Nina Attal : la perle rare

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Phil cotton color le Ven 3 Sep 2010 - 10:15

Si ce n'était que la bière... Very Happy
Mais t'as raison Sergio ! En plus, je viens de m'apercevoir que dans ce même post, j'avais écrit une phrase disant l'inverse de ce que je pense :" Et on ne peut pas dire que Jimmy Johnson n'est pas un Bluesman dont l'oeuvre respire l'opportunisme et l'artificiel !"
Il faut donc lire : "Et on ne peut pas dire que Jimmy Johnson est un Bluesman dont l'oeuvre respire l'opportunisme et l'artificiel !"
Décidemment, c'est pas mon jour... pale
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Old_Debris le Ven 3 Sep 2010 - 10:55

Le blues est intemporel et le rock son fiston ne se porte pas trop mal, le reste ne semble là que pour surfer, et toc.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Phil cotton color le Ven 3 Sep 2010 - 14:04

Old_Debris a écrit:Le blues est intemporel et le rock son fiston ne se porte pas trop mal, le reste ne semble là que pour surfer, et toc.
Oui mais personne ne nait de la dernière pluie, et le Blues non plus d'ailleurs qui n'est pas apparu un (beau) jour comme par enchantement ! (non, ce n'est pas WC Handy qui a "inventé" le Blues, et pareil pour Elvis Presley et le rock and roll Very Happy )
Et si toutes les formes musicales populaires des USA apparues au 20ème siècle doivent quelque chose, voire beaucoup pour certaines, au Blues, elles ont depuis longtemps acquis leur indépendance et vivent leur vie parallèlement à celle du Blues, tout comme celui-ci l'a fait par rapport au Jazz.
Quant à l'intemporalité du Blues, je voudrais bien qu'il en soit ainsi mais il évolue comme toute chose vivante et disparaîtra sans doute un jour ou sera conservé dans du formol... Crying or Very sad
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Invité le Ven 3 Sep 2010 - 14:59

Eldoro a écrit:
Cottonfields a écrit:Gary Moore

arg, non pas lui... rien que d'entendre son nom j'ai déjà mal aux oreilles.

pareillement ! Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Old_Debris le Ven 3 Sep 2010 - 15:38

Phil cotton color a écrit:
Oui mais personne ne nait de la dernière pluie, et le Blues non plus d'ailleurs qui n'est pas apparu un (beau) jour comme par enchantement ! (non, ce n'est pas WC Handy qui a "inventé" le Blues, et pareil pour Elvis Presley et le rock and roll Very Happy )
Et si toutes les formes musicales populaires des USA apparues au 20ème siècle doivent quelque chose, voire beaucoup pour certaines, au Blues, elles ont depuis longtemps acquis leur indépendance et vivent leur vie parallèlement à celle du Blues, tout comme celui-ci l'a fait par rapport au Jazz.
Quant à l'intemporalité du Blues, je voudrais bien qu'il en soit ainsi mais il évolue comme toute chose vivante et disparaîtra sans doute un jour ou sera conservé dans du formol... Crying or Very sad

Quand la vie est apparue sur terre, on peut raisonnablement dire que c'était sous une forme unicellulaire, puis avec l'évolution celle-ci s'est divisée pour former après mainte péripéties les espèces que nous connaissons aujourd'hui. Si un brin d'herbe est un brin d'herbe, un chat, un chat, un homme un homme, il ne nous viendrait jamais à l'idée d'appeler un chat ou un homme un unicellulaire et pourtant il s'agit bien d'une cellule qui a évoluée.
Mais je vous que tu a déjà compris où je voulais en venir. Le blues est le blues et ce qui en découle n'est pas le blues, de plus on nait de la dernière pluie et je ferais un parallèle pour le Jazz bien qu'il ne se soit pas trop reproduit. Laughing
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Phil cotton color le Ven 3 Sep 2010 - 23:48

Old_Debris a écrit:Quand la vie est apparue sur terre, on peut raisonnablement dire que c'était sous une forme unicellulaire, puis avec l'évolution celle-ci s'est divisée pour former après mainte péripéties les espèces que nous connaissons aujourd'hui. Si un brin d'herbe est un brin d'herbe, un chat, un chat, un homme un homme, il ne nous viendrait jamais à l'idée d'appeler un chat ou un homme un unicellulaire et pourtant il s'agit bien d'une cellule qui a évoluée.
Mais je vous que tu a déjà compris où je voulais en venir. Le blues est le blues et ce qui en découle n'est pas le blues, de plus on nait de la dernière pluie et je ferais un parallèle pour le Jazz bien qu'il ne se soit pas trop reproduit. Laughing
Ben je crois qu'on est d'accord. Bien que tout se transforme, il n'est pas besoin de remonter à la genèse pour certains, au big bang pour d'autres, pour qualifier et reconnaître une existence propre et une individualité au Blues. Mais dans ce cas, on peut en dire autant du rock, de la funk et bien d'autres, sans rappeler autant tout ce que ces musiques doivent au Blues, et les considérer individuellement les unes des autres.
D'ailleurs la paternité du Blues sur le rock (le fameux "The Blues had a baby and they name it rock and roll"), même si elle est réelle, me paraît toujours réductrice. D'abord on ne fait pas un enfant tout seul Very Happy et pour un enfant la maman et le papa comptent autant, même si l'un des deux a plus d'influence. Et puis après l'enfant grandit, devient adulte à son tour jusqu'à pouvoir parler d'égal à égal avec ses parents !
Cela dit, personnellement je préfèrerai toujours le Blues à ses enfants et petits enfants, même devenus grands et indépendants.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Cottonfields le Sam 4 Sep 2010 - 1:39

Je partage grandement ton avis sur bien des choses Phil. Pour ce qui est des corrections à apporter concernant le Gospel et le Blues, elles avaient été faites, je te rassure. Je souhaite néanmoins apporter un éclairage supplémentaire à ces deux musiques. En effet, si le Gospel célèbre la Communauté (devant Dieu), le Blues, lui, célébre l'Individu, et c'est là une grande différence ! elle se ressent dans les textes et dans la manière d'approcher la musique de ces deux styles fondateurs.

Pour ce qui est de Gary Moore, j'ai eu ma période, je la laisse aux années 90. Cependant, force est de reconnaître que ce dernier à grandement participé à l'éclairage dont à bénéficié le Blues à cette époque. Je tiens également à préciser que mes oreilles se portent très bien, et ce, malgré les heures d'écoute de l'ingénieux Irlandais. Ceci étant, je peux comprendre, puisque c'est mon sentiment aujourd'hui, que son Blues puisse lasser à la longue...

Cottonfields
avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Jipes le Sam 4 Sep 2010 - 13:26

Cottonfields a écrit: En effet, si le Gospel célèbre la Communauté (devant Dieu), le Blues, lui, célébre l'Individu, et c'est là une grande différence ! elle se ressent dans les textes et dans la manière d'approcher la musique de ces deux styles fondateurs.


Heu je ne me suis jamais aperçu de ça tu peux donner des exemples ?????? Pour ma part j'aime beaucoup le Gospel (Dixie Humingbirds, Blind Boys Issac Freeman, Sister Rosetta, Mahalia Jackson etc...) mais j'y ai souvent entendu un dialogue direct avec Dieu et pas un discours de masse Suspect

_________________
Jipes sur Youtube

Mojo New Line
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8742
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Cottonfields le Sam 4 Sep 2010 - 14:24

J'entend par là qu'au travers de ce discours, de ce chant, les paroles des Gospels sensibilisent la Communauté à aller vers la Foi. Alors que le Blues, évoque des fait liés directement à l'interpréte (ses déboires, ses réussites...), les paroles de ces chansons n'ont pas vocation à ouvrir une voie, à montrer un chemin, elle relate simplement un moment clé d'un individu.

Le Gospel en qualité de guide, le Blues en qualité d'exutoire, voilà comment je perçois le contenu disctints de ces deux courants fondamentaux de la musique Noire Américaine.

Cottonfields

avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Jungleland le Sam 4 Sep 2010 - 15:04

le blues a aussi eu une certaine vocation sociale dans le sens des erreurs à ne pas commettre racontées au travers de la supposée histoire de son interprète : avec les femmes, l'alcool, l'homme blanc etc ...

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 14986
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Phil cotton color le Sam 4 Sep 2010 - 15:35

Jungleland a écrit:le blues a aussi eu une certaine vocation sociale dans le sens des erreurs à ne pas commettre racontées au travers de la supposée histoire de son interprète : avec les femmes, l'alcool, l'homme blanc etc ...
Oui tout à fait. Le Bluesman dit "je" mais ce qu'il raconte (ou sous entend, n'oublions pas les double sens, partie essentielle des paroles Blues), la grande majorité de son public peut le faire sien. Dans ce sens, le Bluesman parle aussi au nom de sa communauté, dont il est d'une certaine façon le symbole et le représentant.
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Old_Debris le Sam 4 Sep 2010 - 16:28

Ce qui nous mène loin de la perle rare. Laughing
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Garbage Man le Sam 4 Sep 2010 - 17:40

Old_Debris a écrit:Ce qui nous mène loin de la perle rare. Laughing

On s'en fout un peu de la perle rare, non ?

Une fois qu'elle aura pris de la bouteille elle n'intéressera plus personne.
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Phil cotton color le Sam 4 Sep 2010 - 18:36

Garbage Man a écrit:On s'en fout un peu de la perle rare, non ?
Heu... c'est quand même le sujet du topic... Twisted Evil
Je te trouve bien sévère avec elle. D'abord ce n'est pas elle qui se surnomme ainsi, ensuite elle a quand même du talent la petite... Et puis même si ce n'est pas une Blueswoman pure et dure (et pourquoi devrait-elle l'être ?) elle joue quand même un style de musique qui ne nous est pas ni étranger ni éloigné.

Garbage Man a écrit:Une fois qu'elle aura pris de la bouteille elle n'intéressera plus personne.
Alors là, n'en met pas ta main à couper ! C'est ce qu'on disait il ya 50 ans de notre Johnny national !... Twisted Evil
... Hein...quoi, tu n'aimes pas mon exemple ?... Rolling Eyes Laughing
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Cottonfields le Sam 4 Sep 2010 - 18:57

Que le Blues puisse avoir, par certains côtés, une vocation sociale, pourquoi pas. Que celui-ci se place en qualité de guide, je doute un peu...

Quant à la Perle rare, elle se fait rare jusqu'au sein même de son propre topic, OD à raison.

Pour ce qui est de Johnny, que l'on parle de Funk, et surtout de Blues, ce dernier n'a pas grand-chose à faire ici Wink

Cottonfields
avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Phil cotton color le Sam 4 Sep 2010 - 19:54

Cottonfields a écrit:Que le Blues puisse avoir, par certains côtés, une vocation sociale, pourquoi pas. Que celui-ci se place en qualité de guide, je doute un peu...
Il ne faut pas donner à la musique, fût-elle populaire, et aux musiciens un rôle et une influence qu'ils n'ont pas. Ni le Blues ni le Gospel ne sont des doctrines et le Bluesman et le chanteur de Gospel ne sont pas des guides, sauf si ce dernier est aussi homme d'église et preacher (ce qui n'est pas rare). Mais dans ce cas, il ne se sert du Gospel que pour appuyer son message et c'est tout. Le Gospel n'est pas la parole divine !
En fait, le Blues et le Gospel ne sont ("n'était" pour le Blues...) au mieux que des vecteurs qui rassemblent les gens dans le but de leur faire oublier en la sublimant quelque peu la vie quotidienne et ses problèmes, et c'est déjà beaucoup. Le Blues de façon très terre à terre (où l'humour et l'ironie ne sont nullement absents), le Gospel par un rapport direct avec Dieu, avec l'espoir toujours sous-jacent d'une vie meilleure.
Cottonfields a écrit:Quant à la Perle rare, elle se fait rare jusqu'au sein même de son propre topic, OD à raison.
Cela n'enlève rien à ses qualités et à son talent qui sont déjà importants pour une fille de son âge. Laissons-la mûrir...
cottonfields a écrit:Pour ce qui est de Johnny, que l'on parle de Funk, et surtout de Blues, ce dernier n'a pas grand-chose à faire ici ;
Evidemment ! Mais je ne parlais de Johnny que par comparaison avec ce que disait Garbage Man, et ce n'était nullement musical.
Celà dit, je suis persuadé que Johnny est un fan sincère de Blues, même si ce n'est peut être pas un spécialiste de la question. Le fait qu'il ait voulu enregistrer un album de "Blues" (même si c'est un Blues bien édulcoré) le prouve quand même car il n'avait pas grand chose à gagner dans l'histoire. Mais bon, Johnny est quelqu'un qui a décidé très tôt dans sa carrière d'essayer de devenir une vedette, alors il a choisi la variété...
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Jungleland le Sam 4 Sep 2010 - 20:05

enfin l'album blues de JH juste mouarf ...............

sinon je ne suis pas certain que la frontière entre le blues et le gospel ait été si tranchée, preuve en est du fait que quelques uns de nos bluesmen ont aussi été pasteurs

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 14986
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Jipes le Sam 4 Sep 2010 - 20:58

Jungleland a écrit:enfin l'album blues de JH juste mouarf ...............

sinon je ne suis pas certain que la frontière entre le blues et le gospel ait été si tranchée, preuve en est du fait que quelques uns de nos bluesmen ont aussi été pasteurs

Sans compter Son House qui vivait du Blues mais ne jouait que du gospel dans sa maison, seule musique autorisée par sa femme lol!

_________________
Jipes sur Youtube

Mojo New Line
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8742
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Cottonfields le Sam 4 Sep 2010 - 21:22

Le Gospel en qualité de guide, le Blues en qualité d'exutoire, voilà comment je perçois le contenu disctints de ces deux courants fondamentaux de la musique Noire Américaine.

Cottonfields

[/quote]

Je qualifie de "guide" le Gospel, d'"exutoire" le Blues, je ne parle pas de leurs interprètes. Assez d'accord sur le concept de "vecteurs" évoqué par Phil. Egalement d'accord avec Phil concernant le "sujet principal" de ce topic Wink

Pour ce qui est de Johnny, je rigolais... Je ne suis pas un Taliban du Blues ! Bien quand ce qui concerne son goût et sa sincérité pour toute la Musique que nous aimons, il ne laisse rien transparaître ! Laughing

Quant à la frontière entre le Blues et le Gospel, celle-ci est effectivement tenue puisque je reprend ce que j'ai dit plus haut : " (...) ces deux courants fondamentaux de la musique Noire Américaine". Cependant le contenu et l'interpretation varient de manière notable selon le courant en question.

Cottonfields
avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Phil cotton color le Sam 4 Sep 2010 - 21:33

Jungleland a écrit:enfin l'album blues de JH juste mouarf ...............
Certes !... Mais je n'ai pas dit que Johnny est ou aurait pu être un bon interprète de Blues, simplement que je suis persuadé qu'il apprécie sincèrement le Blues.

Jungleland a écrit:sinon je ne suis pas certain que la frontière entre le blues et le gospel ait été si tranchée, preuve en est du fait que quelques uns de nos bluesmen ont aussi été pasteurs
Oui bien sûr, la frontière n'est pas si nette. Elle l'est encore moins entre la Soul (dite profane) et le Gospel (dit sacré), la grande majorité des vedettes Soul ayant commencé dans des groupes de Gospel !
avatar
Phil cotton color
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 4871
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Cottonfields le Mar 7 Sep 2010 - 16:31

En tout cas, le moins que l'on puise dire, c'est qu'elle fait débat la pitchoune !

Cottonfields
avatar
Cottonfields
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 380
Age : 46
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow
Date d'inscription : 09/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Catfish le Mar 7 Sep 2010 - 17:22

ah? on parlait d'une perle? Shocked

non pas que le sujet ne soit pas intéressant, au contraire, et je le lis sincèrement avec intérêt, mais Nina Attal, c'est qui?
avatar
Catfish
Fever In The Bayou
Fever In The Bayou

Nombre de messages : 596
Age : 45
Localisation : BZH dans le monde
Date d'inscription : 04/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Bluephil le Mar 7 Sep 2010 - 17:31

Phil cotton color a écrit:
Old_Debris a écrit:Quand la vie est apparue sur terre, on peut raisonnablement dire que c'était sous une forme unicellulaire, puis avec l'évolution celle-ci s'est divisée pour former après mainte péripéties les espèces que nous connaissons aujourd'hui. Si un brin d'herbe est un brin d'herbe, un chat, un chat, un homme un homme, il ne nous viendrait jamais à l'idée d'appeler un chat ou un homme un unicellulaire et pourtant il s'agit bien d'une cellule qui a évoluée.
Mais je vous que tu a déjà compris où je voulais en venir. Le blues est le blues et ce qui en découle n'est pas le blues, de plus on nait de la dernière pluie et je ferais un parallèle pour le Jazz bien qu'il ne se soit pas trop reproduit. Laughing
Ben je crois qu'on est d'accord. Bien que tout se transforme, il n'est pas besoin de remonter à la genèse pour certains, au big bang pour d'autres, pour qualifier et reconnaître une existence propre et une individualité au Blues. Mais dans ce cas, on peut en dire autant du rock, de la funk et bien d'autres, sans rappeler autant tout ce que ces musiques doivent au Blues, et les considérer individuellement les unes des autres.
D'ailleurs la paternité du Blues sur le rock (le fameux "The Blues had a baby and they name it rock and roll"), même si elle est réelle, me paraît toujours réductrice. D'abord on ne fait pas un enfant tout seul Very Happy et pour un enfant la maman et le papa comptent autant, même si l'un des deux a plus d'influence. Et puis après l'enfant grandit, devient adulte à son tour jusqu'à pouvoir parler d'égal à égal avec ses parents !
Cela dit, personnellement je préfèrerai toujours le Blues à ses enfants et petits enfants, même devenus grands et indépendants.

Et dire qu'au départ on parlait de La Miss Attal !!!! lol!
Finalement, elle vous fait faire de la philo Wink
Je viens de me taper tout le topic. Déçu par l'aventure mésestimée des Yellow Dogs ! Leur CD tourne de temps en temps chez moi et çà me dégoute un peu qu'on leur aie réservé cet accueil...
J'ai écouté le 5 titres de la miss, c'est franchement pas mal quand même !!! Même si effectivement c'est loin des racines...
çà me fait un peu penser à Ana POPOVIC... Rien de neuf certes, mais pas de quoi dire du mal non ?
Je trouve qu'elle a déjà vachement évolué au niveau vocal.
C'est elle qui prend la rythmique en chantant ?
avatar
Bluephil
Quadra acoustique
Quadra acoustique

Nombre de messages : 1512
Age : 49
Localisation : METZ (57)
Date d'inscription : 16/10/2006

http://www.blufrog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par Mike le Mer 15 Déc 2010 - 11:28

Bonjour,

J'ai été impressionné par la qualité d'interprétation de cette jeune artiste.
Franchement, cela promet pour l'avenir.

Voici quelques photos ainsi qu'un extrait de Nina Attal lors de la première partie de Malted Milk, à Sarzeau dans le Morbihan.

Kenavo
Mike





avatar
Mike
Deep South
Deep South

Nombre de messages : 105
Age : 41
Localisation : Morlaix [29]
Date d'inscription : 08/09/2009

http://twinracerproject.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Attal : la perle rare

Message par bb11 le Mer 15 Déc 2010 - 16:23

merci Mike
superbe intro sur la vidéo

avatar
bb11
Delta King
Delta King

Nombre de messages : 442
Age : 54
Localisation : Guidel plages
Date d'inscription : 06/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum