Frank Frost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Frank Frost

Message par Old_Debris le Sam 4 Aoû 2007 - 20:55

Frank Otis Frost

(Frank Frost)

Frank Frost est né 15 avril 1936 à Augusta (Arkansas) , décédé Le 12 octobre 1999
Multi instrumentiste guitariste, harmoniciste et claviériste

Vers l’âge de 10 ans, [b]Frank
chante et joue du piano au sein d’une chorale religieuse. Quelques années plus tard, à l’adolescence, il fréquente assidument les juke joints de l’Arkansas et rencontre Howlin’ Wolf (dont on sent une certaine influence chez Frost) alors en tournée. Il égrène déjà quelques notes sur une vieille guitare..

En 1951, il débarque à St Louis où il rencontre
L’harmoniciste Willie Foster avec qui il sympathise rapidement.
Willie Foster le prend sous son aile protectrice en l’intégrant à son propre groupe.
Willie Foster
" J’ai commencé à jouer de la guitare pour Willie dès 1951 à Saint-Louis. Par ailleurs, j’ai appris le style de Jimmy Reed à l’harmonica. Willie m’a demandé pourquoi je jouais toujours vers les notes hautes, à l’extrémité de l’instrument. Il m’a obligé à jouer en tête, playin’ low. C’est lui qui m’a montré comment jouer convenablement de l’harmonica. Willie m’a indiqué la bonne direction " dira Frank Frost affectueusement.

Dès 1953, Frank Frost s’associe avec Sam Carr, le batteur, qui est le fils du légendaire chanteur et guitariste Robert Lee "Nighthawks" McCollum.
(Sam Carr)

C’est Sonny Boy Williamson (Rice Miller) qui le marque le plus semble-t-il dans sa façon de jouer de l’harmonica et qui constitue son modèle. Frank a joué de la guitare pour lui de 1956 à 1959 à East Saint-Louis, jusqu’à ce qu’il se coupe la main sur une bouteille et qu’il stoppe la guitare.
Sonny Boy Williamson

En 1961, Frank Frost et Sam Carr rencontrent Arthur Williams.
(Arthur Williams)

Le 7 avril 1962, dans les studios Sun, 639 Madison, à Memphis, Frank Frost et les Nighthawks enregistrent 13 morceaux dont neuf bonnes prises. Le 10 avril, ils enregistrent 27 titres dont 15 resteront inédits. (Mystery Train, Sometimes I Will...) Le reste, soit 12 titres sont publiés dans le merveilleux album " Hey Bossman "
Everything's Alright
Lucky To Be Living
Jelly Roll King
Baby You're So Kind
Gonna Make You Mine
Now Twist
Big Boss Man
Jack's Jump
So Tired Living By Myself
Now What You Gonna Do
Pocket Full Of Shells
Just Come On Home
Ce LP reste l’un des collectors les plus recherchés par les amateurs de blues du monde entier depuis sa sortie ...

Frank Frost enregistre sous son nom pour le label Sam Phillips International en avril 1962 six titres avec le guitariste Roland Janes dont quatre prises inédites (Everything’s Alright, Dont’ Leave Me Alone, Hooker Type, You’re So Kind). Seules les faces comprenant Jelly Roll King et l’instrumental " Crawlback " sortirent en 45 tours.
Plus tard interrogé à ce sujet il dira :
" Je n’ai rien à dire au sujet du Sam Phillips ! (silence) Je n’ai jamais obtenu ce qui m’était dû pour cet album. Nous l’avons enregistré, et tout ce qu’il m’a offert c’est 800 $. C’est tout. Depuis, il ne m’a plus jamais payé. "
Sam Phillips

C’est après ces sessions que les Nighthawks entame une tournée. Frank Frost se coupe la main sur un tesson de bouteille et stoppe la guitare. C’est pour cette raison qu'il se met au clavier. Les Nighthawks jouent alors dans les nights clubs et les bars en compagnie d’Albert King, BB King, Ted Taylor et Little Johnny Taylor

En 1966, Frank et les Nighthawks se rendent à Shreveport (Louisiane) et enregistrent pour Jewel., avec en prime le bassiste Chip Young et l’harmoniciste Arthur " Oscar " Williams.
My Back Scratcher
Harp And Soul
Pocket Full Of Money
Things You Do / Harpin' On It
Five Long Years
Ride With Your Daddy Tonight
Got My Mojo Working
Feel Good Babe
Janie On My Mind
Never Leave Me At Home
Didn't Mean No Harm
Pretty Baby

On retrouve ces enregistrements sur:
HARPIN' ON IT - THE COMPLETE JEWEL RECORDINGS

Un 45 tours sortira en 1966
My Back Scratcher / Harp And Soul


Certains critiques n’hésitèrent pas à soutenir que les morceaux auraient dû être crédités en commun à Arthur Williams et à Frank Frost. En réalité, à l’occasion des enregistrements Jewel de 1966, Frank Frost ne joue de l’harmonica que sur la face B du premier single, c’est-à-dire sur " Harp And Soul ". D’ailleurs, Arthur Williams l’accompagne superbement sur cet instrumental. L’histoire retiendra donc que c’est effectivement Arthur Williams, dont le jeu rugueux et inventif est caractéristique, qui est le seul harmoniciste à jouer sur les 12 autres titres enregistrés en 1966.

Musicalement, cette session Jewel version " Deep South electric " reflète bien l’univers musical et les influences essentielles de Frank Frost : Sonny Boy Williamson (Rice Miller) Muddy Waters, Junior Parker, Howlin’ Wolf Jimmy Reed ou encore Junior Parker...
L’atmosphère down-home est prenante, authentique, caractéristique du blues profond et hypnotique que Frost jouait dans les juke joints du Mississippi ou de l’Arkansas. La guitare de Jack Johnson est ... en fusion. Par ses riffs durs et secs, son phrasé lourd et ravageur, un son terrien, brut de chez brut. Celui que l’on appellera plus tard Big Jack Johnson apporte un plus indéniable.


Les Nighthawks, parfois appelés The Blues Kings, devaient continuer à jouer ensemble jusqu’au milieu des seventies, époque à laquelle ils se séparèrent pour ensuite se reformer sous le nom de... " Jelly Roll Kings " ! Tout cela à cause d’un groupe populaire de blues-rock blanc appelé... The Nighthawks. Cela ne s’invente pas !



En 1986, Frank apparaît dans The Walter Hill-flick " Crossroads " pour y jouer un morceau intitulé " Cotton Need Pickin’ " dans un juke joint. Le film est joué par l’acteur de " Karate Kid " Ralph Macchio et Joe Seneca. La musique produite par Ry Cooder est impressionnante de feeling et d’authenticité. Le morceau de Frank est inclus dans la bande sonore du film avec Otis Taylor (guitare), Richard Holmes (basse) et John Price (batterie) avec Ry Cooder à la guitare acoustique et Jim Dickinson à l’orgue et au piano.

" Midnight Prowler ". Deux prises sont effectuées en 1988 à New York avec Sam Carr et Big Jack Johnson mais aussi en 1986 à Chicago avec Ernest et Walter Roy.

Pendant les nineties, Frank Frost voyage en Europe malgré une santé précaire et participe tous les ans au fameux King Biscuit Blues Festival chez lui à Helena (Arkansas). Il ne joue plus de guitare, car ses doigts ne le lui permettent plus. Il continue néanmoins à enregistrer quelques albums inégaux

Deep Blues Evidence 1988
Keep Yourself Together 1996.
Off Wonder Wall 1997, avec Terry Jackson en guitare additionnelle,
Blues Across America
The Helena Scene devait marquer la fin d’une riche discographie avant que ne sorte son unique testament musical live enregistré au festival de Lucerne en 1998


Sa musique a constitué pour plusieurs générations noires plus qu’un exutoire lorsqu’il jouait le blues du (au) quotidien dans les juke joints bondés et enfumés du sud profond.

Sources :

Résumé en grande partie d’un article de LA GAZETTE DE GREENWOOD
In Willie Foster Juke Blues
Blues Access Down-Home In Helena by Andrew Cody Fall 1996
La Route du Blues (Editions Barthélémy 1995)
Soul Bag Entretien avec Michael Frank par Jean-Luc Vabres
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frank Frost

Message par Jungleland le Dim 5 Aoû 2007 - 10:48

je n'ai que le Live at Lucerne qui est au demeurant un excellent disque (grmbll ça me fait penser que je l'ai prêté il y a quelques temps et qu'il n'est pas encore revenu )

j'aime bien ce jeu d'harmonica qui reste très puriste, assez dépouillé presque

_________________
The blues are the roots
The rest are the fruits

http://aupaysdublues.free.fr/index.php
avatar
Jungleland
Admin
Admin

Nombre de messages : 15000
Age : 55
Localisation : Lost in the flood
Date d'inscription : 20/10/2005

http://mywmym.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frank Frost

Message par Old_Debris le Dim 5 Aoû 2007 - 11:03

Perso j'ai deux compils qui reprennent une partie ses premiers enregistrements.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frank Frost

Message par The dog le Dim 9 Déc 2007 - 8:02

Je découvre, je découvre....
un article sur Frank Frost ! super
je vous mets les photos d'un album que j'écoute toujours avec plaisir.
Un look... je vous laisse juger.



avatar
The dog
Mississippi Singer
Mississippi Singer

Nombre de messages : 811
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 08/03/2007

http://www.chorusblues.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frank Frost

Message par Jipes le Dim 9 Déc 2007 - 11:31

Superbe bio d'un type pas très connu et apparemment c'est bien dommage Crying or Very sad J'ai un CD avec lui mais je ne crois pas que ce soit sous son nom faut que je fouille les archives; PAr contre la BO de Crossroads est un pure merveille Ry Cooder reste pour moi un génie dans sa façon de produire et de jouer avec d'authentiques musiciens du cru: Flaco jimenez, Les Pahinui brothers, Ali FArka Touré,Le Buena Vista Social Club ou Mohan Bhatt c'est incroyable de pouvoir s'immerger dans un style de musique si pointu et en comprendre les rouages et apporter sa touche personnelle.

Pour la pochette de l'album j'adore le look et que dire de cette superbe Fender Placid blue hein Wink

_________________
Jipes sur Youtube

Mojo New Line
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8813
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum