déjà, et s'il n'a pas zappé ce post, comme moi.
avatar
Be-Bop Tango
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1310
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miles Davis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum