Alvin Lee

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Old_Debris le Mar 16 Oct 2007 - 16:21

Pas tout à fait d'accord avec vous, même si Alvin lee lui même ne se réclame pas du british blues, je trouve que les premiers disques de Ten Years After étaient résolument dans ce style, il suffit d'écouter "Help Me" ou "I can't Keep From Crying" pour s'en convaincre.
Si par la suite ils ont été un peu plus rock, je reconnais toujours l'influence blues, la rapidité d'Alvin Lee n'est pas une tare, et si il en a usé, c'est parce que le public en redemandait.
Il a aussi sortit des albums blues en solo, qui ne sont pas révolutionnaire, mais qui se laisse écouter.
Je l'ai vu en solo il y a quelques années, et je n'ai pas été déçu, ni le public d'ailleurs, certains jeunes qui ne le connaissaient pas en sont resté sur le cul.
Et même s'il balance toujours "Good Morning Little Girl" une partie de son set et quand même bien dans l'esprit du blues, et son jeu est au final assez fin.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par BAYOU le Mar 16 Oct 2007 - 16:52

Le problème n'est pas sa rapidité, c'est surtout un manque d'inspiration dans les solos qui se ressemblent quasiment tous.

En plus c'est le style "regardez un peu comment je joue vite et bien", cela manque de retenue, d'inventivité.
Je comprends qu'on puisse aimer le genre, mais moi j'arrive pas à écouter un CD de TYA en entier surtout en live.

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Mar 16 Oct 2007 - 21:54

MAis moi je ne trouve pas qu'Alvin Lee soit un guitariste tres rapide. Al Dimeola est un guitariste rapide. Et en soit, ce n'est pas important. Comme qui dirait, on s'en fout... La n'est pas l'essentiel.
Dire qu'il faisait de l'esbrouffe ... Oui, Il aimait jouer sans retenue, sans avarice. On peut ne pas aimer un artiste qui se livre avec tant de generosite, on peut considere que son discours musical etait superficiel. C'est un point de vue. Mais dire que c'est a cause de mecs comme lui que les soli soient moins pratiques maintenant, c'est ignorer a quel point ALvin Lee a peut etre ete l'un de ceux qui ont le plus sucite des vocations de guitaristes ! Il est vrai que maintenant, peu de guitaristes, peut etre complexes, osent encore avouer a quel point il les a influence a l'epoque.

Alvin Lee est un excellent technicien de la 12 mesures (voir l'extraordinaire travail de rythmique effectue dans Going Home, a ecouter avec soin, la precision des places, comment la guitare a tout moment porte litteralement la voix hyper inspiree, etc) et de la pentatonique. Avec un style genereux, mais parfaitement mature, avec de nobles influences (jazzy, Chuck Berryennes, etc...).

Oui, la deuxieme moitie de la vie de TYA a vu le groupe perdre en feeling, en profondeur et faire dans le superficiel, le repetitif... Mais la chose est courante. BB King lui meme enchaine les concerts depuis belle lurette comme on enchaine les corvees (carrement des violons sur The Thrill is gone...) (Attention, je comprend parfaitement qu'il fasse cela, faut bien vivre, et j'adore BB King par ailleurs !), Clapton est l'ombre du Clapton de Cream et des Blues breakers, Fleetwood Mac, n'en parlons meme pas, etc etc Et je ne comprend pas pourquoi on ne fait ce reproche d'avoir mal tourne qu'a Alvin Lee.
C'est juste que c'est tres courant qu'un artiste perde la flamme, perde un peu son ame... Le temps, l'usure, la pression, la lassitude, les concerts qui se repetent a l'infini, la routine meurtriere, etc etc...

MAis Old Debris a parfaitement bien resume le truc : Il existe aussi un Alvin Lee, celui des debuts, qui etait un des plus brillants bluesmen de la vague British Blues.
On peut ne pas l'aimer. La il n'y a rien a dire.

Mais je demande qu'on me montre un chanteur de l'epoque (la vague du British Blues) qui ait possede dans son chant PLUS de feeling qu'Alvin Lee dans Help Me, I cant keep from Crying, ou Going Home... Il n'y avait que Mayall qui etait superieur EN CHANT a Alvin Lee. C'est la mon opinion.

Au dela de sa periode de decadence, je le considere comme un des meilleurs representants de la vague du British Blues. Un des plus grands inspirateurs de l'epoque. ET comme Old Debris, je l'ai entendu il n y a pas trop longtemps, et j'ai trouve un Alvin Lee heureux de jouer, tres blues, tres rock n roll, tres jeune, plein d'enthousiasme, de feeling...

Apres les debuts bourres de feeling, la suite pleine de gloire et de flamboyance, puis la decadence, et enfin l'oubli, il y a eu une renaissance, certes modeste. Je l'ai deja dit ici, Gibson en hommage a ce tres grand bonhomme, a sorti en version limitee une Guitare reprenant a l'identique celle des temps heroiques. Il y a pire, comme reconnaissance d'une carriere pleine de valeur...

PS : Qui a vu le film "Le peril Jeune" ? On y voit une scene truculente : un ado post 68 s'essayant a la guitare electrique. Il essayait de reprendre le solo culte de Going Home. Jubilatoire !
Actuellement, il est vrai, il n'est pas de bon ton de trop apprecier ce mec, qui pourtant fut un des plus adules au debut.
Sic transit gloria mundi
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Mar 16 Oct 2007 - 22:01

Ayler a écrit:S'il n'y a plus un seul solo de guitare sur la plupart des disques de rock actuels, c'est aussi en raison de l'influence catastrophique de gens comme Alvin Lee, qui ont confondu leur guitare avec une mitrailleuse.

S'il y a eu un mec qui a confondu sa guitare avec une sulfateuse, c'est bien Hendrix, dans le SUBLIMISSIME Machine Gun !!!! Laughing
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Jipes le Mar 16 Oct 2007 - 22:10

Old_Debris a écrit:Pas tout à fait d'accord avec vous, même si Alvin lee lui même ne se réclame pas du british blues, je trouve que les premiers disques de Ten Years After étaient résolument dans ce style, il suffit d'écouter "Help Me" ou "I can't Keep From Crying" pour s'en convaincre..

Absolument d'accord avec Old Débris le morceau "I can't Keep From Crying" est un très bon exemple de son feeling, après c'est exact que il avait une tendance à jouer rapide mais dire que c'est du Hard Rock là c'est très largement éxagéré Evil or Very Mad

Jipes
avatar
Jipes
Admin
Admin

Nombre de messages : 8840
Age : 57
Localisation : Mulhouse (Alsace)
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.mojo.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Old_Debris le Mar 16 Oct 2007 - 23:38

sami a écrit:
S'il y a eu un mec qui a confondu sa guitare avec une sulfateuse, c'est bien Hendrix, dans le SUBLIMISSIME Machine Gun !!!! Laughing

Oui et si quelqu'un a fait du mal à la guitare c'est bien hendrix et pas Alvin Lee et pas que dans machine Gun. Comme l'a fait Coltrane avec le saxo ou Miles Davis avec la trompette, Hendrix a tout simplement tué la guitare.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Ayler le Mer 17 Oct 2007 - 9:40

Old_Debris a écrit:Comme l'a fait Coltrane avec le saxo ou Miles Davis avec la trompette, Hendrix a tout simplement tué la guitare.

Peux-tu développer stp ?
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Old_Debris le Mer 17 Oct 2007 - 10:50

Je veux simplement dire que ces artistes ont usés toutes les possibilité de leurs instruments, jusqu'à un tel point que ceux qui passe derrière n'ont plus vraiment de liberté pour apporter de la nouveauté, ces instruments ont trouvés leurs maitres Hendrix, Coltrane et Miles, ont tirés le maximum de ce qu'une guitare, un sax ou une trompette peut produire de sonorité, "tuant" par la même ces instruments, ceux qui passe derrière eux, ne peuvent qu'apercevoir devant eux les limites de leur instrument.
Bon, je ne suis pas musicien, mais j'attends toujours quelqu'un dont on pourra dire de lui qu'il relègue Hendrix, Coltrane ou Miles au rang de nain. Laughing
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par BAYOU le Mer 17 Oct 2007 - 11:40

Pour les chanteurs "supérieurs" à Alvin Lee en feeling en vrac Mike Harrison de Spooky Tooth, Paul Paul Rodgers chez Free, Steve Winwood; Jack Bruce, Steve Marriot chez Humble Pie.

Je reconnais qu'ALvin Lee EST MEILLEUR GUITARISTE QUE CHANTEUR !

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Mer 17 Oct 2007 - 12:41

BAYOU a écrit:Pour les chanteurs "supérieurs" à Alvin Lee en feeling en vrac Mike Harrison de Spooky Tooth, Paul Paul Rodgers chez Free, Steve Winwood; Jack Bruce, Steve Marriot chez Humble Pie.

Je reconnais qu'ALvin Lee EST MEILLEUR GUITARISTE QUE CHANTEUR !

bon, ben, on se contentera au moins de ca. Laughing

On peut ne pas aimer Alvin Lee, etre irrite par ce qu'on croit etre chez lui de la "demonstration lassante", ce que je concois parfaitement, mais je crois sincerement qu'il a plus d'aptitude EN BLUES, que les noms cites, bien qi'ils soient chacun meritoirtes dans d'autres registres que le blues.
A partir de la, on entre dans le subjectif indemontrable. Dont acte.
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Ayler le Mer 17 Oct 2007 - 12:41

Old_Debris a écrit:Je veux simplement dire que ces artistes ont usés toutes les possibilité de leurs instruments, jusqu'à un tel point que ceux qui passe derrière n'ont plus vraiment de liberté pour apporter de la nouveauté, ces instruments ont trouvés leurs maitres Hendrix, Coltrane et Miles, ont tirés le maximum de ce qu'une guitare, un sax ou une trompette peut produire de sonorité, "tuant" par la même ces instruments, ceux qui passe derrière eux, ne peuvent qu'apercevoir devant eux les limites de leur instrument.
Bon, je ne suis pas musicien, mais j'attends toujours quelqu'un dont on pourra dire de lui qu'il relègue Hendrix, Coltrane ou Miles au rang de nain. Laughing

En tant que musicien, je dirais l'exact inverse : ces musiciens ont libéré les instrumentistes de leurs contraintes en montrant qu'il existait d'autres voies possibles que celles que l'on connaissait alors.

John McLaughlin est un exemple intéressant car il est influencé par les trois, et produit pourtant une musique très personnelle et originale au sein du Mahavishnu Orchestra, dont les deux premiers albums sont remarquables.
Aujourd'hui, des musiciens comme Derek Trucks, David Fiuczynski, Bill Frisell ou Kelly Joe Phelps montrent bien que Hendrix n'a rien tué du tout.

Inversement, beaucoup de musiciens font l'impassent sur ces apports : il suffit d'assister à une scène ouverte blues pour se rendre compte que beaucoup de guitaristes jouent comme si Hendrix n'avait jamais existé. C'est sans doute plus marqué encore pour le jazz avec le Coltrane des années 60.
avatar
Ayler
Chicago Hero
Chicago Hero

Nombre de messages : 1284
Localisation : South Saturn Delta
Date d'inscription : 22/05/2006

http://www.facebook.com/SugarSweet44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Mer 17 Oct 2007 - 12:43

Old_Debris a écrit:Je veux simplement dire que ces artistes ont usés toutes les possibilité de leurs instruments, jusqu'à un tel point que ceux qui passe derrière n'ont plus vraiment de liberté pour apporter de la nouveauté, ces instruments ont trouvés leurs maitres Hendrix, Coltrane et Miles, ont tirés le maximum de ce qu'une guitare, un sax ou une trompette peut produire de sonorité, "tuant" par la même ces instruments, ceux qui passe derrière eux, ne peuvent qu'apercevoir devant eux les limites de leur instrument.
Bon, je ne suis pas musicien, mais j'attends toujours quelqu'un dont on pourra dire de lui qu'il relègue Hendrix, Coltrane ou Miles au rang de nain. Laughing

je suis musicien depuis 40 ans. Modestement mais sincerement.
Je confirlme absolument ce que tu viens de dire si lumineusement.
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Mer 17 Oct 2007 - 13:00

Ce que tu dis n'est pas en contradiction avec ce que dit OD.
Une limite, jusqu'ici infranchissable, a ete posee par Hendrix, et Coltrane, peut etre Parker aussi, mais je ne suis pas trop specialiste de jazz...
l'exemple de Laughlin est interessant. J'apprecie enormement ce quitariste (j'ai eu l'honneur de lui serrer la main, un jour !), et son travail dans Inner Flamme est fabuleux. On voit bien effectivement l'influence de hendrix. Mais on voit surtout Laughlin, virtuose hors pair, atteindre ses limites, des qu'il se lance dans l'hendrixien. Il reste en retrait, et la "sauvagerie" de son jeu, reste "vaine" par rapport a celle de hendrix. On va dire que l'influence de hendrix l'enrichit, le fascine, mais Hendrix reste hors de sa portee. (Il lui est arrive d'ailleurs la meme """mesaventure""" avec Srinivas, dans Shakti...).
Un autre exemple : un virtuose avec qui Laughlin a justement joue : Al Di Meola.
Ce dernier, a ses debuts, a commence a faire du Hendrix. Lui meme le dit : tres vite, il a abandonne cette voie, et s'est sagement replie sur le jazz Rock, ou il devint un excellent interprete dans le genre (pas trop ma tasse de the...).
Hendrix est une montagne dont on s'inspire, dont on gravit quelque marches, dont on s'enrichit, mais personne jusqu'ici n'en a atteint le sommet, et a fortiori l'a depasse. On se contente comme Laughlin ou al dimeola de finir par contourner le probleme, faute de le depasser.

Pour parler de ce que je connais le mieux, de moi meme donc, j'ai travaille Hendrix (pas en l'imitant betement, mais en essayant de saisir la quintescence de son jeux, nuance...), et je vous posterai tres prochainement une version de Voodoo Chile, pour illustrer mon propos. Hendrix m'a approrte une vision, une lumiere musicale, un esprit, etc... Mais il reste inateignable. En ce sens, il a tue ma guitare, tout en lui donnant une dimension fabuleuse (a mes yeux !!!!).
Hendrix, et certains autres, sont des paradoxes.

j e ne sais pas si tout cela est clair ! ....
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Invité le Mer 17 Oct 2007 - 19:54

Et sinon quelqu'un a-t-il écouté son dernier album "SAGUITAR" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Mer 17 Oct 2007 - 23:15

Je ne connais pas.
Peux tu nous en dire plus ?
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par BAYOU le Mer 17 Oct 2007 - 23:43

Bon là j'ai un peu de mal à suivre.....
Mc Laughlin qui commence à faire du Hendrix au début de sa carrière?
Mis à part que tous les deux jouent de la guitare........
Mc Laughlin a toujours maîtrisé les sons qu'il sort de sa guitare, Hendrix utilise au maximum, les effets spéciaux, la reverb, se sert des larsen rebondit dessus.
Mc Laughlin dans Mahavishnu cherche la fusion avec le violon, et les claviers le tout propulsé par une fabuleuse section rythmique qui joue un rôle complètement différend de celle de l'Experience.
Mc Laughlin très tôt se frotte au jazz avec Miles Davis, Hendrix jamais ou alord dans des jams.

Pour les chanteurs "meilleurs" qu'Alvin Lee, je cite des gars de la même époque, si Paul Rodgers ne chante pas du blues, il fait quoi?
Juste un album hommage à Muddy Waters où il invite un paquet de guitaristes..mais pas ALvin Lee

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Jeu 18 Oct 2007 - 1:19

Qui a dit que Laughlin faisait du Hendrix au debut de sa carriere ?... C'est Al Dimeola, qui le raconte lui meme, et pour lui meme. PAs LAughlin. Bref...
Perso, je disais juste que Laughlin a certainement ete influence par Hendrix, a un moment de sa vie, lorsqu'on l'entend par exemple dans Inner Flamme : le style devient tendu, avec une recherche de la note extreme, du son extreme.. Il joue avec une tension forte, avec un desir de transmettre une energie ELECTRIQUE explosive... On est loin du be bop classique, qui est son style d'origine, on est dans la rupture... Il quitte les sentiers classiques du Jazz, pour s'essayer (avec bonheur) a la saturation qui est alors le propre du HArd Rock.
Voila. C'est certes subjectif (j'aime me fier a mes oreilles...). Et puis c'est tout. LAughlin reviendra, apres cette tentative de musique electrique rock "extreme" vers un style plus dans ses cordes (!).
Et je pense que dans cette approche tres teintee par l'esprit hendrixien (il y a pour tous les musiciens, un avant, et un apres Hendrix...), LAughlin a fournit peut etre une de ses meilleures periodes. En ce sens, Hendrix est fecond pour les autres musiciens. Il est une source inepuisable d'inspiration.
Et pourtant, des qu'on l'ecoute, il nous refile tout de meme un sacre blues, comme s'il nous montrait notre impuissance, nos limites .... PArfois c'est dur d'ecouter Hendrix, pour un guitariste.

Quant a PAul Rodgers, que tu n'aimes pas Alvin Lee, soit. MAis le comparer a Paul Rodgers, c'est vraiment pas sympa ... Il merite tout de meme plus de respect que ca ! Laughing
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par BAYOU le Jeu 18 Oct 2007 - 8:09

Pour Rodgers/A LEE on parle du chant !
Paul Rodgers est un fantastique chanteur, qui a joué avec les plus grands guitaristes Paul Kossof (une autre pointure qu'Alvin Lee !), Jimmy Page (dans Firm) Bryan May. Neal Schon (ex Santana, Journey) dans un live consacré justement à Hendrix.
Sans parler de la crème des guitaristes pour le tribute à Muddy Waters.
Al Di Meola est peut être un bon guitariste, mais il peut raconter comme tout le monde des inepties !
Hendrix et McLaughlin ont jammé ensemble en avril 1969, mais John ne s'en souvient plus !
A cette époque, John était aux USA, avait joué avec Tony Williams et Miles Davis, le Mahavishnu allait se former et faire la synthèse des influences jazz et rock, incontestablement Mc Laughlin a beaucoup aimé Jimi, mais l'influence de Miles est plus déterminante dans sa musique.
L'album Bird of Fire, qui est pour moi le meilleur de MO, me semble être celui qui fait la synthèse entre rock et jazz , c'est pas pour rien que cela s'appelle du jazz- rock.
Ensuite, et contrairement à ce que tu dis, Mc Laughlin avec la première formation de MO poussera la fusion jazz/rock très loin, avec les concerts communs avec Santana.
Ce qu'il jouait en live était très violent, très électrique mais là encore rien à voir avec les shows de Jimi, la folie électrique était présente mais maîtrisée et Mc Laughlin se fondait dans son groupe, dont les musiciens étaient de grosses pointures.

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Old_Debris le Jeu 18 Oct 2007 - 9:05

Paul Kossof, Paul Kossof (une autre pointure qu'Alvin Lee !) déjà c'est pas du tout le même registre, ensuite A. Lee avait un autre "aura" en 70 que Free.
C'est un peu à ce moment que les groupes comme Free, Jethro Tull, King Krimson etc... on marqué une rupture très nette avec les influences du blues. Alvin Lee, lui a toujours gardé ces influences, le son est plus brut, plus direct, moins travaillé et reflète une personnalité.
Ensuite laissé sous entendre que le jeu d'Hendrix n'était pas maitrisé, je n'ai jamais entendu quelqu'un maitriser tout ce qui sort de sa guitare comme lui, c'était plus des notes mais un flot continu de son qu'il modulait à son gré.
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par BAYOU le Jeu 18 Oct 2007 - 10:38

Old_Debris a écrit:Paul Kossof, Paul Kossof (une autre pointure qu'Alvin Lee !) déjà c'est pas du tout le même registre, ensuite A. Lee avait un autre "aura" en 70 que Free.
C'est un peu à ce moment que les groupes comme Free, Jethro Tull, King Krimson etc... on marqué une rupture très nette avec les influences du blues. Alvin Lee, lui a toujours gardé ces influences, le son est plus brut, plus direct, moins travaillé et reflète une personnalité.
Ensuite laissé sous entendre que le jeu d'Hendrix n'était pas maitrisé, je n'ai jamais entendu quelqu'un maitriser tout ce qui sort de sa guitare comme lui, c'était plus des notes mais un flot continu de son qu'il modulait à son gré.


1/ C'est toi que le dit

2/On est d'accord Hendrix produisait de sons qu'il modulait mais pas toujours à son gré, par exemple le début de concert calamiteux à Wight en 70, où il passe un bon bout de temps à trouver le son.

Ce que je dis, c'est qu'Hendrix partait dans de longs délires musicaux, j'insiste pas toujours maîtrisés, alors que le MO improvisait dans un registre plus strict. Hnedrix était le seul musicien de l'Experience à se lancer dans les impros, les autres le siuvait (ou tentait de), dans le MO c'était un échange entre le violon, la guitare et les claviers.
Je ne conteste pas le génie d'Hendrix, je dis simplement que Mc Laughlin et lui évoluaient dans un contexte créatif différent et que le MO n'avait pas la même façon d'approcher l'improvisation que l'Experience.

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Old_Debris le Jeu 18 Oct 2007 - 11:20

Le seul, je ne crois pas, mais le père Alvin c'était quelque chose.
Chronique de Philippe Margotin à propos d'un live de TYA de 1970 :

Sorti tel Robin des Bois de la forêt de Nottingham en 1967, Ten Years After a accédé à une notoriété planétaire après sa prestation enflammée à Woodstock au cours du mythique mois d'août 1969. Une prestation qui a valu à son leader charismatique Alvin Lee d'apparaître comme un nouveau "guitar hero" et de trouver sa juste place entre Jimi Hendrix et Eric Clapton. Enregistré en février 1970, entre la grand-messe pop de Woodstock et la sortie de Cricklewood Green, considéré comme l'œuvre maîtresse du groupe, Live at the Fillmore East 1970 restitue fidèlement l'extraordinaire pouvoir qu'Alvin Lee et les siens exerçaient sur les foules. Blues, rock et psychédélisme, c'est dans ce mariage des genres que le quartette a puisé son inspiration pour offrir à son public des hymnes tels que "I'm Going Home" et "Love Like A Man". Sur la scène du temple new-yorkais de Bill Graham, les reprises de "Sweet Little Sixteen" et de "Spoonful" des mentors Chuck Berry et Willie Dixon sont, elles aussi, chargées d'un lourd symbole. Voilà un live qui nous reconduit sans escale au cœur même de l'âge d'or du rock. --Philippe Margotin
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par sami le Jeu 18 Oct 2007 - 12:50

Je n'insisterai pas sur le rapport Laughlin-Hendrix. ce n'est pas le lieu ici, puisqu'il est demande de parler de Hendrix dans les topics qui lui sont consacres. Ca sera tres interessant effectivement de continuer cette discussion dans un topic ad hoc. A voir donc.

Je me souviens bien de Free. Un groupe marginal, qui interessait quelques afficionados underground. Ce n'est pas un jugement de valeur, que je fais la, mais juste comment cela etait percu a l'epoque : Rien a voir avec l'aura extraordianaire qu'avait Alvin Lee. Il ne s'agit pas de denigrer le talent de Free. MAis leur apport au blues rock, puisque c'est le registre dans lequel travaillait Alvin Lee, etait proche du zero, par rapport a l'influence de TYA sur ce genre la. Ce n'est pas une opinion, mais un fait, que moi meme en tant que musicien, j'ai vecu.

Tout cela me rappelle une anecdote :
On etait la, avec les copains, au lycee, a discutailler sur Alvin Lee qui etaiet a ce moment la, la reference en matiere de guitariste a travailler toute affaire cessante. Un mec de terminale entrte dans la salle de perm, nous ecoute un instant, et nous traite avec mepris de puceaux ! (si si !) (on avait 15 ans environ a l'epoque). On se rebiffe donc. On gueule un bon coup, et on le somme de s'explquer. Il nous retorque que Alvin Lee (et les autrres du memme coup), c'est de l'histoire ancienne (deja !!!). On lui demande donc ce qu'il faut ecouter d'apres lui. Il nous repond : Taste, especes de rats !! Et il se casse pas peu fier de lui, apres avoir mis en boite une bande de boutonneux aigris.
Ulceres mais nez en moins intrigues et curieux, on se procure avec beaucoup de mal, le fameux premier 33 de Gallahger. Bon, on s'est pris une sacree claque, et toute honte bue, nous admimes qu'une nouvelle etoile venait de naitre, a l'egal des precedents. On etait en meme temps enthousiastes et desesperes : On n'avait pas encore digere A. Lee, Clapton, Page ou Green, que deja Gallahger s'eloignait au loin !

Tout cela pour dire : on peut ne pas aimer Alvin lee, mais il faut admettre (et l'article de Old Debris constitue un document d'epoque parfaitement recevable) qu'il fut en son temps, une locomotive du mouvement Blues Rock. Et ca, c'est un fait, pas une opinion.
Alvin Lee merite ici, dans un tel (et si beau !!) forum, de retrouver une place qui lui est due.
avatar
sami
Old School Vigilante
Old School Vigilante

Nombre de messages : 505
Localisation : La Reunion
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par BAYOU le Jeu 18 Oct 2007 - 15:00

Free un groupe marginal pour afficionados underground????

Sami, je veux bien que tu réécrives l'histoire à ta sauce, mais voilà ce que j'ai trouvé sur Internet c'est pas moi qui le dis


Free sort son premier album intitulé Tons of Sobs, en novembre 1968 chez le label Island Records. Malgré le succès timide de ce premier opus, on y entrevoit les bases du style si caractéristique du groupe : rythme lourd et basse élastique agrémentés de la voix magistrale de Paul Rodgers et du jeu de guitare très émotif de Paul Kossoff (qui inspirera entre autre le jeu de guitare d'Angus Young_AC/DC). Le groupe sort en 1969 un album éponyme couronné d'un succès commercial grandissant. Mais l'apogée du groupe survient en juin 1970, avec la sortie de l'album Fire and Water : porté par le tube planétaire All Right Now, l'album atteint la 2ème place des charts au Royaume-Uni et la 17ème place aux États-Unis. Ce succès permettera au groupe de se produire lors du Festival de l'île de Wight en août 1970, devant plus de 600 000 spectateurs, aux côtés notamment de Jimi Hendrix ou de The Who.

Un groupe underground qui joue à Wight, 2ème des charts UK des albums en 1970, tu es sur que c'est un groupe pour afficionados?
Alors on peut aimer ou pas le groupe, mais on ne peut pas nier les faits

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par BAYOU le Jeu 18 Oct 2007 - 15:13

Finalement ton mec de terminal il avait raison non? (Je parle pas des puceaux mais de Taste)

Pour en revenir à Alvin Lee, il est incontestable qu'il a eu son heure de gloire quand tout le monde a vu le film Woodstock, ce qui ne prouve pas son talent, dans le même film certains groupes n'y sont pas, (Grateful Dead, CCR, Band...) et ils jouaient une autrement bonne musique.
A nouveau et pour en terminer en ce qui me concerne, je considère Alvin Lee comme un bon musicien sans plus, qui a surfé sur la vague Woodstock, en étant le guitariste qui jouait plus vite que son ombre, cela a duré 3/4 ans après le festival, et puis très vite les albums sont devenus chiants, tout simplement parceque le truc s'est dégonflé, et que d'autres ont montré qu'il pouvait jouer mieux, plus fort et plus vite.
Certes TYA était un groupe sympa, et tiens je vais même te dire que ma chanson préférée est She Lies In the Morning, sur l'album Watt, pas la plus connue, découverte moi aussi au lycée un après midi de séchage de cours

_________________
Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
avatar
BAYOU
Admin
Admin

Nombre de messages : 4649
Age : 63
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 28/10/2005

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alvin Lee

Message par Old_Debris le Jeu 18 Oct 2007 - 16:52

1970 marque la fin de la gloire pour Alvin Lee alors que débute celle de groupe comme Free, changement de mode c'est tout.
N'empêche qu'Alvin Lee c'était pas du pipi de chat
avatar
Old_Debris
Oldies but goodies
Oldies but goodies

Nombre de messages : 9942
Localisation : Hte Saone
Date d'inscription : 28/10/2006

http://sentiersdublues.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum