Hound Dog Taylor

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Jungleland le Ven 16 Mai 2008 - 10:59

ben voyons, le Hound jamais saoul le garçon réécrit la légende à sa sauce mais on lui pardonnera volontiers. En plus vu son caractère de cochon j'aurais pas aimé tomber dessus après qu'il eut picolé un peu plus que de mesure What a Face

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15001
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Devil's Slide le Ven 16 Mai 2008 - 11:17

Je comprends mieux alors : quand ont disait de lui "il a prit de la bouteille" c'était dans le sens littéral du terme... Very Happy
avatar
Devil's Slide
Calembour ... bon
Calembour ... bon

Nombre de messages : 5284
Age : 58
Localisation : In the Deep South
Date d'inscription : 06/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Invité le Lun 19 Mai 2008 - 11:23

Eddie Burns qui tourne sur la platine, et on en finit des aventures de HDT in Chicago...

Part 3 : les femmes, l’intimidation et le reste

[extrait 1] (le coup de foudre)
J’ai rencontré ma femme il y a 23 ans. Elle était venue dans le club où je jouais –avec une copine. C’était son anniversaire. Elle était assise là, regardant de tous les côtés, avec sa petite robe blanche –elle était vraiment mimi à croquer à l’époque, bon maintenant d'accord elle fait son quintal, mais bon, elle est OK –elle est OK...
Donc elle n’arrêtait pas de me regarder (ndt : étonnant, non ?). Quand on a pris la pause, je l’ai regardée depuis la scène, et je me demandais bien pourquoi elle me matait comme ça. Je suis allé la voir et je lui ai dit : « Hey babe, how you doing ! » (ndt : « salut beauté, ça roule ? ») et on a commencé à causer. Et puis je l’ai ramenée chez moi.
On s’est assis dans la voiture et on s’est embrassés pendant un moment. Juste embrassés, hein. J’étais fin bourré (ndt : ah, c’est possible ?) et puis c’était la première fois avec elle, hein. Une fois qu’elle est repartie, je suis resté là assis un bon moment, je voyais double – il fallait que je dessaoule avant de pouvoir renter chez moi.
Je serais rentré direct dans un lampadaire ...
Le lendemain elle m’a rappelé, et on est resté ensemble depuis.
On s’entend bien – pas de soucis. Elle me fait pas chier. Je peux découcher 2 ou 3 nuits, même quand je suis à Chicago. Je peux me pointer à 22h à la maison, et elle me dit : « T’as faim ? Tu veux un café ? » Si je prends un job qui paie mal, elle me fait pas chier, elle me dit « Fonces, vas-y si t’en as envie ». C’est pas comme certaines femmes de musiciens...
Tout ce qu’elle veux, c’est que je fasse ce dont j’ai envie. Y en a d’autres qui sont jaloux de ça, hein...

[extrait 2] (la femme Blanche)
Y avait cette femme Blanche qui était copine avec ma soeur, et elle venait me voir jouer dans les « house parties » (ndt : une fête « payante » dans un appart avec des musiciens organisée dans le but de payer son loyer) et un peu partout. Et moi je la matais juste comme ça, hein. Nom de Dieu ! Et on a fini par sortir ensemble.
A cette époque, un Blanc pouvait très bien baiser ta femme chez toi, tu sais, et toi, tu resterais là, sur le pas de la porte, en attendant qu’il sorte. Mais il n’y avait absolument rien à faire ; t’avais pas intérêt à rentrer avant qu’il n’ait fini son affaire et qu’il ne se tire. Ou tu te serais fait lyncher vite fait.
Donc cette femme noire jalouse est allée voir le mari de la femme Blanche et lui a tout raconté. Elle n’était sûre de rien, mais elle lui a dit ce qu’elle soupçonnait. Et ce mec l’a pris au pied de la lettre. OK, il n’avait pas tort, mais il n’avait aucune preuve. Il n’en est toujours pas certain aujourd’hui. Et il s’est bien fait passer pour un couillon !
Il est arrivé chez moi avec son fusil, et je l’attendais sur le pas de la porte avec mon flingue à moi. Si jamais il avait levé son fusil l’ombre d’un instant, c’était un homme mort. Donc il est reparti d’où il était arrivé (ndt : la queue entre les jambes). J’ai entendu dire qu’il avait frappé sa femme autant qu’il pouvait avec un bâton, mais sans jamais parvenir à la faire parler.
Et là, tous mes proches qui s’agitent dans tous les sens et qui viennent me dire qu’il fallait que je disparaisse. Sans blague ! Merde, on en voulait à mes fesses ! Finalement, je leur ai dit « Ciao, à plus tard ! »
Je m’étais planqué dehors cette nuit là, je crois bien qu’ils étaient une cinquantaine à tourner autour de ma maison, avec des lampes, des fusils, des carabines, des chiens de chasse (ndt : « hound dogs » !). J’avais même pas peur. Putain, je l’avais bien cherché ! A un moment, un type est passé un 1 ou 2 mètres de ma planque : si il m’avait trouvé, y aurait eu tellement de morts que ç’aurait été presque dommage ! Mais il s’est détourné et s'est éloigné. Je me suis bien assuré que personne n’allait embêter ma soeur, et quand ils ont levé le camp, j’ai marché 10 bornes sur un chemin de gravillons et je suis allé dormir chez un ami. Le lendemain, il m’a emmené à la gare des bus et je me suis barré de là.

[extrait 3] (l’intimidation)
Soit tu te ballades avec 5 ou 6 potes, soit tu assures un minimum tout seul –tu vois ce que je veux dire ?
Par exemple, t’en as un qui te demande : « Hé, t’as pas une clope ? ».
« Nan, j’ai pas une clope »
« Réfléchis bien. Tu dois bien avoir une clope, non ? Ca fait un bail que t’es dans le coin, tu t’en sors pas mal, c’est sûr que t’as une clope pour moi »
Là, ça y est, t’es tombé dans une embrouille. Mais tu réponds simplement : « Non mec, j’ai pas d'clope pour toi. Tu veux venir en chercher une ? »
Et les autres : « Bon bon, t’as pas de clope, OK. Allez, barrons-nous »
Ha ha ha, tu vois –t’as aucun problème ! Mais si tu leur files une clope, après ils veulent autre chose ; Ils te taxent un quarter (ndt : une pièce de 25 cents). Y te feront chier tant qu’y peuvent.
Le mieux, c’est encore de ne pas aller traîner dans ces quartiers merdiques !

[extrait 4] (épitaphe)
When I die, people’s gonna say, « He couldn’t play shit but he sure made it sound good »
(ndt : Quand je serai mort, les gens diront : « Y’n’savait jouer que de la daube, mais putain qu’est-ce que ça sonnait bien »)[u]

PG

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Jipes le Lun 19 Mai 2008 - 13:57

Tout a fait d'accord avec l'épitaphe, comme quoi Hound Dog avait un style inimitable peu de bluesmen sonnent comme lui il avait son truc bien à lui un son reconnaissable entre milles c'est ca la grande classe cheers

_________________
Jipes sur Youtube

Mojo New Line
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8814
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Jungleland le Lun 19 Mai 2008 - 15:38

eh ben on peut dire que le fripon avait trouvé une perle comme femme Shocked surtout pour une black qui ne sont pas réputées avoir une extrême tolérance pour les frasques de leurs hommes

même si je me répète c'est vraiment super ces anecdotes

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15001
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Invité le Lun 19 Mai 2008 - 16:31

Tu parles, Charles, je suis à peu près sûr que une fois chez lui, il filait douc comme un agneau, le Hound Dog !
Wink

Pour ce qui est de la véracité des propos tenus, vu le nombre de contradictions, c'est à prendre avec des pincettes (on ne sait pas à combien de grammes il était au moment de l'interview, hein Suspect )
C'est surtout intéressant sur la forme et pour la gouaille, je trouve !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Eldoro le Lun 19 Mai 2008 - 20:04

excellent ces anecdotes Wink

je me demande si il avait pas 3 grammes quand il a fait l'interview héhé
avatar
Eldoro
The fucking shuffle machine
The fucking shuffle machine

Nombre de messages : 3933
Age : 37
Localisation : Isère
Date d'inscription : 05/08/2006

http://boogieramblers.bandcamp.com

Revenir en haut Aller en bas

Hound Dog Taylor

Message par Dbt.G le Ven 10 Oct 2008 - 23:15

J'ai acheté "Release the Hound" il y a deux trois ans, je ne connaissais pas le bougre,
mais je partage tous à fait vos avis,
C'est vrai qu'a trois, ça dégage sérrieux!
je suis content que vous parliez de lui, vous êtes des mecs bien!
avatar
Dbt.G
Mannish Boy
Mannish Boy

Nombre de messages : 14
Age : 55
Localisation : Tarn et Garonne
Date d'inscription : 10/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Garbage Man le Sam 11 Oct 2008 - 9:20

J'ai retrouvé, dans "M.Scorsese présente le Blues" (le livre).

Il parait qu'un soir où il était bien torché,le vieux Hound Dog c'est arraché le sixième doigt d'une de ses mains avec sa lame de rasoir affraid

Oups ça a déjà été dit plus haut Wink
avatar
Garbage Man
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2823
Age : 29
Localisation : (94)
Date d'inscription : 24/07/2007

http://bluesyrootsandfruits.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Flovia le Lun 13 Avr 2009 - 20:09

Smile Il paraît qu'il répétait souvent:" When I die, they'll say: He could'nt play shit, but he sure made it sound good "...

Pour ma part, j'ai trouvé Beware of the dog assez hallucinant. Un style dépouillé mais fichtrement efficace! cheers Il y règne une atmosphère très spéciale qui va crescendo, comme si une sorte de transe gagnait tout le monde! Lancinant, hypnotique, impossible de rester immobile sur un truc pareil!!!... Bref, j'ai adoré cet album
avatar
Flovia
The voice of Bluesland
The voice of Bluesland

Nombre de messages : 6663
Age : 60
Localisation : Bourgogne sud
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Invité le Lun 13 Avr 2009 - 20:34

Jungleland a écrit:eh ben on peut dire que le fripon avait trouvé une perle comme femme Shocked surtout pour une black qui ne sont pas réputées avoir une extrême tolérance pour les frasques de leurs hommes

même si je me répète c'est vraiment super ces anecdotes
Tout à fait intéressantes ces anecdotes & qui pour partie expliquent le parcours chaotique ou pas de certains bluesmen.

Thanks The Dog pour ta bio détaillée & croutillante

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Invité le Ven 21 Jan 2011 - 22:52

Es slide, l'était pas manchot le Dog ! Toujours un plaisir !...




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Gut bucket le Jeu 12 Mar 2015 - 22:42

avatar
Gut bucket
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 2053
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hound Dog Taylor

Message par Hoochie le Mer 25 Mai 2016 - 22:37

The dog a écrit:
En 1967 il participe à la tournée de L'American Folk Blues Festival,

A ce sujet voici une vidéo tournée à l'occasion de cette tournée où on voit le Dog avec Little Walter, hélas au déclin de sa carrière (mais on va pas se plaindre de le voir en vidéo) et Koko Taylor.
De mon point de vue ça manque un peu de pêche mais qu'importe HDT et LW ainsi ensemble en vidéo ça vaut tout l'or du monde. cheers

(A la batterie Odie Payne et à la basse Dillard Crume)



Sinon en 1997 est sorti un cd chez Alligator "Hound Dog Taylor : A Tribute"



Avec en premier morceau une interprétation de "Give Me Back My Wig" par un Luther Allison brillant comme jamais.



Quant à sa polydactylie je ne sais pas ce qu'il en était pour sa main droite mais pour sa main gauche son sixième doigt était plutôt embryonnaire

avatar
Hoochie
At The Crossroad
At The Crossroad

Nombre de messages : 90
Age : 62
Date d'inscription : 17/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum